La June sur Binance / kraken = Développement de la monnaie libre ou pas?

La June sur Binance / kraken = Développement de la monnaie libre ou pas ?

Je reprends sur ce fil un débat parallèle émanant d’un autre sujet…

Sujet intéressant et déroutant à la fois…

Certainement, même si indirectement cela a déjà été fait… Dans d’autres sujets, entre autres (il est vrai que mon style de rédaction sur le forum est un peu particulier, sinon hors normes :innocent:) :

Mais on va effectivement pouvoir approfondir autrement et sous une autre perspective…

Regarde simplement sur quoi est fondée la formule du Dividende Universel (c * M/N) de la monnaie libre : la Masse monétaire (M) / sur le Nombre de ses membres humains (N). Ne te préoccupe pas du coefficient [c] pour le moment.

Regarde aussi les limites de la Toile de Confiance à ce jour, même si certains paramètres peuvent éventuellement être modifiés et/ou améliorés.

Es-tu certain de vouloir trader l’être humain aussi directement ? Es-tu certain de vouloir capitaliser l’humanité aussi ouvertement ? Que dire de la spéculation qu’il existera alors sur le taux de fraternité de la ğLicence/Licence Ğ1 ?

Questions à se poser :

  • Que restera t’il des monnaies dettes et de la dette dans 10 000 ans et un jour ?

  • Que restera t’il des technologies des actuelles crypto-monnaies / crypto-actifs dans 10 000 ans et un jour ?

  • Que restera t’il de l’Humain dans 10 000 ans et un jour ?

Une partie de la réponse en musique (pour se détendre :grin: :smile: ) :

La monnaie libre est libre, car elle est aussi libre de dettes. Mais libre ne veut pas dire gratuit non plus.

L’esprit de la TRM étant de s’affranchir du système de création monétaire par la dette en changeant de référentiel. Et donc l’Humain (d’une durée de vie moyenne de 80 ans) deviendrait alors ce nouveau référentiel dans la monnaie libre.

Ainsi l’essence du référentiel de la monnaie libre est l’Humain. L’Humain libre.

C’est aussi ce que j’ai essayé de te faire comprendre dans un précédent sujet :

Autre question à se poser : Qui contrôle actuellement les stock-exchanges comme Binance ou Kraken (pour les plus connus) ? J’ai une bonne idée sur la réponse, vu le développement du BTC au niveau bancaire et au niveau d’où se situent les plus grosses « fermes » de minage.

Le débat est ouvert…

La monnaie libre sera alors co-produite sur l’essence de ses membres et alignée sur l’argent dette ?…

Au final la Ğ1 n’aura alors certainement pas révolutionnée le concept de la création monétaire et l’Homme ne sera pas moins esclave de la monnaie dette qu’il ne l’est actuellement en voulant s’en libérer ? La question n’est pas technique.

Je me ferais un plaisir de jouer le rôle de l’avocat du diable ( :smirk: :sunglasses: :face_with_hand_over_mouth: ).

acces-argent

@+ :vulcan_salute: :g1:

3 J'aime

En fait, le DU rend les membres de la monnaie Ğ1 plus libres, mais qu’est-ce qui empêche les exploiteurs de pomper tous les DU produits en compensant les prix?

Et donc ce qui était une sorte de troc à longue distance avec une dimension solidaire « automatique » tombe dans une sorte de piège?

(merci pour Albator, je viens de regarder! J’avais pas compris l’histoire, il fallait regarder entièrement ,o)

techniquement rien, si ce n’est l’intéret d’investir dans une monnaie fondante …

Techniquement , dans son fondement , la création de la monnaie libre en DU empêche son « pompage».
Si un compte perçoit beaucoup de ğ1 c’est que le service rendu en échange des unités satisfait beaucoup de membres . :slight_smile:

Avec le temps , le compte fourni de beaucoup de ğ1 verra son poids relatif à la masse totale (en DU) converger vers la moyenne.
Tranquille

Et si le compte en question est un compte portefeuille?
Qui vend par exemple, de l’électricité ou de l’essence? Du logement? Du terrain? À des moments où c’est crucial?

Il est possible que de nombreux comptes portefeuille pompent du DU, revendent les Ğ1 à des gens qui n’échangent pas avec contre de « vrais trucs » à part contre d’autres monnaies.

Ou autre scénario, pas évident d’imaginer pour moi!

C’est pareil que si le compte en question est un compte membre.
Peu importe ce qui est échangé , il est choisi librement et ne peut être contraint.
Bref, la monnaie libre n’est pas « pompable» , elle ruisselle chaque jour. :slight_smile:

Toute valeur est relative à l’observateur, ce qui est perçu comme un vrai truc , une valeur positive pour un individu peut être une fausse valeur, une valeur négative pour un autre.

Imaginons que la :g1: soit déjà prête à être lancée sur des plateformes d’exchanges de cryptos… :thinking:

wolf sheep

Dans ce cas, j’ai quelques questions :

  1. Sera t’elle lancée sur une plateforme libre et indépendante ou sur les autres plateformes d’exchanges déjà existantes ?

  2. Est-ce à dire que la :g1: sera finalement comparer aux autres cryptos non-libres (puisque c’est la seule monnaie libre en circulation pour le moment) ?

  3. N’y a t’il pas un risque pour qu’au final, la :g1: se retrouve sur Paymium, la plateforme d’échanges de Pierre NOIZAT ? Ne serait-ce alors pas contradictoire de ne pas vouloir comparer la :g1: aux autres cryptos ?

@+ :vulcan_salute: :g1: