Encore un débat sur l'écriture inclusive

Peux-tu stp préciser qui sont ces « ceux » et le « on », et apporter les preuves de ce que tu avances?

2 « J'aime »

Je suis totalement d’accord, l’exercice de trouver un condensé équilibré entre fond et forme est très compliqué. Je me console en me disant que rien ne peut être parfait et qu’in fine nous devons simplement montrer qu’il existe un autre chemin monétaire, la personne intéressée devra de toute façon l’arpenter par elle-même d’une manière ou d’une autre.

L’écriture inclusive est un sous-produit de la théorie du genre, théorie du genre particulièrement appréciée par les « philanthropes » multimilliardaires et qui amène bien-sûr au LGBTisme et son drapeau arc-en-ciel dont se pare la totalité des multinationales, étonnant non ?..

D’ailleurs quiconque travaille dans une grande entreprise, et c’est mon cas, te dira que toute la communication est tournée vers « l’inclusivité », concept creux accroché, « intersectionnalisé » devrais-je dire, à la théorie du genre et qui consiste entre autres à aller chercher du travailleur immigré à moindres coûts et au nom du progrès par dessus le marché, quelle mascarade !

Et le LGBTsime amène aux trans-identités dont j’ai déjà écrit qu’elles poseraient problème dans la monnaie libre. Car en effet si in fine être un être humain n’est qu’une pensée dé-corrélée de toute forme de biologie ou de matérialité, alors n’importe qui ou n’importe quoi peut devenir créateur de monnaie et ainsi faire effondrer notre économie

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Convergence-liberale-libertaire-Goldman-Sachs-Monsanto-et-le-lobby-LGBT-18995.html

2 « J'aime »

Pour moi, un humain a un coeur qui bat et qui ressent des émotions.
La forme de son sexe est privée, tout comme sa vie intime.
Notre liberté est de choisir ce que nous faisons de notre sexe et cela ne nous porte pas préjudice que d’autres fassent pareillement ou différemment, puisque de toute manière c’est privé.

2 « J'aime »

On est d’accord, être humain n’est pas qu’une idée, il y a une matérialité.

C’est donc d’autant plus étonnant d’utiliser l’écriture inclusive qui met du genre absolument de partout et là où il n’y en avait pas avant.
On parle d’être humain vivant ou de personne vivante, et j’ai beau être un mâle je préfère la deuxième expression qui est moins technocratique que la première. Je ne me sens pas féminisé le moins du monde parce qu’on aurait dit de moi que je serais une personne vivantE…
Quel est ce délire de vouloir sexualiser chacun de nos rapports n’est-ce pas ?

1 « J'aime »

Pourtant en Français la plupart des adjectifs et objets sont au masculin de base ? Ya une histoire à ça, tout à fait respectable j’en conviens (c’est juste l’histoire quoi), mais quelle est la raison « scientifique » ? Pourquoi vouloir compliquer notre langue ainsi avec des genres partout ?

Pourquoi ne pas changer, utiliser par exemple « ol » comme certains semblent le proposer, et enlever le genre partout où on peut l’enlever dans nos mots lorsqu’ils n’ont rien à y foutre ?

Quelle est ta raison rationnelle à ce sujet ?
Pourquoi une table ? un stylo ?


Seconde question: En quoi cette sexualisation (ou genrification peu importe) des objets ta posé problème dans notre langue jusqu’à présent ?


L’écriture inclusive ne se résume pas à rajouter des .e.es.t.d partout.
Ca passe aussi par exemple par le pronom ol sur les sujets adapatés, et tout un tas d’autres choses dont certaines par encore inventées).

1 « J'aime »

Tout d’abord commencer par distinguer deux choses : l’évolution naturelle des langues difficile à remettre en question en effet, et la manipulation du langage qui vise à la manipulation des populations. C’est bien ce deuxième phénomène que je dénonce d’autant plus ici qu’il est mis en place par ceux qu’on veut mettre hors jeu avec la monnaie libre enfin !

Etonnant cette volonté de dénombrer tout et n’importe quoi. Et quand bien-même ce serait vrai, quelle conclusion en tirer à part des ridicules ? Et en quoi la taille (…) fait la pertinence ? C’est comme la démocratie où 51% d’ignorants dament le pion à 49% de sages ?
Guénon parlait du « règne de la quantité », avec une vision pareille on ne peut que sombrer…

Et si je te disais que LA pensée, concept pourtant éminemment masculin, est un nom féminin, que me dirais-tu ?

A cet instant, je n’en ai pas. Peut-être que les linguistes ont une explication ou qu’il faut faire simplement quelques clics sur internet. Quand j’étais plus jeune, je trouvais infiniment plus pertinent les anglais qui eux ne donnaient pas de genre aux objets etc. Avec le recul, je me dis que notre langue est tout de même infiniment plus subtile et nuancée que le langage de Shakespeare et peut-être que la « genrification » des noms communs n’y est pas étranger. Mais là n’est pas le sujet car d’une part personne ne voit une planche avec un vagin lorsqu’on parle d’UNE table, ou un bout de plastique avec une bite lorsqu’on parle d’UN stylo.

Tiens donc, UN vagin, UNE bite…

Le sujet de l’écriture inclusive porte sur les personnes et non sur les noms communs, et cette écriture vise à nous donner une manière de penser qui soit en permanence tournée vers la division jusqu’à l’atomisation.

Où peut s’arrêter la manière de penser « inclusive » ? On pourrait dire par exemple : « Bonjour à toutes et tous, à toustes, aux personnes racisées, de petite taille, aux malades, aux chômeurs etc… » Ca n’a aucun sens sur le plan civilisationnel

Avec ma manière de penser, je suis bien plus inclusif que n’importe quel wokiste puisque je généralise mon propos à une communauté qui se trouve solidarisée par des caractères bien plus profonds et sérieux que l’apparence physique, le « Bonsoir à tous » indique bien qu’on s’adresse à l’ensemble de l’auditoire, de la même manière qu’on dit merci à toutEs les personnes présentes.

Les traditionalistes comme moi ne font pas de distinction de genre, de couleur de peau ou d’origine sociale là où le sujet ne s’y prête pas.
En revanche, les « woke » comptent partout et tout le temps comme s’ils avaient un problème psychologique à résoudre, c’est étonnant

1 « J'aime »

oui par exemple: L’écriture inclusive a-t-elle un intérêt ? Quelles preuves ? - YouTube

Je partage l’avis général de cette personne, qui est justement linguiste de formation et de métier, et qui explique tout ça infiniment mieux que moi.

Je préfère donc m’arrêter là car la suite de mon opinion est construite en partie à partir de ses propos, et d’autres, mais celle ci résume parfaitement.


edit: pardon je voulais parler de Linguisticae bien sûr: 10 TRUCS SOULANTS autour de l'ÉCRITURE INCLUSIVE - MLTP#20 - YouTube

Mais je partage aussi complètement l’analyse de Scilabus.

A noter que cette vidéo de Linguisticae date de 2017, et que Romain a fait d’autres articles et vidéos à ce sujet depuis bien plus d’actualité.

1 « J'aime »

Le débat sur le fond peut être intéressant.

Mais ce qui m’importe, c’est de savoir s’il y a une volonté ou non d’imposer ces formes d’écriture ou de pensée, ou a minima si celle-ci ne fait pas les intérêts de certains.

Peux-tu me répondre là-dessus, car ma positon de mon côté est très claire.

Je veux bien parler toute la nuit des couleurs des murs de la prison mais ce qui m’intéresse en priorité c’est de trouver la sortie. Pas toi ?

Non.
Je veux dire non il n’y a pas de volonté d’imposer ces formes d’écriture ou de pensée.

Ah bah pas pour moi justement.


Où te sens tu oppressé ? as-tu besoin d’en parler ?

Ben non, c’est pas vrai…

Les exemples pleuvent…

Tout de suite quand on a affaire à la réalité et pas à des fables, c’est plus compliqué…

Avec des impôts redistributifs, des taxes, des normes, des coopérations entre pays, on supprime ce problème.
Mais les impérialismes (Occident, BRICS, etc…) n’y ont pas intérêt, en effet.
Eux s’en foutent royalement des peuples et de leurs souffrances.

Je rappelle qu’un individu blanc issu d’Afrique du Sud, du Congo, de la Colombie, etc… (j’en ai rencontré hein), vont subir les mêmes soucis que ses amis noirs, car issus d’un pays « déclassé » et exploité.

Non. Pour avoir rencontré pas mal de gens issus des LGBT (on peut dire que j’en suis activiste aussi même si pas très assiduement et même si pas concerné personnellement par leur souci de discrimination!), savoir ce que c’est un·e humain·e ça va, ils savent :slight_smile:
On donnera pas de compte membre cesium à des IA, et ce sera une très bonne chose d’avoir plein de leurs membres dans la monnaie libre, on aura d’autres points de vue et des discussions passionnantes.

(mais les membres des communautés LGBT n’ont pas un système immunitaire plus fort contre la désinformation et la manipulation, on est tous humains et en moyenne sensibles à ces soucis)

Le caractère chinois 女 pose tout autant souci que les choix linguistiques d’une bande de réacs au pouvoir en France au 17ème siècle.
http://www.elianeviennot.fr/Langue-accords.html

1 « J'aime »

Non, c’est bon, tu as répondu à mon interrogation. Tu ne souhaites pas parler des sujets de fond et te prononcer publiquement sur ceux-ci, c’est ton droit. Mais alors arrête cette hypocrisie qui consiste à détourner les sujets de leur idée de base, voire à me faire passer pour ce que je ne suis pas

Non excuse moi j’ai édité ma réponse entre temps car j’ai compris que ça ne serait pas compris:

As tu d’autres remarques ou questions à ce sujet ?

Comment te répondre sans ironie ?..

Peut-être commencer par dire que la signification du verbe « pleuvoir » ici veut dire beaucoup plus que deux ?
Peut-être que le premier exemple est un contre-exemple pour toi puisqu’on a justement dégagé un ingénieur pour non conformité à la pensée dominante ? Sur ce coup là tu as fait très, très fort, on dirait du Juste Leblanc…
Peut-être que le deuxième exemple n’en est pas un ? Ca ressemble plus à de la diffamation qu’autre chose à moins que la parole d’une femme ne vaille parole d’évangile à tes yeux ?

A qui le dis-tu !

Merci de valider le fait que l’antiracisme est un faux combat crée pour masquer la lutte des classes, j’en suis bien d’accord. C’est un très bel exemple, je n’aurais pas dit mieux…

Permet-moi d’en douter car sauf erreur de ma part, cette communauté inclut les personnes qui se sentent chien ou qui baisent avec la nature. Si la « liberté » nous permet d’être conjoint avec tout ce qui nous passe par la main, on va par extension devoir certifier des arbres ou des chaises. Et ne me dis pas que j’extrapole puisque aujourd’hui on autorise le lègue de son patrimoine à des animaux et le mariage à des poupées dans certains pays.

A quand la certification d’une Barbie ? Et à quand l’accusation de transphobie pour oser refuser cela ?

Ce sont de vraies questions, et c’est bien ce qui me fait peur… On n’aura pas d’autre choix que de certifier des gens qui se disent et se pensent humains sinon la communauté LGBT va certifier des canettes à la fin… Si tu as un contre-argument à cela, je suis à l’écoute

C’est un vrai combat l’antiracisme, mais le cynisme des impérialismes fait que les pauvres blancs issus de pays pauvres sont traités par les pays riches aussi d’une manière dégueulasse.
Et en effet, il ne faut pas oublier aussi ce cynisme et ces victimes-là.

On va continuer la pluie, alors:

twitter

Elon Musk est bien à la tête de multinationales, non?

Et facebook :slight_smile:

J’ai trouvé aussi des choses sur Blackrock, et bien d’autres :slight_smile:

Pour ma part, de quel objet je me sens proche? (tiens je m’étais jamais posé la question! Peut-être d’un microscope, ça va être compliqué de léguer tous mes biens à mon microscope quand même!)

Je n’ai jamais rencontré les gens qui vont dans ces extrèmes-là, je ne connais pas leurs raisons, leurs croyances aussi! et ce qui fait qu’ils en arrivent à demander le mariage à des poupées.

Les trans que j’ai rencontrés, c’était pas ça du tout leur discours, idem pour les homos que j’ai rencontrés, tout à fait capables d’être d’accord avec une définition biologique de l’être humain.

Sur la frontière humains/animaux/végétaux, je trouve que dans l’histoire, les sociétés et les croyances n’ont pas arrêté de ratiociner sur les différences humain/animal, ça a fini par être fatiguant…
J’ai bien rigolé quand des biologistes ont découvert que des plantes ont bien plus de gènes que les humains, ou que des unicellulaires (Physarum par exemple) ont une plus grande complexité génétique que nous.

Quand on observe les animaux entre eux, ou avec les humains, on voit qu’ils ne se cassent pas la tête avec ces différences même s’ils savent qui sont leurs semblables.
Des chevreuils sont capables d’enseigner à des humains la vie dans la forêt (il y a en France quelqu’un qui l’a vécu), etc…

Mais de là à vouloir ouvrir un compte membre cesium à un chevreuil, ça n’a pas de sens, c’est comme demander à une plante son opinion sur un match de tennis… les modes de vie les perceptions et les cultures sont trop différents!

Et de rester sur des humains pour cesium est une bonne idée je trouve.
(maintenant si dans l’absolu une autre espèce vivante sur terre, les corbeaux par exemple, apprenait à écrire, à utiliser un langage des signes spécial pour communiquer avec les humains, à utiliser des ordinateurs, à coder, et donc à utiliser cesium, bon c’est pas pour tout de suite je crois, on pourra reconsidérer la question!)

Je ne sais pas si tu te rends compte, mais tu donnes des exemples qui valident complètement l’idée que je défends, à savoir que toute pensée divergente de la pensée unique dictée par les puissants est systématiquement sanctionnée ou punissable.

Exemple : le boycott de Facebook par des multinationales, n’est-ce pas exactement ce que dis ? C’est un exemple que j’aurais pu reprendre moi-même pour te l’opposer et c’est toi qui me l’envoies… C’est tout de même hallucinant de voir le monde à l’envers à ce point, c’en est inquiétant quant à ta conception de la monnaie libre…

Justement, revenons-y à la monnaie libre.

Il est assez ironique d’envisager que dans l’intérêt du peuple angolais avec son espérance de vie de quarante ans par exemple, on va être obligé d’envisager à nouveau les différences entre les ethnies (ce qu’on appelle « racisme » aujourd’hui) sinon ces pauvres angolais vont se retrouver avec une Ğ1 trop « faible » pour eux. Ils vont être obligés de mettre en place une monnaie libre où la convergence vers la moyenne se fait au bout de vingt ans.

Et comme ils auront une monnaie trop « forte » par rapport à nous occidentaux, on va être obligé de redéfinir des limites et des conversions, là où la pensée dominante nous abreuve d’absences de limites, d’égalitarisme et d’uniformisation. Incroyable ironie et incroyable retour du réel quand on fait l’effort de repenser la monnaie et donc le monde qui nous entoure…

Pour finir sur les trans et sur les LGBT dont je me fiche au demeurant, ce que je trouve dangereux est ce que j’ai expliqué auparavant : à savoir parler de monnaie libre qui est un concept extrêmement bordé, avec les armes de l’ennemi qui sont entre autres l’absence de toute formes de limites.

D’ailleurs, qu’est-ce qui peut être plus manipulable qu’un peuple qu’on a rendu informe ? Rien. Pose-toi donc la question : à qui profite le crime ?

La monnaie est un sujet sérieux, certains chefs d’état en ont payé de leur vie pour s’émanciper du dollar ou du Franc CFA par exemple, d’autres sont actuellement emprisonnés pour avoir plus ou moins efficacement tenté de sortir de l’€. J’ose croire que la forme de la monnaie libre nous évitera tout cela, en attendant on ne peut pas aller au combat monétaire avec des gens comme toi dont le logiciel est en grande partie formaté par les idéologies dominantes, donc bancaires, c’est déjà une forme de traitrise en soi, bien qu’inconsciente et bien intentionnée. Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions…

Initialement j’ai bien répondu au fait (je l’ai mis en gras) que tu disais que toutes les multinationales sont pro-LGBT, ce qui est faux.
En fait non, la réalité ressemble plus à un clivage qui n’a pas cette cohérence-là, il y a des multinationales plutôt pour, d’autres contre, des dirigeants contre avec une lutte interne parmi les salariés, des dirigeants pour avec aussi des rapports de forces et des luttes, et des rapports de force entre multinationales, entre les multinationales et les états, etc…
Parler en % serait plus juste (mais je connais pas d’études sur ce sujet, et n’ai pas cherché à fond pour en arriver là).

Il y a un outil qui pourrait être fait pour compenser les différences d’espérance de vie, des convergateurs qui seraient des applis de redistribution de Ğ1 en plus du DU, acceptées ou non par les gens, comme ça le DU serait partout pareil, mais des formes de solidarité permettraient de compenser certaines différences entre les pays.

Ce que je trouve ironique, pour ma part, j’y pense parfois, est que des gens cherchent des formes de vie intelligentes sur d’autres planètes, alors qu’on en a un bon paquet chez nous (corbeaux, grands singes, mais pas que…), et qu’en plus l’humain semble souvent handicapé pour communiquer avec… (mais pas tous!)
(donc je me dis que si des humains tombent sur des extra-terrestres, la com va être très difficile!!)

Alors j’ai aussi mes lignes rouges et des choses que je refuse, notamment sur les limites dont tu parles (je trouve ça rigolo de réfléchir au sujet est-ce qu’une poupée est une personne, mais juste pour l’expérience de pensée, la mise en pratique je m’y oppose, et je m’oppose aussi à d’autres sujets comme le véganisme que je trouve centré sur le citadinisme - mais en respectant ce courant qui apporte des idées et du débat espérons qu’il apportera un jour un modèle de mode de vie original, et d’autres encore… ).

Je ne m’estime pas de la pensée dominante, étant souvent minoritaire, mais là la discussion va aller trop loin car il faut définir ce que c’est la pensée dominante…

Ah oui, quand même !!! va falloir que tu me les présentes, celleux-là, car en trente ans de militantisme ( j’ai fait partie du staff organisationnel de la première gaypride marseillaise), je n’ai pas le souvenir d’en avoir croisé un ou une seule … :rofl: :joy:

Bref, on sort complètement du sujet de ce post et de la catégorie dans laquelle il se trouve.

3 « J'aime »

@hypericum Tu me pardonneras le terme « toutes » qui est par faux par définition puisqu’on pourra toujours trouver des exceptions qui confirment la règle…

@Jean-Pierre.G Je suis heureux que tu sois dans la monnaie libre et je serai un camarade militant juniste des plus sincères et sérieux à tes côtés. Ensemble, quand nous aurons développé cette monnaie, on verra ce qu’il reste de ton idéologie quand elle ne sera plus supportée par les forces bancaires citées précédemment : le vide absolu. J’en prends le pari en junes les yeux fermés et une fois que ce sera fait tu pourras reprendre une activité normale et sérieuse qui ne se définit pas aux yeux du monde par les orifices qu’on utilise dans son intimité et dont je me fiche éperdument au demeurant

là où tu te trompes encore, c’est qu’il ne s’agit pas d’une « idéologie ».
Ça a tout de même l’air de bien te travailler, ces orifices, pour quelqu’un qui " s’en fiche éperdument"…refoulerais-tu quelque chose ?

Mais bon, ce n’est toujours pas le propos de ce post ni de sa rubrique.

1 « J'aime »

On ne peut rien te cacher, je refoule les banques en effet, qui tentent d’édicter de nouvelles norme sociales dans un but d’atomisation de la société et j’en passe.

Je te propose un autre challenge en lien avec tes compétences : une « monnaie libre pride ». En tant que « minorité » bientôt persécutée, il faut s’y préparer non ? Du coup penses-tu qu’on sera suivi ? Et si oui par quelles types d’institution ?

C’est une vraie et sérieuse question, je te mets au défi d’y répondre sans me chercher des poux psychologiques