DU suffisant pour vivre


#1

C’est quoi ta définition de « les subsistances » ? Je suis pas sûr que tous le monde ait la même définition.

Pourquoi vouloir cette égalité absolument, c’est une idée communiste ce truc ?

Et tu fais quoi des aléas du marché ? Si y’a plus de nourriture à cause d’une disette ? Tu pourras toujours combler tes moyens de « subsistances » avec un DU ?

Désolé, j’ai pas pu me retenir. Si un administrateur, peut déplacer ma réponse dans un nouveau post.


Donnez votre estimation du taux de change €/ğ1 !
Accélérateur de projets en Intelligence collective
Proposition: 30 DU=salaire médian ?
#2

Rien n’empêche que dans le futur une monnaie libre prennent assez de valeurs au yeux des gens pour qu’ils échangent librement repas et logement journalier à un prix inférieur a celui d’1 DU.


#3

Oui, et rien ne le force non plus.


#4

Merci à l’admin :wink:

Pour moi les subsistances c’est le minimum vital

C’est mon idéal personnel, ce qui me rendrait plus paisible mentalement : pouvoir nourrir ma famille même en cas de crash… J’ai dit cela par rapport aux projets qui sont entrain de germer dans ma tête, Je réfléchie à comment utiliser en priorité la Ğ1 localement et comment faire des échanges de services principalement dans la culture (de légumes, fruit… ) en se servant de ce que l’on appel en ce moment la permaculture.

Donc pouvoir assurer nos subsistances déjà au niveau local.

Voilà une partie de ce qu’il est entrain de pousser dans mon cerveau :wink:


#5

Oui, c’est un vrai projet citoyen digne qu’on s’y intéresse, et il me semble que la G1 permet ce genre de projet… J’aurais même tendance à dire que c’est dans son ADN, faut-il encore que les gens qui l’utilisent aient envie de jouer le jeu. Ça m’a l’air d’être le cas pour l’instant, mais quand on sera des millions ce sera moins évident. Ce sera possible si la majorité des utilisateurs est bienveillante. Ce qui revient à poser la question : l’Homme est-il bon par nature ? La réponse me terrifie un peu, mais je garde espoir.


#6

Je ne suis pas non plus sûr qu’en cas de problème l’humain soit toujours aussi bon qu’il l’est quand tout va bien… C’est justement le point central de l’idée Si au niveau local nous arrivons à rassembler un minimum autour de la Ğ1, créer une économie local avec du lien social… De plus grand projet naitront, pour retrouver de l’autonomie, assurer au moins la nourriture pour un village (Tous ensemble). L’oignon fait la sauce !


#7

Sûr ! Pour le moment on s’en fou en peu, mais si on rêve un peu, il faudrait qu’une personne puisse vivre avec son DU… La totale liberté économique n’est je pense pas une bonne chose.

La question c’est est-ce que pour le moment je veux jouer le jeux? Je ne le souhaite pas en ce moment. J’aurais l’impression de me faire exploiter par des gens peu scrupuleux…

Je ne peux pas imaginer donner une valeur en euro ou dollars à nos G1. Ni une valeur en OR baril de pétrole, ou patates. Toutes ses valeurs fluctuent selon la saison la demande etc…

Pour moi le temps de travail serait une bonne solution. (même si je vais me faire encore me faire lyncher…) C’est pas idéal et pose beaucoup de problèmes, je ne chercherais pas ni à imposer un prix calculé à l’aide de cette valeur, ni à imposer ce référentiel, mais il me semble le plus juste.

Il a été calculé (je ne sais ni par qui ni comment) un montant en euro pour le revenu minimum de subsistance. Ce montant représente très (trop) indirectement une charge de travail par la communauté.

Je sais que le DU n’est pas un revenu minimum de subsistance, ni un salaire…

Mais diviser ce DU par le nombre d’heure nécessaire pour assurer la survie d’un individu (sa survie et une vie digne) donnerait selon moi une bonne estimation (selon moi et pour moi en ce moment) de la valeur d’une heure de travail évaluée raisonnablement en respectant les personnes qui n’auraient que ce DU pour vivre…

Je pense qu’il est prouvé et évident pour bon nombre d’entre vous que les prix les valeurs données aux biens et services fluctuent, sans corrélation avec le temps de travail, cela n’implique nullement que cette démarche manque de sens. Je pense vraiment, pour l’instant, qu’un calcul de ce genre serait intéressant.


#8

yep, totalement d’accord avec toi ! c’est ce qui est en train de se passer :slight_smile: Et ce qui medonne espoir est la diversité des gens qu’on retrouve là dedans : les idéologies s’effacent pour laisser place au bien commun que nous partageons tous, c’est un formidable fédérateur et on en a bien besoin en cette époque de clivages systématiques. Pourvu que ça dure !


#9

Et il me semble accessoirement que c’est un formidable terrain préparatoire pour la prochaine étape du libre : la politique. Mais cette opinion n’engage que moi :slight_smile: (oups, c’était destiné à Gerg)


#10

Je suis d’accord et j’applique déjà cette référence dans mon activité. Je travaille des matériaux que je ne paie pas donc je ne les facture pas, je facture mon temps de travail… Au lieu par exemple d’acheter du fil de cuivre pour faire un arbre, je facture le temps que je passe à dénuder du fil électrique de recyclage…


#11

Je ne sais pas ou tu habites mais il existe déjà 34 accorderies en France, 15 au Quebec :

http://www.accorderie.fr/

http://www.accorderie.ca/


#12

Je pense simplement que le temps de travail est un le meilleur étalon de valeur. Pas parfait mais se référer aux MNL ou l’or apporte, il me semble, plus de problème.

Les SEL, LETS, RES et accorderies ont ma sympathie mais ils ne répondent pas aux problèmes de la création monétaire.


#13

En Belgique si les accorderies existent elles sont très marginales. Nous avons surtout les Systemes (ou Services) d’Echange Locaux “SEL” en Wallonie et en Flandre ils utilisent les Local Exange Trading System “LETS”. Tout deux utilisent (tous a ma connaissance) le temps comme étalon de valeur.

Les SEL se différencient en deux groupe les SEL économiques qui considèrent leurs unités comme de la monnaie. Et les SEL sociaux qui rejettent l’idée d’économie.

Les RES, pour réseaux d’échange de savoir sont les seuls qui ne mesurent pas le temps. Du moment que tu partage ton savoir aux autres tu est le bienvenu.

Toutes ces initiatives ont du sens. Elles sont précieuses pour tisser du lien social. Des liens d’entraide.

La G1 fait plus ou moins pareil. Pour un public globalement différent… Et surtout sans une démarche libératrice plus profonde.


#14

Bonjour Ceclic,

tu as le droit de ne pas être convaincu par la monnaie libre.

et rien ne t’oblige à rester parmi nous si tu trouve mieux ailleurs.

va là ou ton cœur te porte et puisse tu y trouver ce que tu recherche ^^


#15

Les uns et les autres sont complémentaires, non ?


#16

oups j’ai du mal m’exprimer…

Je suis convaincu de l’intérêt de G1… Plus que de ces autres projets. Qui ont leurs intérêt assez complémentaires.

Mais le combat de la de la monnaie libre, si il se gagnait impacterait, je crois, plus positivement et plus en profondeur la société. Que ces autres alternatives. ( avec ou sans référentiel de valeur lié au temps )

Je défend juste mon idée que selon moi :

  1. Le temps de travail peut être un référentiel de valeur crédible même au sein de la G1.
  2. Je pense que c’est le référentiel de valeur le plus humain.

Mais je ne veux pas vous imposer l’idée. Non pas par bonté d’âme… Mais parce que ce combat est perdu d’avance :o)… Un jour j’y arriverai (laissez moi y rêver).


#17

Définis “travail”.

Définis “plus humain” et “moins humain”, et donc une unité de mesure qui permet de dire “ceci” > “cela” ou “ceci” < “cela”.

Sans quoi ces mots ne sont que du verbiage pompeux sans fondement.


#18

Ij n’y a pas de combat de la monnaie libre. Tout au plus une adoption volontaire de la monnaie libre par certains. On combat pour vaincre, le principe de liberté réfute d’imposer sa domination.

(ce n’est pas un reproche, la compréhension ne m’est pas non plus acquise)


#19

Tu as raison… Je tenterai l’exercice.


#20

Je ne sais pas… Je comprend, mais en même temps militer pour la liberté n’est elle pas une bataille en soi?

Le système économique me semble tellement injuste que j’ai vraiment du mal de ne pas voir mon adhésion a la G1, comme avant a d’autres monnaie citoyenne moins libre, mais déjà a mon sens plus respectueuse de l’humain, comme la participation a un combat, une lutte pour un système meilleur. Je choisi librement la G1 pour m’opposer tant bien que mal au système qui m’est imposé…

N’est il pas légitime de vouloir se battre contre les injustices et la violence du système économique? Est-ce en soi violent?