Licence G1 et niveau minimum de compréhension pour une certification…

Ce sujet est en parallèle à celui de la monétisation des certifications :

Je reviendrais sur le sujet de la monétisation ultérieurement ( :brain: ), car il y a beaucoup à répondre ( :writing_hand: ).

Entre temps…

La Licence Ğ1 précise :

  • « Toute opération de certification d’un nouveau membre de Ğ1 doit préalablement s’accompagner de la transmission de cette licence de la monnaie Ğ1 dont le certificateur doit s’assurer qu’elle a été étudiée, comprise et acceptée par la personne qui sera certifiée. »

Évidemment, j’étudie toujours la TRM ainsi que les modules, la TdC, j’ai même lu rapidement : « La théorie relative de la monnaie en détail » d’Emmanuel Bultot et les livres de @denislaplume :

Sans compter les vidéos et les tutos qui sont aussi utiles que nécessaires.

Évidement…

Plus on étudie un théorème mathématique ( tel que celui de la TRM ) plus cela amène des questions.

Et à juste titre, tout comme @Ceclic , on peut se demander quelle est la nuance entre « étudier » et « comprendre » la La Licence Ğ1 avant de l’accepter.

La réponse de @tuxmain est plutôt juste :

Donc en fait, une personne lambda peut passer sa vie à étudier la licence Ğ1 sans jamais la comprendre : pour certaines personnes, le changement de référentiel n’est ni inné, ni nécessairement acquis.

Du coup, faute de comprendre la licence Ğ1, cette personne lambda ne sera donc jamais certifiée, même si elle accepte la licence qui lui aura été transmise.

On est d’accord sur cette base, puisque telle est la rédaction de la licence Ğ1.

Sur cette base :

  1. Comment un nourrisson peut-il se retrouver membre certifié dès la naissance par 5 certificateurs référents ?
  1. Comment un mineur peut se retrouver certifié, et le cas échéant à quel âge peut-il lui-même devenir membre référent ?

Mais…

  1. Comment évaluer le niveau de compréhension d’une personne handicapé ( avec une défaillance intellectuelle ou un retard d’apprentissage ), pour valider la certification de cette personne ?

  2. Comment jauger le niveau de compréhension de la licence d’une personne autre que par un test ou un examen, faute de quoi la certification est totalement subjective par rapport à chaque membre référent individuel.

Bref…

- Quel est le niveau de compréhension minimum de la licence Ğ1 pour qu’une personne soit elle-même certifiée par des membres référents ?

J’ai bien lu quelques sujets qui traitaient de la problématique sur le forum, mais après quelques discussions, la réponse me semble moins évidente, et beaucoup plus sujet à interprétation de chacun par rapport à la règle édictée dans la licence.

@+ :vulcan_salute: :g1:

1 J'aime

Ces 2 questions reviennent souvent alors que la réponse est simple : la licence Ğ1 est un contrat qui précise les droits et devoir de tout membre de la Ğ1. Lorsqu’un être humain est incapable juridiquement (personnes mineures + personnes sous tutelle ou curatelle), c’est le tuteur légal qui signe et s’engage à sa place.

Il n’y a donc aucun problème à certifier un mineur si l’on connaît suffisamment bien le tuteur légal qui gère son compte Ğ1 et si l’on a vérifié que ce dernier à bien étudié et compris la licence Ğ1. Lorsque le mineur devient majeur, le tuteur légal doit révoquer le compte membre et donner la clé privée au jeune majeur pour qu’il puisse transférer ses Ğ1 sur son nouveau compte s’il le souhaite.

Exactement, c’est pourquoi je pose toujours quelques questions aux personnes qui me demandent de les certifier afin de les tester, c’est évidemment ce que tout certificateur se doit de faire :slight_smile:

Tout à fait, la monnaie libre ne s’impose pas, elle se choisit, et pour la choisir il est nécessaire de la comprendre un minimum, sans quoi ça ne peut être un choix éclairé :wink:

1 J'aime

Je me retrouve en toi Proposition de résumé de la licence Ğ1

@elois : C’est tout OK suite à la visio conférence de ce soir, et en exposant la situation, la solution a été trouvé :