Première définition des monnaies virtuelles par l'Europe


#1

La directive (UE) 2018/843 du parlement européen et du conseil adoptée le 30 mai 2018 sous le nom de “cinquième directive sur le blanchiment” et visible ici https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/ALL/?uri=CELEX%3A52016PC0450 précise pour la première fois ce qu’est une monnaie virtuelle. Cette définition s’impose aux territoires faisant partie de l’Union Européenne.

«monnaies virtuelles», représentations numériques d’une valeur qui ne sont émises ou garanties ni par une banque centrale ni par une autorité publique, qui ne sont pas nécessairement liées non plus à une monnaie établie légalement et qui ne possèdent pas le statut juridique de monnaie ou d’argent, mais qui sont acceptées comme moyen d’échange par des personnes physiques ou morales et qui peuvent être transférées, stockées et échangées par voie électronique;

Cette définition fait entrer les monnaies circulant sur Blockchain dans le périmètre des monnaies et permettra aux différents organismes régulateurs nationaux de statuer.

Législations nationales à surveiller donc.


Interdiction de la monnaie libre (x ième version)
#2

‘‘Permettra aux différents organismes nationaux de statuer’’ Donc pour acheter des hommes et des armes pour piller, massacrer, polluer, saccager, truquer, saboter, comme d’habitude


#3

Puis tu conclues que :

Totale Contradiction n’est ce pas ?

Parce que il est pourtant clairement stipulé que les cryptomonnaies (monnaies «virtuelles ») ne sont pas de la monnaie (pas de l’argent, pas du revenu ) selon l’Etat et sa juridiction.


#4

En fait la discussion porte sur ce qu’est la monnaie “blockchain”. Jusque là, il était difficile aux organismes nationaux (Banque de France, ACPR, DGFI,…) de les classifier. A partir du moment, ou l’UE a précisé ce qu’était une monnaie virtuelle, ils vont pouvoir la classer d’après leurs critères… et en déduire son statut fiscal, comptable, etc. Ils vont donc prochainement statuer sur ces sujets et apporter des réponses que nous n’avons pas aujourd’hui.


#5

On ne veut pas de leurs réponses, on ne leur a rien demandé.

Nous, on veut organiser notre économie à notre façon. La leur ne vaut rien, n’est que saccages, pollutions, sabotages, ruines de tout ce qui va bien. Ce sont des médiocres, des m’as-tu vu, des ignorants, des prétentieux, des arrogants et J’en passe de pires. Mais attention, ils sont en costard, chemise blanche et cravates de larbins bien payés à justfier les magouilles des nantis.

J’ajoute que ce sont eux les assistés. Ils ne produisent rien. Ils déséquilibrent la société, ils l’abîment, la salissent, la dévalorisent pour.pouvoir vivre en feignants sur son dos.


#6

Je savais que tu allais intervenir, mais tu as été plus vite que je ne l’avais imaginé. :slight_smile: Une partie des réponses à notre précédent débat est dans ce post : Rapport Jean-Pierre Landau du 04 Juillet 2018 sur les Crypto-monnaies

Pour que ce soit bien clair, je ne défend aucun point de vue, je rapporte seulement ce que sont en train de définir les juridictions européennes et françaises. Ma perception est que nous avons une fenêtre pour apporter un changement et que nous devons saisir cette chance. C’est la raison pour laquelle je mets de l’énergie dans les groupes locaux. C’est seulement dans le futur que nous pourrons dire si cette fenêtre s’est refermée trop tôt ou si ce changement a pu se faire.