Les femmes et la monnaie libre


#1

@Paulart , je me mure dans le silence, tant que tu ne m’auras pas certifiée personnellement (c’est une sorte de chantage qui n’a rien à voir avec le sujet mais qui me fait l’économie du débat - sauf si Paulart me certifie et là… faudra que je me creuse les méninges pour répondre… Pour information : je suis chez @LesHackeuses . Groupe de femmes dans les cryptos, blockchains et numérique. Objectif, se soutenir, faire de la montée en compétences collective… Alors voilà, on sait que l’univers du numérique est ultra hostile aux femmes, alors on trace notre route. Pour des raisons historiques des hommes font partis du groupe. Mais ces discussions n’ont pas cours. Après je comprends que dans une communauté “officiellement” mixte : vous vous posiez ces questions. Mais pour l’instant, je n’ai pas envie de me les poser, ni d’en parler.


Je veux des femmes !
#2

Mais je t’ai certifiée, @MamieCrypto, il y a déjà longtemps. Pas de souci en ce qui me concerne, la parole est donnée à celles qui veulent la prendre, et si elle est d’argent, le silence est d’or, dit-on.


#3

Mais oui @Attilax tu m’as certifiée (et je t’en remercie encore chaleureusement) mais c’était ma façon de solliciter @Paulart pour me certifier (c’est quasiment une blague de ma part). Oui effectivement, pour l’instant j’ai tendance à me taire sur la question des femmes dans cette communauté. J’ai vu des échanges (je crois que cela s’appelait “mais où sont les femmes”). J’observe, je me fais mon opinion sur les relations hommes-femmes à titre individuel et au positionnement collectif. Dans un groupe télégram un membre fait circuler la vidéo de Stéphane Laborde et Etienne Chouard, tout en ayant un discours (que j’ai pris pour une plaisanterie au début) que les femmes ne valent pas les hommes. Pour moi cela me semblait incompatible d’être dans un mouvement tel que le notre et penser des choses pareilles… Je serais curieuse de savoir s’il est certifié. Auquel cas, je pense qu’effectivement : je parlerai peu mais haut et fort ! Je pense que nous vivons dans une société sexiste et que nous en sommes infusés. Les femmes en souffrent directement (qu’elles en soient conscientes ou non), les hommes probablement indirectement. Toujours est-il qu’à mon sens, il nous appartient de nous inscrire dans un mouvement d’acculturation (les hommes et également les femmes) pour faire bouger les lignes Pour l’instant je préfère observer dans cette communauté et agir sur cette question avec d’autres femmes dans une autre communauté. Voilà.


#4

Quel rapport entre la certification, acte dont le sens n’est que de vérifier si la personne possède bien un seul et unique compte membre et n’agit pas pour en créer d’autres, et ses opinions, écrits, vêtements, préférences culinaires, bref, et son idiosyncrasie ?


#5

je comprends ta position. Et me suis posée la question : est ce légitime d’être curieuse de savoir ? Ceci étant dit, si j’ai bien compris, il y a des critères communs (dont des critères visant à sécuriser “le système”) pour certifier quelqu’un et, de plus, chacun peut avoir des critères qui lui sont spécifiques (et qu’il n’a pas à justifier). Pour moi une personne qui estime que les femmes n’ont pas la même valeur que les hommes, peut impacter la communauté en stigmatisant une partie de la communauté (je vois beaucoup de post sur “où sont les femmes”, “je veux des femmes” @Attilax : si une partie de la communauté disqualifie ou haït les femmes, c’est mal partie pour qu’il y ait davantage qu’une minorité de femmes dans la communauté). Je suis sensible (et je l’ai déjà salué dans un message) au fait que le D.U. soit du même montant pour les hommes et les femmes (certains diront que c’est normal mais en tant que femme je constate que par les temps qui courent il y a beaucoup de violence faites aux femmes qui sont en voix de banalisation). Pour moi c’est également important de pouvoir garantir qu’il n’y ait pas une évolution discriminante dans la communauté.


#6

Deux posts. C’est pas “beaucoup”, c’est juste plus qu’un. Et effectivement, le premier a déchaîné la zizanie, ce que je ne compte pas renouveler ici. Il est clair que ce post n’est pas un débat originellement mais un appel à témoigner pour celles qui le veulent. S’il n’y en a pas… et bien il n’y en aura pas, c’est tout.


#7

OK bon et bien d’une certain façon, je trouve que l’échange que j’ai eu relève du témoignage. Pour moi, les propos sexistes n’ont pas à avoir de place dans la société. Si je m’aperçois que des membres de la communauté font par ailleurs de la propagande visant à disqualifier les femmes. J’interpellerai la communauté sur ce point. Donc je pense que nous sommes dans le témoignage. Là où il y a du sexisme ou bien là où le fait qu’il y ait du sexisme ne pose pas de problème : je ne reste pas => voilà cela fait peut être partie des raisons pour lesquelles les femmes ne viennent pas dans la crypto ou dans cette communauté. Après effectivement je me suis demandée la légitimité de ma question. Et grâce à cet échange je ne me pose plus la question.


#8

Ça me rappelle une discutions que j’ai eu avec une membre au dernier apéro Montpelliérain :
- Et si des fachistes veulent rentrer on les certifient pas hein ?"
-“ben pourquoi n’auraient t’ils pas le droit de créer la monnaie autant que nous ?”
-“heu…”

La société humaine étant composée de tout, si la Ğ1 passe a l’échelle elle sera composée de tout, donc au contraire il faut qu’il y ai des sexistes, des fachistes, des racistes et autres {bip} dans la Ğ1, ce sera la preuve quel pénètre effectivement au sein de l’ensemble de la société. Toute personne qui refuse catégoriquement la présence d’une catégorie d’individus pour quelque raison que ce soit ne pourra donc pas rester dans la Ğ1 (comme les antifas trop stricts par exemple).
De la a dire que parce qu’il y a des fachistes dans la Ğ1, la communauté en elle même le deviendrais, il y a un énorme fossé qu’il me semble fallacieux d’envisager. C’est exactement le même raisonnement qui conduit aux théories de type grand remplacement.

Comprend tu @MamieCrypto que ta façon de pensée induit donc nécessairement a des dérives fachisantes ?

En revanche, bien entendu que nos sociétés occidentales ont encore un long chemin de déconditionnement a faire pour nous défaire de notre héritage patriarcal, et en cela je soutien pleinement les mouvements féministes.
Mais a tout extrémisme excluant je dit non, et en cela les antifas on tord tout autant que les vegans radicaux (et je suis végétarien) tout autant que les femmes qui considéreraient qu’un sexiste n’a pas le droit de co-créer son DU.

Après tu est libre de restée enfermée dans cet extrémisme, dans ce cas bon vent :wink:


#9

Bah ça me rappelle des discussions que j’avais Il y a 40 ans sur le raisonnement les anti-fafs sont des fafs… Donc rien de nouveau… Sauf que maintenant j’essaïe au maximum d’etre pragmatique : et pour moi des personnes qui me haïssent pour ce que je suis. Et bien c’est non. Alors le témoignage @Attilax quand les femmes subissent ou sont invitées à subir pour des raisons philosophiques : et bien elles se cassent… et même beaucoup ont anticipé et ne viennent pas. Allez hop je repars en mode observation. Là je n’ai pas envie de parler dans ce contexte : en tant que femme tu t’en prends plein la tête dans les cryptos et le numérique parce que tu es une femme et, qu’en plus il y a un qui vient te faite la morale parce que Cévennes n’est pas cool de vouloir mettre de la distance avec les agresseurs (Dslee @elois ce n’est contre toi perso mais il y a vraiment un gros travail d’acculturation à faire)


#10

Oui c’est exact si tu vas au bout du raisonnement les anti-fafs radicaux sont des fafs, si certains l’on déjà compris depuis 40 ans tant mieux, mais derrière la compréhesion il conviens d’appliquer sinon ça ne sert a rien ^^

On ne peut pas plaire a tout le monde, moi aussi il y a des personnes qui me haïssent et je ne peut pas l’empêcher, et j’ai effectivement le droit de mettre de la distance avec ces personnes mais je ne peut pas leur interdire de co-créer leur DU. Et si je décide de renoncer a co-créer mon DU Ğ1 parce que des personne qui me haïssent sont dans la Ğ1, je ne fait in finé que me faire du mal en renonçant a ce que je souhaite.

Donc ne te soucie pas des personnes qui te haïssent pour ce que tu est, t’en soucier c’est déjà légitimer leur façon de faire. Fais ce qui est bon pour toi, concentre toi sur ce que tu veut, et ignore ce que tu ne veut pas.

In finé qui lutte contre renforce toujours ce contre quoi il ou elle crois lutter. C’est pourtant trivial, je suis toujours étonné de voir qu’autant d’humains font cette erreur.


#11

Je n’aurais pas dit mieux :slight_smile: Ne t’étonnes plus ! On pourrait aussi dire que , dans un autre registre, les humains ont tendance à ne pas voir ce qu’ils ont sous les yeux, et à vouloir ce qu’ils ne voient pas…


#12

Ceci dit, des réactions telles que celles de @mamiecrypto ne m’étonnent guère au vue de la capacité des nuisibles à troller non stop femmes et autres minorités des qu’ils/elles évoquent un sentiment d’exclusion.

Sinon je suis d’accord avec les propos d’@elois. Il est plus efficace de construire une nouvelle réalité que de se battre contre l’existant.

Dans ce cadre, je pense qu’il est intéressant de regarder la causalité de la monnaie dette en terme d’exclusion et de la comparer avec la causalité de la monnaie libre. La première exclut par nature tandis que la seconde met sur un pied d’égalité les rapports monétaires entre humains et humaines.

Donc même si les premières générations d’utilisateurs et d’utilisatrices de monnaie libre intègreront des personnes aux idées excluantes à cause de 10000 ans de monnaie dette, il y a fort à parier que ces idées ne vont pas prospérer en monnaie libre. Et donc si on souhaite voir évoluer la société en ce sens, il vaut mieux favoriser le développement de la monnaie libre en ayant “le monde le plus large possible” pour cible plutôt que simplement “des utilisateurs non racistes/sexistes/etc”.


#13

-“Excusez moi de m’immiscer dans cette discussion fascinante, mais je voudrais préciser que si la personne est bien connue par toi tu peux la certifier, par exemple si c’est ton cousin, tu connais ses oncles et tantes, ses parents, tu sais donc contacter la personne directement ou indirectement via des connaissances communes proches. Par contre si tu ne la connais pas bien tu ne dois pas la certifier, au risque sinon de violer la licence Ğ1. C’est le point essentiel, il faut bien connaître la personne pour envisager de la certifier avec les précautions nécessaires (s’assurer qu’elle contrôle bien sa clé, a généré son document de révocation, a compris ce qu’est la Ğ1, et veut véritablement devenir co-producteur, ne certifiera pas à son tour n’importe qui n’importe comment etc…)”.


#14

Certifier quelqu’un , cela nécessite de lui faire confiance, en particulier sur sa manière de certifier par la suite. Il se peut qu’une idéologie t’empêche de faire confiance à quelqu’un. Bon ben faut pas le certifier même si tu le connais très bien.

Au contraire, tu peux certifier quelqu’un dont tu déteste certaines de ses idées, qui fait preuve d’une certaine bêtise, avec des points de fixation absurdes, lui faire confiance et le certifier.


#15

Hello,

vous pouvez pas savoir comment ce sujet m’emm… quand il s’agit des monnaies libres. Autant, je suis la première à dégainer quand je sens et ressens le sexisme, autant là je m’en fous, parce que la création de monnaie ne dépend pas du sexe des anges. En Euros, Dollar et tutti quanti, la discrimination est flagrante, on sait très bien qu’on fait beaucoup moins crédit aux femmes. Et il n’y a pas si longtemps que cela, il fallait l’autorisation du mari pour ouvrir un compte en banque … Oui, on revient de loin et on est encore très loin de l’égalité en Occident et ailleurs. Mais bref, bien sûr, qu’ici on va retrouver les travers du patriarcat, qui nous bouffent depuis des siècles. Et bien sûr que je souhaite qu’une prise de conscience ait lieu, mais comme le coeur de la monnaie n’est pas discriminatoire et ne peut pas l’être, des effets bienheureux devraient avoir lieu d’ici plusieurs années, au niveau monétaire. Peut-être que je ne le verrai pas. Alors oui on retrouve les mêmes travers que dans toutes les communautés humaines mais ce n’est pas une question de monnaie. De toute façon même si la monnaie est égalitaire, elle ne peut résoudre à elle seule tous les problèmes sociétaux. Je pense que certains et certaines attendent trop de la monnaie libre, ce n’est pas une baguette magique qui va faire disparaître le patriarcat et autres biais structurants de nos sociétés d’un seul coup. Donc perso, je laisse pisser les pisse-froids et autres machos, sauf bien entendu si j’ai une attaque personnelle, ce que je n’ai jamais eu ici. Avoir déjà la possibilité de créer une monnaie libre sans discrimination de sexe, c’est suffisamment chouette ! :slight_smile:


#16

Une monnaie ne peut pas être égalitaire , ceux sont les utilisateurs , les individus qui peuvent l’être ou pas selon leur conditionnement , leurs habitudes de partage.

La monnaie libre n’est pas égalitaire mais produite à égalité inconditionnellement dans l’espace et dans le temps.


#17

bla bla bla … et je dirai même bla bla bla … hi hi hi :wink: (tu vois la Mathieu, tu me fais la leçon, comme si je n’avais rien compris à la monnaie libre, tu n’aurais pas la jugeote de voir que je prends des raccourcis pour un autre sujet qui est la monnaie libre et les femmes … Mon petit Mathieu, tu es bien gentil, mais là tu me gonfles, bisous )


#18

La monnaie libre n’empeche ni les femmes ni les hommes d’agir et d’ecrire bêtement, en cela elle semble être égalitaire.


#20

Peut-être que si, tout comme on peut boire un verre d’eau. C’est une métonymie.

Je t’invite @matiou à ne plus répondre à Carole, elle t’a déjà dit de nombreuses fois sur Facebook que tu l’insupportes.

@Carolef je t’invite à ne plus réagir à ses messages, ou à même à ne plus les lire à défaut de pouvoir les masquer (je vais voir si l’on n’a pas moyen d’ajouter cette fonction au forum).

edit : dans le menu “Préférences > Notifications”, chacun peut ajouter des utilisateurs dont on ne souhaite pas être notifié des réponses. Cela ne masque pas ses messages, mais au moins on n’est plus piqué par les sollicitations.


La monnaie libre vs les monnaies libres
#21

Je comprends Cédric, le problème c’est que c’est public, donc je ne peux pas laisser des propos à mon égard qui me gonflent. En privé pas de souci pour ignorer.