Questions, critiques et limites de la G1?


#1

Bonjour,

Je débute dans la G1. Je vais essayer de faire bref et de lister ici les critiques, questionnements que j’ai eu ou les limites que j’ai constaté pour le moment.

Ça vous permettra soit de me contredire au besoin, de m’éclairer ou d’améliorer cette monnaie si c’est faisable. Même si ce texte est à charge, j’ai pris le temps de l’écrire car il se veut bienveillant.

GOUVERNANCE? (FONDAMENTAL!)

  • La G1 dépend de règles et d’un fonctionnement codé par des développeurs. Quelle est la gouvernance? Qui peut dire que les règles du jeu change ou pas?
    Et aussi qui garanti que tout est réellement transparent? La blockchain n’est pas invincible.

  • A ce jour, si je veux acheter une maison en G1, je ne peux pas. Car il faut passer par un notaire, etc. On retombe sur un problème de loi et donc de gouvernance. De même, si du jour au lendemain l’Etat dit que la G1 est interdite comme peut l’être le téléchargement “illégal”. Comment on fait? Il y a là encore en premier lieu un sujet de gouvernance à maitriser

Indice: le RIC en toute matière pourrait servir ^^

OFFRE / DEMANDE?

  • La G1 répond toujours à l’offre et la demande. Autrement dit avoir 1 G1 ou 1 million de G1 n’a que peut d’importance. Le problème de rareté comme on le vit de nos jours sur certains produits (pétroles, gaz, alimentation,…plus tard peut-être l’air pur qui sait) reste entier. Formulé aussi autrement: présenter le DU comme un dividende universel (au sens “revenu universel” même si ce n’est pas un revenu, ou “argent que l’on créé tous les jours et qui nous permet de vivre juste parce que l’on existe”) est du “bullshit”. Car le DU n’est en rien indexé sur un pouvoir d’achat. Dans le discours, il faut faire super attention car quand on entend DU, on entend “vivre grâce à ça parce qu’on existe”. Donc je trouve le discours parfois trompeur et surtout, du coup, le DU n’a AUCUN intérêt à titre personnel si celui-ci équivaut à un pouvoir d’achat quasi nul.

  • Aussi avec la G1 on ne peut pas faire tourner la planche à billet. Donc si on a besoin d’injecter rapidement de l’argent pour faire de grandes choses, on ne peut pas.

FINANCIER?

  • Je mets plein de G1 de côté, pour épargner. La G1 se “dévalue” au fil du temps (40 ans…) pour rejoindre progressivement la ligne médiane.

La G1 met des bâtons dans les roues de l’épargnant. Donc si je veux mettre des sous de côté pour cumuler pour monter un projet qui coûte cher d’ici quelques années, cela me coûtera plus cher que quelqu’un qui est capable d’épargner plus rapidement que moi.

  • Comment je fais si je veux financer un gros projet qui coûte bien cher?

  • Qu’est ce qui empêche de pratiquer l’usurerie à travers la june? Si on peut pratiquer l’usurerie, c’est exactement la problématique qu’on a avec les banques de nos jours. On repart donc dans le même cercle vicieux.

PARRAINAGE?

  • A ce jour la G1 est facilement “hackable” Je m’associe avec un petit groupe de personnes qui arrivent à se faire confirmer leurs comptes. Ce petit groupe de personnes peut alors confirmer plusieurs comptes qui vont a leur tour générer des DU. Pendant X mois/années, on fait des faux virements de G1 avec prétexte bidons. Et de temps en temps on “blanchi” les june par un virement sous un prétexte.

  • Je me demande dans quelle mesure on peut ostraciser quelqu’un? Autrement dit, une personne fait quelque chose considérée comme mal par la communauté. Est-ce qu’il arrivera à retrouver ses 5 parrainages? Et comment seront jugés par les autres ceux qui voient qui ont été les parrains?

UNIVERSALITE

  • La G1 se veut monnaie mondiale mais est très occidentale vu la durée de vie humaine sur laquelle elle se base.

  • La G1 dépend des ordinateurs. Donc nous ne pouvons pas tous l’utiliser. Et cela repose sur l’électricité et donc les problématiques écologiques, éthique, etc que cela implique. Dépend aussi d’internet. Donc repose sur les satelites, Internet, etc. Drôle de système pour une monnaie qui se dit “libre” alors qu’Internet est tout sauf libre. Rappelez moi qui contrôle Internet?


#2

Bonjour @Baptiste,

Merci pour ces critiques, c’est toujours intéressant, bien que - comme tu le devine peut-être - elles ont presque toutes déjà été émises et discutées ici ou là.

Je te propose mes réponses qui n’engagent que moi. Je ne traiterais pas toutes les questions, il y en a beaucoup, d’autres s’en chargeront.

En effet seules les personnes qui font tourner un nœud de la blockchain peuvent choisir d’implémenter ou non une modification du code. Cependant, dans la pratique ils ont les mêmes intérêts que monsieur et madame tout-le-monde et s’ils tentent d’appliquer des règles qui ne sont pas à l’avantage de la majorité, ils peuvent rapidement perdre cette gouvernance (un fork est vite arrivé)

De quelle transparence parles-tu ici ? Je vois plusieurs possibilités, je ne suis pas sûr de comprendre.

Oui, mais tu peux tout de même un peu plus que si la G1 n’existait pas du tout :wink: Tu peux payer la maison en G1 et le notaire en euros.

Si on est nombreux et que la G1 est connue, alors on se révolte. Dans tout les cas ce qu’on a développé pourra être utilisé dans un autre pays ou dans une autre époque.
Mais c’est vrai, je dois dire qu’on est pas là parce qu’on est convaincu que ça va marcher, on est là parce qu’on pense que c’est pas impossible, et qu’on y gagne déjà beaucoup au jour le jour.

Le DU est une part constante de la masse monétaire totale donc on peut calculer la valeur du DU si la G1 était utilisé à l’échelle de la France entière et c’est tout à fait respectable bien qu’un peu court pour pouvoir en vivre (j’ai perdu les liens je pourrais rechercher plus tard si tu le demande).

On ne peut pas parce qu’on ne veut pas, mais si demain on est convaincu que c’est une bonne chose on pourrait l’implémenter facilement.

En théorie, on pourrait tout à fait épargner en euros (acheter des euros avec ses G1) ou dans l’immobilier, ou investir… le pire que ça puisse faire c’est faire circuler la monnaie jusqu’à ce qu’elle tombe dans les poches de ceux qui n’ont pas d’épargne, et le “ruissellement” deviendrait réalité :wink:

Je ne suis pas sûr de comprendre la question mais je vais tenter une réponse tout de même: si les banques n’ont pas le pouvoir de création monétaire elles ont beaucoup moins d’impact (négatif ou positif) sur la société.

Ça demande un certain effort et vous ne pourrez pas faire beaucoup de faux comptes à cause de la règle de distance. Mais en effet je pense qu’il y a moyen d’améliorer la sécurité comme discuté sur ce post Des faux faussaires pour un entrainement avec des balles à blanc

Oui, mais une implémentation dans un autre pays peut changer ce paramêtre. La monnaie libre (le concept) est mondiale, la G1 (donc l’implémentation qu’on utilise aujourd’hui) ne l’est pas.

Est-ce que tu connais l’histoire d’internet ? Au contraire, internet dans son essence est libre car décentralisé, personne ne le contrôle, bien que certains essaient. Ensuite, tu comprendra bien que l’utilisation d’ordinateurs et d’internet n’est pas un choix mais c’est juste (de loin) la façon la plus simple d’implémenter ce genre de projet. Mais des billets commencent déjà à exister.

En conclusion je dirais que la monnaie libre n’est pas du tout parfaite, évidemment… c’est juste le meilleur système de création monétaire que j’ai rencontré, et ça c’est pas rien !! :grin:

En effet, il faut toujours comparer aux alternatives que l’on a et si tu en connais une qui est meilleur que la monnaie libre, je veux absolument savoir !! :star_struck: :wink:


#3

Bonjour, et bienvenue sur ce forum :slight_smile:

Tu es au bon endroit :wink:

C’est parti :smiley: !

Pour utiliser la june, certains membres ont des nœuds de calcul sur lesquels tourne un logiciel se chargeant de gérer les transactions, les certifications…

Si ces membres décident d’utiliser une autre version de logiciel, tu ne peux pas leur interdire de le faire : c’est leur nœud après tout :slight_smile: Elle est donc là la gouvernance : Tu ne peux pas imposer aux autres de posséder un nœud de calcul, avec une certaine version d’un certain logiciel, et de maintenir ce logiciel, tout ça parce que. Tu es libre de toi moi-même avoir un nœud de calcul pour faire tourner la version du logiciel que toi tu souhaite sans l’imposer aux autres :slight_smile:

Effectivement, si tu souhaites que l’Etat français te reconnaisse comme le propriétaire officiel d’un terrain, ça passe par des actes notariaux, redevable en euros (même si l’Etat a déjà accepté des oeuvres d’art pour payer des impots, le paiement en nature est peut être possible :wink: ). Pour l’interdiction, on peut peut-être faire tourner les nœuds dans d’autres pays :wink:

Tout à fait, le dividende universel n’est pas un revenu de base suffisant pour vivre. On essaye d’être clair là dessus pourtant :confused: Tu aurais une meilleure terminologie à nous proposer ? Effectivement, ce sont des mots qui peuvent être trompeur car surchargés de sémantiques pas claires !

Il ne faut pas confondre flux et stocks :wink: Un billet de 100 unités (stocks) peut être utilisé plusieurs fois (flux). Je t’invite à lire mon exemple ici : Réflexion sur le Prêt

Tout à fait, la monnaie libre n’est pas une réserve de valeur :slight_smile: Il ne faut surtout pas épargner avec : les junes ne sont que des points pour échanger !

En payant en plusieurs fois :slight_smile: Les gros achats peuvent être des flux de paiement étalés dans le temps.

L’usurerie, et même le prêt contre intérêt, j’ai de plus en plus l’impression que c’est jamais une bonne idée. Je pense qu’en tant qu’emprunteurs il faut tout simplement refuser ce genre d’arnaque. Si une banque veut vraiment permettre l’investissement, qu’elle participe directement à l’entreprise. Simplement prêter x et demander x+y avec l’entreprise en hypothèque en cas de faillite, c’est trop facile pour elle !

As tu bien compris les actuelles protections de la toile de confiance ? Il n’y a pas que les 5 certifications à obtenir, il y a aussi l’obligation d’attendre 5 jours entre chaque compte, et dépassé 2 ou 3 faux comptes, les faussaires seront bloqués car leurs faux-comptes ne respecteront plus la règle de distance et ne pourront plus créer d’autres faux comptes. Je te laisse fouiller sur le forum, ça a été discuté plusieurs fois sur ce forum (la loupe en haut à droite) :wink:

Mondiale ? Tu as lu ça où ? :slight_smile: Il peut y avoir plusieurs monnaies libres, la toile actuelle de la june n’est pas faite pour accueillir plusieurs millions de personnes !

La june repose sur quelques noeuds de calcul qui consomment très peu, contrairement aux systèmes monétaires étatiques actuelles ou au bitcoin :slight_smile: Pour le réseau, on peut simplement utiliser des postes radios (faudra une autre version mais c’est possible :slight_smile: ).

En tout cas n’hésites pas à utiliser la loupe, ce forum est une mine d’or d’informations (pas toujours accessible xD ). Mais on continuera à te répondre personnellement avec plaisir :slight_smile:

Si j’ai bien/mal répondu à tes questions, ou si tu en a d’autres, n’hésites pas :wink:


#4

Bonjour Baptiste et bienvenue dans ce monde complexe qu’est la monnaie libre. Je vais répondre en vitesse à tes questions, il y a déjà plein de réponses sur ce forum si tu utilises la loupe en haut à droite pour chercher avec des mots clés. :slight_smile: Ne pas hésiter à abuser de la loupe, elle est très utile ! :slight_smile:

Les membres qui font tourner un nœud peuvent concrètement changer les règles du jeu. Pas les développeurs.

Je m’échine à insister lourdement dans mes présentations sur le fait que le DU n’est rien de tout cela:

  • revenu universel,
  • revenu de base,
  • revenu d’existence,
  • salaire à vie,
  • etc.

Tous ces systèmes sont des redistributions de monnaie, alors que le dividende universel est de la création monétaire, ce qui n’a rien à voir. Par ailleurs:

Ça veut dire quoi « permettre de vivre » ? Il y a fort à parier que les standards de « vivre » de Rothschild et d’un moine tibétain n’aient pas grand-chose de similaire. .) Le DU n’a en tout cas absolument aucun rapport avec cette notion « permettre de vivre » qui ne veut rien dire du tout en réalité.

On donne/prête de la monnaie existante. On a fait comme ça pendant des siècles. Ça marche très bien. On a déjà un système de financement participatif sur gannonce. Par ailleurs, la création ponctuelle de monnaie « pour faire de grandes choses » crée des inégalités spatio-temporelles ce que la monnaie libre veut justement éviter !

Qui épargne pour acheter une maison ou pour sa retraite ? :slight_smile: Épargner dans une monnaie sur le long terme ne peut être que folie. Je te suggère de faire le module Galilée pour avancer là-dessus.

Rien. Reste à savoir si des individus produisant de la monnaie chaque jour seront prêts à se soumettre à l’esclavage de l’usure. :wink: Si on peut facilement pratiquer l’usure quand on a le monopole de la création monétaire, ça devient à mon avis un poil plus compliqué quand on ne l’a plus. :stuck_out_tongue:

Les banques actuelles font bien plus que pratiquer l’usure. L’usure est simplement un taux élevé d’intérêt d’un « prêt » de monnaie. Mais les banques actuelles ne prêtent pas de monnaie, elles font des crédits, ce qui est autre chose.

Je vois un cas particulier où un individu pourrait être ostracisé : s’il a violé ostensiblement la licence Ğ1. Pour les autres cas, je ne vois pas bien… s’il y a peut-être des membres qui ne voudront pas certifier sur d’autres critères que la licence, il y en aura toujours d’autres pour qui ces critères ne seront pas excluants. Il n’y a que la licence qui peut faire consensus pour exclure.

J’ai déjà répondu à cela sur ce forum : Taux de création monétaire et espérance de vie

Pour résumer, le DU n’a pas une valeur fixe pour une espérance de vie donnée, il doit simplement être compris dans un intervalle donné. Une monnaie libre dans un pays où l’espérance de vie est de 35 ans pourrait aussi avoir un DU de l’ordre de 10% sans que cela ne pose de problème.

Peux-tu nous le rappeler ? :slight_smile: Je pense que tu confonds « backbone » et « fournisseur d’accès ». Le premier est très libre, le deuxième a beaucoup de solutions non libres mais il existe aussi des alternatives libres. Sans compter qu’il est toujours relativement facile de contourner les restrictions qu’un FAI pourrait mettre par un VPN ou un proxy.


#5

Ça serait casser la symétrie, et la june ne serait donc plus une monnaie libre :stuck_out_tongue: Je t’invite aussi à lire mon exemple en lien (le financement d’un hôpital). Si tu as des questions n’hésites pas non plus :wink:


#6

@Baptiste

Pour compléter ce qu’écrit @yyy et ce que j’ai écrit aussi, j’ajouterais que la Ğ1 est une bien meilleure réserve de valeur de moyen terme que n’importe quelle autre monnaie. Ça peut paraître paradoxal, mais quand on y réfléchit 2 minutes, ça prend tout son sens. En épargnant dans une monnaie dont la création monétaire est centralisée entre les mains d’une minorité, on ne sait jamais ce que la minorité va décider de faire demain. Et il n’est pas si rare que les monnaies perdent quasiment toute leur valeur du jour au lendemain, et je ne parle même pas du long terme. Du coup, en épargnant dans une monnaie non libre, on remet notre confiance entre les mains de la minorité créatrice de monnaie. Alors que dans une monnaie libre, on sait à l’avance quelle va être la forme de la masse monétaire dans le futur, en tout cas à nombre de membres relativement constant. On peut enfin planifier les choses. Faire des calculs pour évaluer la potentielle perte de pouvoir d’achat en fonction de la masse monétaire future, qui est calculable. Alors que dans une monnaie non libre, tu ne peux que… prier.

Une conclusion à laquelle le détenteur de monnaie peut arriver, c’est qu’il a peut-être intérêt à prêter ses Ğ1 plutôt que de les garder en stock. C’est un calcul à faire. Et ça se recoupe avec la question de lever des fonds : si beaucoup font le calcul que prêter est tout aussi avantageux (voire plus avantageux) que de garder leurs sousous, alors on peut se retrouver avec beaucoup de monnaie déblocable pour de grands projets. Mais tout ça n’est que supposition, à vérifier par l’expérimentation. :wink:


#7

La plupart des réponses ont été données, je me permets un complément :

  • Les développeurs sont bénévoles, et travaillent donc sur ce qui leur plaît. Mais comme c’est sur Blockchain, leurs travaux ne sont acceptés que si les membres calculants appliquent la mise à jour.

  • Les règles de création monétaires sont données par la TRM, avec la formule DU=c*M/N (un peu modifiée pour coller à une variation du nombre de membres). On peut vérifier que ça correspond, et on le fait à chaque équinoxe.

  • Le code de Duniter est libre, vous pouvez l’étudier, le modifier, compiler votre propre version, compiler vous-même le code source pour vérifier qu’il correspond à la version publiée. Je n’ai pas les compétences de le faire, mais un contrôle par n’importe qui est possible, à tout moment.

edit - s’il ne dérape pas, ce sujet pourrait bien devenir un de mes sujets de référence, car il condense la plupart des questions posées sur la monnaie libre. Merci de l’avoir initié !

Je ne sais pas, je vais demander à ma pote qui télécharge ilégalement.


#8

Oui, ça casserait la symétrie bien sûr, mais on pourrait casser la symétrie “si demain on est convaincu que c’est une bonne chose” (ce qui ne risque pas d’arriver :grin:). C’est ce que je voulais dire.

Très intéressant ton exemple en effet ! :+1:


#9

100% d’accord !! :grinning:


#10

Juste pour bien comprendre les mots :

  • dividende = division, proportion de la masse monétaire (et rien d’autre), ça n’a rien à voir avec revenu (re-venir, vient de nouveau, redistribution),
  • universel parce que chaque humain, que ce soit hier, aujourd’hui ou demain, ici ou ailleurs, co-crée exactement la même proportion de monnaie que tous les autres.

#11

Euh, je sais qu’il ne faut pas dériver, mais en math, du peu que je me souviens, la division est l’opération, le dividende est ce qui est divisé .

l’opération de division a:b

a dividende

b diviseur

et a/b est une manière d’écrire une fraction. Même si bon, à l’école on nous apprend à gérer ça à la fois comme une fraction ET comme une opération. Ce qui n’est pas le cas dans tous les pays par ailleurs. C’est assez marrant de bosser avec des charpentiers canadiens d’après un pote d’ailleurs, qui en plus sort du système métrique. Ca donne l’impression qu’on va se couper un doigt sur un erreur de calcul.

Tout ça pour revenir sur la notion de dividende en entreprise. C’est ce qui est issue d’une soustraction des bénéfices. Il est ensuite divisé par le nombre de parts (d’actions). D’où son nom.

En parlant de la création monétaire quotidienne de la monnaie libre, je dirais que c’est une proportion de la masse monétaire totale qui est ajoutée. Dans les faits, chacun crée sa part de monnaie libre, et c’est la somme totale de ces cocréations qui fait le dividende. Chaque cocréation est calculable par une division du dividende total par le nombre de cocréateur.

Je vais éviter de digresser sur ce que je pourrais dire de l’universalisme, parce que, bon, on s’en fout un peu, hein.


#12

Division en français veut aussi dire « portion », « partie divisée ». Par ailleurs, je ne faisais que souligner l’étymologie du mot, rien de plus.


#13

oui, oui, et avec raison. Je ne faisais qu’appuyer dessus, tout du moins. :smirk:


#14

Je réagis moi aussi à cette supposition :

Injecter rapidement de l’argent pour faire “de grandes choses”, revient imposer à tous les détenteurs de cette monnaie, des projets financés contre leur volonté (et pour le besoin de qui exactement ?).
Donc à voler une part de la valeur monétaire à chacun par dépréciation de l’unité monétaire. Ce n’est pas parce-que cette dépréciation est infime qu’elle n’existe pas, puisqu’elle peut imposer à tous de grandes choses qui peuvent aller de la construction d’un hôpital à l’exploitation de schistes bitumineux…
On peut donc en conclure que la liberté de la planche à billet, est une confiscation de la liberté de choix de tous par privilège des émetteurs.
En revanche, la contribution volontaire des DU non utilisés, affectés par chacun aux projets qu’il souhaite voir émerger, est peut être la meilleure approche véritablement démocratique imaginée depuis la démocratie athénienne.
La contribution libre comme référendum permanent, est peut être une autre des Ğvolutions possibles de la civilisation.
La encore, c’est une hypothèse qui reste à expérimenter.


#15

Je pense que beaucoup d’entre vous veulent à tout prix que la june soit une monnaie comme une autre.

Je lis plein de fils où les questions tournent autour de sa valeur par rapport à l’euro, des impôts à payer, de sa légalité, de la planche à billets, des intérêts, des faussaires…

J’avoue que ça me semble des débats un peu rasoirs ( ou inutiles ou …).

Comme je le disais lors du dernier apéro monnaie libre de Clermont à quelqu’un qui nous a dit ( je ne me rappelle pas ses mots exacts mais l’idée y est ) " s’il y a beaucoup de personnes, il faudra faire comme avec blablacar centraliser et il faudra qu’un groupe de personnes gèrent cette monnaie…"

Je lui ai répondu : " si c’est le cas, je ne suis plus membre de la monnaie libre ".

Bien sûr, je suis partante pour des " grands projets" mais à condition qu’ils ne me soient pas imposés.

J’espère n’avoir vexé personne ! :wink:


#16

Hello à tous, Bonjour Baptiste, Je profite de ce sujet pour ajouter quelques précisions sur ce qui est possible avec la TRM et la G1, et poser d’autres questions et limitations.

Sur l’aspect financier:

Il n’est pas nécessaire de se débarasser forcément des banques. De toute façon, plusieurs personnes peuvent se rassembler et former des banques coopératives avec leurs G1 et prêter l’excédent de monnaie. Ce ne sera pas un “crédit”, mais un bond qui paye un certain pourcentage. Par exemple, quand on achète un bond d’état, l’argent est “bloqué” pendant un certain temps, et on peut soit recevoir le montant prêté plus intérêt au bout d’un certain temps, ou alors avoir un paiement d’intérêts chaque année et la somme initiale restituée à la fin, ou encore un paiement du capital et intérêt. J’imagine le même système pour les prêts en G1 qui aurait un taux d’intérêt qui dépend de la dévaluation de la G1 par rapport au DU et du “marché” (concurrence entre plusieurs prêteurs). En soi, cela pourrait au moins permettre de faire des “économies” ou au moins protéger un peu son argent contre l’inflation de la G1. Mais ça a une limite. C’est à dire que si UN ultra riche essaye de prêter à tout le monde pour protéger sa fortune, comme il innondera le marché de bonds, la valeur de ces derniers descendra avec le taux d’intérêt et donc, il prêtera à “perte”. Je vois ce genre de système surtout important pour justement financer des investissements ou l’achat d’une maison. Ce modèle existe déjà, d’ailleurs, sous la forme du système hypothécaire danois:

Pour ce qui est de la planche à billet, en fait, il faut bien voir que l’économie est un flux. Si l’argent ne tourne pas assez vite, l’état n’a qu’à augmenter les impôts pour “confisquer” une partie de l’argent et le réinjecter via des travaux ou grands projets. Comme la dépense de quelqu’un est le revenu de quelqu’un d’autre, pas besoin d’imprimer de l’argent, il suffit juste d’augmenter la vélocité de la monnaie pour le même effet.

Enfin, attention lorsque vous dites que le DU n’a pas vocation à être un “revenu universel”, en fait, c’est quasi le cas! Il faut bien comprendre qu’avec la vélocité de la monnaie et le fait que l’argent tourne en permanence dans l’économie, le DU que l’on dépense nous sera restitué via un salaire à la fin du mois! Pour donner un exemple concret: un boulanger reçoit un DU comme tout le monde, les gens dépensent leurs DU dans sa boulangerie pour acheter du pain, ce DU accumulé est son SALAIRE, et ce salaire provient des DU générés par les gens! Donc le DU devient un salaire UNIVERSEL à partir du moment où il a été dépensé! Simplement, les conditions d’accès à ce salaire dépend du travail fourni (offrir quelque chose qui a de la valeur aux yeux des gens). Dire qu’on ne peut pas vivre du DU est une fausse logique, puisque ce DU va vous revenir dans votre poche à hauteur de la vélocité de la monnaie. Si un DU fait 5 fois le tour de l’économie en un mois, en fait, si vous êtes un travailleur moyen, votre VRAI salaire sera de 6 DU (le 1 DU garanti, et les 5 DU que vous avez réussi à “capturer” en travaillant). “Capter” des DU sera aussi rendu plus facile puisque les gens, après un certain temps, arrêteront de raisonner sur une logique de “manque” (il faut que je planque ma thune pour être sur d’avoir à bouffer), mais d’abondance (j’aurais toujours mon DU quoi qu’il arrive, donc je n’ai pas peur de le dépenser pour ce qui me tient à coeur). Du coup, des artistes peintres ou des musiciens qui galèrent aujourd’hui pourront aisément vivre de leur art parce que les gens n’auront plus le réflexe de tout le temps chercher du “gratuit” de peur de “manquer” d’argent.

Une critique:

  • J’aimerais savoir pourquoi est ce que la valeur du DU est ajustée seulement chaque année et non progressivement (chaque jour, par exemple). Cette dévaluation “programmée” veut dire que du jour au lendemain, des “riches” vont voir leur quantité de DU chutter brutalement, ce qui pourrait causer des distortions au niveau des marchés. Par exemple, une “course” à l’achat la veille de la dévaluation pour convertir ses G1 en biens tangibles. Je serais plutôt pour une réévaluation de la valeur du DU journalière voir même en temps réel, ainsi que l’augmentation des G1 reçus pour éviter que la veille d’une réévaluation de la valeur il y ait une course pour dépenser ses G1.

#17

Tout dépend ce que tu entends par « revenu universel ». Dans mon livre sur la monnaie, j’expose clairement :

Le Dividende Universel s’apparente à un Revenu de Base Universel et Inconditionnel financé par la création monétaire, mais la TRM fixe aussi le montant de ce revenu de base. Ainsi, verser un Revenu de Base en créant de la monnaie semble plutôt une bonne idée, si son montant correspond à une proportion bien choisie de la masse monétaire courante. Pas question évidemment de mettre un montant fixe !

Je clarifie par ailleurs une confusion qu’on retrouve souvent lorsqu’on parle de ces sujets :

Je me permets un petit aparté sur le « revenu de subsistance ». Certains confondent le Revenu de Base avec une notion étrange, celle d’« un revenu assurant une vie décente ». Prenons 10 personnes sur une île, passant leurs journées à la plage, à se dorer au soleil et à nager. Aucun « revenu de subsistance » ne leur fournira de la nourriture ni un abri. La subsistance d’un groupe n’est due qu’au travail fourni par ce groupe dans son ensemble. Cette notion de « revenu de subsistance » est imaginable dans une société où la distribution des richesses est telle que les plus pauvres ne ramassent que les miettes. Un tel système tend toujours à ajuster ces miettes pour que les travailleurs puissent juste survivre. Mais dans une monnaie libre, cette notion n’a même pas de sens. En revanche, cette notion prend tout son sens avec un « revenu de base » fixe et financé par les cotisations sociales : on s’occupe alors de veiller à ce que les pauvres « survivent », mais sans traiter le vrai problème, qui reste l’inexorable fuite des capitaux vers le haut de la pyramide sociale.

Et pour la petite histoire, une petite vidéo sur le sujet :

Tu confonds création monétaire et flux monétaires. Un peu comme si tu parlais d’un tourbillon dans ta baignoire sans te préoccuper du robinet qui coule. Que le DU influence directement ou indirectement les prix, personne ne le nie, mais ce n’est pas un « revenu » (re-venir, quelque chose qui revient).

C’est tous les 6 mois. Ce qui ne change pas le fait qu’il y a effectivement un « saut » potentiel. De 5% environ lorsque le nombre d’utilisateurs sera stabilisé. Dans la mesure où c’est prédéfini, il y a toujours moyen d’anticiper pour tout le monde, pas seulement une minorité. Par ailleurs, ceux qui vivent au jour le jour en DU ne verront pas de différence.

Pour répondre directement à la question, le choix de 6 mois est simplement une raison pratique et technique qui obligerait de stocker plus de décimales pour chaque compte si on devait revaloriser le DU plus souvent, ce qui alourdirait la blockchain.


#18

Questionnement légitime, dont la réponse est : c’est uniquement technique, parce que la Ğ1 ne gère que 2 chiffres après la virgule.

Si tu veux creuser le sujet pour mieux le comprendre je t’invite à étudier ce fil.


#19

Merci @Galuel, c’est très clair. Donc pour l’instant, c’est une limitation technique. Après, bien entendu, le phénomène de course à la dépense peut ne pas se manifester, vu que c’est encore un “réflexe” d’une société qui a peur de “manquer”…

@denislaplume Merci pour tes réponses, c’est beaucoup plus clair! Après, j’aimerais apporter une clarification. Si on part du principe qu’il y a de nombreuses monnaies en plus de la G1, ce sera difficile d’évaluer sa valeur et le DU ne sera effectivement même pas un “revenu de base”, mais un revenu divers, sans définition claire sur sa valeur ou sa fonction. Par contre, si on part du principe que la G1 est la seule monnaie “officielle”, alors même le DU peut vraiment être considéré comme un “revenu universel”. Pourquoi? Parce que, naturellement, chaque personne aura accès au pourcentage de biens et services disponibles dans l’économie correspondant au pourcentage de la masse monétaire totale qu’il ou elle contrôle. Prenons un exemple simple: accès au pain d’un boulanger en partant d’une situation d’égalité. Au jour 1, tout le monde a le même niveau de DU, donc le même pouvoir d’achat, donc le même accès au pain. Imaginons qu’au jour 2, un artiste accumule tous les DU moins l’achat du pain. Donc lui et le boulanger ont toute la masse monétaire. Mais au jour 2, chacun reçoit à nouveau un DU. Mais sauf si l’artiste décide d’acheter tout le pain à lui tout seul, il n’y aura pas de “pression” de la demande sur l’offre, et donc les prix restent relativement stables. Donc là où je veux en venir, c’est que si la G1 est la seule monnaie officielle et acceptée, les lois de l’offre et de la demande vont stabiliser les prix de telle façon à ce que le DU puisse, en effet donner accès à un minimum de biens et services, naturellement. Si la vélocité de la monnaie est très faible, les prix baisseront, si elle augmente, les prix monteront, mais l’accès relatif aux biens et services reste identique. Le mécanisme de ramener tout le monde à une richesse “moyenne” défini le DU comme un revenu “universel” de base, et même bien plus de “base” que tout autre revenu puisqu’il est “basique” sans référence à un niveau de richesse arbitraire! Il garanti simplement un accès plus ou moins égalisé aux biens et services disponibles à un temps T! C’est bien mieux qu’un revenu universel ou de base dans notre système monétaire…


#20

La définition du DU est pourtant claire, c’est une portion de la masse monétaire répartie à égalité entre les humains qui utilisent la monnaie, selon une formule bien définie. Je ne connais aucune autre monnaie qui soit aussi bien définie !

Quant à la « valeur du DU », peux-tu me citer un exemple d’objet dont la valeur serait « définie » ?

Les prix d’un objet ou d’un service dans une économie dépendent de beaucoup de facteurs :

  • rareté de l’objet,
  • sentiment de rareté, sentiment qui ne correspond pas forcément à la réalité,
  • utilité ressentie de l’objet,
  • « qualité » ressentie de l’objet, qui peut être liée à des jugements de valeurs ou à des statistiques - durée de vie moyenne, etc.,
  • envie ou besoin de posséder l’objet, dont on se fait une idée potentiellement totalement décorrélée de la réalité, envie qui peut par ailleurs être déclenchée par de multiples facteurs psychologiques,
  • pression de groupe qui eux-aussi veulent ou ne veulent pas avoir cet objet avec toutes la complexité de l’interaction d’êtres humains en société par des mouvements de masse « moutonniers »,
  • etc.

À partir de tous ces points, dire que le DU va tendre vers un « revenu de base » - dont je ne sais toujours pas ce que c’est ! - me paraît assez hasardeux. On peut peut-être au mieux dire que plus la communauté supportant une monnaie libre est active et produit des valeurs reconnues comme telles par l’ensemble des humains, plus la probabilité que la monnaie libre en question soit appréciée par l’ensemble des humains est élevée. Et la probabilité augmente aussi avec le nombre d’humains utilisant cette monnaie libre, ainsi que bien d’autres facteurs. De plus, tout cela dépend de la perception humaine d’un phénomène, perception qui peut être erronée, manipulée, détournée, etc.

Il y a quand même un point important. Les humains utilisant une monnaie libre vont avoir un choix collectif : celui de valoriser plus ou moins le DU. Dit autrement, le DU lui-même va être une valeur que les humains peuvent apprécier. En termes concrets, le prix d’une baguette de pain pourrait très bien être 10 DU ou 0,1 DU, en fonction de la manière dont la communauté dans son ensemble, par les choix de chaque individu qui la compose, valorise la création monétaire elle-même. C’est un élément tout-à-fait nouveau dans l’histoire des monnaies. Et on ne peut pas du tout présager de ce choix de valorisation tant qu’on ne l’a pas expérimenté, il y a bien trop de variables en jeu, dont la psychologie humaine et les interactions sociales.

Et pour la petite histoire, que la monnaie libre soit la seule monnaie ou une monnaie parmi tant d’autres n’y change rien. Tu noteras au passage que si la monnaie en question est « officielle » (et donc imposée à l’ensemble du groupe) elle n’est du même coup plus « libre ».