Etendu de la toile de confiance - Limitation du nombre de membre ğ1


#1

J’aimerais que l’on éclaircisse un important de notre WoT en faisant suite aux quelques échanges que j’ai pu avoir avec @Paulart et @gerard94.

La semaine dernière nous avons décidé de finalement refuser de certifier @Kradesire qui habite en Afrique et qui aimerai amener la ğ1 là bas. En effet sachant que chaque membre doit se situer à moins de 5 pas d’au moins 80% de l’ensemble des membres référents, alors on peut en déduire qu’étendre la toile de confiance aussi loin de son centre actuel aurait pour conséquence de créer un blocage de cette extension, car il est peu probable que les membres ğ1 en Afrique arrivent à rester aussi proche des membres référents, et qu’ils se retrouvent donc bloqués.

De plus, je n’ai pas le chiffre exacte, mais il semblerai que les paramètres de la WoT actuelle ne permette pas de dépasser le million de membre. Quelqu’un pourrait me ressortir le chiffre exacte avec son calcul ?

Je fait suite aux superbes études réalisés par @gerard94, et j’aimerai juste qu’on s’accorde pour savoir si oui ou non on peut communiquer sur la ğ1, monnaie intergalactique, ou bien “simple” expérience de première monnaie libre décentralisé qui aura pour vocation soit d’être remplacé pour une monnaie comportant des paramétrages plus souples au niveau de sa WoT, soit qui admet qu’il est indispensable que la ğ1 doit co-exister avec d’autre monnaies libres, par communautés, du fait de ces limitations.

Que pouvons-nous dire à @Kradesire ?


Bonjour je suis là pour essayer de comprendre le principe
#2

Que c’est beaucoup trop tôt. Un simple constat permet d’avoir une idée :

Bitcoin a actuellement 533 développeurs contributeurs au coeur : https://github.com/bitcoin/bitcoin

Duniter en a 2 - 3 à temps partiel.

Bitcoin est encore loin d’être une monnaie de taille (18 millions BTC x 8000 UNL / BTC / 12 000 milliards UNL Europe = 1,2% / UNL Europe).

Il faut en reparler d’ici 10 - 20 ans pour faire un premier point notamment sur le nombre de développeurs de Duniter qui ne sauraient gérer en l’état plus de 5 000 / 10 000 utilisateurs maximum.


#3

Les paramètres de la WoT sont extensibles. Il n’y a aucune barrière à l’entrée due aux paramètres. Ils ont été choisi et restent maintenus en fonction du nombre de développeurs pouvant maintenir le logiciel.

Il n’y aucune sorte de barrière technique à ce qu’une TdC soit de 1000 milliards d’êtres humains ou plus.


#4

Tu parles de hard fork ?


#5

Je parle du fait qu’il n’y a pas de limites aux membres de Ğ1, à part celles que les développeurs veulent se donner. Et celles que les développeurs veulent se donner dépend du fait qu’il y ait des développeurs, pas des agités de parole ou de l’écriture à tous vents.


#6

Il me semble que si au contraire, ou alors ici tu joue sur les mots.
Pour être plus précis : si l’on se fixe comme contrainte d’avoir la garantie que la TdC est composée en majorité d’humains uniques et non de robots alors il y a bien une limite a la confiance par transitivité (nombre de pas), ce qui donne donc de fait une taille maximale théorique sauf a accorder un stock infini de certifications a chaque membre !

Il y a donc bien une taille limite de confiance, qu’on nomme par abus de langage “limite technique”, même si cette limite ne relève pas de la “technique” mais du niveau de confiance que l’on peut avoir en le fait qu’une TdC est bien composée en majorité d’humains uniques.

Après tout dépend de ce que l’on entend par “technique”, c’est un mots un peu fourre tout…


#7

Tu parles donc de hardfork.

Il y a ceux qui tentent d’expliquer et ne savent pas tout, et ceux qui savent et n’expliquent pas grand chose.

Chacun selon son talent et son utilité.


#8

pas forcément, on peut très bine modifier les règles de la toile sans hard fork, il suffit qu’une majorité de membres calculant soit d’accord :wink:


#9

C’est donc ce qu’on appelle un softfork ? ou encore autre chose ?

J’essaye moi aussi de m’instruire n’étant pas informaticien.


#10

En fait pas forcément non plus, la façon dont le protocole duniter peut évoluer n’a pas de lien avec l’objet de ce fil. Et les termes “hardfork” et “softfork” n’ont pas de définition précise faisant consensus parmi les informaticiens, il y a en réalité une infinité de processus possibles pour modifier des règles du protocole tout en gardant un réseau fonctionnel. Certains étant plus hard (brutaux) et d’autres plus soft (doux) mais ce n’est pas binaire :wink:


#11

En fait je pense peut être comprendre. Modifier les paramètres s’applique quand les calculateurs deviennent majoritaires sur une nouvelle version, Un fork en revanche revient à repartir à un stade antérieur de la blockchain modifiant ainsi une partie de l’historique. Ce qui n’a pas effectivement de rapport avec les paramètres modifiables par consensus sans changer l’historique.

J’ai bon cette fois ?


#12

Non c’est hélas beaucoup plus compliqué, on en à discuter sur ce fil :


#13

@Jean-F un fork formerai une copie de la blockchain. Sur un fork (hard ou pas), il y aurait en finalité 2 blockchain différentes qui continueraient d’exister. C’est ce qui c’est passé avec bitcoin et bitcoin cash par exemple, et c’est assez commun dans le milieux blockchain, et plus largement le milieux open source.
Hors ce n’est pas le but ici.

@elois mentionne donc que pour changer le fonctionnement de la blockchain, il suffit qu’une majorité de noeuds installent une dernière mise à jour. Cette mise à jour peut comporter bon nombre de modification du code monétaire, comme ça a déjà été le cas. Mais ce n’est pas sans risque.

Oui on est bien d’accords sur l’emploi du terme technique ici.

Il s’agit bien de paramétrage de la toile de confiance inscrits dans le code la ğ1 par duniter. Ces paramètres sont variables.

Donc en conclusions d’après toi @elois cela n’est pas du tout bloquant, car c’est évident que le moment venu, une majorité de nœuds mettra à jour leur version pour modifier ces paramètres qui si ils restent en l’état, seront forcément bloquant un jour ou l’autre ?
Aucun risque de fork à ce niveau là d’après toi ?


#14

La garantie d’aujourd’hui de Duniter, reposant principalement sur la règle de distance actuelle (5 pas), n’est pas nécessairement celle de demain.

Il n’est pas dit, par exemple, que demain on ne découvre pas une propriété très intéressante et non exploitée des graphes et qui permettrait de remplacer avantageusement la règle de distance. Par exemple, tu as développé des indicateurs (centralité, qualité) qui sont potentiellement des indicateurs alternatifs pouvant former une règle plus efficace.

Mais aussi plus simplement il se peut que la règle de distance devienne dynamique, et monte à 6 pas si N > 500.000 et que la centralité moyenne serait de ‘X’ car on aurait noté que l’attaque Sybil devient alors très restreinte dans de telles conditions.

Bref, la Ğ1 actuelle est limitée en taille, mais nul doute qu’il est possible d’augmenter significativement cette valeur. Encore faut-il des gens pour étudier et réaliser tout cela :slight_smile:


Comment fait-on dans la pratique pour s'assurer que quelqu'un qu'on s'apprête à certifier n'a pas d'autre compte membre certifié ?
#15

Voilà un problème qui s’oppose au niveau de l’Afrique. Que faire ?? On ne peux pas être dans la lutte…


#16

Il me semble qu’il y a deux options possibles :

  • patienter jusqu’à ce que la toile Ğ1 (ou d’autres monnaies libres) atteignent votre région,
  • démarrer vous même votre propre monnaie libre (potentiellement à l’aide du logiciel Duniter).

Dans le premier cas, l’attente risque d’être très longue.

Dans le deuxième cas, vous devez être conscient qu’il vous faudra quelques développeurs (au moins un !) solides pour porter le projet localement. Pour prendre une analogie, considérez que nous venons d’inventer une prothèse de jambe révolutionnaire, mais comme c’est un prototype, chaque articulation est susceptible de se casser de temps en temps, les liaisons aux nerfs peuvent se détacher à tout moment, en cas de saut un peu brusque c’est l’ossature qui risque de lâcher, bref il vaut mieux avoir un bricoleur pas loin pour réparer dans l’urgence si vous ne voulez pas vous retrouver sur le carreau du jour au lendemain.


#17

@Kradesire oui il faut bien comprendre que le logiciel Duniter permet de recréer des monnaie comme la ğ1, mais cela nécessite quelques connaissances techniques.

Tu penses pouvoir réunir des développeurs informatiques autour de toi ? ^^


#18

Il faut un très haut niveau en informatique. Quelques connaissances sont très insuffisantes.


#19

Des développeurs informatique autour de moi non, je pense pas les réuni