Survie de la Ğ1 en période de confinement

Face au totalitarisme qui se met actuellement durablement en place et qui deviendra récurrent dans le temps et pour une durée probable de 4 ans grâce à la pandémie, je suggère à tous d’adapter la licence Ğ1 afin de permettre la certification via des apéro monnaie-libre virtuels.

Je sais que cette proposition est contre-nature et risque de susciter une levée de boucliers, mais il y va de la survie de la Ğ1.

Ce pourrait être une licence temporaire, votée après sondage si 50% d’accord obtenu auprès des membres actuels.

Cdlt.

Patrice

2 J'aimes

A quoi tient la sécurité de Ğ1 ?

Identification d’une personne

  • « identifier » veut dire « savoir qui est une personne »

  • je peux identifier individuellement Camille parce que je læ connais bien :

    • nom, prénom,
    • entourage,
    • intérêts,
    • profession,
    • etc…
  • mais personne n’est obligé de me croire si je lui affirme que « oui, je connais Camille ! »

  • pour identifier Camille hors d’une relation interpersonnelle, il faut donc que plusieurs personnes témoignent qu’elles connaissent Camille. C’est le recoupement de ces témoignages qui permettent de savoir qu’il existe une entité « Camille » unique, connue des différents témoins.

Vous reconnaissez sans doute le fonctionnement de notre toile d’identification.

En étant tout à fait honnête, vous pourrez aisément admettre que bien connaître une personne ne peut pas se faire par visioconférence seule, ni même par relation à distance seule. La connaissance fine d’une personne passe par des rencontres physiques et répétées.

Les certifications sans bonne connaissance de la personne (qu’il y ait rencontre physique ou non) facilitent donc la création d’identités multiples associées à une personne.

Cette identification permet :

  • d’assurer que le DU est créé une seule fois par personne,
  • d’assurer une rotation des membres auteurs de la Blockchain.

Mais allons plus loin, et voyons quelles seraient les conséquences de votre proposition. (notez que certifier « à la première rencontre » a des conséquences similaires) :

Comment faire tomber Ğ1 ?

Si une entité possède 2/3 des noeuds calculants et +50% de la puissance de calcul, elle peut :

  • bloquer ou freiner la création de DU
  • bloquer tout enregistrement des transactions.

Aujourd’hui, il y a ~40 noeuds calculants. Mettons 50 pour être généreux. Une telle entité malveillente doit donc posséder N identités membre tel que :

N/(N+50) = 2/3 , soit:
N = 2/3 (N+50)
N = 2/3*N + 2/3*50
N - 2/3N = 1/3N = 2/3*50 = 100/3
N = 100

Il faut donc posséder 100 identités pour bloquer la monnaie Ğ1, aujourd’hui. Ce nombre peut évoluer dans le temps.

Scénario d’attaque

On va supposer une entité hostile souhaitant faire perdre confiance dans le système Ğ1. On suppose que cette entité est un groupe de X > 5 personnes, peut-être rémunérées pour leurs actions malveillantes.

Ces X personnes se font connaître par réseau social et font certifier leurs comptes après quelques échanges en visioconf. Elles font attention à se faire certifier par des membres provenant de régions distantes de la TdC. Ces X comptes, quoique certifiés contrairement à la licence, sont légitimes : chaque compte, chaque identité correspond bien à un être humain unique.

Evidemment, les X personnes ont pris soin de se créer un personnage pseudonyme pour l’occasion : fausse adresse mail, faux nom, fausse adresse, etc. Elles peuvent donc :

  • créer un autre personnage pseudonyme et le faire certifier pour augmenter leur nombre d’identités attaquantes,
  • échapper à une tentative de contact/rétorsion si des membres se rendent compte de l’attaque.

Une fois certifiées, nous avons donc X comptes membres, qui peuvent certifier directement des faux comptes. Si les X personnes sont suffisamment dispersées dans la TDC, elles peuvent certifier :

  • 100 fausses identités directement à 1 pas, en 500 jours
  • 100 * (100/5) = 2000 potentielles fausses identités à deux pas (si des liens sont maintenus avec la toile entretemps).
  • la probabilité de fausses identités à 3 pas est hautement improbable, vu la règle de distance.

Nous avons donc à moins de deux ans, une entité hostile qui possède plus de 100 fausses identités et peut arrêter Ğ1 selon son bon vouloir. Elle a au moins (365*2) - 500 = 230 jours pour le faire.

Conclusion

  • je vous invite à reconsidérer votre proposition à la lumière de cette explication.
  • je vous suggère d’attendre quelques mois pour vérifier si la restriction des libertés de déplacement et de regroupement est maintenue, avant de vous prononcer sur la pertinence de certifications illégitimes.

Cordialement,

Matograine

11 J'aimes

Tout ça est très juste, mais il est juste aussi de constater que si on ne peut plus se rencontrer de visu, on a un gros souci avec les certifications d’utilisateurs isolés désirant devenir membre, qui ne sont pas forcément nos proches…

Comment faire ?

4 J'aimes

Vous préférez :

  • faire entrer de nouveaux membres impatients en prêtant le flanc à une attaque qui plombera Ğ1 plusieurs années,
  • ou leur dire de patienter quelques semaines/mois ?

Ne pas faire, ou seulement avec les proches. Attendre quelques mois. Ğ1 est un projet de long terme (+80 ans), ce ne sont pas quelques mois qui changeront grand-chose. La toile d’identification actuelle peut tout à fait se maintenir.

Celles et ceux qui sont réellement intéressé.e.s reviendront spontanément. Pour les autres, tant pis, iels auraient abandonné de toute façon.

Mettre en péril la sécurité de la monnaie pour satisfaire l’impatience de quelques-un.e.s est une nuisance envers tous les membres. Que pèse une petite trahison de personnes qu’on ne connaît pas face à un gros chèque UNL ?

Profitons-en pour faire et publier des modules, de la documentation, des traductions, du dev, produire toute Ğvaleur propre à une Ğtransaction, etc. Il n’y a aucune raison de faire entrer des membres avec des certifications illégitimes, sauf si vous tenez absolument à ce que Ğ1 s’effondre à moyen terme.

8 J'aimes

Le titre du sujet fait peur! (et ça donne envie de cliquer pour voir ce qui se dit)

J’ai envie de dire : on se calme les ami·es!

La réponse 1ère de @matograine est très technique mais la conclusion est bien.

Alors oui, on vie une réduction drastique des libertés. On peut spéculer sur combien de temps ceci va durer, mais franchement, je pense que quand la (1ère) vague d’épidémie sera passé (ou si les gens se mettent à avoir moins peur de la mort), soit le gouvernement rendra un minimum de liberté pour se rencontrer, soit les gens désobéiront et lutteront pour récupérer ses libertés (quoiqu’il arrive, les libertés collectives sont un combat de tout les jours, sans fin; même avant le corona, on savait tou·tes qu’on perdait déjà ce combat petit à petit).

Quoiqu’il arrive, on vie dans une période difficile, tout les projets/entreprises se posent des questions sur leurs activités voir leurs « survie ». Bref, on est tous dans le même bain, la monnaie libre et sa toile de confiance ne peuvent fonctionner que dans des territoires ou il existe un minimum de liberté, ne serait-ce que pour se rencontrer. Donc avant de changer trop précipitamment les règles de la toile de confiance, prenons le temps de voir ce qui va se passer. Et chacun pourra agir pour récupérer les libertés collectives nécessaire au fonctionnement de la June

4 J'aimes

Il n’y a évidement pas à changer les règles de sécurité. Si un changement s’opère c’est que les règles n’ont pas été respectée et que la ğ1 est piratée grâce à l’impatience de certains.

Bonjour à tous, en tout cas, ce que je constate c’est que l’aventure G1 nous tient à coeur, chacun à notre façon.

L’impatience et l’inquiétude sont à considérer et réceptionner, je pense, avec bienveillance car elles sont la manifestation d’un profond intérêt pour la monnaie libre.

N’oublions pas que derrière les téléphones et les ordinateurs il y a des êtres humains, seulement des êtres humains, qui ont un jour senti l’arôme de la monnaie libre et sont conscients de sa valeur, avec un grand V, et des oppositions qu’elle est susceptible de rencontrer.

Alors effectivement, les techniciens maîtrisent l’aspect technique mais l’ensemble des utilisateurs de la G1 en maîtrisent les mouvements, la circulation, les initiatives, l’utilisation, alors je remercie les spécialistes, les techniciens, les informaticiens de réagir au facteur impatience comme ils le feraient devant «une manifestation, une forme positive» et donc, d’avoir l’amabilité de rassurer au lieu de faire fermer des bouches avec des mots ou des attitudes susceptibles de diviser au lieu d’unifier !

On est tous capables d’être acteurs de la monnaie libre, cela n’est pas réservé aux techniciens en mesure de nous balancer des équations et des graphiques, être acteurs de la monnaie peut prendre la forme de la patience, l’attente sereine et inébranlable.

Je sais c’est long, mais ça va arriver, gardons la pêche, la monnaie libre c’est nous tous et nous sommes solides ! Alors continuons à porter la monnaie libre dans nos coeurs, car c’est ça le plus important, bien avant les certications, bien avant le D.U. Bref, patientons ensembles, et restons connectés depuis les seules véritables outils qui tiennent la monnaie libre debout et perreine, je parle de notre espoir, de notre coeur, de nos actes, nos petits actes de patience qui mis bout à bout feront arriver le moment où nous pourrons nous rencontrer physiquement à nouveau et nous certifier les uns les autres.

Voilà, on est tous sous pression, donc merci aux spécialistes de rester cool, bienveillants et indulgeants envers les êtres motivés et acteurs, même s’ils ont des idées contraires, car le moteur, le fond est quand même beau à ressentir…

Voilà, je galère pour me faire certifier également et j’ai moi aussi cherché une solution individuelle qui se tenait et aurait pû fonctionner, mais le groupe c’est le groupe, donc, nous n’avons pas le choix… il faut patienter d’une façon passionnée et percéverante !

15 J'aimes

6 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Syndrome

T’as vu ce qui se passe ces dernières années, que ce soit au niveau politique, économique, écologique, sanitaire ou social ? Tu sens pas comme ça s’accélère, qu’il y a comme une urgence ? Qui a 80 devant lui ici ? Même pas nos gosses, si ça se trouve…

Je fais le constat que cette monnaie végète, notamment à cause de ce système de certifications (mais pas que) et qu’avec le covid19 et le confinement on va carrément régresser car les sorties vont supplanter les entrées si celles-ci s’arrêtent. Déjà que c’était pas bien vif…

2600 en 3 ans, franchement, pour une idée aussi balaise, il n’y a pas de quoi tirer le canon, c’est plus que décevant, on devrait déjà être des dizaines de milliers. À quoi bon créer la monnaie des gens s’ils ne peuvent pas s’en emparer ? Les banques risquent de s’effondrer demain, on a une alternative possible pour pouvoir malgré tout continuer à échanger, et on continue comme si de rien n’était à laisser entrer au compte-goutte ? Tu connais la fable du chêne et du roseau ? En cas de tempête, c’est le plus souple qui s’adapte, pas forcément celui avec les racines les plus solides, qui finit par être brisé.

Des outils impénétrables aux non-geeks, des puristes repoussoirs, des règles contraignantes et un marché de seconde main où on ne trouve pas grand-chose (normal vu qu’on est peu), j’ai bien l’impression que ça sent la friche pour un moment, tout ça, malgré le mal qu’on se donne tous. Et contrairement à toi, je crois pas qu’on ait 80 ans devant nous pour voir le résultat de cette expérience. C’est ici et maintenant que ça se passe, car demain peut ne pas exister pour nous et nos enfants.

Entendons-nous : l’idée est merveilleuse, rien à redire là-dessus, mais les moyens utilisés pour sa diffusion sont inadaptés à l’urgence de la situation qui ne peut que se détériorer à court terme. S’adapter ou disparaître, c’est la seule loi qui balaie toutes les autres au final.

9 J'aimes

Dans le contexte temporaire actuel, c’est pareil en économie UNL, on ne peut plus ou très peu faire d’échanges. Ça justifirais d’affaiblir les règles de la toile de confiance Ğ1 ?

C’est qui les « on » dans ton texte ? Les membres de la Ğ1 ou les « dizaines de milliers » de non membres ? Pourquoi ces non membres ne sont pas membres ou du moins utilisateurs ? C’est peut-être ça la question à se poser.

Tu cries à l’alarmisme, oui, mais une transition vers une monnaie libre est un chantier de grande ampleur et ne se fait pas du jour au lendemain. D’un point de vue technique, la Ğ1 ne peux pas supporter une telle charge aujourd’hui. Il n’y a même pas de moyen de paiement, et les contributeurs techniciens sont peu nombreux, autour d’une vingtaine, ne peuvent pas assurer une telle montée en charge. D’un point de vue social et économique, ça demande un effort de transition non négligeable à mettre en place.

Je pense qu’on peut déjà être fier du résultat accomplis. Une décennie pour ce résultat, je trouve ça fort, non ?

Honnêtement, trouves-tu vraiment que le fait de devenir membre avec cinq certifications de membres qui nous connaissent vraiment est un frein au développement de la Ğ1 ? En économie UNL on fait avec peu de « membres » créateurs de monnaie, et ça fonctionne, non ? Ton argumentaire est l’alarmisme. L’affaiblissement des règles de la toile de confiance est un sujet qui a déjà largement été discuté. Le contexte temporaire actuel justifie-t-il son affaiblissement ? Le développement d’une nouvelle valeur économique prends du temps, que tu veuilles l’accepter ou pas, que l’humanité y passe ou pas, à elle de décider, on (je, tu) ne pouvons pas le faire à sa place.

Donc, ce qu’on (les promoteurs de la monnaie libre) peut faire pour qu’une économie en monnaie libre se développe : c’est continuer de la développer. Tu vois d’autres méthodes pour atteindre l’objectif ? Merci de ne pas me citer de nom de drogue économiques tels les UNL pour accélérer son développement. C’est se fouetter le derrière avec le mal dont on souhaite se séparer.

4 J'aimes

Et si ralentir était justement la solution ?

Sommes-nous présentement en état de ne pas reproduire les mêmes erreurs ?

Je suis d’accord avec toi, oui, le temps s’accélère et la monnaie libre demande et même OBLIGE à sauter de notre vieux TGV lancé à pleine vitesse. Où va t-il ? Jusqu’où ? Peu importe, il suit seulement sa destinée.

La sensation de vitesse est relative, individuelle et nous pouvons tout à fait faire le choix de se laisser devancer, dépasser et de prendre notre temps.

Et si nous l’avions ce temps ?

Seulement celui de ralentir, de laisser pousser la monnaie sans la bourrer d’engrais pour qu’elle soit plus que ce qu’elle est déjà.

Et si on se foutait la paix, si on se laissez prendre le temps de contribuer à un ralentissement individuel puis global ?

On l’a tous compris et senti, oui l’expérience est douloureuse en ce moment, mais on a le temps…

La question est :

Sommes-nous prêts à ne pas manger des fruits de l’arbre que nous avons planté ?!

Et si tout cela était pour dans 2 générations, baisserions-nous les bras ?

Les 2600 membres sont précieux, magnifiques !

Pas à pas. Membres par membres. Jours après jours…

Ça va aller, c’est sûr et certain !!!

C’est évident.

9 J'aimes

Jolie réponse, et très pertinente. Je te remercie.

Je te suis à 100% sur la non-réactivité des gens, que ce soit pour le logiciel libre, la monnaie libre ou les ateliers constituants. Je mettrais un bémol à ton argumentaire côté développement : on POURRAIT aller plus vite et développer des outils plus simples et conçus pour une multitude, on ne VEUT pas s’en donner les moyens, nuance. on, c’est les membres de la G1, bien sûr. Après, je ne suis pas dieu le père et je ne sais pas s’il faut aller plus vite ou non, mais tous mes voyants sont au rouge. Suis-je alarmiste ou juste lucide ? Je suis bien incapable de le dire, mais il me semble qu’aujourd’hui, il faudrait être fou pour ne pas s’alarmer, et je ne parle pas de virus.

3 J'aimes

Comment le développement de la monnaie libre pourrait être plus accéléré que maintenant ? Via quel moyen ? Personnellement, je ne vois pas, à part la drogue économique UNL, je ne vois pas. Tu as d’autres méthodes auxquels on a pas pensé ?

Justement : avant le confinement, on perdait à peu près autant de membres/jour qu’il n’en entrait (un peu moins, d’où la petite progression malgré tout). Mais maintenant, il ne va plus qu’en sortir. Combien serons-nous dans deux mois ? Une monnaie délaissée par ses anciens utilisateurs et dans laquelle il n’est plus question de rentrer pendant les deux mois probables de confinement qui viennent est-elle encore convaincante, si elle est incapable de s’adapter à te telles circonstances ? La question mérite d’être posée, il me semble, même si elle est désagréable.

3 J'aimes

Je n’ai pas bougé d’un iota par rapport à ce que je disais sur ce forum il y a deux ans et demi : des développeurs qui bossent à plein temps sur un projet, ça se paye en UNL pour pouvoir vivre, se loger, se soigner, etc… Oui, les UNL existent, dirigent le monde et pour l’instant on en a besoin, tous. Le jour où ce ne sera plus nécessaire ou justifié, je changerai de refrain.

4 J'aimes

Est-ce un problème en soi que le nombre de membre cesse de progresser sur une période donnée ? Est-ce le signe que la monnaie libre est en chute ? Il est toujours possible de développer la monnaie libre d’autres manières : la communication via Internet comme l’a très bien fait Ğaluel avec son question-réponse en ligne, les développements techniques et bien d’autres choses, soyons créatifs !

7 J'aimes

https://tube.p2p.legal/videos/embed/58ed0e0d-24ec-4cca-b36a-350a1884042e

Je rebondi sur cette réflexion avec ces idées lancées en l’air digital qui s’imisse entre libération de la Liberté par le Libre ou Confinement Vert d’un féodal numérique Tyranique

index

Je pense que s’est pas un problème du tout de toute facon il y a beaucoup moins d’échanges en ce moment donc moins besoin de monnaie. La gune est loin de végéter, trois ans s’est rien et on voit que la communauté est très active. Je me demande meme si la priorité est de faire entrer le plus vite possible plus d’utilisateurs car malgré l’énorme travail des dévelopeurs je sais pas à quel point ca peu suivre derrière… Il me semble que depuis le début la priorité s’est de recruter des dévelopeurs locaux de confiance car la monnaie a beau etre libre, quelqu’un (comme moi par ex.) qui comprend pas toutes les subtilités du code duniter et de la sécurité de la toile n’a pas vraiment la main sur le devenir du truc. Le code est ouvert, tout le monde peu participer mais encore faut il en avoir les compétences (rien que pour le lire et comprendre se qui s’y fait vraiment) et vouloir y passer du temps, et ca s’est assez rare à trouver. Je vois pas non plus pour l’instant comment on pourrait mettre plus simplement et vite-fait-bien-fait la TRM en action que par la block-chain, la toile de confiance et ce que vous faite en informatique.

3 J'aimes

Il me semble que le nombre de membre n’a fait que croître jusqu’à maintenant. Si certain son rentré dans la monnaie il y a quelque temps, tout feu tout flamme, et qu’ils ont été déçu que ça n’arrive pas plus vite, qu’ils ne s’y sont pas impliqué, c’est qu’ils n’étaient pas assez motivés. On les verra revenir dans quelques années lorsque la monnaie sera plus fonctionnelle.

La montée en puissance des cas de covid-19 (et des décès) ne faisait pas peur au début, « juste quelques cas… ». C’est pareil, il faut juste du temps pour que la ML se mette en fonctionnement. D’expérience, comme c’est une affaire de long terme, je connais beaucoup de personnes qui prennent le temps de se renseigner avant de demander a être certifié. Je suis aussi très optimiste. Que ceux qui n’ont pas la patience reviennent plus tard. Il sont libres.

Alors que l’économie actuelle va prendre une bonne claque, ce qui sera intéressant, c’est de se demander si ça n’amènera pas un changement du système économique actuel ? On pourrait le souhaiter. Mais en attendant, continuons a avancer avec la ML, qu’elle serve de référence !

Est-ce que ce que fait trump avec ses 1000 $ par personne s’approche de la monnaie hélicoptère ? https://www.franceinter.fr/emissions/histoires-economiques/histoires-economiques-18-mars-2020 Alors restons optimiste, le monde va changer…

Ce message a été signalé par la communauté et temporairement masqué.