Comment se faire certifier au milieu du désert ?


#1

Bonsoir,

Comment se faire certifier quand il y a trop peu de contacts dans notre région ?

Merci !


#2

Salut,

C’était exactement mon cas, pas de secret, il faut se déplacer.

Bon courage à toi, ce fut une belle aventure pour ma part.


#3

Avec Pi, Paulart et Poka, on aimerait faire une virée “coin déserts” pour venir présenter et certifier sur place, afin de créer des antennes locales un peu partout. Le blem, c’est qu’avec les 5 jours de battement entre chaque certif, on est limité, faudrait être au moins une dizaine… Et ça devient compliqué à organiser.


#4

Le “June Tour 2019” :slight_smile:


#5

Tu viendrais, sur quelques jours ?


#6

Bonjour @Adhi_Tthana où habites tu ?


#7

Une Ğaravane qui avance sur la diagonale du vide qui pourrait être rejointe par des marcheurs pour un temps seulement. Quitte à ce qu’elle soit vide de Ğens et à l’arrêt quelques jours ou semaines selon la saison et la temporalité. Non, non, je ne réinvente pas alternatiba.

@Adhi_Tthana je vais te renvoyer sur 2 de mes stratégies qui ne demandent qu’à être testés, expérimentés et documentés, racontés ou filmés:

Dans tous les cas, raconte nous tout. On est friand des aventures individuelles de certification. ça nous rappelles des souvenirs de notre jeunesse .


#8

Le véritable désert, c’est quand on était 59 sur toute la France. :slight_smile:


#9

C’est fini tout ça,madame !


#10

En fait ca sert vraiment a rien de se faire certifier au milieu du désert. Il faut commencer par rassembler quelques personnes sur lesquels commencer ta zone économique et qui seraient prets a échanger des valeurs en Gune.


#11

avec plaisir. Pas dispo entre le 29 avril et 4 mai.


#12

Cela signifie que pour moi qui habite en Allemagne, la certification relève du miracle… Ou bien alors, il faut qu’un groupe se constitue.


#13

Pourquoi pas ? Ce serait sympa une petite virée certificatoire là bas. 5 membres peuvent certifier 5 postulants sur une durée de certification de 25 jours. Après, vous avez votre propre groupe et tout peut commencer… Par contre, je parle pas une brock d’allemand.


#14

Bonjour,

Sachez qu’avec les paramètres actuels de la toile de confiance, celle-ci ferait au maximum 16 millions de membres, en étant optimisée. La limite sera plus probablement entre 1 et 5 millions.

Si l’on doit répartir cette population sur France+Allemagne (voire sur l’Europe), ça fait bien peu par pays… A terme, il serait plus réaliste de créer une monnaie libre Allemande. Mais effectivement, avoir quelques membres “ambassadeurs” pour présenter le projet peut être chouette.


@Attilax : comment comptez-vous vous assurer de bien connaître vos certifiés ? En vous appuyant sur des réseaux locaux déjà existants ? En restant plusieurs jours sur place ?


#15

Oui, plusieurs jours sur place…


#16

Si tu regardes la carte de l’annuaire des membres (et tous n’y sont pas :wink: ), tu vois que relativement proche de la frontière il y a déjà du monde. Regarde aussi ce qui se passe en Belgique. :slight_smile:

Je pense que ça va s’étendre, et il n’est pas exclu non plus que des membres en France connaissent du monde en Allemagne, si l’intéressement est là, les certifications se feront naturellement.

N’oubliez pas que nous sommes à 5 poignées de mains de n’importe quel individu sur terre en moyenne. Donc tout est possible effectivement. :slight_smile:


#17

Merci à tous pour vos encouragements. Je vais essayer d’en parler autour de moi car je trouve cette idée de dividende universel vraiment intéressante.


#18

Bonjour, je ne suis pas programmeur, avec une com=nnaissance de base des graphes ça m’intéresse d’approfondir. Pourrais-tu développer ou me dire ou trouver des infos. Merci


#19

@GeoTrouvTout


#20

Toutefois, rien ne dit que par consensus cette valeur ne puisse pas être étendue à l’avenir. Cette limite est inscrite en dur. Mais par consensus on peut le modifier par une simple variable … D’où l’intérêt d’avoir une forge quand on veut participer à la sécurisation de la monnaie. Le seul chef de la blockchain, c’est le consensus majoritaire. Et si vous n’êtes pas satisfait du consensus, il y a le fork qui permet à chacun de rester sur la branche qu’il préfère.