Formation pour acteurs de la monnaie libre souhaitant devenir animateur de groupe locaux

Effectivement,
et c’est pire, ils ne mettent pas simplement la charrue avant les bœufs;
pour eux, nous sommes les bœufs !
C’est triste de voir un tel fanatisme, et de savoir que vous avez été confronté à cela.

Il est évident que nous devons d’abord respecter les principes de la TRM si nous voulons pouvoir bénéficier des « effets » de la Monnaie Libre.
Il est aussi évident que le MLeT ne se base pas non plus sur l’expérience pratique mais sur un dogme auquel chacun doit se plier pour « son salut » devant le Père Fouettard.
D’une certaine façon, ils sont plus royalistes que le Roi.

Mais heureusement ce n’est pas dommage pour la Monnaie Libre et son mouvement;
quelques soient les obstacles, péripéties et dogmatismes;
ça aboie et la caravane ML continue son petit bonhomme de chemin.

Je suis confiant que localement vous allez pouvoir vivre votre Monnaie Libre, librement et comme d’autres d’entre nous, nous passons les obstacles;
mais il est vrai que ce n’est pas facile tout les jours.

Alors n’hésitez pas à nous contacter et à ce que nous joignons force et partagions notre joie pour nous soutenir ensemble.
A bientôt :wink:

J’entends bien ce que vous dites, et je suis assez en sympathie avec les idées que vous défendez.
Cependant, il y a une réalité bien concrète : la june est bien , au sens de la loi « pacte », reconnue comme un actif numérique. D’où ma question. Comment la déclarez-vous ?

S’il est bien évident que tant que les échanges en june sont aux yeux du fisc actuels encore trop insignifiants pour faire l’objet d’une intervention de leur part, il est par contre limpide que cela ne durera que tant que la june est utilisée de façon marginale.
Dès qu’assez de commerçants voire d’individus, y seront actifs, soyez assuré que tous les membres producteurs de june seront inspectés… Et redressés ! (Ne fusse que sur la valeur, évaluée par les fonctionnaires fiscaux, des biens et/ou services échangés… calculée en euros, évidemment). Étant donné qu’en plus toutes les informations concernant votre compte sont accessibles à tous les membres…
Alors, qu’elle est votre intention vis-à-vis de l’administration fiscale? Faire l’autruche jusqu’à l’émergence du problème ? Faire sécession complète d’avec le « système »? Avez-vous une autre astuce que celle proposée par les gens de MLeT pour éviter le redressement fiscal?

Personnellement, je ne vois aucun commerçant, indépendant, etc… entrer dans la june dans avoir de réponse claire là dessus… Autre que le choix d’option MLeT ou l’amende … Voir pire.

MLeT fais de très belles propositions.
Si un commerçant veut choisir un taux fixe de change pour faire sa déclaration au fisc, je lui conseille plutôt de choisir un taux de 10 ou 20 ğ1 pour 1 Euro.
À ce taux-là, la plus value pour les particuliers est minime, donc non taxable, et pour le commerçant, cela lui permet d’utiliser ses ğ1 en dehors de sa localité pendant les vacances.

l’équivalence 1G1 = 1€ ne peut pas être imposée partout ni pour toute marchandise ou service.
C’est comme si tu voulais fixer le prix du m² en habitat locatif ou achat. Ca dépend du lieu, de l’état, de l’offre/demande. C’est idem pour la june. Sans compter le risque justement d’établir un précédent que le fisc ne va pas manquer de saisir vu qu’il n’aura aucune parité réelle à appliquer.
Je crois que les professionnels qui veulent tenir une compta n’ont qu’à le faire à taux de cahnge fixe quel qu’il soit comme le dit Maaltir et encore une fois arreter de vouloir imposer un taux.
Cela n’a pas de sens aujourd’hui et d’ailleur, Philippe26 n’avait pas de réponse à la question "que ce passerait-il en cas d’effondrement de l’euro?
De même qu’il consentait que un taux différent pouvait etre appliqué mais que ce n’était pas le choix de la MLeT - choix qui est d’ailleurs gravé dans leur charte!

1 « J'aime »

La question est de savoir si la Monnaie Libre Ğ1 est considérée comme une crypto (un actif numérique) au même titre que les autres cryptos.

Pour l’auteur de la TRM : c’est une œuvre artistique.
On a déjà débattu de cela sur le forum à plusieurs reprises.

Pour d’autres, la Ğ1 est effectivement assimilable à une crypto au titre de l’article L.54-10-1 du Code Monétaire et Financier (CMF) et/ou au titre de l’article 150 VH bis du Code Général des Impôts.

Mais ce n’est pas si clair car la notice déclarative du formulaire 2086 précise :

Et l’article L.552-2 du CMF précise :

1 - Il n’est pas certain que celles et ceux qui utilisent des comptes Ğ1 non-certifiés puissent être identifié directement ou indirectement par l’administration fiscale aussi facilement. Et dans ce cas, leurs Ğ1 ne seraient donc pas considérés par l’administration fiscale comme un actif numérique imposable.

:warning: Seuls les humains peuvent être certifiés dans la TdC de la Ğ1, et non les personnes morales.

2 - Je pense aussi à celles et ceux qui ont des comptes membres certifiés avec pseudo :wink: :love_you_gesture: : le seul moyen de les identifier indirectement sera par la délation des certificateurs :shushing_face: :zipper_mouth_face: : Bon on sait depuis 1940 que la délation en France est un Sport National, mais quand même :pirate_flag:

Il va donc falloir que l’administration fiscale retrace l’identité civile de tous les membres certifiés du réseau constituant la Toile de Confiance de la Monnaie Libre Ğ1.

Mais bon… C’est un point de vu qui ne pourrait être contesté que devant un tribunal administratif en cas de conflit avec l’administration fiscale. Aussi, je laisse passer devant moi chacun de vous autres qui serait tenter par l’expérience judiciaire :grin: Il y aura bien un cas de jurisprudence à un moment :wink: :thinking:

@+ :vulcan_salute: :g1:

1 « J'aime »

Les œuvres d’art sont des actifs du point de vue fiscal.
Une oeuvre d’art numérique est donc un actif numérique.

Oui mais la Ğ1 n’est pas un NFT : quand tu as 300ğ1 sur ton compte portefeuille (par exemple), tu n’as pas 300 NFT. Par contre, tu n’es pas directement ou indirectement identifié comme étant le propriétaire dudit compte au sens de l’article L. 552-2 du CMF.

1 « J'aime »

Bonjour a tutti,

Pour moi, la monnaie libre c’est une révolution. C’est donc une prise de risques, un pari. Dans la société capitaliste ceux qui prennent des risques ce ne sont pas les banques ou les commerçants ou les entrepreneurs mais bien les travailleurs qui s’en remettent à ces gens par des contrats de subordination.

La monnaie libre est l’un des moyens de balayer tout cela.

Ne pas voir cela me semble contre-productif.

Q.

1 « J'aime »

Ben, si, à vous lire, il reste une troisième solution.
Le suicide - non ?

Vous avez encore un grand chemin à parcourir pour être « monnaie libre »
Il faut préciser que la Monnaie Libre n’est pas faite pour tout le monde et il n’est en rien obligatoire de l’implementer; donc si certains évaluent que c’est trop … nous leur conseillons effectivement de ne pas le faire.

Cela dit, je pourrais passer des siècles à répéter les choses devant les millièmes personnes réclamant une explication.

La pratique montre que rien ne vaut l’exemple, devant des discussions ad vitam eternam.
Vous aurez donc le plaisir
soit de m’apporter des oranges en prison (tiens, je préfère les clémentines, merci)
soit soyons optimiste, de voir de visu, à l’occasion, comment Econolibre l’a fait :wink:

Well… On est bien d’accord il me semble…

D’un côté il y a MLeT qui propose une option bien claire et concrète permettant une utilisation et une propagation rapide de la june, en évitant les plus-values et donc l’impôt.

Avec l’inconvénient majeur de retourner se soumettre et se sur-adapter au « système »! … Et de reconnaître le « rôle de pouvoir » que cette association de comptables se crée, concrètement.

De l’autre côté, vous proposez une démarche sympathique de sécession, réfléchie, cohérente… mais marginale parce que nécessitant pour y participer de s’y engager activement… ne fusse que pour commencer à en comprendre les motivations de base. Et en prenant tous les risques inhérents à ladite sécession.

Et de surcroît vous semblez excédé de « devoir à nouveau expliquer » ce qui vous paraît évident… (Ça pour le coup, cela me paraît inévitable si vous souhaitez que ce mouvement dont vous vous revendiquez soit perçu autrement qu’une simple projection fantasmatique de geeks en mal de révolution).

Vous me proposez de venir vous apporter des clémentines quand vous serez incarcéré pour fraude fiscale… Je vous informe, au cas où vous l’ignoreriez, que Alice, la jeune dame qui propose une démarche similaire à la vôtre (One Nation) mais plus globale, pas uniquement monétaire, a été arrêtée et est incarcérée depuis peu.

La réalité reste la même : tant que la june est marginale et n’implique que des montants dérisoires, les « autorités » vous laissent gentiment faire joujou en surveillant de loin. Dès que le nombre de concernés ou les sommes (équivalentes en euros) vont dépasser un certain seuil, la guillotine va ré - apparaître.

La june, dès lors, si on la considère comme un moyen d’émancipation, ne pourra réellement fonctionner qu’après que ledit système de soit écroulé.

Ça tourne en rond tout ça, non? Rien d’étonnant à ce que la june se développe aussi poussivement… Comparée à l’évolution du franc libre de ces derniers mois… (qui n’est pas non plus dépourvu de critiques potentielles…)

D’où ma question, qui reste dans réponse, comment déclarez-vous vos actifs numériques? (En considérant qu’une réponse du type « je ne déclare rien parce que je les emmerde » ne me paraît pas très mature… Mes excuses pour le côté provocateur du propos).

si t’ as déjà déclarer des actif numérique c’est simple sinon tu dois chaque année prendre un document cerfa spécial en même temps que les impots. y décrire tes plus-values.

au niveau français c’est comme ça, ailleurs c’est des fois carrement interdit, des fois non taxé.

la june a aussi en tant qu’ oeuvre commune une moins-value pharamineuse à renflouer progressivement et qui elle, se transmet de générations en génération d’ utilisateurs donc difficile de considérer notre plus value dans le cerfa lorsqu’ on a conscience de l’ ampleur du chantier auquel nous avons tous une part.

celà sans parler de déclarer chaque billet un à un avec sa clef, de savoir où ils circulent, bref peine perdue dans les deux camps

Regarde la réalité des échanges sur ğChange :
:point_right: ğchange

Regarde à présent une autre réalité sur MyTroc :
:point_right: https://mytroc.fr/

La distribution de base diffère entre les noisettes et la Ğ1.
Mais les noisettes ont la même fonction que la Ğ1.
Qui déclare ses noisettes aux impôts ?

1 « J'aime »

MyTroc est une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) agréée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS) donc c’est déclaré d’ office tel que c’est, du troc. sur gchange les noisettes sont libres :wink:

2 « J'aime »

Je n’ai pas dit qu’il y avait manque de respect dans cet échange. J’ai demandé à ce que le respect soit de mise, pensant aux commentaires qui allaient arriver ensuite (l’expérience dans ce domaine m’a invitée à en faire la demande précisément).

Avec tout mon respect, ton exemple n’est pas le meilleur. Je ne donnerai pas 1000€ pour 2000G1, parce que je ne les ai pas. Mais je suis à peu près certaine que toi comme moi, si avec 2000G1 on pouvait acheter de quoi vivre au quotidien, nourriture, soins, hébergement, outillage, de quoi se déplacer, tu serais bien content. Si avec tes 2000 G1 tu peux acquérir l’équivalent en dépense de 2000 €, tu n’as plus besoin des demander des euros en échange. Pour ma part, si le DU doit représenter un équivalent de 30€ mensuels comme dans beaucoup d’endroits, café à 10G1 voire plus, ça a bien peu d’intérêt et surtout ça ne vaut pas le temps et l’argent en € que j’y passe à créer un réseau g1. Vaudrait mieux que je passe 1h de plus au boulot et continuer avec le JEU pour des échanges sympas entre humains. Ce n’est que mon humble avis.

1 « J'aime »

C’est vrai quoi MyTroc et Ğ1, niveau statut et imposition, c’est même combat.

depuis quand on indexe la june ; )

NB la Ğ1 n’ a strictement aucun rapport avec les monnaies qui se créent sans code ouvert

Qu’est-ce que cela veut dire « indexer la June » ?

La Ğ1 est une monnaie, toutes les monnaies peuvent s’échanger entre elle, à chaque échange, il y a un taux de change.

le cerfa des impots + un taux fixe hors échanges = indexation

si maintenant il y aurait alors un échange de june vs unL, celà ne concerne qu’ un certain type de commerçant, les plates formes acréditées et je ne pense pas qu’ elles aient de conseils à recevoir non plus