La monnaie libre expliquée sur ton écran

Je ne sais pas trop dans quelle catégorie mettre ce post.

Projets - Idées ? Mouais, ça pourrais mais ce ne pas un projet précis, c’est plus une tentative de présentation générique de la June.

Comment tout a commencé ?

Par un bel après-midi au mois de... Quoi ? OSEF ? Soit.

Mon idée est la suivante :

Idée
Trouvé une façon générale, courte et claire de présenter la monnaie libre, afin d’inonder Internet et ainsi dominer le Monde NIARKNIARKNIAKNIAKNIAK ! J’en fait trop ? Ok …
Commençons au moins par la Creuse et on verra après …

Je me dis, dans ma p’tite tête pleine de neurones, que ce serais bien d’avoir un texte générique mais allant un peu dans le détail, sous forme informatique, afin de le proposer à des sites qu’on les trouve cool mais qu’on aimerais qu’ils mettent ça parce que là bon hein c’est bon…

Cette idée me vient d’un sujet sur ce forum :

Je me suis inspiré d’un texte fourni par @Maaltir en essayant de le simplifier et de le rendre dynamiques tout en conservant les infos essentiel et en retirant des fioritures…

Je vous présente donc le texte final, et vous laisse le critiquez (vous aimez bien ici :crazy_face:)

texte en question

Comment prendre notre liberté sur la monnaie ?

et ne plus dépendre de notre banquier

La monnaie libre est une alternative à l’inéquité du système monétaire actuel.
La June, symbole Ğ1.

Elle part du constant que, malgré tout ce qu’on nous dis, les citoyens n’ont pas de contrôle sur la monnaie.

Toute la monnaie que nous utilisons au quotidien est créée à 95 % par des banques privées à partir de rien, lorsque quelqu’un souscrit un emprunt. Chaque euro en circulation vient donc d’un emprunt : il a été crée en échange d’une reconnaissance de dette.
C’est ça, la monnaie-dette !

Ce principe de création monétaire favorise les plus riches et participe à l’accroissement des inégalités. En effet, l’obligation de rembourser des intérêt en plus du capital entraîne une course à la croissance pour éviter l’effondrement du système, provoquant des crise récurrentes quand la croissance ne suffit pas.

Mais … Mais … Mais … que pouvons nous faire ?

Cette monnaie c’est la mise en application d’une formule mathématique économique, qui est une réponse pour rendre toute personne égale à toutes les autres, vis-à-vis de la création monétaire, en s’appuyant sur l’espérance de vie humaine.
Trouvée par Stéphane Laborde, après la énième crise financière de 2008.

La June libère l’utilisateur, de la pression bancaire, de la dette et de toute institution centralisée. La monnaie libre n’est pas créée par les banquiers (déjà riche de leur héritage), ni par des mineurs (riches de puissance de calcul), mais par les humains à parts égales chaque jour, du simple fait qu’ils soient vivants.

Elle s’inspire des principes du logiciel libre, dans le sens ou cette monnaie laisse libre de l’utiliser.
De plus sa formule de co-création est en libre accès.

Le système décentralisé de la Ğ1 vous garanti un accès à vos Ğ1 à partir de n’importe quel terminal connecté à internet.
A l’inverse d’autres monnaies, personne ne peut prendre la main sur la création monétaire et donc le cour de la monnaie, ni sur la mise à disposition de cette monnaie. (Voir ce qu’ont vécu les grecs).

Elle est en circulation depuis le 8 mars 2017. A ce jour, après 5 ans d’existence, elle à la confiance et est utilisée par approximativement 5 000 humains dans le monde, essentiellement en France.
Elle permet d’avoir du pouvoir d’achat en plus.

Il s’agit bien d’une crypto-monnaie, mais contrairement aux autres cyber-monnaies (comme le Bitcoin), elle s’en différencie :

  • La Ğ1 est très peu gourmande en énergie. Le protocole à été conçu pour fonctionner sur de tout petits ordinateurs (Raspberry Pi, Arduino, …) en faisant en sorte de ne pas favoriser la puissance de calcul.

  • Elle est co-créer par tous, et non pas que par ceux qui minent de nouveaux blocs, et qui créer, de fait, une rareté et un déséquilibre.

  • La Ğ1 est certes une monnaie virtuelle, mais pas plus que l’Euro ou le Dollars (ou autres…) qui ne sont que des écritures sur des livres de comptes gérés par les banquiers. Ces comptes sont sur des serveurs centralisés qui sont aussi de grands consommateurs d’énergie.

------------ Pour utiliser cette monnaie : ------------

  • Téléchargez et installez l’application césium à partir du site https://cesium.app/. L’application est disponible aussi pour les smartphones, il suffit de chercher « cesium g1 » dans le « store ».

  • Ouvrez un compte (en respectant quelques consignes pour votre sécurité).

  • Votre compte démarre à zéro, vous pourrez donc vendre biens ou services pour gagner les premières Ğ1. Il existe un site de petites annonces exprès pour cela https://www.gchange.fr.
    Vous pouvez aussi continuer a utiliser vos sites d’annonces favoris, en précisant les hashtags #g1 #monnaie-libre #duniter pour dire que la Ğ1 est acceptée. C’est un bon moyen de faire connaître la monnaie libre.

Les échanges de biens se font aussi lors d’apéros rencontres Ğmarchés, où les anciens accueillent les nouveaux dans un espace convivial et où chacun est invité à se faire connaître et à poser ses questions.
Ces rencontres ont lieu un peu partout en France tous les mois dans de nombreuses grandes agglomérations. Pour connaître les dates des prochaine rencontres, vous pouvez consulter le forum https://forum.monnaie-libre.fr/ par région.

Il existe également des groupes locaux plus ou moins développés suivant les régions. La liste est disponible sur le site https://monnaie-libre.fr/

Tous ces sites et logiciels sont créé et maintenus par des bénévoles croyant en un autre monde. Ils acceptent de recevoir des dons payables en Ğ1.

A aucun moment il n’est demandé de payer en euro ou en autre monnaie non libre.

Pour participer à la co-création monétaire, il faut que vous soyez certifiez par un certain nombres de personne (histoire d’assurer votre sécurité et celle de la monnaie). Être certifier, et certifier, signifie que vous êtes reconnue en tant qu’être vivant et qu’on puisse vous contacter en cas de problème.
Chaque jour une petite quantité de Ğ1 s’ajoutera sur son compte, c’est un Dividende Universel.

Exemple d’achats ou ventes :

  • produits artisanaux
  • Fruits/Légumes
  • Hébergements
  • Ordinateurs
  • Téléphones

Cela rassemble les gens crée, du lien, des partages et contribue à une économie plus juste et plus humaine. Ce système change totalement de paradigme. Il le rend plus libre, joyeux et ouvre tout un champ de possibles.

Renseignements sur https://monnaie-libre.fr/.
Réponses aux questions sur https://forum.monnaie-libre.fr/

Courte vidéo présentative (non barbante) : La création monétaire - YouTube

G1en1000mots2.odt (26,3 Ko)

Et une discution, que je n’ai pas eu le temps de lire (déso pas déso) :

C’est effectivement un réel défi, en effet, s’engager dans un jeu où aucune masse monétaire ne provient d’une source particulière, mais de tout-e-s à chacun-e-s impose un nouveau type organisationnel. L’Humain et le Social vont être complètement bouleversé!
Téléporté dans une société faites de toiles de confiances pair à pair

100% libre && 100 % pair à pair = qo-op ?

Dans ce nouveau jeu de société, nos « professions » sont remplacées par nos talents à agir ensemble pour le maintien du commun, nos « permis » relatifs à la confiance à exercer un talent sont émis par ceux qui l’ont acquis, avec le cercle suivant qui assure sa « garantie » … A nous de définir les règles, 5 pour devenir créateur du DU, 12 pour conduire une voiture, etc …

Pour pousser l’expérience à son maximum, nous inaugurons cet été la mise en pratique de l’usage de la monnaie libre en condition. Réservez si vous souhaitez participer à ce « Geconomicus » #solarpunk #foretjardin #artistique #participatif

La monnaie libre expliquée dans la forêt :wink:

J’ai, d’une part, fait des corrections de forme et, d’autre part, reformulé plusieurs phrases. J’ai aussi proposé de supprimer ce qui n’ajoutait rien, mais pouvait ralentir la lecture :

Malheureusement, on perd la typographie (propositions en rouge et le gras pour mettre en valeur). Le forum ne permet pas le collaboratif.


Comment prendre notre liberté sur la monnaie ?
et ne plus dépendre de notre banquier

La monnaie libre est une alternative à l’inéquité du système monétaire actuel.
La June, symbole Ğ1.

Elle part du constat que, malgré tout ce qui est dit, les citoyens n’ont pas de contrôle sur la monnaie.

Toute la monnaie que nous utilisons au quotidien est créée à 95 % par des banques privées à partir de rien, lorsque quelqu’un souscrit un emprunt. Chaque euro en circulation vient donc d’un emprunt : il a été crée en échange d’une reconnaissance de dette.
C’est ça, la monnaie-dette !
Ce principe de création monétaire favorise les plus riches et augmente les inégalités. En effet, l’obligation de rembourser des intérêt en plus du capital entraîne une course à la croissance pour éviter l’effondrement du système, provoquant des crise récurrentes quand la croissance ne suffit pas.

Mais…, mais…, mais…, que pouvons nous faire ?

Rendre libre la monnaie (et nous-mêmes) par la mise en application d’une formule mathématique qui a pour effet de rendre toute personne égale à toutes les autres vis-à-vis de la création monétaire, en s’appuyant sur l’espérance de vie humaine.
Cette formule a été trouvée par Stéphane Laborde, après la crise financière de 2008.

La June ou Ğ1 libère l’utilisateur, de la pression bancaire, de la dette et de toute institution centralisée. La monnaie libre n’est pas créée par les banquiers (déjà riches de leurs héritages), ni par des mineurs (riches de leur puissance de calcul), mais par les humains, à parts égales, chaque jour, du simple fait qu’ils soient vivants.

Elle s’inspire des principes du logiciel libre, dans le sens où cette monnaie laisse libre de l’utiliser.
De plus sa formule de co-création est en libre accès.

Le système décentralisé de la Ğ1 vous garantit un accès à vos Ğ1 à partir de n’importe quel terminal connecté à internet.
Personne ne peut prendre la main sur la création monétaire, ni sur le cours de la monnaie, ni sur sa mise à disposition. (Voir ce qu’ont vécu les Grecs).

Elle est en circulation depuis le 8 mars 2017. Après 5 ans d’existence, elle est utilisée par plus de 5 000 humains dans le monde, essentiellement en France.

Elle donne du pouvoir d’achat en plus.

Elle a de grandes différences positives avec les autres monnaies numériques (cryptomonnaies ou cybermonnaies comme le bitcoin).

La Ğ1 est très peu gourmande en énergie. Le protocole à été conçu pour fonctionner sur de tout petits ordinateurs (Raspberry Pi, Arduino, …) en faisant en sorte de ne pas favoriser la puissance de calcul.

Elle est co-créée par tous, et pas du tout par le minage de nouveaux blocs, lequel crée, de fait, une rareté et un déséquilibre. Les blocs sont calculés par un essaim d’ordinateurs et on dit qu’ils sont forgés.

La Ğ1 est une monnaie virtuelle, mais pas plus que l’euro ou le dollar (ou autres…) qui ne sont que des écritures sur des livres de compte gérés par les banquiers. Ces comptes sont sur des serveurs centralisés qui sont aussi de grands consommateurs d’énergie.

------------ Pour utiliser la monnaie libre : ------------

Téléchargez et installez l’application Cesium à partir du site https://cesium.app/. L’application est disponible aussi pour les smartphones, il suffit de chercher « cesium g1 » dans les « stores » d’applis.

Ouvrez un compte (en respectant quelques consignes pour votre sécurité).

Votre compte démarre à zéro, vous pourrez donc vendre biens ou services pour gagner les premières Ğ1. Il existe un site de petites annonces exprès pour cela https://www.gchange.fr.

Vous pouvez aussi continuer a utiliser vos sites d’annonces favoris, en précisant les hashtags #g1 #monnaie-libre #duniter pour dire que la Ğ1 est acceptée. C’est un bon moyen de faire connaître la monnaie libre.

Les échanges de biens se font aussi lors d’apéros, rencontres, Ğmarchés, où les anciens accueillent les nouveaux dans un espace convivial et où chacun est invité à se faire connaître et à poser ses questions.

Ces rencontres ont lieu un peu partout en France (et aussi, en Belgique, en Espagne, en Italie et en Suisse), tous les mois dans de nombreuses grandes agglomérations. Pour connaître les dates des prochaine rencontres, vous pouvez consulter le forum https://forum.monnaie-libre.fr/ par région.

Il existe également des groupes locaux. Liste sur le site https://monnaie-libre.fr/

Tous ces sites et logiciels sont créés et maintenus par des bénévoles croyant en un autre monde. Ils acceptent de recevoir des dons payables en Ğ1.

A aucun moment il n’est demandé de payer en euro ou en autre monnaie non libre.

Tout être vivant et toute collectivité peut avoir un compte courant, mais seul un humain peut co-créer et recevoir sa part de monnaie, s’il devient membre reconnu.
Pour participer à la co-création monétaire, il faut être certifié par un certain nombre de personne (histoire d’assurer votre sécurité et celle de la monnaie). Être certifié, et pouvoir certifier, signifie que vous êtes reconnu(e) en tant qu’être vivant et qu’on peut vous contacter en cas de problème.
Chaque jour une petite quantité de Ğ1 s’ajoutera sur votre compte, c’est un Dividende Universel.

Exemple d’achats ou ventes :

Produits artisanaux
Fruits/Légumes
Hébergements
Ordinateurs
Téléphones

Cela rassemble les gens, crée, du lien, des partages et contribue à une économie plus juste et plus humaine. Ce système change totalement de paradigme. Il le rend plus libre, joyeux et ouvre tout un champ de possibles.

Renseignements sur https://monnaie-libre.fr/.
Réponses aux questions sur https://forum.monnaie-libre.fr/

Courte vidéo présentative (non barbante) : La création monétaire - YouTube

Merci