Plaidoyer pour une June raisonnablement forte

Bonjour, j’ai rédigé cet été un document qui tente de présenter les différentes facettes du fonctionnement de notre communauté économique qui permettent de conclure que pour diverses raisons, une Ğ1 « plutôt forte » est certainement souhaitable, mais que néanmoins pour d’autres raisons il ne faut pas non plus arriver à des prix très très bas. Espérant que ceci apporte des éléments de réflexion complémentaires et un peu structurés aux divers débats qui ont cours sur les forums et les canaux Telegram, au sujet de la valorisation de la Ğ1 dans notre communauté.
Détail : n’ayant pas réussi à le lier à ce post en tant que fichier joint (l’opération de téléversement n’en finit pas), je l’ai déposé sur Telegram… voici le lien : Telegram: Contact @monnaielibrejune
(Et si quelqu’un peut m’aider à l’attacher ici au forum, ce serait cool )

1 « J'aime »

Salut, j’ai pas réussi à voir le document que tu as partagé sur Telegram parce que je n’ai pas de compte.
Est-ce que tu as essayé l’option « joindre un fichier » du forum ?
Et sinon, si tu as un « cloud » (nextcloud, GDrive, Dropbox …), tu peux mettre ton fichier dessus et le partager avec un lien publique.
Ou encore tu peux utiliser temporairement un service de partage de fichier sur https://entraide.chatons.org/fr/

J’espère que ça t’aide :slight_smile:

1 « J'aime »

Merci pour les suggestions. Comme dit dans le message d’origine, la fonction « Joindre un fichier » ne fonctionne pas. Elle mouline pendant des heures sans fin pour un fichier de 250ko.
Mais voici un dépôt valable jusqu’au 7/9 à 19h54 : FileVert - Le transfert de fichiers, vertueux et responsable
Bonne lecture.

1 « J'aime »

Plaidoyer_pour_une_June_raisonnablement_forte

en svg via libre office ça donne ça

Fonction « Joindre un fichier », dernière tentative en changeant de navigateur, Chrome → Firefox… même problème. Sais pas pourquoi.

1 « J'aime »

Du coup de cette manière il faudrait faire une « image » SVG par page ?

j’ ai mis ça pour avoir une idée du propos et du format et pour le reste jme pose les même question que toi aussi

Le texte de @philmarg1, légèrement restructuré pour une bonne lisibilité, est accessible là: (https://ether.immae.eu/p/9wby9wby6dd2).

2 « J'aime »

Merci @kalimheros pour cette diffusion !

J’ai lu le plaidoyer. On peut le synthétiser ainsi:

Pour les prix, si tout est proportionnel, c’est pareil que les prix soient bas ou que les prix soient hauts. Sauf qu’il y a le DU. Donc pour un cocréateur, des prix bas donnent plus de pouvoir d’achat car le DU s’ajoute. Il vaut mieux une monnaie forte, avec des prix bas . Mais le DU a un revers, si on peut acheter plus avec seulement le DU que par le travail, on est incité à ne plus travailler. Donc le DU qui peut être considéré comme un revenu de base ne doit pas apporter beaucoup pour inciter à produire, à vendre et à acheter, à consommer. Il faut donc des prix bas avec un DU moyen, notre monnaie serait alors une june raisonnablement forte.

Merci @kalimheros pour cette synthèse des conclusions de mes raisonnements. Les idées de base y sont très bien résumées, mais la fin me semble mal exprimée « Il faut donc des prix bas avec un DU moyen »… laisse entendre que l’on pourrait jouer sur la valeur des prix et du DU.

On peut choisir le niveau général de nos prix, et donc choisir de pratiquer des prix bas, mais le DU ne peut pas être choisi, il est pré-défini dans la Ğ1, et c’est lui qui sert de référence numérique, il vaut actuellement 10,51Ğ1. On ne peut donc agir que sur les prix, le DU étant notre référence. Il faudrait donc pratiquer des prix bas, mais pas trop, comparés à ce qu’apporte chaque jour le DU en nombre de Ğ1. En caricaturant, il semble raisonnable de pouvoir s’acheter chaque jour plus que 1 baguette de pain avec 10,51Ğ1, mais pas raisonnable du tout de pouvoir s’acheter chaque jour une voiture avec 10,51Ğ1. Et à chaque époque le nombre de Ğ1 par DU va varier, mais la référence sera toujours le DU à une époque donnée.
Ceci est important dans la vision à court terme…
…Mais par ailleurs une conséquence à long terme de la TRM est que la masse monétaire moyenne va converger vers 3750 DU (phase « monnaie pleine », nombre de membres co-créateurs stabilisé), et que cela va limiter de fait la somme de monnaie existante (exprimée en DU qui est notre référence de pouvoir d’achat), donc limiter les possibilités d’investissement lourds dans la société. Donc ici encore des prix trop élevés limiteraient de fait dans le futur nos capacités d’investissement, individuelles ou collectives.
Ce sont les 2 principaux arguments, court terme et long terme, pour ne pas s’habituer à des prix trop élevés, donc préférer une June « raisonnablement forte », par rapport au DU, à chaque époque. Une fois atteinte la situation « monnaie pleine », les prix absolus en Ğ1 devraient évoluer progressivement avec la masse Ğ1, mais il ne devraient pas évoluer trop en relatif, en DU, puisque la masse DU est limitée.
Espérant être clair…

1 « J'aime »

Hello tous.
La notion de valeur de la june me semble primordiale pour faire avancer les artisans et commerçants sur notre chemin.
Pour résumer, je me demande combien peut valoir une semaine de travail d’artisan si il achète une douzaine d’œufs 40 junes ou un livre à 25 euros, environ 500 junes.
Merci a vous et belle fin de journée

Cette question de la rémunération du travail est importante en effet. Néanmoins, elle relève de l’aspect dynamique de l’économie, c’est à dire de ce qui fait circuler la monnaie. Et sur ce point ce qui est fondamental, c’est que le travail des uns ou des autres soit valorisé dans des ordres de grandeur comparables (Même si probablement dans les échanges certains travaux plus pointus ou plus difficiles devraient être estimés en valeur un peu supérieure à d’autres plus faciles). Ainsi celui qui vendra une semaine de son travail pourra acheter le résultat d’à peu près une semaine de travail fourni par d’autres personnes actives. Dans ce type de contexte, peu importe le prix de vente de l’heure de travail en Ğ1 ou en DU, le pouvoir d’achat de travail d’un travailleur sera toujours à peu près le même, un membre très productif de la communauté économique aura le pouvoir d’achat que lui donnera son niveau d’activité, et un autre moins productif devra se contenter d’un pouvoir d’achat plus faible.

Bien entendu beaucoup de débats peuvent s’ensuivre sur les types d’activités plus ou moins rémunérées, voire rémunérés ou non… La mère au foyer, le bénévole dans une association d’utilité publique, … les problèmes de notre société ne seront pas résolus uniquement par un changement de monnaie, mais ce changement de monnaie et les débats d’idées que nous avons ici peuvent être l’occasion de réfléchir à la société que nous souhaitons construire et expérimenter. C’est l’une des raisons pour lesquelles je milite pour que les junistes réfléchissent à ce qu’il souhaitent pour leur communauté économique, et ne laissent pas les prix se faire de manière complètement aléatoire en évitant volontairement de se poser des questions, ce que certains semblent vouloir faire (j’entends trop dire « laissons faire, les prix vont se stabiliser tout seuls »). Bonne fin de soirée à tous.

Merci PM de ta réponse éclairée. Pour ma part, la réponse est : Environ 20000 ju[quote=« philmarg1, post:13, topic:24108, full:true »]
Cette question de la rémunération du travail est importante en effet. Néanmoins, elle relève de l’aspect dynamique de l’économie, c’est à dire de ce qui fait circuler la monnaie. Et sur ce point ce qui est fondamental, c’est que le travail des uns ou des autres soit valorisé dans des ordres de grandeur comparables (Même si probablement dans les échanges certains travaux plus pointus ou plus difficiles devraient être estimés en valeur un peu supérieure à d’autres plus faciles). Ainsi celui qui vendra une semaine de son travail pourra acheter le résultat d’à peu près une semaine de travail fourni par d’autres personnes actives. Dans ce type de contexte, peu importe le prix de vente de l’heure de travail en Ğ1 ou en DU, le pouvoir d’achat de travail d’un travailleur sera toujours à peu près le même, un membre très productif de la communauté économique aura le pouvoir d’achat que lui donnera son niveau d’activité, et un autre moins productif devra se contenter d’un pouvoir d’achat plus faible.

Bien entendu beaucoup de débats peuvent s’ensuivre sur les types d’activités plus ou moins rémunérées, voire rémunérés ou non… La mère au foyer, le bénévole dans une association d’utilité publique, … les problèmes de notre société ne seront pas résolus uniquement par un changement de monnaie, mais ce changement de monnaie et les débats d’idées que nous avons ici peuvent être l’occasion de réfléchir à la société que nous souhaitons construire et expérimenter. C’est l’une des raisons pour lesquelles je milite pour que les junistes réfléchissent à ce qu’il souhaitent pour leur communauté économique, et ne laissent pas les prix se faire de manière complètement aléatoire en évitant volontairement de se poser des questions, ce que certains semblent vouloir faire (j’entends trop dire « laissons faire, les prix vont se stabiliser tout seuls »). Bonne fin de soirée à tous.
[/quote]

nes/semaine, soit 2000 jours, soit environ 5 ans de revenu journalier. Si qq a détecté une erreur dans ce calcul, jd suis impartient de le rencontrer …

Great Stuff, thanks for sharing

Merci PM de ta réponse éclairée. Pour ma part, la réponse est : Environ 20000 junes/semaine, soit 2000 jours ou environ 5 ans de revenu journalier. Si qq a détecté une erreur dans ce calcul, je suis impartient de le rencontrer …

Je subodorhe que vous réfléchissez en euro et de manière franco-française…

La monnaie libre nous permet de commercer avec d’autres échelles de valeur, alors votre calcul proportionnel, gardez-le pour vous.

Je pense qu’il y a des pays où la valeur des choses est toute autre. Il fut un temps où, ici, un livre de luxe méritait une peine d’une semaine.

Si le calcul était si simple comme vous le pensez @MYCELIUM il y aurait plus de comptes qui dépasseraient les 100 000 G1. À ce jour, il n’y a que deux comptes simples portefeuilles qui y arrivent.

Merci de votre réponse KM,
J’ai bien compris que mon approche n’est pas la bonne et je m’en excuse. N’y voyez surtout pas une critique gratuite de la monnaie libre, bien au contraire, je cherche simplement à comprendre comment équilibrer les échanges.

Je suis de ceux qui pensent qu’un modele de societe doit permettre à chacun, notamment aux familles monoparentales, d’avoir accès aux besoins primaires, soit la nourriture et le toit. Chacun peut relativement cultiver sa nourriture mais peu d’entre nous sont capable de construire et d’entretenir leur toit. Ils doivent donc se procurer des prestations d’artisans dont il est nécessaire de fixer le prix. Si la méthode de la proportion n’est pas la bonne, alors que proposez vous ?
Bien à vous

D’abord @MYCELIUM je n’ai pas la science infuse. J’ai bien une idée sur la question mais je pense que ce serait hors-sujet. En quelques mots je pense que ce n’est pas la monnaie qui résout cela car la monnaie ne sert qu’à compter. Autre chose doit se faire en parralèle: altruisme, communication, réseau. Revenir à l’humain, à donner de soi. Malheureusement rien dans la TRM ne parle de cela. Je suis persuadé que « quelque chose » devra compléter la monnaie libre.

Pour en revenir à l’artisanat pourquoi fixer les prix? Dans le mot monnaie libre il y a LIBRE. Il me semble que une des quatre libertés d’une monnaie libre est d’ ÊTRE LIBRE DE PROPOSER LE PRIX, c’est écrit dans la licence G1. Si on pense le contraire, on n’est plus dans la monnaie libre.

1 « J'aime »

Je ne parle pas de proposer ou non un prix mais d’équilibre des échanges. N’oublions pas que les junistes ont besoin d’utiliser la monnaie libre, à terme, pour vivre et qu’il est fondamentale de convaincre des commerçants et des artisans. Comment les convaincre sans leur parler de la monnaie libre et donc, forcément du prix de leur travail ?