La règlementation de la blockchain,par l'état Français,concernant la monnaie libre la G1 et les différents secteurs de l'économie,à l'échelon hexagonal

Bonjour Au sujet de la règlementation de la blockchain,par l’état Français,concernant la monnaie libre g1 et les les différents secteurs de l’économie,à l’échelon hexagonal(France) Etes vous favorable,à cette intervention de la France,à propos de votre entreprise? Quel est votre point de vue? Merci

La Ğ1 est une oeuvre d’art, il n’y a pas d’entreprise par ailleurs, la Ğ1 n’est pas localisée quelque part, elle se situe notamment au dessus de l’Océan pacifique et de l’Antarctique, et un développement sur la Lune et sur Mars est en projet.

La Ğ1 n’a pas plus de consistance qu’un roman, un dessin, un film ou toute autre oeuvre d’art qui n’a pas de support matériel. Elle n’utilise pas de ressources particulières pour exister, elle est indépendante de tout support matériel, elle n’existe pas au sens matériel du terme.

Intervenir par rapport à quelque chose qui n’existe pas n’a pas véritablement de sens.

Par contre considérer la valeur d’une oeuvre d’art, c’est à dire la possibilité de l’échanger contre autre chose est intéressant.

Qu’est-ce que la personne morale « État français », soumise au droit international (adhérente à l’ONU et à l’UE notamment) et aux droits de l’homme (1789 et 1948, dans ses statuts, nommés « constitution »), se propose d’échanger contre des Ğ1 ?

S’il n’y a pas de proposition d’échange, il n’y a pas de valeur reconnue. S’il y a valeur reconnue, elle doit être mesurable par une proposition d’échange.

Tout acteur économique peut proposer un échange, mais on ne peut pas dire si on est « favorable » ou « pas favorable » à une reconnaissance de valeur, fondée sur une proposition d’échange, si la proposition n’est pas édictée.

Que propose donc l’état Français pour l’acquisition de Ğ1 ? Si c’est zéro, alors la Ğ1 vaut 0 pour lui.

2 J'aimes

Il est possible que l’une de ces 13 discussions sur le sujet apporte des réponses :