Entreprise utilisant la Ğ1 :Comment tenir sa comptabilité déclarer et payer ses impôts?

Cette discussion me rappelle le fait que beaucoup de gens « croient » que les dépôts en banque permettent les crédits. En fait c’est l’inverse, ce sont les crédits qui permettent les dépôts

il faut que la monnaie soit créée pour être déposée (ce qui est pareille pour toute monnaie, incluant la June)

Donc c’est bien le fait que l’État utilise une monnaie-dette qui est créée par un crédit qui provoque la nécessité de faire des impôts pour rembourser le crédit qu’à fait l’État. (que cette monnaie soit créée par une entité privée ou directement par lui - le point ici est la création par un crédit - la différence public/privé se fait alors juste sur les intérêts)

Toute monnaie créée par un « crédit » provoque un « remboursement » - au niveau d’un État cela s’appelle « demander des impôts »

Pour le point de vue, de financer des Biens Communs (heu l’État finance des Biens Communs - peut-être ?) ou des services d’État et choses similaires - Qu’est-ce qui nous empêche de les financer autrement ? l’impôt, est-ce le seul moyen ? on manque d’imagination ?

Et pourquoi « croire » que « l’État » (au fait, c’est qui se truc ?) n’accepterait rien d’autres que le système des impôts est vraiment un manque d’initiative. Vade retro Satanas, sort de ce corps !!!

La mutualisation ? Les cotisations ? … etc… ? au fait, le système de Santé en France (au moins à l’origine) a été financé par les impôts ? Heu, non, pas du tout !

Enfin, pourquoi l’administration refuserait une solution plus efficace, moins coûteuse en monnaie-dette (dont elle a besoin, relire le cheminement du dessus) et qui simplifie sa vie… c’est mal les connaître - leurs patrons sont juste des politiciens - ils aiment bien se faire re-élire et l’administration fera ce qu’ils disent… (on le voit bien avec le Covid-19)

2 J'aimes

une oeuvre d’ art jvous dit

En d’autres termes, la loi naturelle est implacable et inviolable contrairement aux lois de la république ou toute autre loi que l’humain peut inventer. Il n’y a donc pas lieu de critiquer la loi naturelle ou de la refuser.

Exemple : on peut très bien essayer de refuser la loi de la gravité, ne pas accepter de s’y soumettre, mais lorsqu’on saute d’une falaise on finira implacablement en bas.

edit : j’avais pas vu l’autre réponse. Et comme ne ne peux pas ajouter un message de plus en réponse…

En réponse à Entreprise utilisant la Ğ1 :Comment tenir sa comptabilité déclarer et payer ses impôts?

C’est probablement à toi de fournir un taux de change acceptable et honnête en se basant sur des biens ou services similaires.

C’est déjà le cas dans l’immobilier par exemple. Sans qu’il y ait de vente et un prix en euro UNL, le fisc peut très bien te demander d’estimer la valeur d’une maison pour un droit de succession ou pour un impôt sur la fortune. Et si tu te trompe et que tu est de mauvaise foi, tu peux avoir un redressement.

Un rescrit serait une manière d’assurer un taux de conversion accepté par le fisc

Un taux de change s’applique dans un échange entre deux monnaies à l’instant t de l’échange . Or pour l’état le DU de Ğ1 n’est pas une monnaie , lorsque quelque chose est échangé avec des DU de Ğ1 il n’y a pas de monnaie utilisée donc pas de taux de change (et pas d’impôt).

Lorsque de la monnaie dette d’état est échangée avec des DU de Ğ1 ou tout autre actif numérique (cyber monnaie) , il n’'y a pas de taux de change mais simplement un impôt à verser au fisc, la flat tax, correspondant à 30% du montant de monnaie dette d’état echangé (dont la moitié servirait à financer de l’aide sociale).

Ce qu’aucune scientifique publiée dans une revue à comité de lecture n’a encore jamais établi.

1 J'aime