Reconnaissance faciale

bonjour à tous
je viens de lire l’ensemble de vos réflexions qui sont dans ma tête depuis le début et je pense qu’il serait intéressent de faire ensemble un graphe ou une arborescence des logiques pour ne pas oublier des idées et des chemins sans issues (actuellement) mais qu’il ne faut pas perdre dans nos raisonnements.
Ce travail doit être fait avec les personnes qui émettent les idées car il y a des raccourcis quelles seul font et pas nécessairement compris directement par les autres ou sont limité par leurs connaissance alors que d’autre personne non compétante peuvent pousser d’autre portes.
Ce graphe permettrait d’avoir une vue d’ensemble et que chacun pourrait compléter pour cumuler. et avancer.
Ceci est facile à dire
j’ai assisté à une réunion où les différentes idées étaient structurées

afin que l’on ne redise inlassablement les mêmes logiques mais en lisant on peut avoir une autre idée (l’intelligence collective) cela m’a permis de pouvoir après compléter et apporter des choses nouvelles ou pas car tout était dit de mon point de vue.

L’élément commun qui nous limite est toujours le même : un personne un compte.

Tant que nous n’avons pas défini une solution décentralisée nous ne saurons pas avancer de mon point de vue.

Donc laisser moi rêve tout haut pour faire peut être avancer la réflexion.
la reconnaissance faciale qui compare si celle-ci existe dans la base de donnée sans autres informations empêche la création un nouveau compte membre.
Bien sur celui qui est défiguré après un accident pourrait ouvrir un deuxième compte donc il faut en tenir compte (procédure particulière)
Seul les membres qui certifient pourraient vérifier le visage.

Comme cela tout reste anonyme.
Seul le membre peut permettre de décrypter sa photo pour être reconnu par ces certifiant. Bien sûr je peux construire des masques.
Bien sûr le groupe peut certifier des photos ou des dessins
A tout moment le système peut demander un contrôle par vidéoconférence par d’autres membres anonyme ce qui permet de supprimer la triche avec les photos.
Des restrictions importantes doivent dissuader s’ il n’y a pas correspondance tous les comptes qui ont certifiés sont bloqués(définir règles)(un système d’appel doit toujours être possible.
En espérant pouvoir contribuer

3 J'aimes

‹ ‹ la reconnaissance faciale qui compare si celle-ci existe dans la base de donnée sans autres informations empêche la création un nouveau compte membre. › ›

bein non, en plus de demander à la chaine de blocs un cryptage démentiel pour des données aussi volumineuses, je peux très bien créer un compte avec des différences volontaires tel que le maquillage etc…

… même à l’ époque d’ aragon en amériques, des copies de l’ iris étaient corrompues

1 J'aime

ok
alors plus simple une idée entraine une autre (intelligence collective)
Une photo secrète, s’il le souhaite (pas comme moi) et des vidéoconférences aléatoires de vérification beaucoup plus simple. Dans cette logique l’anonymat des deux parties est respecté. Après plusieurs 3 - 5 alertes il y a sanctions
un photo et un visage (la personne qui présente une photo transformée devra toujours resté dans cette apparence ?

1 J'aime

tout à fait or on ne peut pas garantir les ouvertures de compte ainsi et puis l’ anonymat reste très secondaire, c’ est surtout l’ identité unique que ne garantit finalement aucun systeme, ni même les pseudos actes de naissances falsifiables.

si l’on pense que c’est une solution qui pourrait satisfaire il faudrait diffuser et voir si …

pour diffuser la g1 plus rapidement et sans modifier duniter, il y a le plan de diffusion optimale que j’ ai calculé avec d’ autres ici sur ce forum, cinq membres pour dix nouveaux tous les 73j (5 apéros par ans), c’ est le plus rapide/rentable que je connaisse.

1 J'aime

Essayer de comprendre comment certifier régulièrement en faisant boule de neige serait bien.

Certifier ses proches, des voisins, des connaissances, des gens de la même asso ou syndicat, trouver un roulement et des moyens de créer des rencontres sur le terrain.
Et aussi avoir une ouverture vers les autres réseaux, via les visios.

Il y a une doc intéressante sur la toile de confiance ici https://duniter.org/fr/toile-de-confiance/la-toile-de-confiance-en-detail/

Peut-être les échanges de biens et services pourraient participer à la toile de confiance, donner une certification supplémentaire et décentralisée (je ne sais pas comment).

3 J'aimes

Certifier sans savoir dépenser c’est ce qui existent depuis quelque temps sans achats significatif. donc c’est pas par là qu’il faut travailler
S’il n’y a pas d’intérêt à utiliser le G1 on peut danser sur sa tête. Seul des uluberlus comme nous allons continuer, Or on acquière une expérience donc ce n’est pas si simple la certification car il n’y a aucune garantie que cela marche et donc les nombreuses questions sur ce forum?
Déjà la monnaie non dette c’est compliqué et en plus créer un réseau qui ne doit pas être considérer comme une attaque c’est impossible sauf dans un type de milieux.
Pénétrer dans ces groupes qui ont leurs habitudes monnaie locale il y a des égos qui vous empêche de … expérience
Alors il faut allez dans le monde réel
Faire venir des commerçants en dehors de leurs boutiques tu peux courir
or sans possibilité d’utiliser le G1 les personnes te rient au nez quant on leur donne des G1.
Donc il faut une solution simple ce qui l’est au départ. mais pas après c’est la galère
la certification est aléatoire encore pour moi
Si les personnes doivent se rencontrer pour les certifier on peut toujours courir ils ont fait leur journée
J’ai démarché des commerçants dans ma vie il faut leur amené une solution clef en main et qu’ils y gagnent et que les clients sollicitent le commerçant avec des arguments

je cherche un moyen pour qu’une personne l’ada puisse être capable de dire à n’importe quel commerçant vous êtes gagnant regardé en deux minutes c’est fait il ouvre un compte on fait une copie de son QRcode. et vos taxes* sont payées et le service public de votre commune est crédité. Il suffit de faire 5% de votre chiffre en G1 et utiliser les pour vos achats chez les grossistes.
Pour cela il faut que le commerçant puisse être capable d’expliquer à ce grossiste aussi simple que ceci et tout le monde doit être capable de comprendre leur intérêt et l’expliquer à une autre personne.
hypothèse
Même si j’ai contacté tous les commerçants de ma région et qu’ils ont leur QrCode il faut attendre combien d’année avant d’avoir créer des G1 et les avoir donnés à un nombre significatif de citoyens.
Partons dans l’autre sens, ont contactes des personnes supposons qu’ils acceptent d’être membre et puis ils perdent leur code, ils souviennent oui mais ils n’ont rien acheté donc à quoi m’énervé avec vos trucs on se retrouve comme maintenant.
Puis il faut leurs expliquer qu’ils doivent être rectifiée et avec toutes les difficultés comment être certifier, il faut se rendre à des réunions.
Puis cela ne marche pas nous avons créer une attaque sybill et là tout coince???

Ils faut une équipe de choque et attaquer globalement? Ils faut des G1 pour que 10% à 20% de la population pour qu’elle puissent en avoir sur un compte et qu’ils l’utilisent directement et soit rapidement rectifiable sans quoi se sera un feux de paille or Il faut faire un tabac pour sortir du brouaa et que l’on en parle. et que tout suive
Mais je pense que l’on ne veut pas aller trop vite. car l’équipe de développeur n’est pas suffisante
Je pense qu’un débat général doit être organisé pour qu’avec l’intelligence collective l’on trouve une tactique et que l’on travail tous sur une stratégie identique et efficace.

1 J'aime

Pour la petite histoire, l’anonymat est déjà respecté avec la toile de confiance actuelle. Il n’y a que les certifieurs d’un compte membre qui connaissent l’identité (et donc la « personne » entité juridique si elle existe) de l’être humain qui se « cache » derrière le compte membre.

Ceux qui créent un compte avec des informations de leur « état civil » le font s’ils en ont envie, mais on peut très bien mettre « toto » en tant qu’identifiant ; tant que les certifieurs se sont bien assurés que le compte « toto » avec la clé publique qu’ils certifient est bien sous le contrôle de l’être humain qu’ils connaissent et certifient. Et je ne parle même pas des informations du compte Cesium, qui peuvent être parfaitement fantaisistes (Cf Emmanuel Macron récemment :stuck_out_tongue: ) et qui ne sont de toute façon pas rattachées directement à la monnaie puisque pas enregistrées dans la blockchain Duniter.

1 J'aime

Le sujet a pour but de tenter de trouver par l’intelligence collective un système qui permet de supprimer la crainte perpétuelle d’une attaque sybil d’un certain type et de permettre de resserrer la toile de confiance par de nouvelles règles afin de supprimer la certification de personne inexistante.

Donc aléatoirement le système demanderait à un titulaire d’un compte de se présenter à une vidéo conférence. A cette vidéos conférence, des personnes tierces anonymes devrons comparer la photo non modifiable secrète qui devrait alors être dévoilée sur demande.
en cas de doute répété pour qu’un complot ne puisse pas être réalisé, sanction serait prise envers …
Ceci a pour but de garder l’anonymat et est dissuasif a un type de fraude.
Mais aurait pour but de resserrer la toile d’un autre côté

Creusons un peu plus. Il devient de plus en plus facile de faire de fausses vidéos - et même en direct (je l’ai fait récemment en apparaissant avec un autre visage dans une vidéo conférence, ça a bien fait rire les autres hôtes…). Les outils sont open source et même s’ils ont encore pas mal d’améliorations possibles, ils sont déjà fonctionnels, et ne nécessitent qu’une simple carte graphique. https://github.com/AliaksandrSiarohin/first-order-model
On peut également modifier sa voix… https://github.com/CorentinJ/Real-Time-Voice-Cloning
Un autre petit malin lors d’une autre conf à laquelle j’ai assisté a changé le fond de sa vidéo, apparaissant sur la plage avec cocotiers au lieu de sa pièces habituelle, c’était sympa aussi. :slight_smile:

Bref, un nombre (exponentiellement) croissant d’outils à disposition du grand public (et je n’ose même pas imaginer ce qui est à disposition des NSA et autres CIA) qui permettrait autant d’attaques Sybil faciles.

Par ailleurs, quid des gens qui n’ont pas à disposition un internet suffisant pour faire du streaming vidéo ? Au passage, comment « contacte-t-on » les titulaires des comptes ? Il faudrait stocker des moyens de contact, qui sont autant de portes ouvertes pour détruire l’anonymat.

Vous parlez également de « sanctions » ? Sous quelle forme ? Qui en prendrait l’initiative ?

Même si elles partent sans aucun doute d’un bon sentiment, il me semble que ces propositions ne font que complexifier l’accès à la toile de confiance, tout en ouvrant des portes béantes pour faire des attaques.

Au final, qu’est-ce qui vous dérange dans la forme de la toile de confiance actuelle ? Parce qu’à ma connaissance, la solution à ce problème existe déjà sous la forme des certifications telles qu’on les connaît aujourd’hui :

2 J'aimes

la toile de confiance nous interdis de certifier une personne que l’on n’a pas rencontre de visu dans une réunion.
or cette logique est militante c’est tout et heureusement que beaucoup y déroge.
donc c’est que la règle doit évoluer pour que la dérogation soit réglementée.
Et la recherche de proposition n’a comme but que de supprimer cette limite tout en garantissant l’anonymat qui est un fondamental non remis en question.

Si j’ai 50 personnes dans mes connaissances au travers des réunions car je fait partie d’un mouvement collectif citoyen qui à fait 2% des votes en Wallonie car il veut instauré la démocratie réelle (plus de politicien qui décide pour nous)
Si progressivement, ils souhaitent devenir membre et que progressivement nous nous certifions car onus nous connaissons très bien cela devient une attaque cibil car ils ne voudront pas se déplacer à des réunions à Lille. Ils ont leur métier, leur famille, leur travail dans le collectif.
Mêm si seul moi je veux bien m’y rendre, combien de foi faudra t il pour que l’on accepte que j’ai qu’une identité et cela sera toujours une attaque cibil.
La peur est mauvaise conseillère. Serte il faut prendre des précautions.
Si je suis milliardaire je pourrais toujours détruire notre travail.
Par contre si nous sommes nombreux à la défendre et que nous avons inclus des personnes l’anda car l’idée est forte alors nous gagnerons toujours.
Par nos précautions extrêmes nous conduisent peut être notre perte ?
Toutes les tricheries évoquées existerons toujours car l’homme est ainsi fait.
Il y a toujours un risque acceptable ou à contrôler ce que je propose simplement. Il y a toujours des compromis à savoir accepter pour avancer.

Ce que je propose est supérieur à l’existant actuel contrôle aléatoire. avec ses inconvénients et avantages
Peut être à tu une proposition
Bien à toi

Bonjour et merci @didierloyens pour ce sujet qui me démange moi aussi : comment passer à l’échelle rapidement ? Et j’ai des idées que j’aimerais soumettre à la discussion !

Je distingue la question de l’élargissement de la toile de celle de la création d’un marché.

Pour l’élargissement de la toile, puisque la règle c’est de s’assurer que derrière chaque membre il y a un et un seul humain distinct, nous nous retrouvons dans une situation proche de celle d’un vote officiel : seuls des citoyens certifiés peuvent voter, et une seule fois. Cela se fait à l’aide de la carte d’identité, de sa présentation en main propre, et d’un bureau de vote attribué, le seul qui acceptera votre vote. Pour les votes à distance, un service vérifie que chaque citoyen ne vote qu’une fois. Et ce système a prouvé qu’il passait à l’échelle européenne !

Donc concrètement, je propose qu’au lieu de chercher à enquêter sur les possibles multiples identités des membres (et donc faire la police, c’est nul!), un membre qui cherche à être certifié puisse montrer sa carte d’identité en main propre. Le certifieur peut vérifier par la photo (reconnaissance faciale humaine, et non automatique!) et les autres données biométriques (taille, âge), et devrait vérifier que le n° de carte d’identité est bien associé à sa clé publique. Pour implanter ce scénario, il faudrait donc un service de base de donnée partagée qui associe, et uniquement dans ce sens-là, un hash du document d’identité à une clé publique. L’annuaire inversé ne serait pas possible. Et rien n’empêcherait de continuer à certifier « à l’ancienne », pour ceux qui ne veulent pas qu’on utilise ces données, ou bien ceux qui n’ont pas de papiers… Qu’en pensez-vous ?

Sur le 2e point, la création d’un marché : pour démarrer quelque chose, à défaut d’une législation, il faut qu’un groupe qui emploie des gens et fournit des biens ou services (une entreprise, une association, une collectivité locale) fasse un pas en distribuant une partie du salaire en ĝune. D’autre part, il accepterait la ĝune en échange de ses biens ou services. Il peut être comptabilisé comme une forme de bonus, ou d’avantage en nature, pour les employés, en laissant un certain choix, mais dans une quantité limitée, et s’assurant que la ĝune leur revient principalement dans les poches, avant de la redistribuer le mois suivant. Cela pourrait faire des envieux dans des organisations proches, qui verrait dans la ĝune un moyen d’offrir quelque chose aux employés, sans que ça ne coûte trop mais qui fidélise. C’est un peu comme des bons d’achats un peu plus universels. Aussi, puisque une première organisation offre déjà de la ĝune, il y a moyen d’en « pomper » en vendant des services à ses employés, et pouvoir ainsi en redistribuer plus aux employés de la seconde. J’y vois un mécanisme de concurrence et d’émulation qui peut motiver un marché. Qu’en pensez-vous ? Croyez-vous que votre organisation pourrait être convaincue ?

J’aimerais te faire un cadeau pour ta participation car tu investis dans la G1
Pour cela j’ai besoin d’une adresse mail et du code postal de ta ville
mon adresse mail mouvement.aaa@gmail.com pour rester anonyme
Pour finir l’année en beauté
Bien à toi
Coucoudidier

il faut toujours garder la solution du présentiel pour les sans domicile et les sans papier

la stratégie que tu propose est définie au travers le Cléisme car la gestion du service publique par tous les membre AAA vont implicitement créer un cohésion et un avantage concurrentiel par rapport au système actuel pour tous les entrepreneurs plus de taxe* plus d’impôt* et un service publique qui crée une société résiliente ceinture alimentaire et intégration de la fin de l’énergie.
Cette somme d’argent irrigue l’économie qui sera orientée.
il faut savoir investir pour récolter
il y a en partie de ta logique dans le Cléisme d’on il y a quelque bribes

Si vous êtes une cinquantaine même une dizaine, vous pouvez organisez des évènements, les junistes d’ailleurs viendront vous voir.
Mais ne faites pas une proposition le matin pour un évènement le soir, laissez aux gens le temps de prendre connaissance de l’évènement, Qu’ils s’organisent pour covoiturer.

Et dans votre groupe de 50 il y en aura bien 4 ou 5 qui seront prêt à faire le déplacement de temps en temps en covoiturage pour rencontrer d’autres junistes.

Cessez de voir des obstacles partout, voyez les opportunités qui s’offre à vous.

1 J'aime

Pourquoi faire ça ?

La monnaie libre se choisit, elle ne s’impose pas.

1 J'aime

J’ai envie que la june soit utile, et plus elle est répandue, plus elle le sera.
La vitesse n’est pas un objectif en soi, mais j’aimerais que ça décolle avant que le mouvement ne s’affaisse.
Enfin si je choisissais de construire une toile de confiance basée sur l’identité nationale, cela resterait mon choix, je n’imposerais rien.
Mais si tu as des objections précises, ça m’intéresse.

Plus vous l’accepterez comme moyen de payement des choses que vous vendez bien et services, plus elle sera utile !

Beaucoup de personnes se demande comment dépenser leurs G1, pour l’instant il faut surtout se demander, que puis-je vendre en G1? (sans me ruiner).

La G1 n’a pas besoin de plus de consommateurs, mais plutôt de vendeurs de bien ou services. Plus nous serons de vendeurs, plus nous verrons des personnes nous rejoindre…

3 J'aimes