Mon problème avec les zones économiques 1 Ğ1 pour 1 €

Bonjour,
Je constate que certains promoteurs ou animateurs de groupes locaux annoncent qu’il y a une convertibilité de 1 Ğ1 pour 1 € dans la zone économique qu’ils animent.

il y a plusieurs raisons qui me font réagir.

D’abord, c’est un choix édicté par les initiateurs de ces zones économiques qui s’imposent aux nouveaux usagers de la Ğ1 dans cette zone. L’influence, voire l’emprise des initiateurs de ces zones, de par leur passif joue de leur légitimité pour réduire la liberté des junistes locaux pour estimer d’eux-mêmes les valeurs des biens qu’ils achètent en Ğ1 et des Ğ1.

Les anciens utilisateurs qui prônent la convertibilité de 1 Ğ1 pour 1 € auront eu toute l’opportunité d’acquérir des Ğ1 à faible coût en amont de l’installation de la zone économique. Ils auront alors une capacité d’achat très forte vis à vis des futurs membres de la zone économique sous leur influence.

Il n’y a aucune trace, aucune annonce faite par ces initiateurs de ces zones économiques décrétés, qu’un fond en euros existe et soit suffisant pour assurer la convertibilité dans le sens 1 Ğ1 pour 1 € . La réserve obligatoire définie par la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire ne devient pas du tout optionnelle par l’adoption de la loi PACTE du 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises. L’article Article L54-10-1 ne fait que définir ce qu’est un actif numérique (et au passage il précise qu’un actif numérique n’est pas nécessairement attachée à une monnaie ayant cours légal , ce qui est le volonté des créateurs de la Ğ1 depuis le début). Cette responsabilité d’assurer des réserves est finalement portée par les nouveaux producteurs de valeur de cette zone (en bien ou en €) mais sans être informés que l’obligation d’une réserve en € n’est pas tenue par les organisateurs de la zone économique 1€/1Ğ1 qui s’en déresponsabilisent unilatéralement (mais pas juridiquement pour leur information si ils ne l’avaient pas).

Je suspecte (et j’assume que c’est une pure supposition de ma part) qu’il y a une partialité dans le message émis par les promoteurs de zone économique 1€/1Ğ1 . Ils font le choix délibéré de ne pas donner l’intégralité du message concernant la liberté d’estimer la valeur de la monnaie ou des biens. Il le feraient selon moi pour éviter que les futurs producteurs de valeur dans cette zone aient ce choix. Je trouve qu’il y a ici une omission manipulatoire qui empêche les nouveaux d’acquérir cette liberté.

Chacun a le droit de s’approprier la Ğ1 comme il veut. Mais a-t-on le droit d’imposer son interprétation en éludant la pratique généraliste qui a lieu partout ailleurs? Ici on voit que ce choix de ceux qui décident d’une zone économique 1€/1Ğ1 n’est plus une liberté, mais un privilège d’ancienneté qui s’imposent sur la liberté des autres. Un non respect de l’égalité temporelle. On peut répondre à ça que ceux qui décident librement d’adhérer ou pas à cette zone le font par un consentement éclairé. Mais vu mes suspicions précédentes, je doute de l’intégrité et du niveau d’information reçu (ce n’est encore qu’un apriori qui m’appartient) .

Je pense à ce qu’il se passe quand un agent économique de la zone économique 1€/1Ğ1 rencontre un agent hors de cette zone et découvre que le taux de conversion est totalement libre pour la majorité des autres usagers de la Ğ1. La négociation peut créer différents types de réaction. La colère face à celui qui propose un prix trop élevé en Ğ1, par exemple. Est-ce que le choc des cutures économiques décrédibilisent l’ensemble de la pratique de la Ğ1 ?

Je m’interroge. Ces points sont-ils abordés lors des formations d’animateurs de groupe qui propose le sujet des zones 1€/1Ğ1 ? Les promoteurs en sont-ils conscients? Font-ils le choix de nier les réalités juridiques des MLC et la pratique générale de la Ğ1 dans une démarche de désobéissance qui pourrait être honorable ou dans une démarche d’usurpation ? Quel est le message transmis à propos de l’égalité spatiotemporelle qu’un adossement à l’euro ne permet pas de respecter?

Enfin, est-ce que ces réinterprétations et les assertions des organisations et de leurs dirigeants ne sont-elles pas des procédés qui maintiennent certains junistes dans un état de sujétion attentatoire à la liberté éclairée des néophytes des zones 1€/1Ğ1 ? Sont-ils des comportement abusifs leur permettant de s’approprier à peu de frais des biens et valeurs au dépens des agents économiques de ces zones? Est-ce que l’ensemble de la société juniste trouve cela nocif pour l’extérieur de ces zones 1€/1Ğ1 ?

On peut décider de s’en foutre. Mais si on est pas sûr à 100% que chaque juniste du territoire couvert par une zone 1€/1Ğ1 est vraiment libre de ne pas se soumettre à ce taux, on peut aussi décider d’alerter du risque d’une dérive sectaire.

18 « J'aime »

Je pense qu’avant de commencer une critique, il faut faire une bonne analyse de l’énoncé ou du sujet à critiquer. Pour le lecteur, c’est bien de citer les sources, sinon on est dans les rumeurs, les impressions, bref les blabla qui ne servent pas à grand-chose, juste à faire perdre le temps de chacun.

Et tu pourrais citer directement www.mlet.fr puisque tu parles de formation dans ton texte et que nous sommes les seuls à faire des formations actuellement.
Tu aurais pu aussi nous demander le programme de la formation.
Et tu aurais pu nous poser directement tes questions afin d’affiner tes réponses avant de les poster sur le forum.

Allons-y quand même pour une discussion sur le fond :grinning:

Au niveau analyse, ça démarre mal dès la première ligne :

une convertibilité de 1 Ğ1 pour 1 € dans la zone économique qu’ils animent.

Peux-tu indiquer où tu as lu ça ?
A mon avis, tu as fais la confusion entre la convertibilité et l’équivalence. Les mots ont un sens précis, surtout en économie.

MLeT prône l’équivalence constante de 1 Ğ1 pour 1 €, ce qui n’a rien à voir avec la convertibilité d’une monnaie.

  • L’équivalence constante permet de neutraliser la fiscalité.
  • La zone économique 1 pour 1 doit permettre d’intégrer plus facilement les commerçants (non prouvé à cette heure)

Il n’y a aucune trace, aucune annonce faite par ces initiateurs de ces zones économiques décrétés, qu’un fond en euros existe et soit suffisant pour assurer la convertibilité dans le sens 1 Ğ1 pour 1 € . La réserve obligatoire définie par la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire ne devient pas du tout optionnelle par l’adoption de la loi PACTE du 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises. L’article Article L54-10-1 ne fait que définir ce qu’est un actif numérique (et au passage il précise qu’un actif numérique n’est pas nécessairement attachée à une monnaie ayant cours légal , ce qui est le volonté des créateurs de la Ğ1 depuis le début). Cette responsabilité d’assurer des réserves est finalement portée par les nouveaux producteurs de valeur de cette zone (en bien ou en €) mais sans être informés que l’obligation d’une réserve en € n’est pas tenue par les organisateurs de la zone économique 1€/1Ğ1 qui s’en déresponsabilisent unilatéralement (mais pas juridiquement pour leur information si ils ne l’avaient pas).

C’est dramatique de noyer les lecteurs qui ne connaissent rien au juridique dans ce genre de charabia. Ce paragraphe ne concerne que les ressortissant de la République Française (RF). Tu y mélanges les règles des monnaies locales complémentaires et les règles des actifs numériques. Hors la Ğ1 est un actif numérique et seules les règles de la loi PACTE s’appliquent.
A noter que le règlement de l’Union Européenne dit loi MICA, en cours de discussion, s’appliquera à tous les ressortissants de l’Union.

Ils font le choix délibéré de ne pas donner l’intégralité du message concernant la liberté d’estimer la valeur de la monnaie ou des biens.

A part le fait que tu connais mieux nos intentions que nous, sans nous avoir contactés :thinking: on tient ici un bon début de discussion.
Je vais poser une question à laquelle j’espère que tu répondras également :
En France, a-t-on la LIBERTE D’ESTIMER LA VALEUR D’UN BIEN chez un commerçant ?

Pour moi la réponse est non. Tu peux tout au plus changer de magasin pour aller trouver moins cher ailleurs. Et en période d’inflation, tu trouveras des prix toujours plus chers. Aller négocier le prix du gaz chez ton fournisseur me semble impossible.
Reprendre cette affirmation (liberté) de la TRM dans le monde occidental actuel me semble être abusif. Dans le monde oriental ou d’Amérique du Sud, les habitudes de négociation des prix existent. En Europe, on peut obtenir des ristournes par l’achat de quantité, mais c’est tout.

Je prendrais cette liberté comme une liberté qu’il serait bon que nous ayons, mais qu’il est difficile d’obtenir actuellement. Un peu comme nos libertés citoyennes qui sont écrites dans nos textes légaux et que pourtant nous perdons jour après jour!

Dans les Gmarchés qui ressemblent aux vide-greniers, cette discussion est possible.

Ces Gmarchés sont un peu limités! Se pose alors la question de comment faire accepter la Ğ1 chez les commerçants?
Nous avons une stratégie que nous permet la liberté de la monnaie libre : c’est d’adopter une équivalence pendant un certain temps afin que les commerçants acceptent la Ğ1.
Nous développons en détail cette stratégie dans nos formations.

Chacun a le droit de s’approprier la Ğ1 comme il veut.

C’est le principe, souvent contredit par le fait que de nombreux membres empêchent l’autre de penser ce qu’il veut. C’est le cas de cet article.

Ces points sont-ils abordés lors des formations d’animateurs ?

Le mieux serait de nous poser la question, non? Encore mieux, tu pourrais venir à une formation dispensée librement et gratuitement. Ainsi, tu pourrais en faire la critique sur des bases OBJECTIVES.

Il te suffit de remplir le formulaire sur www.mlet.fr pour avoir les dates de formation. Attention, nous réservons notre temps bénévole aux animateurs de Groupes Locaux, c’est à dire à ceux qui partagent leur temps à faire croître la toile de confiance et à former les membres.

peut aussi décider d’alerter du risque d’une dérive sectaire.

Si tu veux faire une déclaration contre une secte, le lien vers le site de la miviludes est ici : https://www.miviludes.interieur.gouv.fr/
Fais attention, ils vont te demander le nom du gourou :grinning:

Blague à part, si tu utilises les méthodes du système pour discréditer les gens qui n’ont pas le même avis que toi, la monnaie dite libre n’est pas prête d’aboutir.

Cet article est très long, mais après lecture détaillée, il y avait une seule question qui valait le coup d’être débattue. Je l’ai à peine effleurée, afin de garder mon temps pour ceux qui viennent en formation.
Il y avait beaucoup trop de suppositions sur les mauvaises intentions d’autrui.
Je pense que pour une sérénité des débats, il serait bon d’énoncer uniquement des arguments objectifs et laisser les appréciations émotives de côté. Afin d’éviter de tomber dans une vision anglo-saxonne du monde avec d’un côté les méchants, et de l’autre les gentils.

A toi de répondre maintenant :
En France, a-t-on la LIBERTE D’ESTIMER LA VALEUR D’UN BIEN chez un commerçant ?
Informes-tu les futurs membres de la fiscalité de la June ? Quelle stratégie leur préconises-tu pour éviter cette fiscalité?

5 « J'aime »

Juste un ptit mot ici pour essayer d’adoucir un peu (ou pas) même si je suis pas vraiment objectif.

Perso j’ai aucun problème avec ce que vient de dire Philippe. A priori je trouve même la stratégie intéressante.

Avec @Paulart nous avions même pensé il y a 2 ans de carrément constituer un fond UNL destiné à garantir les Ğ1 non dépensés pendant 1 an à certains commerçants.
C’est juste une idée en l’air comme ça, pas sûr que ça vaille le coup de récolter des UNL juste pour ça.

Concernant l’indexation comme vous faites, je trouve ça intéressant à chaud selon le contexte, mais je ne connais pas vos détails de fonctionnement donc voilà.


[avis personnel sur la forme MLeT]

Plusieurs personnes (je ne vais pas les citer mais tu dois te douter de qui je parle) par différents biais, IRL et chats, m’ont parfois fait part de comportements autoritaires du MLeT, qui auraient conduits à la création de nouveaux groupes locaux alternatifs.

Ces gens là semblent très embêtés par votre attitude, qui leur semble néfaste pour l’ambiance que cela génère localement.
C’est tout ce que je peux dire à ce sujet, je n’en sais pas plus, je n’étais/suis pas là.

J’ignorais que les 2 dernières formations étaient issues de MLET. Apparemment je ne suis pas le seul à ne pas voir cette information.

Bien. Pourriez-vous le publier?

Chouette. Du coup comment est-ce que cette équivalence est maintenue? Par un consentement collectif au message prôné ? C’est à dire… de l’obéissance?

De quelle fiscalité parles-tu? Celle sur les plus value sur les actifs numériques? Parce que si tu parles de la fiscalité sur la vente de produit fini, l’équivalence €/G1 impliquerait l’applicabilité de la TVA.

ok génial. Super. Je ne dénigre pas cette tentative.

J’ai cité un article de loi supplémentaire par rapport à vous. Un seul. Et à la place de l’afficher comme un totem suffisamment flou derrière lequel on peut laisser comprendre ce qu’on veut (et faire montre d’autorité de référence parce qu’on cite savament quelque chose qu’on sait que personne n’ira vérifier), j’ai explicité mon interprétation. Elle peut être fausse, bien sûr. Je ne suis pas contre une petite correction. Mais j’ai surtout l’impression que dés qu’il y a un peu plus de deux phrase, ça puisse devenir compliqué pour certains qui préfèrent la frapper d’anathème et la rejeter en bloc.

N’existerait-il pas quelque part un actif numérique qui soit aussi une monnaie locale complémentaire. Attends, je cherche un peu.
Oh tiens voilà encore autre chose.

allez encore un totem.

J’assume que j’ai des a priori et des présomptions. C’était l’expression d’un avis personnel en titrant Mon problème. Avis qui peut tout à fait changer. Je ne suis pas détenteur d’une quelconque vérité. Je partage mon opinion, ma réflexion. J’ai quelques torts certes. Mais je me rend compte que j’ai plus soufflé dans l’appeau qu’exprimer une opinion. A vrai dire, j’ai écrit tout ça sans cibler MLET. J’ai surtout penser à une copine d’Ariège qui s’était retrouvée abasourdie quand elle s’est retrouvée face à des junistes orthodoxes.

ok, mais reconnais que ta stratégie se fait aux dépens des producteurs de valeurs qui sont coincés entre ta zone et le reste des junistes. Ou alors que tu enfermes les junistes dans ta zone pour le besoin de la réalisation de ta stratégie.

Du coup si je ne suis pas animateur de groupe local, j’ai le droit d’assister à la formation?

Rhétorique de la dérision. Je ne pensais pas à la miviludes, mais juste à écrire ce message justement. Mais si tu le verbalises, c’est peut-être que tu as des raisons de penser que tu pourrais être leur cible. (oui, c’est une insinuation psychologisante malhonnête).

Figure rhétorique de l’hyperbole. La conséquence d’un fait est volontairement exagérée.
Comme j’ai précisé, et que je précise encore une fois, il s’agit d’une expression d’opinion personnelle. Je doute que l’expression de mon opinion, juste ou fausse, puisse remettre en cause quoi que ce soit le succès d’un projet qui me dépasse largement: la monnaie libre.

utilisation de la figure de l’épouvantail anglo-saxon, toujours efficace pour mettre de son côté les porteurs du bon sens commun traditionnel et chauvin. Mais je vais apporter un peu de nuance. Je ne remets pas en question la bienveillance de l’intention de votre stratégie. Je m’interroge sur les conséquences négatives pour ceux qui la subissent (les nouveaux entrants qui ne connaissent que la June à travers le dogme de l’équivalence euro) et les conséquences bénéfiques pour ceux qui en profitent (et les qualifier d’involontaires, inconscientes, niées, , c’est une autre histoire).

je n’ai pas la prétention d’y arriver. J’imagine que ta réponse en est exempte.

non , mais dés lors qu’on parle d’un négoce en € on sort du cadre de la TRM et de la monnaie libre.

Oui

de ne pas transformer leur June en euros. Ou en tous cas ne pas en faire bénéfice.

3 « J'aime »

Elle est effectivement intéressante. Mais pas sans conséquences, ni risques

Oh ben tiens, c’est une idée très concrète, et moins autoréalisatrice que de prôner l’équivalence.

Tu veux dire comme dénigrer ou dévaloriser des personnes qui ne seraient pas à la hauteur des attentes et des comportements « prônées » par quelqu’un qui se sent investi d’autorité?

2 « J'aime »

Je vois que tu n’as pas les bases comptables. Un comptable t’expliquerait que toute personnalité juridique soumise à TVA doit l’appliquer et la déclarer que sa facture soit réglée en monnaie fiat, en clous ou en G1.
Et elle paiera la TVA en €, la monnaie légale de la République Française.

Cette information est inexacte car elle correspond à une situation révolue en République Française (RF) depuis la loi PACTE sortie en 2019.
Ta réponse est valable dans tous les autres pays de l’Union Européenne, tant que la loi MICA n’est pas sortie.
En RF, quand tu vends un bien un bien ou un service contre des G1, tu acquiers des actifs numériques, quand tu achètes un bien ou un service contre des G1, tu cèdes des actifs numériques. Et tu dois calculer si tu as fait ou non une plus value. Et la déclarer.

Et c’est là ou ça se corse. Avec la liberté d’évaluer toute valeur, il va y avoir des plus values à régler en Euros.
C’est un sujet à ne pas négliger. Il faut l’étudier et ne pas rester sur les on dit ou les rumeurs afin d’y apporter une réponse en connaissance de cause.

Pour étudier la fiscalité des actifs numériques, il y a d’excellentes vidéos sur www.mlet.fr.

Je suis désolé d’avoir à annoncer tous ces désagréments qui ne me font pas plus plaisir qu’à vous. Mais je préfère faire mes choix en conscience et ne pas faire entrer de nouveaux membres sans les avoir informés correctement.

Merci pour tes précautions de langage.

Si c’est un problème d’ambiance locale, alors ça ne concerne pas MLeT. C’est un problème local.

Il y a actuellement 21 groupes locaux qui se réunissent mensuellement pour se coordonner dans le collectif. Il peut très bien y avoir un problème de relations ici ou là, mais ça n’engage pas les autres groupes locaux. Et peut-être même que ça n’engage pas un groupe, mais une ou deux personnes.

En ce qui concerne les relations dans les groupes d"individus, je ne pense pas que le fait d"utiliser la monnaie libre change quoi que ce soit. Il y a toujours des problèmes d’Ego, de personnalités et tant que nous resterons dans un système de concurrence, ça ne changera pas.

Ca ressemble aux monnaies locales complémentaires (MLC) ou aux stables coins.

Je n’y ai jamais réfléchi.

L’idée, ça serait de permettre aux commerçants de reconvertir leurs G1 en € ?

C’est l’échec des MLC qui n’atteignent pas leurs objectifs car les commerçants reconvertissent en € au lieu de redépenser localement.

On pourrait imaginer qu’il y ait un fond et que la reconversion ne soit possible qu’après le délai d’un an par exemple.

Mais comment alimenter ce fonds ?

Quelle devrait être sa taille (son montant) ?

Ca mériterait un atelier de travail pour étudier le processus, les bénéfices / risques et voir quelle aide ça pourrait apporter.

Merci @poka de cette réponse.

C’est plus clair pour moi.

Il y a ceux qui veulent vivre dans un autre monde immédiatement, en dehors du monde actuel et ceux qui vivent dans le monde présent et veulent le faire évoluer.

Juste pour info, les deux premières questions qui m’ont été posées par le dernier commerçant que j’ai démarché :

  • comment je fais pour redépenser mes Junes.
  • Comment je les déclare ?

Et c’est aussi plus clair sur la forme et sur le qui décide :-))

2 « J'aime »

Nan mais on s’en fou de cette loi « PACTE » qui est venu t’enmerder avec ça ?
Ca ne concerne absolument pas la Ğ1, tu es donc hors sujet.

Si tu veux filer ton fric à l’état tu fais ce que tu veux, mais épargne nous tes conseils fumeux si on veut garder notre blé.

je ferme ce poste au vue de cette réponse assez ridicule à mes yeux.
Ceux qui sont intéressés par ce que fait MLeT allez y vous avez leur site au dessus, mais sans nous moi.

Ne modère pas une discussion à laquelle tu participes, tu n’es pas dans une position objective. Utilise à la place la fonctionnalité de signalement pour qu’un autre modérateur agisse.

3 « J'aime »

Je ne participe pas à cette discution, je modère ce forum en fermant les hors sujet.
Ce sujet n’a rien avoir avec la monnaie libre (loi PACTE), et doit donc se tenir ailleurs que sur un forum dédié à la monnaie libre, comme le stipule la charte de ce forum.

j’ai répondu en partie, tous les groupes locaux ML répondent à cette questions, j’ai évoqué l’idée d’un fond de garanti « Ğ1 non dépensés » à des commerçant souscrivant à une assurance à inventer.
Les boucles d’échanges locaux que tissent les MLC et les groupes ML, que @Cywil travail sur le wiki ML entre autre et par chez lui, ect … bref tout ce que font tous les groupes ML et MLC depuis 15 ans en sommes.

Déclarer quoi à qui ?
Pas besoin de déclarer quoi que ce soit, tout est enregistré en blockchain et accessible à toutes et tous.
Tu expliques aussi aux gens comment utiliser un livret A pour leurs Ğ1 ?

As-tu d’autres questions que tu ne sais pas répondre aux commerçants de ton coin ?
On peut vous aider si vous voulez.


Tout ça n’a rien à voir avec la notion de 1€ == 1Ğ1 (le sujet de base)

Si d’autre modérateurs connaissant mieux le groupe obscure MLeT que moi veulent réouvrir cette discutions et l’alimenter, faites comme bon vous semble, j’ai donné mon avis et je l’ai argumenté, en me basant sur une charte, mais je peux me tromper (comme souvens) sur le caractère trompeur et toxique de ce groupe.

C’est vrai que depuis que @Philippe26 a débarqué sur le chat axiom-team ya 2 ans pour insulter tous mes collègues qui on fini par se barrer un par un, je suis pas très objectif.
« Je viens de lire vos échanges de ces 2 dernières années, vous faites n’importe quoi vous n’avez RIEN COMPRIS, laissez moi vous expliquer comment qu’il faut faire. On va payer des taxes à l’état en € sur nos échanges en Ğ1, ça s’appel PACTE vous connaissez ? Ce sera plus claire pour les commerçants. »

puis au téléphone en pleurant après avoir été viré de ce chat suite à ces comportements

« non mais poka tu comprends pas, je suis à la retraite, tu dois m’excuser »
bah non. Tu t’es excusé toi ? Si tu te comportes avec tout le monde comme tu t’es comporté ce jour là, bah c’est bon j’ai compris hein.

Et après c’est lui qui va venir faire la morale aux autres sur l’autorité et le respect ? laissez moi bien rire svp … encore un peu … voilà.

1 « J'aime »

mépris et décrédibilisation de l’interlocuteur.

Condescendance.

Je note que tu y mets une majuscule.

Mise en confrontation de deux camps où bien évidemment tu te places dans celui de la raison.

C’est très intéressant. Je suis impatient de voir quand une déclaration fiscale des bénéfices marchands à travers la june aura lieu.
Mais cela ne remet pas en question cette chose: la confrontation des zones 1€/1Ğ1 face au reste de la majorité des junistes qui s’affranchissent de cette règle.

Fondamentalement, pourquoi tu as jeté ton dévolu sur la Ğ1 pour prôner l’équivalence? Tu aurais pu choisir une autre crypto un stablecoin, ou faircoin ou une crypto à revenu universel parmi tous les projets d’OpenUBI. Certains seraient bien plus compatibles avec ta stratégie d’équivalence, et une en particulier t’aurais donné une piste d’évasion fiscale avec Bank of the commons à Jersey. Tu savais que l’orthodoxie juniste ne permettait pas de faire entrer l’équivalence et tu as délibérément choisi d’insister sur cette plateforme.
Tu as fait le choix de la june pour une raison. Parce que si la raison de ton choix, c’est la TRM j’ai du mal à piger comment tu la tords. Est-ce que c’est la méconnaissance des autres plateformes, l’accessibilité de l’outil Ğ1, la proximité géographique d’autres junistes, ou juste le potentiel de la taille de la communauté ?

5 « J'aime »

Ah oui j’avais oublié cette histoire.

pas moi.

C’est remarquable tous ces gens qui veulent édicter des lois et des normes là où quatre libertés suffisent… On imagine ce que ça donnerait dans le cadre du logiciel libre.

8 « J'aime »

Je remercie @scanlegentil pour la qualité de ses réponses : décryptage de la forme, vigilance et rigueur sur le fond. C’est cette qualité d’intervention qui m’a incitée à entrer dans le forum, puis dans la monnaie libre. Je remercie aussi les modérateurs du forum, qui veillent quotidiennement à maintenir cette qualité.

Depuis que je m’intéresse à la monnaie libre, je repousse l’idée d’un taux de change fixe, même temporaire ou local, qu’il soit proposé par mlet ou quelqu’un d’autre. Le premier message de cette discussion clarifie mes raisons :

  • réduction de notre liberté d’estimer la valeur des biens en junes
  • réduction de notre liberté d’estimer la valeur de la june
  • introduction d’une inégalité entre anciens et nouveaux utilisateurs
  • introduction d’une inégalité entre les personnes qui appliquent ce taux et les autres

qui s’ajoutent à celle que j’énonce habituellement :

  • Sans taux de change fixe, un vendeur et un acheteur qui ne parviennent pas à se mettre d’accord sur un prix en euros peuvent s’entendre sur un prix en junes.

Il reste vrai que nous avons un problème pour intégrer les professionnels à la monnaie libre. Si un pro vend un produit en junes, il doit enregistrer dans sa compta une valeur en euros des junes qu’il « achète », à un taux qui devrait pouvoir être différent pour chaque produit. Si l’acheteur est un pro aussi, il doit valoriser dans sa compta les junes qu’il a « vendues », et le taux implicite utilisé devrait pouvoir être différent de celui enregistré dans la compta du vendeur.

Mon dernier paragraphe sort du sujet en titre, donc pour en discuter, il faut créer une autre discussion ou poursuivre celle-ci : Commerçants dans la ML, qu'est-ce qui coince?

8 « J'aime »

La définition de « équivalent » est « qui a la même valeur » donc quand MLeT prone l’équivalence 1 ğ1 pour 1 € cela veut dire que 1 ğ1 = 1 € et donc qu’on peut remplacer l’un par l’autre, donc que cela ne pose pas de problème pour faire un échange.
L’équivalence, c’est le taux de change.

Un juif qui se converti au catholicisme, c’est un juif de moins et un catho de plus, c’est ça une conversion.
La monnaie ne se converti pas (sauf exception comme le passage du franc à l’euro) elle s’échange. Quand on fait le change, il n’y a ni plus ni moins d’aucune monnaie, elle change juste de mains.

Je n’ai vu nulle pas l’échange d’un euro contre une ğ1.

Le seul échange de ğ1 contre € que je connais, c’est la vente de billet de 50 € contre 1 000 ğ1 soit un taux de 5 cts pour 1 ğ1.

Cela ne neutralise rien au niveau de la TVA.
Et pour les risques de plus-value qu’est-ce que ça peut bien faire, si un commerçant fait une plus-value, il paie la taxe sur la plus-value déclarée. (s’il la déclare)
Je ne comprends l’intérêt de cette pseudo neutralisation de la fiscalité.

2 « J'aime »