Entreprise utilisant la Ğ1 :Comment tenir sa comptabilité déclarer et payer ses impôts?

Non ,il vit de l’utilisation de la monnaie bancaire , utilisation qui engendre ensuite a fortiori impôts et taxes.

Non , sauf s’il n’existe pas d’ actif stipulé en contrepartie de l’echange dans la déclaration.
(Cf contrôle fiscal).

Libre à chacun de croire sans vérifier.

1 « J'aime »

Moi le vois plutôt à l’inverse, les recettes de l’état sont impôts taxes et contributions, (autrefois parfois payé en nature), la mise en place de la monnaie a facilité ces prélèvements.

Quand ce n’est pas vérifiable je préfère imaginer le pire. Seul l’avenir nous dira si je me trompe.

1 « J'aime »

As tu deja subi un contrôle fiscal ?

Nb: c’est à partir de l’utilisation de monnaie bancaire (que l’etat appelle monnaie ) par les agents non bancaires que l’etat préleve alors impôts et taxes.

Le cycle commence par l’utilisation et non par l’impot.

1 « J'aime »

Cette discussion me rappelle le fait que beaucoup de gens « croient » que les dépôts en banque permettent les crédits. En fait c’est l’inverse, ce sont les crédits qui permettent les dépôts

il faut que la monnaie soit créée pour être déposée (ce qui est pareille pour toute monnaie, incluant la June)

Donc c’est bien le fait que l’État utilise une monnaie-dette qui est créée par un crédit qui provoque la nécessité de faire des impôts pour rembourser le crédit qu’à fait l’État. (que cette monnaie soit créée par une entité privée ou directement par lui - le point ici est la création par un crédit - la différence public/privé se fait alors juste sur les intérêts)

Toute monnaie créée par un « crédit » provoque un « remboursement » - au niveau d’un État cela s’appelle « demander des impôts »

Pour le point de vue, de financer des Biens Communs (heu l’État finance des Biens Communs - peut-être ?) ou des services d’État et choses similaires - Qu’est-ce qui nous empêche de les financer autrement ? l’impôt, est-ce le seul moyen ? on manque d’imagination ?

Et pourquoi « croire » que « l’État » (au fait, c’est qui se truc ?) n’accepterait rien d’autres que le système des impôts est vraiment un manque d’initiative. Vade retro Satanas, sort de ce corps !!!

La mutualisation ? Les cotisations ? … etc… ? au fait, le système de Santé en France (au moins à l’origine) a été financé par les impôts ? Heu, non, pas du tout !

Enfin, pourquoi l’administration refuserait une solution plus efficace, moins coûteuse en monnaie-dette (dont elle a besoin, relire le cheminement du dessus) et qui simplifie sa vie… c’est mal les connaître - leurs patrons sont juste des politiciens - ils aiment bien se faire re-élire et l’administration fera ce qu’ils disent… (on le voit bien avec le Covid-19)

3 « J'aime »

une oeuvre d’ art jvous dit

En d’autres termes, la loi naturelle est implacable et inviolable contrairement aux lois de la république ou toute autre loi que l’humain peut inventer. Il n’y a donc pas lieu de critiquer la loi naturelle ou de la refuser.

Exemple : on peut très bien essayer de refuser la loi de la gravité, ne pas accepter de s’y soumettre, mais lorsqu’on saute d’une falaise on finira implacablement en bas.

edit : j’avais pas vu l’autre réponse. Et comme ne ne peux pas ajouter un message de plus en réponse…

En réponse à Entreprise utilisant la Ğ1 :Comment tenir sa comptabilité déclarer et payer ses impôts? - #92 par bou2fil

C’est probablement à toi de fournir un taux de change acceptable et honnête en se basant sur des biens ou services similaires.

C’est déjà le cas dans l’immobilier par exemple. Sans qu’il y ait de vente et un prix en euro UNL, le fisc peut très bien te demander d’estimer la valeur d’une maison pour un droit de succession ou pour un impôt sur la fortune. Et si tu te trompe et que tu est de mauvaise foi, tu peux avoir un redressement.

Un rescrit serait une manière d’assurer un taux de conversion accepté par le fisc

Un taux de change s’applique dans un échange entre deux monnaies à l’instant t de l’échange .
Or pour l’état le DU de Ğ1 n’est pas une monnaie , lorsque quelque chose est échangé avec des DU de Ğ1 il n’y a pas de monnaie utilisée donc pas de taux de change (et pas d’impôt).

Lorsque de la monnaie dette d’état est échangée avec des DU de Ğ1 ou tout autre actif numérique (cyber monnaie) , il n’'y a pas de taux de change mais simplement un impôt à verser au fisc, la flat tax, correspondant à 30% du montant de monnaie dette d’état echangé (dont la moitié servirait à financer de l’aide sociale).

Ce qu’aucune scientifique publiée dans une revue à comité de lecture n’a encore jamais établi.

1 « J'aime »

En fait c’est l’impôt qui n’est pas adapté à la G1.

Que l’état s’ouvre un compte en G1 et on pourra discuter de ce que l’on verse dessus…

Il ne pourra dépenser ses G1 que pour le bien des gens, on tient une avancé sur l’utilisation de l’impôt là!

:slight_smile:

2 « J'aime »

les impôts découlent de l’utilisation de monnaie dette , c’est expliquer ici
leur utilisation appartient à l’Etat, organisme indépendant des utilisateurs de sa monnaie.

Remplacer impôts par « financement des communs » ?

2 « J'aime »

remplacer les mots par d’autres . hum hum

Il n’y a pas de bien communs dans ton monde?

1 « J'aime »

oui ou non, prenez le mot que vous souhaitez.

On voudra aussi financer un service de santé en G1, non?
Pour le cas ou Gmal-quelque-part…

Une défence, pour ne pas que Gme-fasse-écraser par les grandes puissances capitalistes

Une éducation, pour que les enfants puissent toujours dire Gcompris !

On fait comment du coup?
on transfert tous les jours la moitié du DU sur un compte commun?
Et cela remplace toutes les taxes?

Cette partie là est en train de se construire, elle s’appelle G1formation :wink:

Voir le fil « compte de cotisation » mais il peut en exister d’autres dans le futur comme tu le précises pour la médecine ou autre…

3 « J'aime »

Ben jutement puisque tu parles de Gcompris ( :hugs: ), la suite de logiciels éducatifs fête ses 20 ans, ce mois ci ( :partying_face: ) Et c’est « tax-free » / « libre de taxe » ( :smiley: ) :

et aussi :

En fait, il faut juste imaginer que les initiatives en Ğ1 sont dans la zone « duty free » de l’économie. Cela n’empêche pas les projets de se créer progressivement.

@+ :vulcan_salute: :g1:

3 « J'aime »

Oui je connais Gcompris.

Tu penses que la monnaie libre ne remplacera jamais la monnaie dette du coup?

Ça c’est le genre de question qui mérite une large réflexion et une grande dissertation ( :wink: ) pour au final être dans l’impossibilité d’apporter une seule et unique réponse avec certitude.

Soyons optimistes et réalistes… Soyons utopistes…

Je pense que la monnaie libre et la Ğ1 seraient sont déjà une bonne « alternative complémentaire » à la monnaie dette pour de nombreuses personnes et associations (je m’inclue dedans) ; mais je doute que @Galuel reçoive le prix Nobel d’économie, le prix Abel ou la médaille Fields pour sa créativité « humaniste » qu’est la Théorie Relative de la Monnaie.

Heureusement, il ne court pas après les récompenses élitistes et ce n’était visiblement pas son objectif, en rédigeant la TRM qui je dois l’admettre me pose encore quelques questions (heureusement, car tous les humains n’ont pas qu’un esprit purement scientifique).

Affirmer que la monnaie libre remplacera la monnaie dette est une possible utopie, un jour sous une forme ou une autre, sous un fork ou un autre… Après tout, le virus COVID-19 a bien réussi à bouleverser le monde entier malgré sa si petite taille :

https://fr-fr.facebook.com/haykshahinyanofficiel/videos/255585522237069/

Mais comme beaucoup, je serais certainement mort avant de voir ce changement. Ayant bien l’impression que nous retournerons tous ensemble à nos modes de consommations habituelles après le second confinement, tel que nous y sommes retournés après le premier confinement… Tel que nous y sommes retournés, nous retourneront encore dans cette même réalité pour la grande majorité d’entre nous. Ce qui est logique puisque la logistique de cette consommation est universelle mondialisée.

Donc la grande majorité restera prisonnier de la monnaie dette, sauf pour certains qui auront décidé de s’affranchirent (même partiellement) et qui auront compris que l’utopie (sans dogmatisme) est le seul réalisme pour l’avenir de notre humanité et de notre planète :

Donc en parallèle de l’€ ou autre UNL, rien n’empêche d’utiliser la monnaie libre et la Ğ1 dès à présent sans pour autant se réclamer d’un « avant-gardiste » économique.

Oui je sais, j’ai aussi perdu l’espoir de voir, de mon vivant, le jour se lever sur le matin du grand soir ( :worried: ). Et pour comprendre ses 2 dernières phrases, il va falloir une référence culturelle ( :relaxed: ) :

Mais pour atteindre l’espoir du soir d’un monde meilleur pour demain, toute petite initiative (aussi subversive et radicale soit elle) est bonne pour redonner de l’espoir non plus à soi-même mais aux prochaines générations : en ce sens et à mon avis, la monnaie libre fait partie de cet espoir (même si j’ai encore des interrogations).

En outre…

Malgré tout les efforts déployés par la communauté, le logiciel libre n’a toujours pas remplacé le logiciel propriétaire : Pourtant depuis 2012, même le gouvernement (sous différentes mandatures) en fait aussi la promotion dans l’administration, entre autres au travers du SILL :

http://references.modernisation.gouv.fr/socle-logiciels-libres

Partant de là, on peut admettre que le logiciel libre (depuis sa création) n’a pas remplacé le logiciel propriétaire, mais il en demeure pas moins une excellente alternative.

Aussi, je ne pense pas que d’ici 40, 80 ou même 160 ans, la monnaie libre remplacera l’argent dette ; le lobby des banques étant encore trop influent et trop pesant pour laisser la main à cette alternative.

Mais si elle est bien développée, alors la monnaie libre sera une excellente complémentarité pour de + en + de personnes. Et à très long terme, on peut effectivement espérer que… avant qu’il ne soit trop tard, s’il n’est déjà pas trop tard.

@+ :vulcan_salute: :g1:

3 « J'aime »

Super ton post!

Linux fait tourner tout les clouds, je pense…

1 « J'aime »