De la nature des MLC


#41

Ce que je lis de ta part, c’est exactement comme si tu disais : la Ğ1 est une cryptomonnaie, c’est donc comme le bitcoin une grosse arnaque.


#42

Le bitcoin est il coproduit à égalité spatio-temporelle par ses membres ?


#43

Toutes les monnaies locales sont-elles créées par des banques ?


#44

Oui , de facto.


#45

Pardon, j’ai été imprécis, et ta mauvaise foi a fait le reste.

Ma question aurait dû être : « Tous les projets de monnaie locale ont-il été initiés par des banques ? »


#46

Tous les projets de mlc sont permis d’etre concrétisés par les banques oui de facto.


#47

Ils sont peut-être « permis », mais ils ne sont pas créés directement par le système. Beaucoup viennent d’en bas, de gens qui veulent bien faire mais qui se trompent d’outils. C’est là où ta condamnation violente qui prête d’entrée de jeu aux créateurs de monnaies locales des intentions négatives (mensonge, leurre) quelles qu’elles soient n’est pas constructive.


#48

Merci de ne pas transformer ce que j’ecris Et de ne pas accuser de mauvaise foi alors que vous n’avez pas encore fait l’effort de vérifier.


#49

Il n’existe pas de créateur de mlc puisqu’elles sont des bons d’achat d’unl crées préalablement.


#50

Je parlais bien de créateurs « d’associations » ou de « collectifs » qui gèrent des monnaies locales. Je pense que 99% des lecteurs auront compris sauf toi. C’est là que je dis que tu es de mauvaise foi. Tu détournes totalement mes propos et ce de manière systématique.

Ensuite, je suis parfaitement conscient que certains acteurs des monnaies locales s’accrochent à leur projet même s’ils se sont rendu compte qu’ils ne sont finalement pas du tout la panacée attendue :

  • parce qu’ils ont passé du temps et de l’énergie dans leur projet,
  • parce que même parfois ils vivent de la monnaie locale qu’ils ont créée.

Alors oui, il est évident qu’il y a des gens de mauvaise foi dans le lot, mais ce n’est pas une raison pour en faire une généralité et donc prêter des intentions mauvaises à tous.


#51

Qui parle de mauvaise foi? Pas Moi. Je parle de leurre qui rapporte des bénéfices à quelques uns au détriments de leurrés .


#52

La mlc argentine a permis à des gens de trouver leur bonheur , Monsanto a embauché :-).


#53

Tu sembles confondre des MLC qui ne fonctionnent pas du tout de la même manière et qui n’ont pas les mêmes fondements.

Je pense que @dedesite voulait parler des MLC du mouvement Sol, je me trompe ?

Hors tu parles de l’Argentine, ce qui n’a absolument rien à voir. Tu n’en parle que terme de chiffre, là où il est bon de relevé d’autres facteurs, comme l’usage qu’en font les gens, les circuit courts que cela génère, l’aspect pédagogique sur le fait qu’il est possible d’utiliser d’autres monnaies que l’euros, même si indexé à celui-ci, avec parfois une fonte de la valeur ou d’autres spécificités, ainsi que l’image des billets conçus, avec autant de différence que de région.

Cette affirmation est fausse, il y a bien une forme de création monétaire induite dans une MLC.

Enfermer les euros sur les territoires de vie en les labellisants, c’est une vrai action révolutionnaire, car c’est retirer aux banques leur pouvoir de création monétaire, en appauvrissant leur réserve fractionnaire (même si on est d’accords qu’elle n’est que peu respecté, ça joue tout de même) et à l’inverse, donne plus de pouvoir aux investissements des banques dites éthiques comme la NeF, là on les comptes nantis sont présents, pour investir sur des projets écologiques et de l’économie sociale et solidaire. Il y donc bien dédoublement de la masse monétaire sur une MLC quand on comprend bien ce mécanisme.

Tout ceci sont des aspects positifs qui ne sont pas présent sur des monnaies libres comme la ğ1, ni tout autre monnaie non indexé à l’euro, et il est tout de même bon de le relever et de le comprendre.

En parallèle, il intéressant de noter des initiatives comme à Tera, où ils sont justement en train d’initialiser la phase de financement des premiers revenus d’autonomie, qui consiste en un revenu de base versé en MLC, pour tous les habitants du village, basé sur les moyens de productions locaux.

Les objectifs sont donc différents de ceux d’une simple monnaie libre, les moyens sont donc aussi différents, mais il est tout de même frappant d’en relever les points communs et les passerelles possibles non ?

(PS la moitié des habitants de Tera sont déjà membres de la ğ1 :wink: )


#54

Quelques questions poka, c’est pas hyper clair pour moi ces histoires de création de MLC.

En quoi les € sont enfermés ? Plus bas tu dis qu’il y a création monétaire d’€ lors que des billets de MLC sont créés. C’est pas hyper clair…

Mmmh… En quoi les € placés en banque limitent ils l’émission de monnaie par la réserve fractionnaire ensuite ? (Vraie question, si tu peux détailler les principes techniques sous entendus ici…)


#55

“Cette création de monnaie scripturale en contrepartie d’engagements juridiques de tiers (les emprunteurs) est par ailleurs tempérée par l’obligation de déposer (en monnaie centrale) un pourcentage des dépôts des clients de la banque auprès de la banque centrale (« Réserves obligatoires »), pourcentage devenu relativement faible en pratique.”

:smiley: Ya une page “Réserves obligatoires” aussi.

Pour la zone euro le pourcentage des dépôts est actuellement de 1% il me semble. Donc quand tu dépose 1 000€ de pièces et billets (qui sont appelés monnaie centrale) dans un compte chez une banque commerciale, elle place ces 1 000€ sur son propre compte monnaie centrale a la Banque Centrale Européenne (pour augmenter ses réserves obligatoires), elle te dit qu’elle te doit 1 000€ (pas de la monnaie centrale mais scripturale) et peut maintenant prêter 99 000€ (aussi scripturale), sorti du néant, selon ses propres conditions, à elle-même ou à ses potes, etc… et te facture un pourcentage là dessus :slight_smile:

Quand tu retires de l’argent du guichet (la monnaie scripturale qu’elle dit te devoir), cette banque doit donner de la monnaie centrale qui vient de ses réserves obligatoires. Si ya pu de réserves obligatoires (vu qu’elle n’a vraiment que 1%), elle ne peut payer sa dette, oh mince, tant pis pour toi :slight_smile:

Et quand tu fais un virement vers une autre banque, vu que la monnaie scripturale d’une banque n’a aucune valeur pour une autre banque, c’est de la monnaie centrale qui s’en va des réserves obligatoires de la première banque vers la deuxième banque. C’est pour ça qu’elles flippent que tu te barres chez un concurrent, surtout si t’es riche :smiley:

Bien sûr un particulier n’a pas le droit d’avoir un compte a la banque centrale, et pour devenir banquier ils faut demander aux autres banquiers. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

Désolé pour la digression.


#56

Merci pour les précisions @yyy :slight_smile: Globalement c’est bien ce qu’il me semblait, mais ça peut éclaircir aussi les idées de ceux qui nous lisent :slight_smile:

Du coup, pour revenir sur le sujet des MLC, en quoi le dépot d’€ pour imprimer des billets MLC empêche l’émission de monnaie scripturale ?


#57

Les bons d’achat de monnaie dette que sont les mlc permettent aux banques d’augmenter leur pouvoir de création monétaire , d’emission de crédit, grâce à la monnaie déposée sur leur compte.


#58

Quiconque, entreprises ou ménages, qui possèdent un compte bancaire dans une banque, permet à cette même banque de créer de la monnaie-dette.

Donc si une MLC possède un compte bancaire via une association, bim on est dedans :slight_smile:


#59

Toute mlc est reliée à un compte bancaire. Il faut déposer en banque 1 euro pour qu’elle vous procure 1 sol. Cet euro déposé permet à la banque de multiplier sont ratio d’emission de crédit , les banques adorent les mlc.


#60

Merci pour vos commentaires, mais est-ce qu’on peut laisser le temps à @poka de répondre ? :roll_eyes: