💾 NOUVEAU Ğ1 BILLETS

La fraude = billet sans ğ1 vĂ©ritablement contenu dans le compte portefeuille associĂ©.
Allo rimek, réfléchi stp. Merci.

Il suffit de flasher le QRCode avec Cesium pour vĂ©rifier quel montant s’y trouve.
Le G1Billet est un super outil de communication et permet la fluiditĂ© des Ă©changes lors de GmarchĂ© (justement le moment oĂč on a besoin de rapiditĂ© des transactions que Duniter n’arrive pas suivre)


Dans ce cas autant que plusieurs créateurs monétaires impriment leur billets (à leur effigie) et les remplissent avant de rencontrer les autres. Si fraude il y a, elle est proportionnellement insignifiante par rapport à la facilité que procure ce support.

Personnellement, j’avais choisi le « code Ă  gratter » en effaçant le fichier source, La fraude est plus chiante Ă  pratiquer que de devenir crĂ©ateur monĂ©taire Ă  son tour (ou risquer de perdre ce statut).

Je trouve que beaucoup de monde, obnubilé par la sécurité et le « zéro défaut », oublient que dans « Toile de Confiance », il y a le mot confiance, pas méfiance.

6 « J'aime »

Si cĂ©sium est accessible alors il n’y a aucun interet au bifton.

Nb: le terme plus approprié que confiance ici est Reconnaissance (cf BIEN CONNAITRE)

On dirait que tu n’as jamais participĂ© Ă  un GmarchĂ© avec plus de 50 personnes :wink:
Je parle de vélocité de la monnaie, elle est aussi importante que son existence.

4 « J'aime »

C’est moi qui ait organisĂ© les plus gros ğmarchĂ© auquel tu as participĂ©, et j’ai expliquĂ© plus haut l’intĂ©rĂȘt alors des simples billets de tombola estampillĂ©s.

Nb: les cartes bleuesğ1 avec douchette reliĂ©es Ă  un logiciel seraient pertinentes.

Ce qui est triste @qoop c’est que tu montres depuis 4 ans ĂȘtre incapable d’écouter vĂ©ritablement.

Il existe un prototype. Le G1Tag / G1Tx, basĂ© sur IPFS et Duniter
 En sommeil pour le moment. Il ressortira peut-ĂȘtre lors des hackathons « Astroport ONE » cet Ă©tĂ©.

Communiquer nĂ©cessite un canal d’information bidirectionnel.
Écouter pour obĂ©ir? Ou Ă©couter pour comprendre? Et faire Ă©voluer la façon dont on pense et agit. On essaye, on se trompe, on apprend. Je ne sais faire que ce qui m’amuse.

4 « J'aime »

On peut " bien connaitre " un escroc, ce terme n’est pas du tout appropriĂ©.

oui, escroc n’est pas appropriĂ© . toute valeur est relative Ă  l’observateur, un escroc selon l’un peut ĂȘtre perçu comme un gentleman par l’autre.
On peut bien connaĂźtre n’importe qui, inconditionnellement (cf revenu de base), ce qui importe est de bien connaĂźtre la personne certifiĂ©e.

Le lien est mort.

Tu utilises quoi comme logiciel pour faire le montage ?

Sympa !

T’es quand mĂȘme sur un rĂ©seau monĂ©taire dotĂ© d’une toile de confiance. Ça pose les base d’une rĂ©flexion : remettre l’humain au cƓur de l’économie Ă©tait un principe fondateur et fondamentale.

Si tu as peur du risque de fraude, c’est donc que tu ne crois pas suffisement en la monnaie libre ou Ă  remettre l’humain au cƓur de la libre Ă©conomie (Ă©cono-libriste).

2 « J'aime »

Non pas remettre mais mettre nouvelement l’humain au centre de la crĂ©ation monĂ©taire et non le crĂ©dit bancaire.

Le risque de fraude est inherent au pfh putain de facteur humain constituĂ© entre autre de bĂȘtise.

En tout cas chacun peut librement faire ce qu’il veut tant qu’il ne nuit pas physiquement ou psychologiquement à l’autre. Pour revenir au sujet.

Astroport ONE en émettra cet été.

:woozy_face: :face_with_spiral_eyes: :roll_eyes: Heureusement tout le monde n’est pas du mĂȘme avis
 Exemple :

:point_right: Coupons de V.I.E

un concours de b*** en guise d’argumentation :face_with_hand_over_mouth: SĂ©rieusement :face_with_raised_eyebrow:

J’ai plutît l’impression que c’est l’inverse.

:grimacing: Laisse moi te rappeler quelques flyers concernant la promotion de la monnaie libre


image

image

image

Si la formulation : « remettre l’humain au cƓur (ou au centre) de l’économie » te pose un problĂšme, libre Ă  toi de rĂ©diger des nouveaux flyers qui seront en parfaite osmose/harmonie avec tes propres reformulations/convictions.

Le risque de fraude est un ratio que tu es incapable de fournir.

PFH = Putain / Précieux Facteur Humain
You are


3 « J'aime »

Les flyers peuvent se tromper. :wink:
J’ai eu beau avoir indiquĂ© Ă  plusieurs reprises qu’il ne s’agit pas de remettre mais de mettre nouvelement, ça bloque au niveau du bulbe.

Beaucoup ont tendance Ă  oublier ce point essentiel !

Et encore beaucoup trop de gens ont tendance Ă  oublier que chaque humain(e) est diffĂ©rent(e) et ne pense pas pareil, Ă  croire que pour ĂȘtre humain il faut systĂ©matiquement correspondre Ă  un critĂšre spĂ©cial, ou avoir la mĂȘme croyance, partager les mĂȘmes valeurs.

Être humain c’est ĂȘtre imparfait, c’est faire des erreurs, c’est avoir des failles, des incertitudes
 etc
 ĂȘtre humain ne veut pas dire penser dans le cadre dĂ©finit par le collectif et en ĂȘtre exclu dĂšs que l’on pense autrement. (comme si on perdait son humanitĂ©)

Au contraire c’est plutĂŽt bien vu comme idĂ©e, le problĂšme n’est pas Ă  ce niveau lĂ .

Au final il existe un moyen beaucoup plus simple qui échappe à tout le monde parce que ça bouleverserait trop de chose (éthiquement parlant)

Ce discours vient prĂ©cisĂ©ment confirmer cette crainte d’ĂȘtre faillible, pourtant il existe un moyen trĂšs simple et j’affirme qu’on peut participer Ă  l’économie de la June sans avoir connaissance de la licence. Et je ne suis pas sĂ»r que L’UTILISATION de la june implique la comprĂ©hension de la licence. Sinon Ă©clairez moi svp ?!

La licence concerne les certifs et donc pas les utilisateurs.
Cependant ça ne peut pas leurs faire de mal qu’ils en soient informĂ©.

1 « J'aime »

Je dirais mĂȘme : « La licence concerne les membres, pas les simples portefeuilles » :wink:

À l’inverse de @Mateo qui ne se trompe jamais, Ă©videmment.

Pour une meilleur comprĂ©hension, faut-il prĂ©ciser de lire : « L’art d’avoir toujours raison ou La dialectique Ă©ristique » de : Arthur Schopenhauer

:point_right: https://schopenhauer.fr/

2 « J'aime »

Deux bĂȘtises en 6 mots.

Le mode de pensée occidental fonctionne sur le principe de la critique destructive.

La communication est basée sur des arguments destructeurs.

Ce qui va donner lieu Ă  l’affrontement des idĂ©es.

Ce mode de pensĂ©e propre au monde occidental tient son origine de l’église qui contrĂŽlait les Ă©coles et les universitĂ©s.

Pour préserver la théologie et combattre les hérétiques qui étaient des personnages brillants, la pensée occidentale a pris cette forme.

3 « J'aime »