Baissons les prix G1 !


#1

Salut,

je suis nouveau sur le G1 mais j’ai bien étudié la TRM, regardé pas mal de trucs sur le sujet, etc. et donc je me suis décidé à passer à l’action. Je trouve clairement le concept de cette monnaie libre, son support théorique et ses implications extrêmement intéressantes et pertinentes.

Par contre, le premier sentiment que j’ai en arrivant dans ce nouvel univers pour moi, c’est que les prix G1 sont trop élevés. J’ai bien vu qu’il y a déjà des posts sur le sujet des prix, mais il me semble utile de partager mes réflexions. Je suis entrepreneur indépendant depuis plusieurs années.

Je pense donc que les prix en G1, notamment sur gchange, d’après ce que j’en vois, sont trop élevés pour ce que j’en ai vu et ce pour au moins 3 raisons :

1°/ Plus le prix est élevé, plus cela signifie que la monnaie est faible !

En clair, si 1Kg de pommes est vendu 1G1, le G1 est plus fort que si le même kilo de pommes est vendu 10G1. Pour le dire autrement, dans le premier cas je peux avoir 10Kg pour 10G1 contre 1 seul Kg dans le second cas toujours pour 10G1.

2°/ Les prix doivent être en rapport cohérent avec le D.U. si on veut espérer atteindre l’objectif de « revenu universel de base », au moins entendu comme revenu permettant de couvrir les besoins fondamentaux d’une personne. En clair, chaque jour un être humain a besoin à minima : • de manger 2 ou 3 repas • de se loger • de pouvoir se laver, avoir quelques loisirs/occupations minimales

En conséquence, le DU doit couvrir tout cela potentiellement, autrement dit le coût journalier de l’alimentation, du logement et des occupations minimales ne devraient pas dépasser chacun peu ou prou 1/3 du DU quotidien. Donc, en clair, 1 repas devrait coûter entre 1/9 du DU (3 repas par jour) le logement quotidien devrait coûter 1/3 de DU et l’hygiène ou des activités minimales également (genre 1H de cours de quelque chose par exemple, 1 livre, 1 savon, etc.) devrait coûter 1/3 de DU. Tout ceci laisse bien sûr de la marge d’appréciation, mais fondamentalement, il faut que les valeurs constatées soient dans ces ordres de grandeur pour que le DU puisse espérer jouer son rôle de « revenu universel de base » qui est un objectif politique/social extrêmement pertinent. Ainsi, si le DU est de 10 G1 comme actuellement, 1 repas devrait être de l’ordre de 1 G1, une nuitée locative devrait être de l’ordre de 3G1 ou un loyer de l’ordre de 90G1, 1 savon, 1 livre ou ce genre de chose ne devraient coûter que 0,5 à 1 G1. Or actuellement pour ces différents éléments, les prix constatés sur gchange sont x5 à x10 par rapport à ces cibles « réalistes »

3°/ Le G1 est né et évolue dans un monde économique ambiant totalement dominé par l’euro : le G1 doit arriver à prendre sa place dans ce contexte. Une conséquence importante est que la monnaie ambiante est la seule qui permette à ce stade l’achat de nombreuses choses. Si d’entrée de jeu le G1 est « faible », autrement dit si les prix sont élevés, alors le G1 n’a aucune chance d’arriver à être économiquement attractif vis à vis de la monnaie ambiante majoritaire, l’euro. En clair, pour produire un bien destiné à être vendu en G1, à moins de produire « ex nihilo », je suis à ce jour obligé d’acheter en euros les fournitures utiles car elles ne sont pas disponibles en G1 pour le moment. Or si le G1 est « faible », je suis perdant car les G1 gagnés par la revente compenseront difficilement la dépense en euros. A l’inverse, si le G1 est fort, acheter des fournitures en euros pour les intégrer dans des produits revendus en G1 devient économiquement intéressant car le pouvoir d’achat en G1 vient rendre l’opération « profitable » au sens pouvoir d’achat… En clair, un G1 fort (= prix bas) favorise le transfert de produits achetés avec l’euro vers le marché G1.

Par exemple, si je fais des crêpes et que j’achète 5€ de farine, œuf, sucre : • si le G1 est « faible » = les prix de vente élevés : la vente de mes crêpes me permettra difficilement de couvrir mes 5€ de frais avec le pouvoir d’achat des G1 obtenus par la vente. • Si le G1 est « fort » = les prix de vente sont bas : la vente de mes crêpes me permettra facilement de couvrir mes 5€ de frais avec le pouvoir d’achat des G1 obtenus par la vente.

Manifestement, les gens qui utilisent la G1 soit dans un réflexe de probable avidité et/ou par comparaison implicite avec l’euro et/ou en raison d’un biais cognitif lié à la symbolique des nombres (10 c’est mieux que 1 et 100 c’est mieux que 10…) en arrivent à pratiquer / fixer des prix élevés en G1 mais ce faisant :

• ils rendent le G1 économiquement « faible »
• ils rendent le G1 non compétitif par rapport à l’euro qui est la monnaie dominante et de ce fait handicape l’inclusion de  fournitures achetées en euros vers des biens vendus en G1

Afin d’être parfaitement clair, je n’envisage pas ici que l’on puisse sortir du G1 vers l’euro… mais que l’on puisse, mieux, que l’on ait intérêt, à sortir de l’euro pour aller vers le G1… et à y rester !

Si vous aimez le G1, baissez les prix et augmentez le pouvoir d’achat de tous !

Donc, en clair, si vous aimez le G1, si vous voulez voir votre pouvoir d’achat et celui dest autres augmenter, BAISSEZ LES PRIX DE VENTE !!! Vous êtes riches, vous avez des G1 ! Agissez comme tel… Pas besoin d’augmenter/monter les prix ! Faîtes en sorte que le G1 en lui-même soit votre richesse et celle de tous ses utilisateurs.

Il faudrait impérativement se défaire de cette intuition spontanée selon laquelle on pense qu’en fixant un prix élevé on devient riche… mais dans les faits, c’est l’inverse, si les prix sont élevés, c’est que l’on est « pauvre », c’est que le pouvoir d’achat est faible, c’est que la monnaie n’est pas forte.

Dans le cas inverse, en continuant de pratiquer des prix élevés, on peut rendre « caduque » le G1 ou le cantonner à un marché d’argent de poche ou à un marché de vente de bien de production « ex nihilo » sans inclusion de fournitures achetées en euros… ce qui serait dommage au final.

En pratique, il serait essentiel que le rapport Euro / G1 soit inférieur voire égal à 1 (autrement dit idéalement un 1 G1 devrait valoir 2 ou 3 ou 4 euros!) or actuellement ce ratio Euro / G1 est plutôt évalué aux alentours de 10 (1 euro = 10 G1) .

Les choses peuvent être simple au quotidien : diviser par 2 ou 3 le prix équivalent en euros pour fixer le prix en G1…

Je suis intéressé de vos remarques / objections sur mes arguments.


#2

Perso je compte en DU, du coup j’ai pas la même impression. Mais c’est une question de perception.


#3

C’est normal que les prix augmentent. Parce que avec 1G1 on ne peut pas faire beaucoup car il n’y a pas beaucoup de possibilité d’acheter. La valeur d’une monnaie repose sur son utilité. Et c’est compliqué à utilisé. En plus comme certains recoivent des DU, il ont une fortune. Donc qui ne savent pas comment utiliser.

Je regarde un peu les comptes et je vois que certains gardent ce qu’ils ont sans rien faire. Cela signifie que pour eux cela n’a aucune valeur.

En plus il n’y a pas de possibilité de changer pour une monnaie légale comme l’euro. Je suis en train de me rendre compte que 1ĝ1 est plus proche de 1 centime que de 1€


#4

Salut,

Bravo à toi pour tes réflexions, et pour la façon dont tu les exposes.

Première chose, ça ma piqué les yeux tout du long, on dit LA June (notre monnaie est féminine à l’instar de la livre ^^).

Très juste ! Une fois que tu as dit ça, il faut regarder sur quoi se base la valeur d’une monnaie, c’est son économie. Si je possede des Junes que personne n’accepte nul part, alors je possède une monnaie de singe, qui n’a aucune valeur. Si à contrario, la june est accepté partout, alors elle a une valeur d’usage.

La valeur dépend donc de l’économie, et dans notre cas particulièrement, comme tout le monde produit la monnaie, tout le monde peut etre demandeur (de biens et service), il faudra en face des producteurs pour répondre à cette demande.

Aujourd’hui l’offre émise par les producteurs est relativement faible, c’est ça qui dévalue la june.

Dit de manière plus classique, ça en choquera certainement beaucoup :

La valeur est fonction de l’offre et de la demande. :wink:

Il n’est nul part question de revenu universel de base, et ce mot a un sens très particulier, si c’est un revenu, alors effectivement on attend de lui qu’il nous permette de subvenir à certain besoin. Il est question de dividende universel, le dividende, est une fraction de la création monétaire.

Si on revient sur la notion d’offre et demande, et que le DU te sert à subvenir au besoin de base, alors tu pars du fait que l’offre sur le marché en june est très importante, permettant à tous les membres créateur de monnaie de jouir d’une nourriture, d’un logement et de soin gratuit. Tous les membres (toi et moi les premiers) seraient très heureux de jouir d’un tel système. Tu comprendras très vite le souci, pour qu’un tel systeme fonctionne, il faut en regard de cette demande, les producteurs de toute cette offre.

Nous sommes actuellement dans un état de l’économie inverse, il existe 1600 membre qui créent chaque jour 16000 june. Et en face une offre très faible.

J’attends avec impatience que tu proposes ces prix en tant que producteur d’offre en june. Je serai ton premier client soit en sûr. :slight_smile: Et sur les 1600 membres je pense qu’on est tout plein dans ce cas. La question est que fera tu de toutes ces junes que tu obtiendras via tes prestations, alors que le simple fait du DU quotidien te permettra de vivre.

Tu cernes très justement le problème, avec 1€ je sais que je peux acheter tout ce que je veux, l’offre en euro est complete, varié et riche. Avec 1 DU, ce n’est pas le cas. Il manque donc des producteurs. :slight_smile:

C’est en effet une stratégie, mais ça implique un effort de la part des producteurs.

On a déjà eu des expériences de producteurs trop enthousiaste, qui ne vendait pas assez cher face a des membres demandeurs et de fait “riche” en june. Les prix du producteur n’étant pas assez cher, il c’est retrouver avec beaucoup de june, qui n’avaient pas de valeur, car il ne pouvait rien acheter avec.

Ce qui me dérange dans ton propos, c’est que justement tu te place en consommateur, jouir du DU pour vivre (loisir inclus ^^), et tu invite les producteurs (ceux qui se mettent en risque, produire n’est pas gratuit, ça demande du temps, de l’energie parfois de l’investissement en EUR) à faire un effort.

  • Je te demande donc, que penses tu fournir comme service en June pour développer l’économie ?
  • Penses-tu te mettre en risque à 100% ? à 50% ? à 25% à 10% ou à 5% ?
  • As-tu jaugé l’état de l’économie en June vers chez toi ? (Pour ma part, dans ma ville nous sommes 2, et je suis le seul producteur ^^ Autant de dire que chez moi la june est une monnaie de singe pour le moment.)

Je t’encourage à poursuivre tes réfléxions, on passe tous par là. :slight_smile:

J’ai pour ma part revu 3 fois ma copie sur “que doit etre la valeur du DU” :smiley:

Amicalement,


#5

Le meilleur moyen de diminuer les prix est d’utiliser la Ğ1 davantage. La valeur d’une monnaie dépend principalement de l’utilité de cette monnaie pour échanger au sein d’un espace économique.


#6

Tiens ? Un nouveau membre ? Ca signifie 10,04G1 créées par jour en plus. Et bientôt 10.07 ! Ca veut dire que les 80G1 que je gagne en vendant mon pain ont un poids moindre, chaque jour, dans la masse monétaire. Zut. S’il y a un nouveau membre qui crée la monnaie, ça veut dire qu’il y a plus de monnaie, que donc en proportion de la masse totale, chaque G1 vaut moins.

Merci de m’informer que tu comptes devenir membre, je vais du coup monter mes prix.

Ca va inciter tout le monde à vendre pour avoir de quoi s’acheter mon pain, ça va augmenter le marché des biens proposés, et in fine (dans quelques années), on verra que les prix auront baissé.

D’ici là, si tu veux que les prix baissent, la première chose à faire est de proposer des biens à vendre. Au prix que tu souhaites. Mais il serait dommage que tu ne puisse t’acheter un de mes pains après avoir vendu un piano.


#7

En fait on ne sait pas du tout ce que la june va avoir comme valeur. On est dans une expérimentation. Je constate simplement qu’il y a une inégalité entre compte membres et comptes non membre. Certains ont beaucoup de junes d’autres n’en ont pas ou peu. C’est injuste comme système quand on y réfléchis. Ceux qui sont arrivés en premier en ont plus. Et que dire des pays éloignés de la France, je pense à la RDC, au Japon ou à la Chine ? Si ça arrive ce sera dans plusieurs années.

Avec les euros, il y a une justice. On nait avec 0 euros et on reçoit uniquement des euros quand on travaille ou vend quelque chose.


#8

Ou quand on hérite, sans avoir rien fait. Notamment quand on est proche (familialement, amicalement, politiquement…) des banques, qui créent la monnaie et nous font payer ce service au prix fort.

Voir ce très bel échange à ce propos.


D’autre part, la June n’a pas vocation à devenir une monnaie mondiale (les paramètres de sécurité de la toile de confiance sont trop restrictifs). Si d’autres régions veulent créer leur propre monnaie libre, elles peuvent tout à fait le faire.


#9

Sur quoi tu te bases pour dire cela ?


#10

Salut,

merci pour ta réponse et tes remarques. Je pense que le marché souffre effectivement d’une faiblesse de jeunesse. Mais c’est çà aussi qui est intéressant.

Concrètement :

  • Je suis très clairement en train de me demander ce que je pourrais proposer en June en terme de produits/services dans les ordres de grandeurs indiqués. Mon coeur métier est la fabrication numérique et je pense pouvoir proposer des choses sans trop de difficulté. La seule limite (et elle est importante en l’état) est que tout bien/services impliquant une dépense en euro initiale n’est pas intéressante au vu de la valeur d’usage du G1 : la vente rendra difficile la récupération d’un pouvoir d’achat équivalent à celui qui a été “consommé” en euros. Seule des services / biens “ex nihilo” ou presque peuvent être vendus de cette façon en l’état. Seule une baisse des prix d’usage permettra d’aller de l’euro vers la June sans difficulté (en clair permettra largement de récupérer en G1 le pouvoir d’achat “consommé” en euro).

  • je ne comprends pas ta remarque sur la “mise en risque” : si tu peux préciser.

  • localement, on part de “from scratch” côté June, mais je pense aussi que c’est çà qui est potentiellement intéressant : créer une offre locale qui rend localement l’usage de la June comparativement à l’euro en partant sur de bons ratios de prix.


#11

Oui, et les prix élevés freine la fréquence d’usage. La seule création de nouvelle monnaie est le DU quotidien. Donc, si pour n’importe quel achat, je suis sur un prix largement au dessus du DU quotidien (c’est l’invariant du système, ce qui ne bouge pas dans la TRM), je suis obligé d’attendre plusieurs jours pour tout achat.

Pour un usage fréquent, il faut des prix en rapport avec le DU courant, c’est à dire beaucoup de prix en dessous de 10G1 pour la consommation courante et quelques uns au dessus pour des biens de plus grande valeur. C’est une logique implacable ou presque…

Vu l’état actuel du marché G1, il faudrait effectivement des producteurs qui viennent “casser” les prix (je vais essayer de le faire pour partie) pour rendre la monnaie G1 forte.


#12

les paramètres de sécurité de la toile de confiance sont trop restrictifs

Par exemple, voir ce post, celui-ci ou celui-ci, de trois des développeurs. Je n’ai pas retrouvé d’études précises.

Vous noterez que je viens de faire un magnifique argument d’autorité, étayé par rien de plus que l’avis de trois développeurs, et notamment par aucun modèle mathématique.


Edit - Voilà,une très belle étude de Galuel.


#13

Bon allez, je suis en forme aujourd’hui :slight_smile: : je vous soumets quelques raisons complémentaires en faveur de la baisse des prix :

  • la TRM fait que le système global tend progressivement vers la moyenne monétaire pour chacun des membres (mais pas les portefeuilles d’ailleurs…) soit 3401 G1 à l’heure où je parle. Chacun n’a donc aucun intérêt à long terme à se placer significativement au dessus de ce chiffre car le système ramènera vers la moyenne quoiqu’il en soit. Pour dire les choses autrement, autant « aider » le système à aller vers son état d’équilibre, c’est à dire à atteindre cette moyenne pour tous en ne la dépassant pas. Cela revient en pratique à ne pas viser à accumuler davantage de G1 que cette moyenne et donc à limiter ses prix de vente dans ce but car le système de toute façon nous fera perdre à long terme le gain ponctuel qui nous fait dépasser ladite moyenne. C’est intrinsèque au fonctionnement de la TRM. C’est un véritable changement de comportement : il ne faut pas se comporter dans la monnaie libre comme on le fait dans la monnaie dette… Il y a probablement une espèce de reprogrammation mentale / psychologique individuelle à faire… Comprendre que tout profit exagéré au délà de la moyenne monétaire ne profitera pas au final : la TRM est là pour çà ! Et donc limiter ses prétentions de prix car il ne sert plus à rien d’accumuler. Et ce raisonnement est aussi valable pour celui qui a peu, pur celui qui est très en dessous de la moyenne à l’instant t (typiquement les nouveaux membres entrants). Pas besoin de chercher à gagner le maximum… car la TRM te fait monter toute seule vers la moyenne. C’est son principe intrinsèque.

  • Une autre façon de considérer le rapport au DU indépendemment de son caractère « revenu universel » comme présenté ci-dessus, c’est d’envisager la fréquence d’échange. Avec une monnaie vivante, la fréquence d’échange est elevée, en clair on l’utilise quotidiennement. Et c’est ce qui doit être visé pour la June. Et pour cela, il faut que le montant moyen des prix soit de l’ordre du DU (soit 10 G1 à l’heure où je parle) car c’est la monnaie supplémentaire disponible par membre par jour. Il faut donc un marché avec de nombreux prix inférieurs au DU et quelques rares prix supérieurs au DU pour qu’en moyenne les prix soient de l’ordre du DU pour que çà circule facilement. Et à ce titre il serait intéressant de connaître le montant moyen des transactions ainsi que leur nombre quotidien global et en moyenne par membre. Sinon, de fait, tout prix supérieur au DU entraîne une obligation « d’attendre » car c’est la seule source de création de monnaie nouvelle à titre individuel, et ceci a mécaniquement pour effet de baisser la fréquence des échanges. Donc, en clair, même sans prise en compte d’un rôle de « revenu universel de base » du DU, on arrive malgré tout à la conclusion que les prix doivent être en majorité inférieurs au DU et en moyenne égal au DU pour que le « marché de la June » tourne bien.

  • Le D.U est l’invariant du système TRM et il faut donc s’y référer en permanence pour la fixation des prix, pour l’analyse des prix. C’est le point central. C’est tellement vrai que Stéphane Laborde, l’auteur de la TRM, demande un soutien pour son blog exprimé en DUg1 et le prix demandé est logiquement bas : il demande 4 DUg1/an soit 40G1/an actuellement soit 3,33 G1 / mois soit grosso modo 0,1 G1/ jour… C’est totalement cohérent avec la TRM et le D.U. comme niveau de prix. Soutenir son blog laisse de la marge pour des tas d’autres choses et heureusement ! http://www.creationmonetaire.info/


#14

Merci pour l’info je ne savais pas si je devais dire le ou la. Alors dans le doute j’alterne. tantôt le june tantot la june tantôt june tantôt djoune.

Mais je me suis relus et je n’ai pas trouvé de le ou la mais 1

A ce sujet je n’ai pas trouvé l’origine de ce mot. D’autre part je trouve qu’on devrait trouver un mot ou nom pour le DU.


#15

Par exemple, je suis apiculteur en June, pour ce faire :

  • J’ai investi pour acheter mes ruches.
  • J’ai investi du temps et de l’énergie pour cueillir mes essaims.
  • J’ai investi du temps et de l’énergie pour récolter mon miel.
  • J’ai subit des piqures d’abeille multiple.
  • J’ai conditionné mon miel dans des pots pour mes clients.
  • J’ai transporté mon miel à mes clients aux apéros june.

Tout ceci n’est pas gratuit, c’est une mise en risque de ma part, tout a fait moindre, car l’apiculture est une activité de loisir pour moi. :slight_smile:

Maintenant si je suis apiculteur pro et que ceci est mon gagne pain. Si je transfert toutes mes ventes en économie june, alors ma mise en risque est de 100%, je n’aurai plus d’euro pour vivre uniquement des junes.

Il parait raisonnable de bien estimer la part que tu souhaite mettre en risque.

Pour illustré sur mon activité de développeur, je propose aussi à mes clients de payer en june, et je n’accepte pas plus de 100€ équivalent par mois.

admettons que je gagne en € environs 1000€, c’est une mise en risque sur cette activité de 10% par mois, pas plus que je suis pret à donner à l’économie june.

Chacun estimera le risque qu’il est prêt à prendre pour soutenir l’économie june. Libre à toi de t’investir à 100%, mais fait le en conscience, tu es face à un marché de demandeur principalement, tu sera le larbin en clair. :slight_smile:


#16

Oui moi aussi, autant le mot june sonne très beau à mon oreille, que DU comme ça, ça me fait moins sexy… Après je dis ça mais je n’ai rien à proposer tout de suite…


#17

Dû car le DU nous est dû :slight_smile:


#18

Tiens ? Un nouveau membre ? Ca signifie 10,04G1 créées par jour en plus. Et bientôt 10.07 ! Ca veut dire que les 80G1 que je gagne en vendant mon pain ont un poids moindre, chaque jour, dans la masse monétaire. Zut. S’il y a un nouveau membre qui crée la monnaie, ça veut dire qu’il y a plus de monnaie, que donc en proportion de la masse totale, chaque G1 vaut moins.

Merci de m’informer que tu comptes devenir membre, je vais du coup monter mes prix.

Oui, tu as raison, les prix en G1 ne feront que monter avec le temps… et le point important dans mes remarques, c’est qu’il faut que les prix soient en rapport cohérent avec le DU courant, car sinon, çà va bloquer les échanges. Pour ton pain par exemple, si c’est 80 G1… çà veut dire 8DU… et donc un pain par semaine et rien d’autre du tout comme achat possible… Le DU étant la seule source de monnaie supplémentaire à titre individuel, çà fait long d’attendre 8 jour pour un pain. En en plus comme tu dois probablement utiliser de la farine, etc pour fabriquer ton pain, si tu dois l’acheter en euro, les prix élevés en G1 et donc la faiblesse du G1 comparativement à l’euro rende ton gain en pouvoir d’achat pas simple à compenser. Tu peux y arriver si tu fabriques ta farine, mais sinon, çà risque d’être difficile.

A l’inverse, si tu fixes un prix de l’ordre de 1 DU par exemple, çà veut dire qu’on peut t’acheter 1 pain par jour sans problème, ce qui est un peu normal pour du pain… et si tout le monde baissent globalement ses prix, le G1 sera fort et tu n’auras aucun mal à compenser les euros dépensés pour ta fabrication en pouvoir d’achat G1 supplémentaire.

C’est le DU qui doit guider toute la réflexion des prix, car c’est l’invariant temporel du système. Après, on converti en G1 courants, mais c’est le lien au DU qui va fixer la cohérence du prix.

D’ici là, si tu veux que les prix baissent, la première chose à faire est de proposer des biens à vendre. Au prix que tu souhaites.

J’y réfléchis, les prix bas en G1 vont arriver !! :wink:

Mais il serait dommage que tu ne puisse t’acheter un de mes pains après avoir vendu un piano.

Tu résumes parfaitement la situation… et la seule solution est donc que tu baisses le prix de ton pain en rapport avec la valeur du DU (et tout le monde avec toi…) pour que çà soit cohérent de vendre un piano en G1 à prix raisonnable.


#19

Ou bien la “dune” ? :wink:


#20

La notion de “prix raisonnable” est relative à l’observateur. Ceci est cohérent avec la TRM :

Toute valeur est fluctuante relativement à l’individu qui l’utilise, la produit ou l’échange, elle est donc fluctuante dans tout l’espace-temps considéré

Tant que des gens m’achètent mon pain à 8DU, c’est que le prix est juste (ou trop bas), car les clients sont d’accord sur ce prix. Ils valorisent plus mon pain que leurs 8DU. Et c’est ce que j’ai observé expérimentalement, à environ trente reprises et avec une dizaine de personnes différentes.

D’autre part, la monnaie libre vise uniquement à créer la monnaie de façon égale entre les membres passés, présents, et futurs. Libre à vous de vouloir vous appuyer dessus pour créer un revenu de subsistance, mais ce n’est pas le sujet.