Fondements théoriques et généralisation de la TRM

définition

#61

Alors à bord ils vont devenir très riches très vite et iils vont arriver sur une colonie qui aura évolué pendant 120 ans et reçu après ceux du vaisseau les informations de la terre.

C’est sur que plus tu es loin des zônes peuplées comme la terre plus tu as du retard à voir la masse monétaire augmenter (mais bon peut-être que le coût de la vie est plus bas aussi !).


#62

Alors là je veux bien faire tout mon possible, mais ça va être extrêmement difficile de conserver une symétrie spatiale générale. :sweat_smile:


#63

Voyager sur le vaisseau G-test peut donner des idées :wink:

Attention, ça va relativement vite, attachez vos ceintures :dizzy_face:


#64

En fait chaque fois que le vaisseau reçoit l’info qu’il y a eu un versement de DU sur Terre ou sur la colonie, il faut que lui aussi fasse un versement de DU à bord.

Euh, c’est vrai ce que je dis ?


#65

Ce qui est sur c’est que miner du Bitcoin à bord pendant le voyage ne va pas être très efficace car on a pas beaucoup de temps par rapport à ceux restés sur terre.


#66

Avec cette remarque je pense que DUNITER enfonce largement le BITCOIN pour sa capacité à être la monnaie de la Galaxie !

Il faut suggérer aux scénaristes des prochains épisodes de la Guerre des Étoiles, de traiter le sujet de la monnaie et les orienter vers la famille DUNITER : quelle PUB !


#67

Il faudrait carrément faire un fil de discussion dédié pour abriter ce genre de spéculations sur une “monnaie fiction” intergalactique. où le caractère fini à laquelle l’information se transmet joue un grand rôle. :relaxed:


#68

Non je crois pas que ce soit vrai. L’équation fondamentale de la TRM Galactique doit rester la même dans tous les repères en mouvements relatifs (ce sont les Lois qui sont invariantes) et donc dépendre de la même façon du temps local qui passe.

Je dirai : OUI à recevoir les informations sur les masses monétaires des planètes éloignées et sur les populations qui l’utilisent.

et

NON à modifier le rythme de calcul du DU. Il est le même de partout et défini par rapport au temps local.


#69

Déjà qu’une monnaie continentale me semble très néfaste, une monnaie mondiale encore plus, alors une monnaie galactique… vous êtes fou a lier !

La diversité des monnaies selon les régions et les cultures a toujours été fondamentales, et la TRM ne remet pas en cause cela. Si le concept prend alors il y aura des monnaies libres sur Terre dans les siècles a venir, pas une…

Quand a la colonisation spatiale, je ne vois aucune sorte d’obligation légitimes des colonies envers la Terre, chaque colonie aura évidemment ses propres monnaies. Surtout quand la barrière est pire que géographique mais carrément spatial, vouloir se donner un référentiel commun entre des humains qui sont a des années lumières les uns des autre n’a aucun sens, et il est certain que la grande majorité des humains ne le souhaiterons pas, donc ça ne ce fera jamais, et fort heureusement :slight_smile:

Quand à la théorie de Maxime, elle est trop complexe pour être implémentée, comprise et adoptée, et elle pose aussi de sérieux problème de liberté publiques et de manque de lucidité face a l’étendue de notre ignorance. De plus, beaucoup d’humains considéreront (et c’est mon cas aussi) qu’il n’est pas acceptable politiquement que leur droit de création monétaire puisse dépendre d’estimations de la durée de vie qu’il leur reste. Même les estimations les plus parfaites possibles sont estimations sont forcément et nécessairement fausses pour les cas particuliers, tout humain peut mourir maintenant dans la seconde ou vivre encore des décennies…

Il y a la une dangereuse sacralisation des outils de statistique et de probabilité qui peut dériver en une statistocratie totalitaire extrêmement dangereuse… ce n’est donc pas souhaitable.

La TRM me semble être le meilleur compromis entre un idéal inatteignable dans l’absolu (le mieux est l’ennemi du bien) et l’asymétrie béante actuelle !


#70

Oui tout à fait d’accord. À force de vouloir fixer toutes les variables humaines dans une équation parfaite, on arrivera à une perfection sans humanité.


#71

Je me sens poussé à répondre, car je reconnais avoir, par mes questions, ouvert dans ce fil de discussions, le chapitre sur ce que l’on a appelé la TRM galactique. Alors est-on fou à lier si à côté d’une science-fiction qu’il nous arrive de lire pour nous détendre, mais aussi réfléchir, nous trouvons plaisant, après une journée passée à faire des choses un peu répétitives à notre travail, de spéculer sur un sujet qui a tout d’une matière à sonder pour la comprendre (ce qui est loin d’être acquis à ce stade de réflexion embryonnaire). Ma réponse en tant qu’amateur de systèmes monétaires, mais aussi de mathématiques et donc de pensée précise et d’attention à dégager les bons concepts aptes à saisir l’essence d’un sujet, ma réponse donc est non, tout à fait non !

Toute l’histoire de la pensée dit qu’il faut répondre non, car répondre oui serait étouffer l’enfant curieux en nous, ce serait s’interdire la vraie chasse aux papillons qu’est la chasse au bon concept mathématique. Et même si cette chasse demande à l’enfant qui est en nous, de savoir monter en abstraction (mon Dieu une table de mortalité et la courbe d’espérance de vie qui en est déduite et c’est déjà le bout du monde : Soyons sérieux ! ), ce qui pour un familier des choses revient surtout à utiliser le bon langage et à savoir comme lorsqu’on conduit une voiture, changer de rapport de boîte de vitesses suivant le profil de la route.

Alors je vous dis attention à ne pas trop penser en matière de choses néfastes ou pas, comme font les Anglais pour leur gazon et leur humour : ceux des Anglais, qui tondent toujours leur gazon très court, ont un humour qui bien que British, vole au ras des pâquerettes


#72

C’est vrai qu’il n’y a pas mieux pour servir de cadre à la TRM ne serait-ce que Généralisée, que la République multi espèces de la Guerre des Étoiles. Toutes ces espèces doivent avoir des espérances de vie différentes et pourtant elles ont des échanges économiques et donc partagent une même monnaie (du moins dans les bars bondés des bas-fonds où descendent Han Solo et son copilote Chewbacca ! ).


#73

Oh mon Dieu ! Je ne pensais pas que le dialogue suivant aurait été possible :

– Monsieur Hérodote, on dit que vous faites partie des quatre seules personnes au Monde, capables de comprendre la TRM généralisée.

– Ah vraiment ! Vous êtes sûr ? Car je ne vois pas du tout qui peuvent être les deux dernières.


#74

Ce n’est pas sur la révélation de l’invariant que la généralisation se fait, mais sur les propriétés du champ de valeur. Lequel point qui fait l’objet de la TRĞM est déjà présent dans la TRM et commence à être approfondi dans le module Poincaré, qui fait suite au module Leibnitz, puis développé dans le module Einstein, et conclu irrémédiablement et définitivement dans le module Gödel.

A ce jour seul Emmanuel Bultot a su reproduire l’équation du champ de valeur, il n’a pas poursuivi avec raison car il est bien trop tôt pour aller au delà de la mise en place de Ğ1 qui demande toute l’attention et la vigilance de ceux qui veulent rejoindre une monnaie libre.

Les autres se perdent dans des développement intellectuels qui ne débouchent au choix soit sur aucune réalisation effective, soit sur des réalisations qui ne mènent pas à l’adoption d’une monnaie libre mais de tout autre chose.


#75

Je me demande vraiment pourquoi tu t’obstines à nier l’évidence et à vouloir entraîner ce pauvre Emmanuel Bultot dans ce délire crispé : il mérite mieux et son grand-père mathématique français après lui avoir appris à faire tourner des carrés commutatifs, ne pourrait qu’être d’accord avec moi en le voyant gaspiller ainsi son instinct mathématique.

Tiens-tu me fais penser à ces ingénieurs qui disent que même si les relativités restreinte et générale n’avaient pas existé, ils auraient pu réaliser le système GPS, en tirant parti de l’expérience pour introduire empiriquement les corrections ad hoc capables de le faire plus ou moins marcher. J’imagine que les Levi-Civita. Weill, Cartan, etc., auraient alors été employés à établir de longues et interminables tables de correction avec sans doute un emploi à vie : un tout autre destin.


#76

@Herodote Je pense que c’est ce point qu’il faudrait éclaircir.

Ca me fait penser au SME de Bernard Dugas (résumé par Martouf ici)

Mais vouloir adapter le DU à chaque personne provoque qqch —> Il n’y a plus d’unité de mesure commune s’il n’y a pas à la fois symétrie spatiale et temporelle d’après moi.

Comme le dit @Jean-F, peu importe que 30°C te paraisse brûlant alors que pour moi ça va me paraitre froid. C’est 30°C, et point.

et c’est l’intérêt non?

La TRM ne définie pas une monnaie “pour que tout le monde soit au meme point dans sa vie” mais bien une unité de mesure basée sur l’humain afin que l’on puisse tous mesurer des choses afin de nous COMMUNIQUER ces mesures (par les prix). Si tu change le DU de chacun en fonction d’une pseudo prévision (intenable il me semble) d’espérence de vie par individu, tu casses la symmétrie spatiale, et du coup le DU n’est plus une unité de mesure pour les individus à l’instant (t). Visiblement, la symmétrie temporelle à l’air d’être plus ou moins respéctée, mais ce n’est pas suffisant pour être une unité de mesure.

Qu’en penses-tu?


#77

Il n’y a que vous ici à croire que le travail sus-cité serait une généralisation de la TRM. Cette assertion a pourtant été réfutée plus haut : libre à vous de ne pas en tenir compte, mais par honnêteté intellectuelle vous pourriez au moins cesser les dénigrements répétés dans ce fil.

Au prochain dénigrement donc, je constaterai qu’il ne s’agit plus ici d’inviter à la réflexion et ce sujet n’aura plus de raison de rester ouvert à vous.


#83

Je n’ai jamais lu d’explication plus limpide que celle là (d’autres tout autant mais pas plus). On n’aurait su mieux dire !


#84

L’avantage décisif de l’approche dite de TRM généralisée, sur celle de la TRM naïve, est de pouvoir conserver la même valeur moyenne que pour cette dernière, des capitaux de DU accumulés pendant les vies entières d’individus de même loi statistique d’espérance de vie, et ce tout en réduisant drastiquement leur dispersion ou variance.


#85

C’est bien ce que j’avais compris en lisant l’article où il y a en plus une application numérique dans le cas d’une population relevant d’une seule loi statistique d’espérance vie qui pourrait très bien avoir été communiquée par l’INSEE en France. C’est très clair dès que l’on a un certain bagage intellectuel en probabilités et statistiques. Bien sûr si on n’a pas ce bagage, c’est plus dur et on risque de vexer son EGO à ne pas comprendre. C’est pourquoi il faut bien travailler à l’école pour ne pas rester neuneu plus tard.