Un "Voyage de la June" en vue de créer des antennes locales dans les "déserts" de la Monnaie Libre


#1

Qui serait partant pour une “virée” de quelques jours à 5 membres pour aller certifier dans les “déserts” ? J’ai une bagnole, faut trouver une semaine commune, et préparer en amont des rencontres dans les lieux visés, avec un minimum de cohérence kilométrique dans l’élaboration du trajet, et si possible un endroit ou pieuter sur place.

Les membres certificateurs que ça intéresse peuvent signifier leurs dispos ici : https://lite.framacalc.org/desert-trip

Les utilisateurs intéressés par notre venue qui pourraient organiser une rencontre locale le jour J peuvent se rajouter ici, en spécifiant bien sûr la localité, pour qu’on puisse établir un premier “certification-trip” : https://annuel.framapad.org/p/desert-trip

On pourra expliquer un peu le bidule et surtout certifier 5 personnes, qui pourront par la suite se débrouiller pour organiser des rencontres locales et certifier à leur tour. Ainsi, petit à petit, on aura un maillage plus fin sur le territoire et des antennes un peu partout… Niark ! Niark ! Niark ! Tissons notre Toile de Confiance diabolique !

Et puis c’est l’occasion d’une virée sympa entre potes juniste, tout simplement :wink:


#2

J’aime le principe.

Je suis partant


#3

Moi j’ai proposé un territoire, une cible, une disponibilité. C’est pas la diagonale du vide mais je limite mes ambitions pour pas trop bousiller les vacances des gosses.

Je cherche une caravane ou un van à louer pas trop cher, et on roule. Départ pour un tour des alternatives autour de Nice (avec la Roya en ligne de mire) à partir du 20 juillet jusqu’au 30 juillet. Je prépare les étapes , spots et publics courant mai. Je peux transporter personne , mais j’accepte volontiers qu’un autre véhicule se greffe à mon périple.


Recherche certifications dans le06
#4

Au contraire, Scan, c’est super ! Si tu arrives à trouver des potos pour t’accompagner, tu peux écumer le Sud, nous ce sera plutôt vers le nord et le centre, à priori… On est complémentaires :slight_smile:


Ğeconomicus à Compiègne le 16 Mars
#5

Le respect de la licence Ğ1 suffit. Une personne que l’on connaît bien (et donc a fortiori dont on connaît bien l’entourage), peut parfaitement se faire certifier sans rencontre physique, par vérification téléphonique ou visiophone (framatalk), il est facile de vérifier qu’on est bien en présence d’un ami bien connu ou un membre de sa famille, sans avoir à se déplacer, de vérifier qu’il maîtrise sa clé, a compris la licence Ğ1 à son tour, a enregistré son fichier de révocation…

Je ne comprends pas l’idée de se déplacer à 5 pour certifier conformément à la licence Ğ1, pourrais-tu l’expliquer ?


#6

Bien sûr : des utilisateurs nous contactent régulièrement sur le forum car ils sont dans des lieux éloignés sans communauté locale, il est difficile pour eux de rencontrer des membres à moins de se taper des centaines de bornes, donc l’idée est d’aller les rencontrer pour se connaître et se faire connaître, éventuellement certifier sur place et ainsi agrandir la Toile de Confiance. En 5 jours, à 5 membres (mais on peut être plus) on peut aller dans plusieurs lieux et créer plusieurs antennes tout en faisant découvrir la june sur place. J’avais en tête l’idée d’un “maillage” territorial progressif…

Ce ne sont pas forcément nos proches qui sont demandeurs, et tout le monde n’a pas la chance d’être dans un coin où il est facile de rencontrer des membres. Avec des antennes locales, ça devient nettement plus facile pour les gens du coin d’accéder à la ML (et au Libre en général, dont je fais généralement aussi la promo).


#7

Rencontrer est une chose, mais certifier en est une autre, et je ne vois toujours pas la nécessité de se déplacer dans l’optique de certifier en respectant la licence Ğ1. Si on connaît bien la personne il n’est pas besoin de cela.

Donc que signifie “virée de certification” ?


#8

La licence impose une rencontre physique. Qu’ elle est lieu avant ou pendant la période de demande d’adhésion importe peu.

Si tu n’en vois pas la nécessité, c’est une chose. Remettre en question sa légitimité en est une autre. Je pars du principe de respecter cette licence à la lettre. Ce qui n’empêche pas d’être imaginatif.


#9

L’idée me branche bien aussi. Je peux loger dans le sud et je peux suivre aussi car j’ai mon fourgon aménagé… J’apprendrai en même temps…


#10

Je pense que la question qui se pose est la suivante : comment ferez-vous pour reconnaître une attaque Sybil de la part des certifiés, le cas échéant ?


#11

Je ne vois toujours pas en quoi la rencontre physique assure de respecter la licence Ğ1 ? Tu parles de quel point nécessaire exactement ?

En quoi une “virée de certification” est donc censée respecter la licence Ğ1 ? Je n’arrive toujours pas à comprendre.


#12

Moi aussi je peux prendre 2 personnes dans mon fourgon pour rouler et j’ai une grande tente de 10 mètres carrés où on peut mettre 2 chambres pour 3 personnes. Je suis assez d’accord avec @Attilax que ça peut être des vacances sympa. Je suis plutôt une solitaire quand j’ai pas mes enfants mais pour cette grande cause je veux bien sacrifier quelques jours :innocent::beers:


#13

Avec Scan, vous êtes déjà deux pour le Sud, et nous 3 au nord. En 24h de post seulement, c’est bien :slight_smile:

@Galuel je ne comprends pas ce que tu ne comprends pas. Je suis incapable de t’expliquer mon projet plus clairement que je ne l’ai fait. Quel est ton souci exactement ? Comment mieux connaître et rencontrer de futurs membres qu’en passant les voir chez eux ? Si je sais où ils habitent, que je les ai rencontrés et que j’ai passé du temps avec eux, que j’ai leurs coordonnées et qu’on reste en contact, ça devient des potes, où diable est le problème ? Ils créeront ensuite leur antenne locale et pourront organiser à leur tour des rencontres, ça me paraît bien d’étendre les ramifications de la june sur tout le territoire, non ?


#14

J’ai également du mal à imaginer comment cela va fonctionner. Vous allez rencontrer des gens, jusque là, j’ai compris, mais après ?

Vous allez rester avec eux en vacances ? Suffisamment longtemps pour considérer les connaitre assez pour respecter la licence Ğ1 ?

Et après, vous changez de coin et attendez 5 jours pour pouvoir émettre une nouvelle certification ?


#15

En effet pour connaître c’est juste, ça me semble évident.

Ici c’est plus délicat, en quoi cela permet de connaître l’entourage, de bien connaître, que de “faire une virée” ? Veux-tu dire par là que passer 1 jour, 2 jours, n jours avec une personne permet de “bien la connaître” ? Comment est-ce possible ?

Le titre du fil est “une virée de certification”, pas “une virée de reconnaissance”, aussi ça me semble tout à fait étrange.


#16

Oui, par exemple, ou faire ça en plusieurs fois. Un june-tour de présentation et de rencontre, et un deuxième june tour de certifications genre un mois plus tard, par exemple. Ça dépend de pas mal de choses. des gens présents sur le forum depuis un moment ou pas, avec qui on a déjà échangé ou pas, etc…

@Galuel ah ! Là est la vraie question. Connait-on jamais “bien” quelqu’un ? Quiconque s’est réveillé un jour aux côtés d’une étrangère après 20 ans de vie commune ou a été trahi par un ami sait que non. Il te faudrait combien de temps pour que le délai soit acceptable ? Un mois ? 6 mois ? Un an ? 20 ans ? lol. Si je n’avais du certifier que des gens très proches, j’aurais certifié une personne, c’est tout : mon fils cadet. Les miens s’en contrefoutent, c’est pas ma faute. Les gens que j’ai certifié lors des rencontres, je ne les connais pas “bien”, mais on a parlé plusieurs fois, suffisamment pour voir qu’ils sont intéressés, enthousiastes, curieux et sincères, j’ai leur contact et je les recroise régulièrement aux rencontres. Ça me suffit, perso. Dans Toile de Confiance, y’a “confiance”, justement, et trop de méfiance tue la confiance. On nous traite de sectaires sur les réseaux, tu le savais ? Je compte plus le nombre de gens qui se sont arrêtés net parce qu’ils se sentaient sondés, scrutés, jugés, et que ça rendait dingue de devoir “montrer patte blanche” comme à des flics pour avoir le droit d’être membre. Je les comprends, j’aurais pu réagir comme ça, mais j’étais trop enthousiaste pour m’arrêter à ça… Le fait est qu’on n’est pas des flics, mais des libristes, tâchons de nous en rappeler si on veut changer le monde.

C’est marrant que tu sois si à cheval à ce sujet pour mon post, mais que tu n’aies rien dit pour le “bébé certificateur” qui a certifié plus de 40 personnes. Tu le connais “bien” ?


#17

J’adhère tout à fait à tes propos je suis dans le même état d’esprit. J’aurais pas dit mieux. Même moi qui démarre je n’ai pas envie de certifier tout de suite mon entourage proche ne sachant pas quels sont leurs intentions par rapport à ce projet. Mais si on va chez les gens qui nous accueille pour en savoir plus sur ce nouveau concept je vois pas où est le problème.


#18

En fait, la question n’est pas là. La question est de connaître son entourage. Pour que la phrase « le monde est petit » soit garante de la « confiance » que nous avons dans la toile de confiance, justement, pour qu’elle ne devienne pas une toile dans laquelle on aurait plus de défiance que de confiance. Tu n’as d’ailleurs toujours pas répondu à ma question plus haut :

Après, je suis bien d’accord pour dire que nous sommes dans une phase d’initialisation qui est délicate pour certains. Mais comme on n’arrête pas de le répéter :

  • il est 200 fois plus simple qu’il y a 2 ans de se faire certifier,
  • je trouve que de venir passer une soirée de temps en temps avec d’autres, quitte à faire quelques bornes, c’est vraiment rien par rapport au fait de s’approprier la création monétaire.

En même temps, aller les voir sur place est une bonne initiative pour voir leur entourage, justement. Tout dépend de l’état d’esprit dans lequel vous êtes, c’est ce dont veut s’assurer Galuel il me semble.


#19

L’état d’esprit est ouvert et curieux, je dirais. Envie de rencontrer, de partager, de faire découvrir, de découvrir, de parler, d’enthousiasmer. Pour l’attaque sybil, j’en sais rien, mais je ne vois pas bien l’intérêt de faire ça aujourd’hui sur une monnaie qui compte même pas 2000 membres, qui ne vaut “rien” sur les marchés de change ou chez un commerçant, et dont on a du mal à intéresser même ses proches, d’autant que ce n’est pas si simple que ça à réaliser, loin de là. Bonjour le mal qu’il faudrait se donner pour avoir plusieurs comptes membres (et les garder) tout ça pour gagner 10 ou 20 junes de plus qu’on aura de toute façon du mal à dépenser pour l’instant… Faudrait un crevard sacrément persévérant quand même. Je dis pas que ça existe pas, mais bon, je trouve important de pas partir de l’à priori que la personne en face de nous est comme ça, sans ça c’est atroce comme regard sur les nouveaux entrants potentiels : on devient de fait un flic qui chasse le resquilleur. Je veux pas de ce rôle, perso. Rencontrer et connaître les gens avant de les certifier, d’accord et avec plaisir, jouer à Colombo, pas d’accord et même pas en rêve.

Et-Pour-quelques-JUNES-de-plus

Quand à “l’entourage”, je ne sais pas bien de quoi tu parles. Famille ? Amis ? Relations ? Je ne connais déjà pas forcément bien celui de mes amis, ou même de ma famille (le boulot reste au boulot, par exemple), alors celui de mes connaissances, je te dis pas le mystère !

Si des utilisateurs sont prêts à organiser une rencontre dans leur localité où on peut intéresser suffisamment de gens à la création monétaire horizontale et à une monnaie-troc parallèle, il faut y aller, surtout s’il y a de la demande. En période d’insurrection populaire comme aujourd’hui, c’est même un devoir citoyen que de partager ça avec le plus grand nombre, pour faire plein de petits gilets junes qui pourront mieux résister à la tempête qui se prépare. On n’a pas 80 ans devant nous pour changer les choses. Hélas.

Si c’est juste le terme “virée de certifications” qui vous gêne, on peut appeler ça “june-tour” ou un truc du genre, pas de soucis.


#20

Je n’aurais rien dit à ce sujet ? Il est pourtant clair que les tuteurs de ce bébé n’ont pas lu ou étudié la licence Ğ1, de sorte que ni ces tuteurs, ni ce bébé ne peuvent avoir une certification de ma part. Pourrais-tu vérifier donc, si l’un des trois a reçu ou non une certification de ma part ? Si c’est le cas, alors ce serait une faute grave de ma part relativement à la licence Ğ1, et donc vis à vis de tous les membres de la monnaie libre Ğ1.

Par ailleurs s’il existe des personnes que j’ai certifiées et qui seraient des certificateurs des ces 3, alors là encore, étant donné le non-respect de la licence Ğ1, il m’incombera de ne pas renouveler de certification envers ce deuxième cercle non plus, car visiblement ils ont certifié sans s’assurer de la compréhension préalable de la la licence Ğ1, ce qui signifie clairement que la compréhension de la licence Ğ1 n’est pas réalisée, et que je me serais trompé sur ce point.

Sans faire ce travail, c’est l’assurance de l’effondrement rapide de la monnaie libre Ğ1 sous le poids inévitable de faux comptes, et donc l’effondrement de toute confiance quant à la légitimité de la création monétaire censée être suivie.

De sorte que celui qui veut participer d’une monnaie libre s’assure du respect de la licence Ğ1, non pas en terme de méfiance envers qui que ce soit, mais en terme d’assurance que son comportement ne va pas ouvrir la porte à de la création monétaire illégitime.

Aussi que chacun mesure sa part de responsabilité envers ses propres actes, c’est à dire ses propres certifications, suffit, et il ne s’agit pas (celui qui a compris la licence Ğ1 véritablement le sait bien), de vérifier que la compréhension de la licence Ğ1 n’aurait pas été comprise de personnes que l’on a pas certifié soi-même.

Il est donc trivial et évident, qu’il n’y a rien à dire concernant un membre certifié tel un prétendu bébé, que l’on ne connaît pas et que l’on a pas certifié.

Autrement dit, on ne se mêle pas de ce qui ne nous regarde pas, on fait attention à nos propres actes seulement. Desquels actes, le rappel du fondement de la licence Ğ1 auprès de toute personne qui s’intéresse à la Ğ1 fait partie.

Tu dois réfléchir au fait que ta certification est inscrite dans la blockchain. Ce qui signifie qu’en l’absence d’autre moyen de trouver de l’information relative aux certifiés, ce sont bien les certificateurs qui seront sollicités pour cela.

A ton avis comment tu réagirais si une banque internationale n’était pas en mesure de donner des informations relatives à des comptes d’évadés fiscaux, ou ayant servi àdes détournements de fonds publics ? Que cette banque te réponde “pas d’accord et même pas en rêve”, ça t’irait bien ?