Peut-on associer son courant idéologique à la monnaie libre?

La monnaie libre appartient-elle à un courant idéologique particulier ?

Je ne constate pas ce problème d’association idéologique avec le bitcoin ou les euros par exemple.

Pourtant certains associent leur sensibilité politique et idéologique à la monnaie libre interdisant des courants de pensée différent du leur de parler ou de faire la promotion de la monnaie libre.

Doit-on les laisser faire, sans rien dire et sans réagir ?

1 J'aime

Si la monnaie libre appartenait à un quelconque courant, comment pourrait-on encore l’appeler ou la considérer libre ?

Encore une question de liberté… Si certains s’estiment du bon courant de pensée, ils classent d’office tous les autres comme mauvais… La monnaie, libre ou pas, reste l’outil qu’on veut bien qu’il soit et que ce soit un curé ou un communiste qui en fait usage ne change pas sa nature, non ?

:wink: c’est encore un fois une question de liberté… Concrètement, pourquoi et comment empêcher les gens d’être ce qu’il sont (même stupides, il apportent de la « biodiversité » !), leur dicter ou orienter leur comportement sans porter atteinte à la liberté ?

Salvador Dali disait « en bien ou en mal, pourrrvu qu’on en parrrrle »

2 J'aimes

Avec la création monétaire égalitaire et les 4 libertés pour tous, la ML semble avoir pour idéologie l’égalité (ou axiome, ou principe, c’est pareil).

Duniter va dans ce sens, avec la crypto-anarchie.

Le communisme, libéralisme, libertarianisme, etc. sont pour moi des conséquences de principes, donc pas des idéologies. (par exemple, avoir pour principe l’utilitarisme semble impliquer la monnaie libre) (mais je dis peut-être des bêtises)

En tout cas ce n’est certainement pas neutre politiquement. Je trouverais ça normal qu’on trouve que ça s’inscrit dans chacune de nos idéologies politiques.

Mais le bitcoin et l’euro non plus ne sont pas neutres. Le bitcoin est décentralisé, son prix varie en fonction de sa propre spéculation, ce qui en fait une monnaie ultra-libérale (ou crypto-anarchiste). Sa valeur est dictée par les choix des plus gros capitaux.

L’euro sert les intérêts particuliers de la finance dans notre zone économique, et est émis en fonction des besoins en liquidités. Le choix d’aider ainsi les banques, d’inciter à l’emprunt pour éviter la récession, est un choix politique : ils auraient pu faire ces emprunts directement aux particuliers, ou accepter la récession pour liquider les spéculateurs, mais ça va à l’encontre de leur idéologie.

Il faut donc accepter que le choix d’une monnaie, c’est politique. Mais ce n’est pas pour autant partisan. Et ce serait dommage qu’on associe les membres de la monnaie libre à tel ou tel parti. Puisqu’au fond, un parti ne peut pas en prendre tout à fait le contrôle non plus… Néanmoins il faut s’y faire : si ça a vraiment du succès, un parti voudra le brandir comme solution un jour, et ce ne sera pas forcément le parti qu’on aimera.

2 J'aimes

Ne confonds-tu pas avec les anarcho-capitalistes ?

Bitcoin n’utilise pas la crypto pour l’anonymat, car les transactions sont publiques, mais pour sécuriser les transactions. La crypto-anarchie se concentre surtout sur la création d’une société parallèle « cachée », « chiffrée », privilégiant l’anonymat, grâce aux technologies du cyberespace et principalement de la cryptographie. Mais utiliser une crypto-monnaie pour spéculer va plutôt dans le sens des anarcho-capitalistes.

My two cents.

3 J'aimes

Si je confonds, pardon.

2 J'aimes

Par contre les arnaquo-capitalistes ça doit exister ça… Je sors

5 J'aimes

Le paradoxe c’est que différents courants de pensée utilisent le bitcoin et l’euro sans remettre en question leur position idéologique par contre pour la monnaie libre par exemple Vincent Lapierre va faire un reportage sur la monnaie libre et des gens de la monnaie libre vont être contre ça mais il n’y a pas de comportement similaire avec le bitcoin et l’euro. (tous les courants vont utiliser ces monnaies sans interdire l’autre)

Il y a un biais cognitif profond avec la monnaie libre à ce niveau là.

Et donc il y a un degré de neutralité qui est respecté avec le bitcoin et l’euro sur ce point précis.

La monnaie libre fonctionne ainsi, avec un Dividende Universel individuel de la forme :

DU(t+1) = DU(t) + c² M/N

Laquelle forme ne fait apparaître nulle part aucune idéologie. Plus encore : aucune idéologie n’a de prise sur cette forme qui a pour fondement essentiel de proposer un invariant relativiste.

Faire des liens avec des idéologies quelconques, ou y introduire des données relatives quelconques c’est donc in-fine ne pas comprendre la forme de l’objet, et donc l’objet lui-même.

Tout autre discours sur la monnaie libre qui sort de la description ci-dessus, n’a absolument rien à voir avec elle et ne constitue qu’ignorance, absolument rien d’autre.

Ce serait comme de dire qu’une chaise est communiste, ou anarchiste, ou sous l’emprise de la fièvre typhoïde, au lieu de la décrire comme ce qu’elle est : 4 pieds, un plat, et un dossier.

Il est trivial de réfuter aucune présence de communisme, d’anarchisme, ou de Licorne à poils bleus dans la nature d’une chaise.

De même, hormis la description de son mode de création, il est trivial de réfuter ces mêmes présences dans la monnaie libre.

6 J'aimes

Pour les utilisateurs de la monnaie libre… " Pour la monnaie libre " (dans le sens les utilisateurs) c’est une expression et tu confirmes ce que j’énonce en faignant que j’avance le contraire en détournant le sens de ma phrase, ça n’a aucun sens.

Le titre était pourtant très clair mdr Peut-on associer son courant idéologique à la monnaie libre?

Donc pour la monnaie libre c’est différent du bitcoin et de l’euro car certains associent leur idéologie à la monnaie en créant des conflits qui n’ont pas lieu d’être pour les raisons que tu as cité plus haut, et je pense qu’il y a un travail de sensibilisation à faire autour de ça.

Voilà ma phrase… différents courants de pensée UTILISENT le bitcoin et l’euro… par contre pour la monnaie libre… (on voit très clairement qu’il s’agit des utilisateurs et de l’utilisation pas de la monnaie libre elle-même) lol vous êtes drôles avec vos raisonnements motivé, incohérent.

http://www.psychomedia.qc.ca/lexique/definition/raisonnement-motive

Détourner le sujet initial de son contexte c’est bien mais apporter une réflexion constructive c’est mieux :wink:

Cette forme correspond à une égalité dans la création monétaire, contrairement à d’autres formes comme celle du bitcoin, qui font apparaître des inégalités croissantes dans la création monétaire.

On a alors le choix entre égalité et inégalité : c’est quoi sinon un choix idéologique ?

1 J'aime

Imaginons que tu fabriques un ballon. Un ballon c’est égalitaire en terme de forme, puisque le rayon est le même partout.

Diras-tu alors que le ballon est un objet communiste ? Anarchiste ? Hmmm ?

4 J'aimes

2 J'aimes

Une table une chaise ou un ballon ne corresponde à aucune idéologie. Mais il y a quand même des personnes avec qui je n’ai pas vraiment envie m’assoir à table ni de jouer au foot. Est-ce que cela veux dire que j’associe mon idéologie à ce ballon?

Si tu leur interdit de jouer au foot oui

1 J'aime

Donc nous sommes d’accord! Je peux le faire, mais cela n’engage que moi. Cela dépendra surtout de l’ensemble des autres joueurs. Enfin je crois…

Je n’ai entendu personne, à part vous, parler d’interdire quelque chose à quelqu’un. Pouvez-vous évoquer des faits, pour ne pas parler dans le vent ?

« être contre » et « interdire » sont deux choses différentes. De quoi parlez-vous donc ?

Si Mr Lapierre ne trouve personne à interviewer, lui a-t-on pour autant interdit de faire ses interviews ? Allons donc !

2 J'aimes

Le ballon rond implique une égalité de distance au centre, entre tous les points de sa surface. :soccer:

De la même manière que la ML implique une égalité de création monétaire, entre tous ses membres.

La sphère est un principe de la conception d’un ballon de foot, et il existe des ballons basés sur d’autres principes (comme celui de rugby, qui par conséquent implique une inégalité de rayon :football: ).

Le DU est un principe de la conception d’une ML.


Définissons une idéologie comme un principe, un axiome indémontrable, qui n’aurait pas à être justifié (car injustifiable).

Certains ont pour idéologie la quête de l’inégalité : ils croient que l’égalité n’est ni possible ni souhaitable, et donc que l’inégalité est préférable. D’autres ont pour idéologie la quête de l’égalité : ils coient que l’égalité est possible et souhaitable, et donc que l’inégalité est à éviter.

La ML est incompatible avec l’inégalitarisme, autant que la formule du rayon d’un cercle l’est avec un ballon de rugby. En revanche elle est tout à fait compatible avec l’égalitarisme.

Mêmement (oui j’archaïse) le communisme est compatible avec l’égalitarisme et le micro-ondes (là j’archaïse moins) avec un repas rapide.


Les 4 libertés de la TRM, dont la formule du DU est une conséquence, sont-elles des conséquences des lois physiques ?

Non, puisqu’on observe qu’elles sont parfois violées dans la nature.

Alors d’où viennent-elles, sinon d’une volonté humaine, ou bien en conséquence d’un autre principe en provenance d’une volonté humaine (possiblement l’égalitarisme) ?