Quiz sur la monnaie - et aussi sur la monnaie libre !

Bonjour à tous, je vous propose un nouvel outil pour alimenter les débats sur le sujet de la monnaie : un quiz.

Si vous voulez faire le test à l’aveugle (sans réponses), c’est ici :

Si vous voulez avoir les réponses et des explications à chaque question, c’est ici :

N’hésitez pas à faire circuler autour de vous. Je prépare également un autre quiz sur la monnaie libre, et probablement un autre quiz sur la monnaie un peu plus simple que celui-ci.

Si vous avez des amis anglophones, c’est le moment de leur partager la version anglaise :

6 J'aimes

Pas mal ce quiz :smiley: vivement celui sur la monnaie libre :wink:

J’ai quelques remarques (no spoil, faites le quiz avant :wink: ) :

Remarques
  • « BRI » est l’acronyme de

Peut-être rajouter dans l’explication que cette banque se situe à Bâle en Suisse, d’où “accords de Bâle” qui sont des accords de réglementation bancaires plus connus que l’acronyme BRI :wink:

  • L’acronyme « SEL » signifie

J’ai l’impression que ta définition se rapproche plutôt de “monnaie locale”. Les SEL sont bien souvent des monnaies locales, mais plutôt connus pour être des monnaies crédit mutuel non indexé à l’euro :slight_smile:

  • La masse monétaire est le nombre de pièces et de billets en circulation

Le problème de la masse monétaire c’est surtout qu’on compte comme monnaie les promesses des banques commerciales privées, qui ne sont pas de la monnaie centrale.

C’est comme si Alice et Bob avait chacun un billet de 10. La masse monétaire est de 20. Maintenant si Alice aide Bob et Bob lui dit “merci, je te dois 50, regarde je te fais un compte à ton nom”, si on compte les promesses comme de la monnaie, c’est comme si la masse monétaire était maintenant de 70…

  • Une inflation élevée est associée à un chômage faible

L’interprétation courante de la courbe de Phillips c’est :

-chômage => +salaire => +prix => +inflation, d’où le NAIRU qui veut dire " Taux de chômage n’accélérant pas l’inflation". Non pas “d’inflation diminuant le chômage”. Peux tu me citer les articles où des économistes défendent que l’inflation diminue le chômage ?

Pour le NAIRU, pour ceux qui ne savent pas, les économistes orthodoxes explique que du chômage est nécessaire pour éviter de l’inflation. Éviter l’inflation étant la mission de la BCE, j’imagine qu’elle doit voir d’un mauvais œil le plein emploi ? :slight_smile:

2 J'aimes

Bonnes remarques. Quelques éléments :

Je n’ai pas voulu entrer trop dans les détails non plus, mais c’est vrai que pointer sur les accords de Bâle, plus connus, a du sens, merci !

attention spoiler

La masse monétaire est un nombre d’unités monétaires. Comment ces unités sont générées, si elles circulent ou pas (épargne), etc. sont des considérations qui vont au-delà de la simple définition. Là encore, je reste concis et simple.

Pour l’inflation, ça va dans les deux sens. Ça se comprend très bien et cadre avec les observations de Gesell en son temps : si la monnaie ne se déprécie pas assez vite, elle devient une « réserve de valeur » dans les têtes et ne circule plus, l’économie ralentit, donc moins de consommation et moins besoin de production. C’est simple, voire simpliste, mais ça fonctionne. D’ailleurs, à la BCE, ils ne combattent plus l’inflation depuis des années, ils combattent la déflation en diminuant les taux et en faisant du QE à tour de bras. Tout ça parce que l’économie européenne stagne, ils la mettent sous perfusion. Et oui, ils savent très bien qu’une inflation basse (2-3 %) génère mécaniquement du chômage. Dans leur statuts, au lieu d’écrire qu’ils combattent l’inflation, ils auraient pu écrire qu’ils vont maintenir un chômage élevé, mais c’est moins vendeur. Ensuite, bien qu’en Europe nous ayons la même monnaie, elle n’est pas présente de manière uniforme sur le territoire. Ainsi, l’Allemagne, qui est inondée de liquidités, en particulier avec les QE et maintenant des crédits à taux négatifs même pour les particuliers, s’en sort très bien depuis 10 ans, tandis que les fonds fuient la Grèce et l’Espagne qui le paient très fort en chômage. Pour d’autres pays, comme l’Irlande qui s’est pris de plein fouet la crise de 2008 après avoir misé sur le fait d’être un paradis fiscal européen, les raisons sont différentes et multiples. Mais globalement, inflation et chômage sont corrélés, dans les deux sens. On peut jouer sur les deux paramètres, la monnaie d’une part par les taux d’intérêts et les QE, et le chômage d’autre part en changeant les réglementations, un changement sur l’un impacte quasiment systématiquement l’autre.

Réponse

Ta question est “La masse monétaire est le nombre de pièces et de billets en circulation”. Je suis d’accord pour dire qu’on compte pas les pièces/billets mais les unités monétaire, mais ces unités ne sont pas que sur des pièces/billets mais aussi sur les comptes bancaires. C’est surtout là dessus que je voulais rebondir :slight_smile:

Avoir une monnaie avec laquelle une partie de la population doit être au chômage pour garantir un “pouvoir d’achat” aux autres, rien que ça devrait suffire pour comprendre qu’une monnaie “réserve de valeur” n’est pas neutre et n’a pas de sens… :confused:

3 J'aimes
Réponse

Et la réponse, est : faux. Doublement, d’ailleurs, comme tu le fais très bien remarquer. D’ailleurs, si on voulait vraiment rentrer dans le détail, on peut considérer différents types de masse monétaire, indépendamment de leur support. On peut ainsi compter ou non les unités monétaires « immobilisées » (même si c’est du jugement à l’emporte-pièce et qui ne peut être mesuré que rétrospectivement et donc ne peut pas servir à faire des prévisions). Bref. Le sens de la question est plutôt « une masse monétaire, ce sont des unités monétaires, non des supports d’unités ».

1 J'aime

Le nouveau quiz sur la monnaie libre vient de sortir. Accrochez-vous, il est costaud. Âmes sensibles s’abstenir !

Je vais également créer un quiz beaucoup plus basique pour les nouveaux venus.

4 J'aimes

2019-07-27_16-31-22

3 J'aimes

Et voilà, ça n’arrête pas… Un quiz sur la monnaie libre pour les « novices ».

2 J'aimes

J’ai fait le quizz monnaie non libre et il y a une question sur la TRM, c’est pas normal ! C’est un piège honteux ! Veuillez retirer immédiatement cette question et la mettre dans le quizz monnaie libre ! :grin:

Intérêt manquant

De plus, pour l’intérêt manquant, je défend ce terme et son existence. Il explique très bien la situation dans laquelle on se trouve et qui nous oblige à créer notre propre monnaie. Donc je maintiens qu’il existe et qu’il faut le mettre en avant autrement un novice ne comprend pas ce qui ce passe. Ce n’est pas parce qu’il y a en théorie 1 cas unique où la banque peut redonner par altruisme les premiers versement d’intérêts au client qu’elle arnaque, sans contre-parties et donc sans profits pour la banque, que le phénomène de l’intérêt manquant n’existe pas. Car ce cas unique n’arrive jamais en réalité. Dès qu’il y a accaparement de ressources ou de services par la banque qui doit faire du profit car c’est une entreprise à but lucratif, cela ne peut se réaliser que par l’intérêt manquant. S’il elle emploie son client pour rembourser l’intérêt, alors l’intérêt manquant existe, le client étant obligé d’accepter et la banque en tirant profit.

1 J'aime

6 messages ont été fusionnés à un sujet existant : Le problème de l’intérêt manquant

Bravo pour ce quizz qui permet de tester ses connaissances.:grinning:

J’ai trouvé une petite contradiction dans la question sur la règle de distance. Question : …à moins de 5 pas de 80% des membres référents. (ce qui veut dire 4) Réponse : … doit être à 5 pas ou moins de 80 % des membres référents …

1 J'aime

Exact, c’est corrigé, merci !