Si une partie de la population dépense son DU sans rien vendre

Soit la “Loi de la convergence” (Stock et flux : quantité et débit, 2 grandeurs physiques, 2 unités, 2 termes ?) :

un portefeuille avec x DU en entrées/sorties converge vers x moyenne

On peut décrire quelque chose de sympa :

Si dans une population on a x% de personnes qui veulent juste dépenser tout leur DU sans jamais vendre, alors le reste de la population voit ses comptes converger vers y=1/(1-x) moyenne (parce que 100% des DU vont à 1-x% de la population).

Par exemple, si x=20%, alors y=1.25 moyenne.

La réciproque c’est x=1-1/y

Par exemple, si y=1.28 moyenne, alors x=21.875%

C’est une moyenne, certains individus peuvent être au dessus ou en dessous, mais en moyenne, le reste de la population doit avoir y moyenne.

Bon, j’invente encore l’eau chaud hein :stuck_out_tongue: Pour que des gens dépensent ce qu’ils reçoivent, il faut des gens qui reçoivent cette dépense (en plus de leur DU) :stuck_out_tongue:

On peut en conclure quoi ?

Que pour qu’une partie de la population vivent de leur DU, sans même parler de ce qu’il sera possible d’acheter avec 1 DU, c’est seulement possible si le reste de la population visent l’épargne au dessus de la moyenne ?

Et pourquoi viser l’épargne au dessus de la moyenne ? Une prévision que son pouvoir d’achat personnel va augmenter plus vite que la fonte de cette l’épargne ?

Est ce que l’entrée/sortie d’individus change quelque chose ?

Apparemment, mais je mettrais la relation dans l’autre sens : une partie de la population vivant de son DU cause l’augmentation du montant vers lequel converge l’autre partie (à moins que celle-ci détruise de l’argent).

Si le fait que des gens vivent de leur DU n’est pas causé volontairement par les autres, on ne peut pas dire qu’ils visent > M/N mais qu’ils y sont dirigés sans le vouloir (mais ils ne vont pas s’en plaindre hein)…

Avec M constant (c-à-d sans DU) : Δ(M/N) est du signe opposé à Δ(N).
Avec le DU, c’est plus chaud à calculer, en plus je n’arrive plus à retrouver les valeurs expérimentales avec les formules aujourd’hui (et il faut que je révise la dérivation pour ça). La simulation doit être faisable en posant Nt = f(t) avec f une fonction connue (50+2.7t par exemple, pour rester proche de la réalité).

Il faut que les deux parties de la population soit d’accord pour que ça fonctionne : si personne ne veut épargner, alors certains ne pourront pas dépenser leurs DU tout les jours, et si personne ne dépense son DU tout les jours, alors certains ne pourront pas épargner. L’un ne pourrait pas exister sans l’autre :slight_smile:

On peut peut-être viser cela justement pour que d’autres puisse dépenser tout leur DU tout les jours :slight_smile:

Quand des nouveaux membres arrivent, leurs parts relatives de monnaie est possédée par les autres, prorata de leurs junes. Maintenant, si ils touchent leurs premiers DU, ils commencent a récupérer leurs parts relatives. Mais si ils dépensent ces DU et que ces DU sont récupérés par les autres, les autres continuent de conserver la part relative des nouveaux ! Donc d’être au dessus de la moyenne.

Mais chaque jour, cette part relative veut aller chez les nouveaux. A quoi ça peut servir ? Si mon pouvoir d’achat par june augmente plus vite que cette perte, ça vaut le coup. Si le nombre de membre augmente, ça vaut le coup aussi, car je récupère encore plus de leurs parts relatives ! Mais je perds encore plus aussi. Ya un arbitrage à faire :slight_smile:

Fonctionner comme ça réerait une inégalité entre ceux qui dépensent et ceux qui épargnent. Si tout le monde échange, il est possible que chacun dépense chaque jour 1 DU tout en en gagnant 1 par l’échange et 1 par création. C’est quand même plus équitable, non ?

Quand je disais :

Le “sans vendre” signifie “sans recevoir ni revenus, ni aides, ni dons” :slight_smile:

J’avais compris, mais le raisonnement de ton message suivant partait encore de ce postulat ? C’est que je ne vois pas tellement l’intérêt de cette situation pour décrire ou analyser une situation réelle où cela n’arrive pas, ou que très peu.

Oui.

Et bien pas mal de gens aimeraient que le DU soit un “revenu de base”, c’est à dire qu’ils aimeraient pouvoir juste dépenser leur DU sans devoir travailler pour toucher un revenu :slight_smile:

Mais si créer un revenu de base suppose de diviser la population en un groupe de travailleurs (celui qui vend et épargne en ne dépensant qu’en lui-même) et un autre groupe (celui qui dépense sans produire, sans justificatif médical)… ça ressemble un peu à ce qu’on a aujourd’hui.

À moins qu’on assure une rotation des rôles, pour que tout le monde puisse prendre des vacances prolongées. Dans ce cas ça peut être une bonne idée (mais ce n’est pas nouveau : je travaille et épargne pendant un moment pour avoir un congé sabbatique ensuite).

Je vous propose de réfléchir :

L’éveil permet de sortir d’un état de léthargie (ou d’inertie).

Ceux qui vendent et atteignent M/N ou plus, peuvent parfaitement s’éveiller (d’autant que faire toujours la même chose a pour propriété de fatiguer, sans compter le temps de vie qui s’épuise, la fin de vie qui approche, la nécessité de s’éveiller devenant de plus en plus urgente).

S’éveillant, ils comprennent qu’il devient non-nécessaire de poursuivre et cessent progressivement de produire.

Cessant progressivement de produire la situation atteint progressivement une situation inéluctable de non-dépense.

Une situation de non-dépense atteint progressivement une situation inéluctable de début de pénurie.

Une situation de début de pénurie fait s’éveiller alors ceux qui sont proches de zéro, qui commencent alors à trouver la nécessité de produire par eux mêmes pour leurs propres besoins premièrement.

La nécessité de produire pour eux mêmes conduit à des gains de productivité qui permettent de commencer à produire pour autrui et ainsi à vendre.

Cette production augmentant, les ventes augmentant, ceci conduit à ce que cette nouvelle partie de la population atteindra progressivement M/N ou plus.

Ceci étant réalisé une nouvelle génération entière d’êtres humains a remplacé la première.

Il n’y a eu ni guerre, ni révolution, ni insurrection, car ce phénomène cyclique n’a pas disparu, il a été transformé en processus progressif et pas en processus violent.

Aussi bien que la TRM mette en évidence le cycle comme cause des souffrances économiques, elle ne le détruit pas, elle l’utilise dans le seul objectif de l’éveil.

6 J'aimes

c’est bien se compliquer la vie que de théoriser sur la Nature Humaine qui est et restera Il y aura toujours des personnes qui seront plus travailleurs producteurs vendeurs que consommateurs et inversement … voir même uniquement consommateurs. Je dirai “et alors ?” La diversité des plusieurs milliards d’individus qui peuvent être soit l’un (dominante producteur)soit l’autre (dominante consommateur) entièrement ou partiellement et alternativement au cours de leur vie ne répondent à aucun schéma, aucne constance d’état ou de situation sauf une durée de vie moyenne commune à tous ces individus Oh ben tiens c’est la constante qui a amené à l’algorythme de la G1. CQFD

En mode graphique :slight_smile:

Imaginons une population divisée en trois :

  • les A sont ceux qui dépensent autant qu’ils ne gagnent (ils sont a%, et convergent vers la moyenne)
  • les B sont ceux qui dépensent leur DU (ils sont b%, et restent à 0)
  • les C sont ceux qui gagnent plus qu’ils ne dépensent (ils sont c%)

Et bien on a ceci :

A B C
M a 0 yc 100%
N a b c 100%
M/N a/a=1 0/b=0 yc/c=y

Si on reprend un des précédents exemples :

A B C
M 0 0 1 100%
N 0 x=0.2 0.8 100%
M/N 0 y=1.25

Je ne sais pas si c’est plus clair !

Mais maintenant on peut aussi jouer avec le paramètre a :slight_smile: Exemple :

A B C
M 0.5 0 0.5 100%
N a=0.5 b=0.3 c=0.2 100%
M/N 1 0 2.5

Avec 50% de la population qui ne souhaite pas dépasser la moyenne et 30% de la population qui dépensent son DU sans rien vendre, on a donc 20% de la population qui doit converger vers une moyenne de 2.5.

1 J'aime

Absolument, c’est le schéma qui y répond.