Réflexions en cas de pluralité des monnaies libres…

Réflexions en cas de pluralité des monnaies libres…

À la base cette réflexion est venu depuis le fil de discutions du groupe télégram ( Telegram: Contact @monnaielibrejune ). Mais je pense pas que la structure linéaire sur télégram soit aussi approprié au débat que sur le forum.

Bref…

Imaginons qu’il existe une 2° Monnaie Libre G2…
Et même, pourquoi pas, une troisième (G3), en parallèle à celle déjà existante (Ğ1)…

L’une d’elles pouvant même être un fork de l’autre : la problématique sur la pluralité monétaire serait identique.

Idéologiquement et selon les 4 libertés économiques de la TRM, il n’est pas question que la G2 ou la G3 soient en concurrence avec la Ğ1, puisque chacun des membres d’une monnaie libre est à égalité de l’autre devant la création monétaire : DU = c*(M/N) selon la Toile de Confiance de chacune (TdC)…

Donc :

  • DUğ1 = [c*(M/N)]ğ1 par rapport à la TdCğ1
  • DUg2 = [c*(M/N)]g2 / TdCg2
  • DUg3 = [c*(M/N)]g3 / TdCg3

En fait, dans un monde où plusieurs monnaies libres coexisteraient, la Ğ1, la G2, et la G3 seraient donc complémentaires les unes aux autres, quand bien même elles ne seraient pas spécialement égales les unes des autres.

Par cooptation (par parrainage) à l’une ou l’autre Toile de Confiance, un individu X pourrait donc adhérer à l’une ou l’autre des 3 monnaies libres.

Individu X = co-créateur d’un seul DU (en Ğ1 ou G2 ou G3)

Ceci étant…

Rien n’empêcherait, non plus, un individu Y, d’adhérer simultanément à 2 monnaies libres, voir même à toutes les différentes monnaies libres existantes. Ce n’est pas interdit par les 4 libertés économiques de la TRM.

De fait, un individu Y qui adhère simultanément à plusieurs monnaies libres aurait un avantage certain et indéniable de multiple création monétaire (DU) par rapport à un individu X qui lui serait membre d’une seule et unique monnaie libre (peu importe laquelle).

Individu Y = co-créateur de plusieurs DU (ex. G2+G3 ou Ğ1+G2 ou Ğ1+G3)

L’individu Y ayant ainsi accès à 2 environnements économiques, là où l’individu X n’aurait accès qu’à un seul.

Il y aurait alors probablement des taux de change entre les différentes monnaies libres Ğ1, G2 et G3. Au même titre qu’il existe des taux de change variables entre différentes monnaies-dettes ( € $ £ ¥ ₹ ).

Mathématiquement, je pense que du fait de la similarité des formules du DU des différentes monnaies libres, il serait même possiblement plus facile d’établir un taux de change entre différentes monnaies libres (Ğ1 G2 G3), plutôt qu’entre une monnaie libre et différentes monnaies dettes (MNL).

Quoi qu’il en soit : En cas de pluralité des monnaies libres (Ğ1, G2 et G3), et pour garder la fameuse symétrie spacio-temporelle…

Un individu Z à donc tout intérêt à co-créer un DU dans chacune de toutes les monnaies libres existantes, pour ne pas être désavantagé sur la co-création monétaire libre globale de l’ensemble des différentes monnaies libres existantes.

Individu Z = co-créateur de tous les DU existant (Ğ1+G2+G3)

Même si cet individu Z utilise principalement la Ğ1 pour ses échanges, celui-ci reste avantagé par rapport aux individus X et Y, du simple fait qu’il pourra éventuellement aussi convertir/transformer ses G2 et G3 en Ğ1.

  • Récap :

  • Individu X = co-créateur d’un seul DU (Ğ1 ou G2 ou G3)

  • Individu Y = co-créateur de plusieurs DU (ex. G2+G3 ou Ğ1+G2 ou Ğ1+G3)

  • Individu Z = co-créateur de tous les DU existant (Ğ1+G2+G3)

image

À long terme, si les membres d’une seule monnaie libre ne sont pas aussi co-créateurs dans les autres monnaies libres, l’équilibre vertueux de cette monnaie libre sera encore fortement amoindri (M/N), et ce même si son coefficient [c] semble supérieur ou stable (:thinking:)…

Ce qui amène (indirectement) à la fameuse question technique de savoir si un consensus global est nécessaire pour la création du DU de chaque monnaie libre coexistante l’une de l’autre, de manière à pouvoir parler d’une monnaie libre global ?

Car au final, c’est bien aussi de cela dont il est question ?…

@+🖖

1 « J'aime »

axiome numéro un : je peut choisir ma monnaie

(sous entendu par rapport aux monnaies existantes, les unités non libres)

Pourquoi donc choisir plus d’une (philosophie) monnaie(taire) ?

1 « J'aime »

J’apprécie la discussion philosophique et la prospective mais je n’ai pas saisi le besoin d’avoir une monnaie libre globale, notamment avec le fait de pouvoir très facilement convenir d’un taux de change entre deux monnaies libres.

Je pense qu’il est par exemple nécessaire que certains peuples disposent de leur propre monnaie libre, en fonction de leur espérance de vie par exemple.

J’ai peut-être raté une étape dans la démonstration mais je ne vois pas le problème à ce qu’un individu crée de la monnaie dans différents systèmes, quand bien-même il voudrait les échanger il n’y aura eu qu’un transfert d’unités économiques, pas de création supplémentaire non ?

D’ailleurs certains échangent déjà bien des Ğ1 contre des €, et vice-versa. Et on échange bien des « valeurs » économiques en permanence contre des Ğ1.

Et si on imagine qu’un individu intègre une potentielle G2 où la création monétaire serait plus rapide, en rapport avec une espérance de vie plus courte par exemple, cette G2 aurait un taux de change à priori plus faible (je prends des raccourcis) pour être converti en Ğ1, donc l’intérêt peut être vite limité.

Et du point de vue inverse, une population avec une espérance de vie faible n’aurait pas intérêt à faire rentrer un individu qui peut vivre 1,5 à 2 fois plus longtemps que lui je pense… Ou bien un individu qui pourrait faire sortir des valeurs économiques en dehors de sa zone de diffusion habituelle, ce qui pourrait affaiblir l’économie je suppose.

J’ai bien conscience de ne pas être pointu sur le sujet, alors si vous deviez me corriger, je suis preneur

1 « J'aime »

@Candide je n’ai pas vu le même sous entendu dans le choix de la monnaie.
Pour moi je l’interprète de la manière suivante : personne ne peut t’interdire d’utiliser une ML.
Puisque concernant les UNL, elles sont imposé de fait dans le pays où tu es situé, pour l’instant.

La liberté de choisir sa monnaie, est aussi la liberté de ne pas choisir telle ou telle monnaie libre.

Donc si on a plusieurs ML ce serait un choix de ne pas faire partie de toutes.

Tu es à égalité de production monétaire dans chaque monnaie auxquelles tu participes, pas dans leurs ensemble.

Aujourd’hui la Ğ1 et la seule et relativement internationale, puisque au Québec ils commencent a la prendre en main, en plus de l’Espagne et la Belgique qui sont déjà un peu développé.
Mais je sais que certains pays d’Amérique du Sud on envie d’y participer.
A ce niveau certains préconise que les sud-américains fassent la leur, idem pour l’Afrique… etc

Peut-on imaginer que les futurs ML soient localisé (continents, ville, territoire, communauté)?
Quel intérêt de produire une monnaie que je n’utiliserais probablement jamais?

Du coup il va se mettre en place des taux de changes entre ces monnaie.
Seront-ils aussi inconstant que les prix sur Gchange?

Si quelqu’un est fréquemment en contact avec 2 zones monétaire, certainement qu’il sera co-producteur de ces 2 monnaies.
Quel sera la part de ces double (triple…) co-producteurs?
Pour moi chaque monnaie, ne doit s’occuper que ce qui concerne sa toile.
Si une autre toile se met en place et que certains jongle entre les deux, ça fait partie des règles du jeu.

De plus on le voit avec les cryto-monnaies, il en existe des tas, mais très peu sortent du lot, si on a 30 ML combien seront massivement utilisé?

3 « J'aime »

il me semble que la problematique se deroule autour du fait technique et pas que, d’ un individu créant sa part de D.u puis d’ un autre possiblement créateur de deux ou trois supplémentaires.

1 « J'aime »

Justement, c’est là que je ne vois pas le problème. Mais peut-être n’ai-je pas l’esprit clair à ce sujet

1 « J'aime »

Le problème me semble tout à fait pertinent :

Imaginons un monde où, par praticité, les ML se sont globalement réparties par zones géographiques. Les gens qui voyagent peu créent un DU dans leur monnaie. Ils ont la liberté théorique d’être membres d’autres monnaies mais cela leur coûterait cher ou leur imposerait de voyager. Ceux qui voyagent beaucoup ont l’opportunité de devenir membres de plein de monnaies, et créent donc plein de DU en permanence.

Cela crée une inégalité entre les voyageurs et les casaniers. Si deux DU créés par un voyageur ont en pratique un taux de change proche de 1, alors c’est comme si dans un monde avec une ML unique globale, il créait 2 DU.

Si on considère immoral de privilégier monétairement les gens qui entretiennent des relations dans plein de pays (ou toute autre répartition que l’on pourrait imaginer), alors ce problème a du sens, et je ne comprends pas les arguments philosophiques qui cherchent à le dénigrer.


La question a l’air assez complexe : c’est lié au taux de change entre les monnaies, et à la pratique de la toile de confiance (ou tout autre système). Chercher un double-compte dans une TdC peut déjà être difficile et intrusif, mais entre toutes les TdC du monde ce serait infaisable et liberticide.

3 « J'aime »

indice ; la dite symétrie spatio / temporelle www.youtube.com/watch?v=bW0b5oGO-GA

ps / @Mateo ce n’ est pas un probleme de fraude ou de g-licence, inutile d’ ajouter de fausses pistes que personne n’ a evoquées.

si une personne crée deux D.u il n’ est simplement plus utilisateur de monnaie libre selon la trm, aucune des deux ne respecte la symétrie lorsqu’ elles s’ accumulent.

il a donc pris deux monnaies libres à l’ origine et les a rendu non libre par son utilisation.
substrate en apache2.0 ne redistribue pas duniter dans les meme conditions #copyleft
jpeux plus commenter le sujet ni meme y acceder pour le lire donc on règlera ça autrement que de façon libre et transparente.

@Maaltir aucun sel ou jeu ne prétend etre une ML

1 « J'aime »

Taux de change proche de 1 ou pas, pour que les DU crées dans la deuxième monnaie soient utilisables dans la première, il va donc falloir les changer. Cela implique d’avoir des acheteurs, donc de faire un échange d’une valeur contre une autre, peu importe sa forme, monétaire ou pas.

S’il n’y avait pas une nécessité de faire un échange au préalable de l’utilisation de cette deuxième monnaie, là on pourrait parler de création monétaire superflue et « frauduleuse ». Mais puisque cette deuxième monnaie n’est pas directement utilisable dans la première, je ne crois pas qu’on puisse considérer cela comme une fraude. Mais il est vrai que le changement de paradigme est tellement important et profond qu’il est difficile de faire de la prospective et d’y voir clair

2 « J'aime »

Il n’y a aucun problème à ce que des individus participent à co-créer plusieurs monnaies libres.
Participer à co-creer deux monnaies libres n’est évidement pas une fraude à la licence Duniter.

C’est le marché offre/demande sur un territoire qui détermine le poids économique (la valeur ) d’un DU en rapport à un autre territoire avec un autre DU comme référentiel économique.

Nb: les individus n’ont aucun intérêt à développer deux monnaies libres sur un même territoire puisque cela ferait perdre du poids économique aux deux en rapport à la monnaie non libre historique.
Aussi , dans le cas imaginaire de deux monnaies libres établies sur un même territoire il est logique que celle qui est le plus adoptée des deux fasse abandonner l’autre.

4 « J'aime »

Pas forcément, notamment si les monnaies diffèrent par exemple d’implémentation, de groupes sociaux, etc. ce qui motiverait les gens à se tourner vers l’une ou l’autre. (exemple : si deux ML locales se montent dans ma ville, la TdC de l’une étant constituée de gauchistes, et l’autre de néonazis, je n’essaierai probablement pas de devenir membre de la seconde)

Même si le collectif n’a pas intérêt à diviser les forces, un individu opportuniste pourra toujours en profiter.

Enfin je ne pense pas qu’il existera une ML mondiale unique, parce qu’il est difficile de gérer un système d’identité à cette échelle ; idem pour le traitement des transactions ; des projets et idées (plus ou moins compatibles) vont sûrement fleurir et ne se contenteront pas d’une unique monnaie. La situation va donc arriver.

J’ai explicité un problème dans mon message précédent, alors je veux bien qu’on m’explique en quoi ce n’est pas un vrai problème, s’il n’y a aucun problème. :slight_smile:
L’argument de la compatibilité avec la licence ne me suffit pas, puisque la licence n’interdit pas de tuer des chatons, mais que je n’ai pas envie que la G1 favorise les meurtres de chatons pour autant.
Cette question est inter-monétaire, il faut alors chercher plus loin que la licence G1…

2 « J'aime »

Les paramètres « d’implémentation » du DU par Duniter sont prévus d’évoluer bientôt en langage Rust par migration sur la « plateforme » Substrate.
Cette nouvelle implémentation devrait pouvoir sans doute faciliter l’avènement d’autres monnaies libres parmi le groupes sociaux éloignés du « groupe social » Duniter Ğ1 en développement depuis plus de 4 ans.

Si un individu a l’opportunité de pouvoir participer à la co-création d’une monnaie libre utilisée, il aurait tord de ne pas en profiter. :slight_smile:

Duniter peut être utilisé pour générer une infinité de monnaies libres.
A ‹ heure d’aujourd’hui la monnaie libre Ğ1 semble limitée à quelques millions de membres en l’état d › implémentation Duniter actuel .
Cela veut dire que les groupes sociaux éloignés (culturellement, socialement et économiquement) du groupe social Ğ1 auraient intérêt à se rapprocher techniquement de l’équipe Duniter.

C’est une fois l’enseignement technique du cœur Duniter sera partagé et mis en pratique par des informaticiens (lors de RML par exemple) que les groupes sociaux de monnaies libristes éloignés de la toile de confiance Ğ1 pourront ensuite advenir au fur et à mesure que les individus les choisissent dans leur environnement proche.

l’inter-monétaire, l’échange (rencontre offre et demande) de monnaies libres par des individus n’a aucun effet sur les créations de ces monnaies, ne pose pas de problème donc.
Dans le cas de deux monnaies libres aux champs économiques similaires il est même possible d’afficher les prix dans chaque monnaie à partir d’un « produit en croix » connaissant les masses monétaires, les nombres de membres et les taux de croissance respectifs. :slight_smile:

J’ai avancé l’argument suivant en guise de réponse :

Si on voit la chose à l’envers, n’est-ce pas toi qui imagines un problème là où il n’y en aurait pas ? Je dis ça en toute neutralité car je me pose moi-même des questions et je me re-cite à nouveau :

D’accord avec toi pour deux raisons :

  • d’une part pour un problème de résilience
  • d’autre part, en termes prospectivistes, il est probable que des peuples veuillent avoir leur propre monnaie pour des raisons de protectionnisme économique (ce qui est normalement le but des monnaies locales…), d’espérance de vie qui leur est propre, voire même d’identité, etc…

Je ne peux pas m’empêcher de conclure cette publication par une pique que je vais envoyer aux gauchistes et autres altermondialistes, afin de leur amener matière à réflexion : si certains d’entre eux ont choisi la monnaie libre afin d’effacer les frontières et de prôner leur habituelle tyrannie égalitariste, on voit que la ML pose la question de l’identité des peuples, des territoires, du protectionnisme etc. En bref, toutes les valeurs habituellement décrites comme d’extrême droite mais qui en fait ne tiennent simplement que d’une réalité humaine.

La ML, en remettant l’être humain au cœur de l’économie, nous apprend à en comprendre à nouveau les spécificités et les différences, quand toute la frange progressiste anticapitaliste sponsorisée par les pires ultra-capitalistes qui soient (Soros et cie) ne pensent qu’en terme d’uniformisation et de standardisation.

En bonus, une question philosophique : si les gauchistes sont de manière générale favorables à une monnaie locale pour des raisons « bio-bobo-écolo » entre autres avec le retour aux produits locaux (raison que je valide), pourquoi est-il considéré comme d’extrême droite le retour à une monnaie localisée à l’échelon national pour les mêmes raisons ? …

Oui bien sure, l’individu X peut se limiter à choisir qu’un seul DU de co-création monétaire libre, mais rien ne l’empêcherait (ni ne l’interdit) d’en choisir plusieurs à la fois, sinon toutes celles existantes (pour le moment, c’est simple : il n’y en a qu’une en circulation, la Ğ1 :grin: :relaxed: ). Mais tôt ou tard, il pourrait aussi éventuellement en exister d’autres.

Dans ce cas, s’il en existait plusieurs ( :thinking: )… En choisissant qu’une seule monnaie libre, l’individu X s’impose aussi des limites de co-création monétaire du DU. Limites qu’un autre individu Y ou Z n’est pas obligé de se restreindre, puisque :

  • Individu X = co-créateur d’un seul DU
  • Individu Y = co-créateur de plusieurs DU
  • Individu Z = co-créateur de tous les DU existant

D’un point de vue de la co-création monétaire (et donc du DU), on constate qu’au niveau spatio-temporel, l’individu Z serait avantagé par rapport à Y qui serait lui-même favorisé par rapport à l’individu X :

  • DU(x) < DU(y) < DU(z) :roll_eyes:

Une monnaie libre peut être soit une évolution de l’actuel Ğ1 soit un fork de la Ğ1, soit une autre alternative ; mais toutes les monnaies libres découlent nécessairement de la TRM et principalement des 4 libertés économiques fondamentales.

La TRM ne dit pas que les individus doivent choisir qu’une seule monnaie libre parmi toutes celles existantes (s’il en existe plusieurs) ? :pleading_face: :thinking:

??? :thinking: :roll_eyes:

Je vois la différence « philosophique » entre une création Monétaire Non-Libre (MNL = monnaies-dettes = € $ £ ¥ ₹ ) et la co-création monétaire libre de dettes (Ğ1).

Je vois aussi la différence économique entre une monnaie-dette et une monnaie-libre (selon la TRM).

Mais quelle serait la différence philosophique entre plusieurs monnaies libres, dans la mesure où aucune monnaie libre ne serait être directement conditionné par un pacte ou un contrat social commun, autre que le simple fait d’être co-créateur monétaire de son propre DU ?

D’ailleurs la Ğ1 n’est adossé a aucun pacte social obligatoire : chacun étant libre de financer les projets communs comme bon lui semble.

Il y a bien @didierloyens qui a tenté de mettre une surcouche de contrat social à la monnaie libre Ğ1 en l’adossant à une pseudo-équivalence (€/G# en multipliant abusivement des comptes AAA) mais c’est resté totalement flou et incompréhensible (du moins me concernant). Au point que cela a été légitimement compris par la grande majorité de la communauté comme étant une escroquerie/arnaque (avec un système de taxation à 75% du DU converti en G# par le biais d’€uros). Bref, inutile de revenir sur cette mauvaise expérimentation locale (même si cela partait initialement d’un bon sentiment).

Quoi qu’il en soit, s’il existait plusieurs monnaies libres, ce serait donc principalement dû aux limites techniques de la Toile de Confiance…

Pourquoi choisir d’être parrainé dans un cercle monétaire plutôt qu’un autre si la monnaie n’est qu’un simple outil d’échange ou une unité d’échange ?

cf. les 3 fonctions de la monnaie

En fait, il y a même de nombreux avantages d’être dans plusieurs « cercles » de monnaies libres à la fois :

  1. L’individu Z augmente (sans fraude) sa capacité de DU – et là on parle bien d’un véritable Dividende UNIVERSEL puisque l’individu Z serait membre de toutes les monnaies libres possibles alors en circulation.
  • Tandis que l’individu X se contentera d’un Dividende LOCAL spécifique à une seule TdC.

  • Et l’individu Y se contentera d’un Dividende « multi-versel » (ou pluri-versel) spécifique à plusieurs TdC simultanément.

  1. Cela limite les conversions d’une monnaie libre à une autre – Cela limite les taux de change entre plusieurs monnaies libres. Dans la mesure où il n’y a pas besoin d’importer de la valeur extérieure pour échanger dans une TdC spécifique, sauf à vouloir gonfler un portefeuille dans une valeur monétaire libre plutôt qu’une autre.

  2. Les taux de change entre différentes monnaies libres seraient fixés mathématiquement, ils seraient donc stables. Alors que dans les monnaies dettes les taux de change sont flottants. Ne pas confondre les taux de change avec la liberté de fixer son prix (je sais que ce point risque possiblement de faire débat).

Oui, à ce stade, il s’agit bien évidement d’une réflexion. Par contre, la projection pourrait effectivement arriver :

Et en cas de fork : il y aura bien la Ğ1 (sous DUNITER très peu maintenu) et la G2 (sous framework substrate). C’est certain que les devs pourront mieux expliquer que moi-même.

En fait il y a 2 aspects principaux : l’un est technique, l’autre est économique.

Mais le concept d’avoir plusieurs monnaies libres en circulation est théoriquement intéressant.

Ça change la donne face au DU de chacun, selon qu’un individu soit affilié à une, à plusieurs ou, à toutes les monnaies libres.

Ok je n’ai pas regardé les tableaux comparatifs.

Question : est-ce que l’espérance de vie d’une population peut être compensée par le nombre total de la population ?

En d’autres termes : une population faible avec une espérance de vie élevée peut-elle trouver un équilibre face à une population dense mais avec une moindre espérance de vie ?

La fameuse bombe démographique appliquée au Toile de Confiance des monnaies libres :

« donc l’intérêt peut être vite limité. » : Pas nécessairement pour celui qui cumule sur les 2 monnaies libres à la fois.

Quant au taux de change G2/Ğ1 : pourquoi serait-il plus faible ? À mon avis, cela dépend aussi de la formule utilisée pour le calcul du DU dans chacune des monnaies libres.

Mais une fois que les formules mathématiques sont fixées dans chacune des monnaies libres, alors les taux de change seront eux aussi fixes (et non flottants, à l’inverse des monnaies dettes).

Ça va dépendre du coefficient [c] utilisé par rapport à N dans la formule du DU ?

Si l’entrée de tels membres est marginal, fondamentalement ça ne fera pas varier le résultat du DU dans sa formulation à long terme par rapport à sa propre TdC. Puisque la formule du DU est basé sur une moyenne sur 80 ans.

Pour le moment, l’espérance de vie de la Ğ1 est donc calculé sur 80 ans.

Cela a tendance à stagner (de mémoire). Mais dans 100 ans, avec une bonne crise sanitaire, l’espérance de vie moyenne de la population peut aussi diminuer en Europe, alors qu’elle augmenterait ailleurs dans une autre partie du monde.

La courbe démographique de la France à l’heure actuelle, n’a même rien à voir avec celle qui m’était présenté dans mes années collège/lycée, et ce en moins de 50 ans.

Les monnaies locales ne sont pas utilisées pour faire économie en fait. Elles sont utilisées en tant que leurre politique d’alternative , d’arnaque.
Aucune monnaie empêche d’acheter des produits locaux. :wink:

Cela n’a pas de sens , toute monnaie est utilisable « dans» une autre.

Nb: le peuple n’existe pas. Il s’agit d’individus différents qui ont des liens socio-économiques et culturels.

Oui mais l’égalité entre le membre X et Z est rompue au niveau spatio-temporel lorsque l’individu Z converti alors son DUg2 + DUg3 en DUğ1 par exemple, alors que les individus X, Y et Z sont aussi co-créateurs du même DUğ1 (par exemple).

Du coup : si tu veux garder le principe fondamental de l’égalité de la création monétaire du Duğ1 de l’individu X par rapport aux individus Y et Z qui sont aussi dans la même TdC que X et simultanément dans d’autres d’autres, il faudrait soit :

  • Interdire les conversions entre monnaies libres pour ne pas fragiliser le DU des membres d’une TdC particulière (ce qui est infaisable).

  • Faire en sorte que l’ensemble des individus soient tous co-créateurs de tous les DU existant, et donc membres de toutes les TdC et monnaies libres (ce qui serait difficilement réalisable).

Du coup ça casse un peu le concept d’universalité du DU ? ( :thinking: ).

La monnaie libre, à l’image des crypto-actifs étant non-géographique.

L’intérêt serait éventuellement de la convertir en une monnaie que tu utiliseras, et ainsi augmenter ton DU par importation(s) d’autres DU parallèles / transversal.

Oui mais cela crée un potentiel déséquilibre par rapport à l’universalité du DU et des autres membres qui ne sont pas co-créateurs de différentes monnaies libres.

Tu vois je ronfle pas tout le temps lors des visios :joy:
Parfois j’écoute aussi, même si je comprends pas tout de suite. :wink: :rofl: :rofl:

Oui.

Le problème a aussi du sens hors territorialité, puisque par nature, la monnaie libre n’est pas géographiquement limitée.

Ah non, il n’y a pas de dénigrement, c’est une réflexion.

Pour le moment, la problématique ne se pose pas du fait qu’il n’existe qu’une seule monnaie libre en circulation. Mais cette problématique pourrait apparaitre’ lorsqu’il y aura plusieurs monnaies libres

Non effectivement, le double-compte est interdit, car c’est de la triche par rapport aux DU des autres membres de la même TdC : Création de x DU par tricherie d’identité dans une même TdC = rupture de confiance.

La problématique que j’expose : il ne s’agit pas de double-compte dans une même monnaie libre, mais d’avoir un compte unique dans chaque monnaie libre existant. Création de xDU par adhésion à plusieurs TdC / monnaie libre simultanément.

@+ :vulcan_salute: :g1:

Si:

  • les utilisateurs de la Ğ1 créent plein de Ğvaleurs et les échangent en Ğ1
  • les utilisateurs de la Ğ2 n’échangent rien en Ğ2 car ils ne sont pas intéressés par produire des Ğvaleurs

Tu penses que le « taux de change » sera comment ?

ET

Si:

  • les utilisateurs de la Ğ2 créent plein de Ğvaleurs et les échangent en Ğ2
  • les utilisateurs de la Ğ1 n’échangent rien en Ğ1 car ils ne sont pas intéressés par produire des Ğvaleurs

Tu penses que le « taux de change » sera comment ?

Mais l’individu Z ne « convertira » jamais quoi que ce soit. Il pourra échanger de la monnaie contre une autre à condition qu’il trouve quelqu’un qui voudra l’échanger avec lui. Il n’y a pas de conversion de monnaie, il n’y a que des échanges de monnaie.

Et puis

A quel moment des individus seraient « avantagés » et par rapport à quoi?
Si X ne sort pas de sa zone géographique, quel serait son intérêt de co-créer une monnaie qu’il ne peut pas utiliser? Et si ça se trouve, il ne pourra jamais l’échanger avec qui que ce soit car personne n’en veut autour de lui.

3 « J'aime »

Juste une piste de réflexion : je demande comment ça se passe avec les SEL si je suis inscrit dans plusieurs SEL parce que je voyage beaucoup ? Et si en plus j’utilise le JEU ?

1 « J'aime »

Bonne question : car justement sur ce point, j’ai plusieurs réponses différentes selon les intervenants. Et cela en devient troublant, effectivement.

j’ai pas compris la m^eme chose, j’ai pas vu qu’il était question de créer un fork ni une nouvelle monnaie libre.

tu peut préciser ou tu as lut ça ?