Festival Été LIBRE - Passeport Terre - Hackathon IPFS - Astroport 20:12 -

Je vous préviens, la lecture de ce qui suit est un peu longue…

C’est un ensemble d’analyses et de réflexions qui m’ont paru bonne à partager avec vous. C’est aussi un appel à l’action, qui je l’espère vous plaira :wink:

LIBRE.

Cela n’a rien à voir avec la liberté telle qu’on nous la présente. Ce n’est pas individuellement qu’elle se mesure. Au contraire, c’est la capacité à accepter d’être dérangé, bouleversé, retourné par la différence de l’autre. Sa liberté à être ce qu’on ne comprend pas.

C’est abandonner le jugement.

Abandonner le contrôle. Abandonner sa propre identité pour se reconnaître dans celle de tous les autres.

Comme si chacun portait une part de la solution au mystère de qui nous sommes. Comme si toutes les infimes ou énormes variation de couleur, de vibration, de pensée était le monde tout simplement. Magnifique et inconnu.

Tout cela part de la confiance en soi. Libre c’est ressentir la prison que nous projetons quand nous perdons confiance, en soi, en nous, envers moi l’étranger.

Les frontières n’existent pas. Les pays n’existent pas. L’information est corrompue. Seul compte le territoire et l’état d’esprit de ceux qu’on y croise.

Les villes sont devenues des colonies mentales, colonisées par la monnaie et ses promesses de fausse liberté sur un territoire qui ne nous appartient pas. Où l’égalité n’est qu’un projet inatteignable. La fraternité, une vulgaire poignée de main, un jeu qui fait croire que l’autre est différent.

Non décidément les valeurs que la France porte comme étendard n’est qu’un torchon qui attire encore les pauvres citoyens dépossédés de la capacité à prendre en main leur destin. Dépossédés de la capacité à guérir leurs peurs.

Non je n’irai pas voter, non je ne crois plus en cette pantomime politique, en cette organisation si habile à conserver les apparences, privilégier la forme plutôt que le fond. N’en avez vous pas marre de ces promesses jamais tenues. De ces récompenses qui ressemblent à celles qu’on donne à un chien quand il a bien « travaillé ».

Il est temps cette fois de ne plus croire en rien. Il est temps désormais de croire que tout est possible si on s’y prend autrement. Mes ami(e)s soyez LIBRES. Cet été arrive le grand Festival… Y participerez vous? Dépasserez vous vos peurs, votre dégoût envers la Nature. Ce qui est tordu, sale, ce qui est étrange, ce qui est inconnu. C’est cette frontière que nous devons franchir. Elle est en nous.

NON LIBRE

La tyrannie est souvent considérée comme un développement soudain et inexplicable dans une société ; le produit d’un despote singulier qui prend le pouvoir pendant une période limitée en raison de la peur ou de la stupidité du public. C’est l’un des grands mensonges de l’ère moderne.

La montée d’un système tyrannique prend beaucoup de temps, de planification et de mise en scène. Les êtres humains ne se contentent pas de sauter dans les bras d’un régime cauchemardesque dystopique à tout moment. Les médias populaires nous ont dit que c’était ainsi que cela fonctionnait. que, dans des conditions économiques ou sociales difficiles, des hommes aux personnalités charismatiques et aux intentions diaboliques surgissent à la surface et prennent le pouvoir en promettant un monde meilleur en échange de la loyauté publique. Mais d’où venaient ces crises économique et sociale? Elles ont été une conséquence naturelle de l’époque ou ont-elles été délibérément préparées?

La réalité est que les personnes doivent être psychologiquement conditionnées pour échanger leur liberté contre une illusion de sécurité.


JE SUIS LE JEU

Saviez-vous que notre carte d’identité est un contrat qui nous lie au gouvernement, qui nous lie à notre compte en banque, notre numéro de sécu et tous les autres contrats qui en découlent?

Tant que nous ne le dénonçons pas, nous sommes responsables des atrocités que les dépositaires de notre accord peuvent occasionner… Et des suites à prévoir pour continuer à le faire perdurer.

Consommer 5 planètes, devoir croître pour ne jamais rembourser la dette, vivre hors sol dans un environnement complexe que nous sommes de moins en moins nombreux à pouvoir appréhender, devoir subir les conflits et projets de colonisation de l’espace, colonisation des astéroïdes et planètes environnantes pour garantir l’approvisionnement en matières premières… Je n’ai plus envie de continuer à jouer à ce jeu.

La seule issue est de se soustraire au système, refuser d’en utiliser la monnaie si ce n’est pour investir dans les outils qui permettent d’en sortir.
Utiliser la monnaie libre, en commençant par un compte sur https://gchange.fr
Indiquer ce qu’on sait faire, ce dont on a besoin pour. Identifier les groupes qui unissent l’art des gens pour les compléter. Inviter sa famille, ses amis, collègues, patrons à faire pareil.

J’ai commencé la partie d’un jeu où le joueur banquier n’existe plus pour comprendre ce que ça fait. L’organisation pair à pair qui en découle est déroutante au début. Mais si au lieu de voter, tout le monde se mettait à utiliser la monnaie libre, une vraie démocratie pourrait enfin espérer apparaître.

Il faut stopper ça

Si je résume… Pour réussir la transition, il faut stopper de consommer 5 planètes pour arriver à vivre sur une seule, ou continuer de consommer autant, même se permettre de le faire encore plus, cette fois en exploitant les ressources des planètes, lunes et astéroïdes. Avec le rêve ultime de dompter le soleil.

Cela ressemble fort à l’histoire d’Icare.

Nous proposons une autre solution. Celle de repartir de zéro et de rebâtir une civilisation avec les ressources disponibles du moment pour opérer un upcycling progressif vers une solution qui garantisse un mode de vie compatible avec une planète, la nôtre, qu’il est urgent de réapprendre à connaitre.

Vous venez de lire le pitch qui anime la performance artistique et scientifique en cours dans une forêt qui se transforme en jardin, puis en villages d’un réseau d’Oasis, écoles de la Terre d’un monde en commun géré par tous.


Astroport 20:12 Opération village LIBRE.

  • "Été LIBRE - Passeport Terre".
    Habitat auto-construit, autoportant, enterré, posé, perché. Biogaz et cuisine d’été autonome. Recettes de graines et plantes comestibles. Jardin sur sol vivant. Conseils en terraformation. Immersion silencieuse et festivités joyeuses en forêt. Récoltes et partage de techniques de conservation. Géobiologie. Sciences de la conscience. Découverte des figures de résonances. Eau et information. Monnaie libre. Savoirs libres. Internet des gens… etc… etc…

  • "Été LIBRE - Hackathon IPFS".
    Ce dernier est destiné aux informaticiens, aux béta-testeurs, ici nous coloniserons ce nouvel espace numérique en remettant de l’ordre entre la Monnaie, le Contrôle et la Confiance avant que le bon, la brute et le truand ne le fasse à notre place.

Dès maintenant et avant le 24 avril, envoyez vos candidatures que vous souhaitiez participer en présentiel ou à distance. Présentez un savoir faire, proposez vos centres d’intérêts, définissez vos dates. Selon la durée, nous établirons un nombre maximum de participants qui permet de garantir la qualité de chaque événement.

Maintenant. Quel(s) choix décidez-vous de prendre?

  • Participer à Été LIBRE - Passeport Terre
  • Participer à Été LIBRE - Hackaton IPFS
  • Aller voter et attendre que ça s’arrange…

0 votant

Avec les meilleures propositions, jusqu’à fin mai, nous détaillerons l’agenda des activités du Festival Été LIBRE et ouvrirons les réservation aux visiteurs. Début juin, construction des infrastructures d’accueil adéquates. 21 juin et durant tout l’été au moins, lancement de la terraformation LIBRE.

Astronautes.
Envoyez votre candidature par courriel à l’adresse support@qo-op.com

astroportlogo4color150

5 « J'aime »

INSCRIPTION HACKATHON IPFS

Astroport ONE est équipé d’un système d’information optimisé. Construit à base de mini ordinateurs à la consommation électrique minimale, cette infrastructure LIBRE assure la continuité de service du CLOUD des smartphones et active IPFS comme unique couche applicative.

Le prototype que nous allons utiliser lors de l’été permettra d’enregistrer les visiteurs et apprentis astronautes à devenir terraformeurs.

  • Un MediaCenter à remplir plus grand que n’importe quel DataCenter ne pourra contenir.
  • Un réseau d’amis d’amis, classés par talents et confiance en ce talent.
  • Un jeu de terraformation à jouer sur la planète Terre où notre ingéniosité et notre générosité sont récompensés.

Nous fixerons les dates des hackathons pour apprendre comment ouvrir une nouvelle Ambassade, imprimer des VISA, collectionner les Talents, partager ses Rêves, explorer le Territoire…

Du 1er au 21 juin, la période sera consacrée à l’accueil des artistes numériques et à l’installation de infrastructure des performances.

Invitation au vernissage de l’exposition.

Curieux? Signalez votre passage dans l’AGENDA ouvrez un compte Framagenda !
Contactez support@qo-op.com
et transmettez votre email par https://qo-op.com

3 « J'aime »

Je suis ingénieur réseau… Internet est le réseau des réseaux des ordinateurs reliés par la couche TCP/IP. Chaque machine/IP peut héberger 65535 ports ou services réseaux. Un espace informationnel immense et caché.

Le RGPD souhaite imposer des contrôles aux flux de données et s’applique à « lisser » la couche « visible » de ce que chacun expérimente comme étant « Internet » (le port 443 essentiellement).

Non, la RGPD a eu surtout pour fonction de prolonger le « contrat » dans l’espace numérique. Quand vous vous connectez, cliquez sur j’accepte, il s’agit du contrat reliant votre identité numérique (« avatar » ou « ghost ») à l’ensemble des contrats de marchandisation (régulé on l’espère) de ces données.

La réelle problématique qui se cache derrière ces progressions concerne la continuité du contrat qui lie notre personne physique au monde physique (carte d’identité = personne juridique = NOM commercial) dont nous n’avons pas vraiment conscience comme il est signé à notre naissance par nos parents. Au contrat numérique qui lui est rattaché.

Le défaut actuel de cet Internet est son incapacité à assurer de manière fiable le lien entre les pseudos de nos comptes et cet avatar numérique unique qui nous est attribué. Les clics sur « j’accepte » le font progresser…

Maintenant, on nous a donné l’habitude de manipuler des QRCodes, et on nous parle d’identité numérique européenne, de pass vaccinal… Les fichiers SECU fusionnent avec la CAF et le reste.
Tout cela augmente la précision de l’association du contrat de la personne physique et numérique. Essentiel en plein « virage numérique ».

Pour terminer la mutation, c’est d’un espace numérique totalement chiffré, signé, hashé dont on a besoin. En bref c’est la technologie blockchain appliquée à l’ensemble des données d’Internet. Une simple mise à jour logicielle qui permettra de limiter son usage à la seule couche applicative. Fermant, les 65534 autres ports qui existaient et rendant compatible RGPD l’ensemble.

Cette éventualité est inadmissible, mais inéluctable!
Alors, pour ne pas laisser cette technologie dans les mains de ceux qui nous contrôlent ou voudraient le faire, il faut d’abord réaliser qu’il s’agit de la possession et l’usage d’une clef. Une clef double, publique et privée. Si nous ne le comprenons pas, nous risquons de ne récupérer que la clef publique en laissant l’autre à l’administration…

Plutôt que de rester sans rien faire, je vous propose de créer notre « cryptopays » dans ce type de réseau que nous garderons pair à pair pour qu’aucun organe de contrôle ne puisse s’y réclamer, ni s’installer. Astroport.ONE en développement installe nos données dans IPFS, chacune de nos clefs produisant des (block)chaines d’informations, vidéo, texte, multimédia (comme BunkerBOX) qui servent à participer à un jeu où rêves, défis et talents s’exposent et se mesurent.

Nous préparons ce Hackathon cet été afin de peaufiner et expérimenter cet espace numérique artistique libre considérant la toile de confiance de la monnaie libre comme preuve d’Etat Civil de cette nouvelle société virtuelle et réelle.

Dans l’humour et la déconnade bien évidemment.

Ça se passe où ?

Ici. Carte Ğ1

1 « J'aime »

La toile de confiance de la monnaie libre est équivalente à l’acte d’état civil en terme de maintien de la confiance entre une clef de chiffrage et un individu (même mieux qu’actuellement). Sa « WoT à 5 degré de vigilance » qui permet d’en devenir membre co-créateur monétaire est le sésame qui permet de revendiquer la naissance d’une Nation Numérique et Réelle!

La Nation Libre, faites des « pays des états d’esprits », où chacun est président de lui-même et choisi l’art de vivre qui lui convient et qu’il est capable de mériter en collectant le plus de primes.

Cet été c’est l’inauguration d’un art de vivre porté par les « Terraformeurs de la planète en Forêt Jardin ». Cette identité numérique d’Astronaute est attachée au contrat de participer à jouer un nouveau « jeu de société ». Dans celui-ci nous devons découvrir et diffuser les règles et savoirs élémentaires qui permettent de faire partie de l’équipage du vaisseau Terre pour en maintenir l’abondance et l’harmonie.

Votre création monétaire est alors « investie » au travers du lieu, Oasis que vous occupez. Il a à charge de redistribuer ces sommes comme primes à l’apprentissage, la mise en pratique, des techniques et talents qui procurent l’autonomie face aux éléments et améliore l’art et le plaisir de vivre…

Cette façon de confronter les individus et leurs habitudes en pleine forêt, permet à la conscience de faire face à ses rêves et sa capacité à pouvoir les réaliser. Cette expérience augmente la capacité individuelle à assurer la création de ses rêves par nous-même, et grâce à son cercle « N+2 » d’amis d’amis.

Si vous acceptez cette mission, et apportez vos talents à l’aventure, vous obtenez le visa MadeInZion à coller sur votre « Passeport Terre ».

Cette identité numérique (dont vous possédez les clefs) vous permet de contrôler et faire évoluer votre dossier numérique au travers des Stations IPFS, Astroport One. Ambassades assignées à chaque lieu.

Extraterrestres, réservez vite votre embarquement sur https://qo-op.com
Il n’y aura pas de place pour tout le monde…


Autres projets de terraformation ?

Par usage excessif de monnaie dette, l’ extorsion de consentement par la violence ou l’imposition de position dominante, nous disqualifions les actuelles propositions faites par Elon Musk de Terraformation martienne, ou les « Émirats » et le projet fanatique de cité État Neom

En fait, Astroport n’est pas simple à appréhender, puisqu’il s’agit d’un « protocole » appliqué à l’immense « disque » de tous nos ordinateurs que « fabrique » IPFS (le système de fichiers interplanétaire). Cela crée un nouveau réseau de réseaux structuré en une multitude de toiles de confiances reliées à chaque « clef/individu » « Moa » reliées en réseau d’amis d’amis (« N+2 ») au lieu du réseau « internet » actuel qui relie tout le monde à tout le monde (« N+7 » : on est tous amis sans le savoir).

Afin de sortir de cette situation dangereuse ou n’importe quel algorithme de type « Intelligence artificielle » peut outrepasser la conscience que nous avons de la propagation de nos données et s’en nourrir à notre insu.

Nous travaillons sur une application qui permet de sauvegarder de l’Internet actuel des capsules multimédia au travers d’un journal personnel public ou « privé » partagé selon les 5 niveaux de « confiance ».

La « pré-version » Astroport.ONE est mise en démonstration le 21 juin lors du festival Été Libre.
Nous inaugurons la première ambassade du crypto-pays « MadeInZion » qui assure la performance de terraformation.

En attendant la suite, je t’invite à venir sous Linux
Contacte les https://chatons.org va sur le forum https://framacolibri.org/

Et apprendre quelques rudiment de BASH si tu veux programmer ‹ Astroport ›.

On ne saurait être Libre avec un outil propriétaire !

10mai

www.lab-origami.fr

J’ai vu naître et fait grandir Internet.

Ce réseau qui relie les gens, selon la bienveillante envie de tous nous relier. Comme un immense réseau de frères et sœurs, de partenaires, d’humains libérés de leur village pour rejoindre la ville cybernétique mondiale.

Oui, parce que vivre en ville c’est accepter de perdre le contrôle des moyens de sa subsistance. D’accepter la dépendance qui nous oblige à manipuler un outil qu’on ne sait, ni ne peut fabriquer seul.

Cette structure propre à avoir fait « évoluer notre civilisation » parce qu’elle réunit les gens, facilite leur vie, leur permet de se reposer sur les autres, en gardant confiance est en train de vaciller.

En effet, la Nature, bien qu’elle déteste le vide, ne permet pas de croître indéfiniment sur un territoire trop petit et bien qu’elle soit généreuse, notre avidité à la contrôler, à la conquérir, elle est en train de mourir et risque de n’être qu’un souvenir pour les enfants de maintenant. C’est de la Nature en entier dont je parle, de celle de l’homme, de celle de l’arbre, de celle de l’eau, de celle de l’air, de celle résultant des changements qu’on y opère.

Ce fou projet qui devant nos yeux n’est au final qu’un village planétaire de fous qui font confiance à des promesses qui n’aboutissent jamais. Obligé d’obéir aux injonctions contradictoires d’un inconnu système qui nous dirige.

Ne souhaiteriez-vous pas essayer de vous diriger par vous-même?

Ne souhaiteriez-vous pas découvrir les autres façons de vivre ensemble avec l’ensemble de la Nature en apprenant à la connaitre, en découvrant que sans devoir courir après une dette mille fois remboursée aux premiers pirates qui ont pris possession du monde, on vivait bien.

Pirate. Oui! Qui peut droit dans les yeux avouer qu’il ne l’a jamais été.

Qui ici bas osera dire qu’il est temps de changer tout. Qui saura avoir confiance en son enfant intérieur?

Maintenant Internet a grandi. Les anciennes lignées qui dirigent notre destin et nos mœurs y ont ouvert des boites mail. Découvert de leur supercherie par les administrateurs du réseau dont j’ai eu l’honneur d’assurer la charge. Il se sont enfuis dans l’Univers cryptographique pour continuer à agir dans l’ombre que cette technologie mathématique procure à celui-qui en fait usage.

Désormais plus aguerris à cet outil, les voilà toujours discrètement, enfin pas tant que cela parce que leur stratégie est celle du choc, à manigancer la prolongation de leur fallacieux contrats et de la dette perpétuelle qui nous est attribué pour juger de notre bon comportement au maintien de l’achèvement de leur rêve à eux, les riches, les nantis, les bien-nés.

Ce rêve dont nous vivons un échantillon et qui ne peut exister si nous ne sacrifions pas 5 planètes à sa réalisation.

Bientôt ce sera le « crédit social » qui fera le tri, entre bon et mauvais citoyen. Bientôt, les conséquences de la gestion catastrophique du monde nous devrons payer. Cela pour avoir le droit de prendre un avion, de conduire une voiture, d’habiter une maison, d’avoir la lumière, l’eau et le gaz à tous les étages. Le droit de déféquer dans l’eau potable, sans devoir se poser la moindre question à propos de la symbolique et l’effet qu’à cet acte sur tout ce qui nous entoure.

Vraiment, je ne peux plus attendre. Ne vous attardez pas trop non plus. Même si la crypto protège celui qui la maîtrise, elle n’est pas encore généralisée et sa façon de l’être décidera de la façon dont nous vivrons.

Vraiment, nous devons ré-apprendre à faire de ce monde le paradis qu’il était originellement. Venez, il est temps de récupérer nos clefs, le monde sera le même si nous y allons tous. Il suffira de changer la façon dont nous nous faisons confiance. En pair à pair cette fois et entre amis uniquement.

2 « J'aime »

VOLÉ (E) VENDU(E) ET BREVETÉ(E)

Les administrations françaises, ça n’existe pas. Ce sont des commerces privés, donc sous le régime des contrats. Vous n’avez pas à faire à des fonctionnaires mais aux employés, sans pouvoir, de ces sociétés ! Exemples :

Éducation nationale 110, rue de Grenelle 75007 Paris. Activité Principale de l’Entreprise, (APE) : 8411Z, immatriculée sous le N° SIRET : 110043015 00012, créée le 23 juin 1981.

CAF du Tarn : SIRET 7771876910002001, APE 8430C, créée le 01.01.1900.

Région Occitanie : SIRET 2000537900014, APE 8411Z, créée le 01.01.2016.

Mairie de Lavaur : SIRET 21810140000149, APE 8411Z, créée le 01.01.1978.

Hôpital de Lavaur : SIRET 26810008800015, APE 8610Z, créée le 01-03-1983.

La CPAM du Tarn : SIRET 77718768300027, APE 8430A, créée le 31.12.1899.

Mairie de Toulouse : SIRET 21310555400017, APE 8411Z, créée le 01.01.1978.

Pôle emploi (siège) : SIRET 13000548100010, APE 8413Z, créée le 19.12.2008.

Pompiers de Lavaur : SIRET 38022516900016, APE 9499Z, créée le 01.10.1972.

Département du Tarn : SIRET 22810001200019, APE 8411Z, créée le 01.03.1983.

Trésorerie de Lavaur : SIRET 213388577236169, APE 8411Z, créée le 16.09.1983.

École primaire de Lavaur : SIRET 21810140000057, APE 8520Z, créée le 21 12 1983.

Trésorerie Toulouse amendes : SIRET 13000835200739, APE 8411Z, créée le 21.12.2009.

Direction générale des douanes : SIRET 12002301500031, APE 8411Z, créée le 23.06.1981

L’assurance retraite Midi Pyrénées : SIRET 77695039600072, APE 8430A, créée le 16.11.1992.

Communauté de communes Tarn Agout : SIRET 20003402300016, APE 8411Z, créée le 01.01.2013.

Direction Départementale des Finances Publiques Tarn : SIRET 1300128420001, APE 8411Z créée le 01.11.2010.

Direction départementale des services vétérinaires du Tarn : SIRET 1300098700018, APE 8412Z, créée le 01.01.2010.

Direction départementale de la sécurité publique, (commissariat de police de Castres), SIRET 17810151500058, APE 8424Z créée le 18.01.1985.

C’est la même chose pour la police Nationale : SIRET : 1200150290032. Elle est même inscrite au registre américain de Washington DC sous le D-U-N-S N° : 57-900-5547. La gendarmerie est aussi une entreprise privée depuis 1995. SIRET : 81362351900010. Deux personnes détiennent ses bâtiments par l’intermédiaire d’une SCI capitalisée à hauteur de 1000 € ! Ces firmes sont déclinées chez nous sous la forme d’établissements secondaires (gendarmerie de Lavaur SIRET : 15700026600013 créée le 01.03.83).

Même République Française Présidence est sous ce régime : SIRET : 100000017 00010. APE : 8411Z. Ce commerce privé est soumis à Uniform C ommercial C ode ( UCC ) : D-U-N-S N° : 54-247-2212 sous la dénomination COVERNMENT OF FRENCH REPUBLIC !

Bien que dotées d’un nom commercial aux fins de faire croire que ce sont des administrations, ce sont des affaires nanties d’un SIRET et d’un code APE. Or sur infogreffe, on voit qu’elles ne sont pas inscrites au registre du commerce ! C’est de la fraude. Elles travaillent au noir ! Nous avons là un match de perfides qui est fait aux PME, pas de la concurrence libre et non faussée. Et n’étant en règle ni avec les lois de la république ni avec celles du commerce, elles n’ont pas le droit d’ester en justice. Art 32 : est irrecevable toute présentation émise par ou contre une personne dépourvue d’agir. Du coup, quand on refuse de payer des impôts, charges taxes ou amendes, elles ne peuvent pas obtenir d’un juge, le titre exécutoire nécessaire pour ordonner une ATD, (saisie Administrative à Tiers Détenteur). Leurs prélèvements sont alors illégaux ! Mais qui le sait ? Combien se laissent voler sans rien dire ?

Ce pillage de nos moyens collectifs a été rendu possible d’abord par le fichage des français. C’est le régime de Vichy qui rend la carte d’identité obligatoire en 1943. Depuis octobre 1955, elle est redevenue facultative, mais ce contrôle est resté. Car toujours aussi fourbe, l’État nous contraint à la présenter dans les situations suivantes : examen ou concours, voyage à l’étranger, inscription à Pôle emploi, inscription sur les listes électorales et vote aux élections, opérations bancaires : paiement par chèque et retrait aux guichets des banques ! Aujourd’hui cette tactique est utilisée pour les vaccins pas obligatoires, mais le pass sanitaire est nécessaire pour les Ehpad, les cliniques, les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap et lors de voyages vers de nombreuses destinations.

Ensuite, il y a eu la trahison de deux socialistes : Vincent Auriol de Toulouse et Paul Ramadier de Decazeville, qui nous ont vendus à la bourse de New York le 16 décembre 1947. Puis en 1995 par l’OMC, entreprise privée depuis 1948, qui a fait signer l*’*accord général sur le commerce des services (AGCS). Et depuis, elle continue la privatisation déjà bien entamée : les administrations comme vu ci-dessus ; avec aussi les équipements collectifs : autoroutes, parkings, aéroports ; et les entreprises : EDF, Le Loto, La Poste, Renault, etc. Nos élus ne gèrent pas le bien commun, mais les firmes privées du grand capital.

Et en décembre 2021, on apprend que la Cour suprême des États Unis a statué que les personnes injectées dans le monde entier ne sont plus des humains, mais des produits, des biens brevetés… Elle nous avertit que : « par une vaccination à ARN modifié , (ARNm ), la personne cesse d’être humaine et devient la PROPRIÉTÉ du titulaire du brevet de vaccination géné­ti­quement modifié, (GEN), car elle possède son propre génome, donc plus humaine mais transhu ­ mai ­ n e , catégorie qui n’existe pas dans les Droits de l’Homme. Sa qualité de personne physique et tous ses droits y afférents sont perdus. » Dans ces conditions, nous ne serons que des marchandises ad vitam æternam, puisqu’il faudra se faire injecter quatre fois par an. Intimidation ? Menace réel­le ? Bluff ? Peut-être, mais elle prétend que depuis 2013, toutes les personnes vaccinées avec des ARNm (modifiés) GM, sont légalement identifiées comme trans-humaines et ne bénéficient d’aucun droit ou protection d’un État. Cela s’applique dans le monde entier, car les brevets de la technologie GEN-POINT sont contrôlés par les États-Unis, juridiction où ils sont enregistrés.

Résumons : fichés puis joués en bourse depuis 1947, considérés comme de la camelote mais obligés de payer des impôts charges taxes et amendes, nous sommes traités comme du bétail.

On peut conclure ainsi : les soi-disant « zélites », qui se sont crues à l’abri en collaborant, se sont faites piéger en premier. Elles sont désormais zombifiées ; et en plus, elles ont participé à répandre d’immenses souffrances, la pauvreté, la servitude, la maladie, la tristesse, la peur et la mort. Elles sont même LE danger principal, puisque commandées à distance et à leur insu par des volontés extérieures à elles mêmes. Si elles persistent à se faire vacciner souvent, elles n’auront bientôt plus de conscience personnelle. Elles y auront laissé leur âme et leurs mémoires, perdu leur humanité, acquis le statut d’esclaves en tant que machines brevetées. C’est en tous cas ce qu’affirme la Cour suprême des USA. Il est probable que ce soit réversible, qu’on puisse leur réattribuer santé et libre arbitre, mais en attendant, elles sont sous contrôle, un risque pour l’humanité.

Alors on fait quoi pour aider les piquousés déclarés non humains comme le maïs transgénique ? D’abord on les encourage à détoxifier leur corps ; puis on leur fait prendre conscience que pour qu’une entreprise privée puisse interagir avec des humains, il faut qu’elle lui fasse approuver un contrat, un devis par exemple, et ce sans erreur, sans dol et sans violence. Il est donc logique de leur conseiller aussi, de ne plus jamais rien signer à une « pseudo administration » : feuille d’impôts, acte de naissance, pièce d’identité, même pas pour voter. Mais avec les anciens pactes ? Il y a bien accord entre les vaccinés et Pfizer, AstraZeneca, Moderna, ou Johnson & Johnson, puisque l’injecté a accepté. Toutefois ce n’est pas un consentement éclairé, et à mon avis il y a dol puisqu’il ne sait même pas la composition de ce qu’on inocule dans son corps. En plus il y a souvent violence, car l’autorisation a été arrachée sous la menace d’une con­traven­tion, du licenciement, de l’exclusion (loisirs, commerce, voyages, etc.). Cette discrimina­tion est punie par trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende ; mais cela suffit-il ?

Ton enquête sur le sujet semble avoir été très poussé! Il est en tout cas précis dans le détail de la « privatisation massive » en cours. Pour regarder la situation de plus « loin ».

  • Tant que nous gardons les jetons et la carte de joueur émis par les organisateurs du jeu de société nous y jouons toujours…
  • Pour faire société, les humains cherchent à établir un « contrat social » qui assure un « art de vivre » (sécurité, bonheur, partage)
  • Un « contrat social » est en fait un accord collectif à respecter et transmettre des règles qui maintienne la stabilité de celui-ci et la confiance en leur respect par tous.

  • Avec la June nous avons un nouveau jeton, sans aucun jeu précis.
  • Avec Astroport et son stockage 100% blockchain entre amis dans IPFS, nous pouvons y écrire et partager ce que l’on veut selon tous les niveaux de sécurité et de confiance imaginables.
  • Avec Astroport 20:12, nous jouons ce Jeu d’un nouveau monde totalement pair à pair entre amis heureusement, avec monnaie libre, visa MadeInZion.

Dans ce premier « type administratif », les Astronautes s’engagent à mettre leur talents à profit du groupe qui « terraforme la planète en forêt jardin » pour promouvoir un « art de vivre » plus proche des arbres.

Maintenant, ce tiddlywiki est un exemple d’exploration du « niveau administratif » (ici en accès libre, mais normalement diffusé par le « stargate connecté aux amis de niveau 3 ») du joueur qui revêt sa combinaison ‹ astronaute › permettant de jouer.

Ici, nous pouvons démarrer un autre système de contrats, basé sur de nouvelles règles, logiciels et données 100% libre.
https://tube.copylaradio.com/ipns/k51qzi5uqu5djvxi4xz9a5y48950zoy282bp98c6v90563x7y0jsqd896gv8ze

Lors du festival Été Libre. Les visiteurs seront projetés dans le futur, où « Être Libre » ils acceptent leur nouvelle identité ‹ astronaute › et reçoivent DU pour un « contrat à l’essai de 3 jours » qui permet d’expérimenter les règles et principes du JEu de société « MadeInZion ».

NB: Vous pouvez forker ce tiddlywiki, imaginez la version de votre jeu de société qui permet de collecter des ‹ junes › et/ou des certifications.

  • Ca peut être un simple site, un site constitué des sites d’un groupe, de leurs articles avec certains tag.
  • Cela peut être relatif à la qualité des ‹ articles ›, la valeur de ses ‹ talents ›… Ici, tout est classé par ‹ media ›, ‹ type › et ‹ tag › dans cet univers à adressage direct IPFS, tout peut devenir blockchain, le fichier est au block0, les contrats pour remonter la chaîne peuvent s’y empiler de la façon souhaitées.

Le format json est hyper libre et évolutif.

[
  {
    "text": "<video controls><source src='/ipfs/QmNTTqstLMtF4vKLUXdT36LufRMmfjXgqsE5MXwLhcvyNJ' type='video/mp4'></video><h1>Ce_qu_il_faut,_ce_n_est_pas_une_constitution_mais_des_citoyens_constituants_</h1>",
    "title": "Ce_qu_il_faut,_ce_n_est_pas_une_constitution_mais_des_citoyens_constituants_",
    "type": "text/vnd.tiddlywiki",
    "mime": "video/mp4",
    "cat": "youtube",
    "screenshot": "/screen.png",
    "ipfsroot": "QmYP5svepmu9rfj53Knmt6YnXjMfgoJq9yLfrP2z9MFo72",
    "file": "Ce_qu_il_faut,_ce_n_est_pas_une_constitution_mais_des_citoyens_constituants_.mp4",
    "mediakey": "YOUTUBE_moc.ebutuoy.www_qIdnl4Cz4vM",
    "ipns": "k51qzi5uqu5dk4h94ccp9kuh2y23ketscz0ewbttkwd78jwk2a5uu1e2gnbgyz",
    "tmdb": "moc.ebutuoy.www_qIdnl4Cz4vM",
    "tags": "youtube astroport Savoir Science Humain Eveil noplayer" 

  }
]

youtube

On retrouve cette vidéo sur le VISA du « Passeport Terre » de ‹ user › (alias user11tertre28) qui possède bien sûr aussi un portefeuille June :wink: des clefs pgp, des journaux de medias « sous clef ou pas » et si c’est un humain, se fera certifier pour confirmer qu’il a bien compris qu’il est unique et qu’il a envie de venir jouer à cette nouvelle « coopétition pair à pair », 100% blackchain, 100% fairplay.

Le Géconomicus en Vrai, se découvre tel un jeu de rôle massivement multijoueur de crafting offgrid (artisanat hors réseau) distribué en pair à pair qui partage ses plans de constructions « facile/récup/DIY » entre Oasis et Astronautes.

Venez découvrir un autre futur, celui où collectivement ne sont utilisés et transmis que des outils, logiciels et monnaies libres!

Réservez votre semaine, venez expérimenter un Monde Libre, version Forêt Jardin.

Après le vernissage de l’expérience jardin forêt « sol vivant » le 25 nov 2021

- 21 juin 2022 - Vernissage de l’expérience numérique interplanétaire

Le réseau IPFS entre amis « Astroport » fonctionne depuis la forêt…
Plus besoin de YouTube pour héberger et diffuser ses vidéos :wink:

Chaque Astronaute dispose désormais de son journal de bord pour rapporter ses expériences lors de la performance de terraformation.

Capture d’écran du 2022-06-24 03-13-05