Vous estimez à combien votre compte membre ? (en UNL)

Mdr je ne sais pas dans quel monde vous vivez mais ce n’est pas dans le monde réel.

Bon vous avez une grande assurance pour vous moquez des autres.
Ce n’est pas l’esprit ici.
Maintenant le temps vous permettra de comprendre ce que j’ai tenté de vous dire.
Vous vous en sortirez peut être…
En tout cas utiliser G1 est un choix de sortir de la monnaie dette.

Dire que l’Euro n’a aucune valeur et continuer à en utiliser c’est ça le véritable sens de la moquerie.

PS : Faites un effort pour écrire correctement car c’est illisible.

Tu répètes ce que Hugo à dit.

J’avoue ne pas avoir lu tous les messages.

1 « J'aime »

J’avoue ne pas avoir préciser que celui qui achète un compte membre doit pouvoir s’en servir, c’est dans le contrat de base par défaut lors de l’achat. (je pensais que ça coulait de source)

Mais il peut y avoir des conditions… j’en ai quelques unes en tête mais j’aimerais bien avoir les vôtres. (je parle pour les autres)

En fait, c’est là tout le problème : ce n’est pas seulement une question de prix, sinon l’équation serait relativement vite contre-balancée / équilibrée selon les aspirations individuelles de chacun.

Mais il ne faut pas oublier que le compte membre est aussi la reconnaissance par 5 autres pairs d’être reconnu comme étant un être humain souverain co-créateur d’une masse monétaire libre.

Et qu’il y a aussi un degré de responsabilité sur chaque certification émise pour parrainer (libérer monétairement) un autre humain (dans la limite de 100 certifications max). Cet aspect est donc aussi à considérer.

Je réfléchi encore à la question… Mais je me dis que la cession d’un compte membre contre la dette de l’État attribuée à mon identité juridique ne serait être suffisant, si cela n’implique pas les proches qui m’auraient certifié et celles et ceux que j’aurais moi-même certifié.

De fait, tu n’échanges pas simplement un compte membre, mais tous les liens et relations qui vont de pairs avec ledit compte.

@+ :vulcan_salute: :g1:

1 « J'aime »

Ça m’amène à une autre question; à combien d’€ on estime la mise en place d’un compte membre!?

Car du coaching dans ce domaine pourrait être monétisé aussi.

Bon ok, c’est un autre sujet « limite ».

Hors infrastructure, et hors paiements des codeurs et développeurs (qu’il faudrait quand même penser à rétribuer en € car ils abattent le taf bénévolement pour le moment)…

  • 5 certifications acquises = 2 ans de DUğ1 = 730.5 DUğ1

On y revient tôt ou tard :grin: :wink:

@+ :vulcan_salute: :g1:

J’avais pas pensé à ça, mais on y revient quand même, j’avais pensé au travail d’un nouveau pour « développer » un compte membre, on pourrait même imaginer pour développer tel type de compte portefeuille.

Combien ça vaudrait?

Bon j’aurais tendance à répondre aussi, pour sortir de l’expérience de pensée: mais tout ne se monnaye pas!

Sauf que :

  • l’acheteur reste à la merci du vendeur, qui connaît les identifiants secrets. Mais on peut imaginer qu’il soit techniquement possible de transférer un statut de membre d’un compte à l’autre pour résoudre ça.
  • l’acheteur ne pourra pas renouveler les certifications qu’il a acquises, et au bout de 2 ans au maximum il aura un problème.
  • ce contrat ne respecte pas la licence G1, donc la communauté G1 ne devrait lui accorder aucune valeur, et accuser les deux parties d’avoir violé la licence. L’acheteur ne devrait donc pas être protégé par ce contrat.

Je pense que ces trois points devraient faire baisser grandement la valeur d’échange d’un compte membre.

2 « J'aime »

Oui et…

J’ai pas compris.

Oui ça c’est logique.

Pas forcément, ça dépend des conditions. Le compte membre est vendu en UNL mais le processus de certifs peut continuer, après les 2ans (théorique) Vendre un compte membre n’exclu pas de toile de confiance. Ce sont juste des conditions à voir avec l’acheteur. Et évidement que les certifieurs doivent être au courant.

Là je ne vois pas où c’est contraire à la licence? si tu peux développer

Si tu as vendu ton compte membre à quelqu’un ça te regarde, tu es libre de le faire et de continuer à faire le nécessaire pour avoir des certifs, la licence dit " 1 individu unique par un compte membre " c’est tout. Donc si je vends mon compte membre en UNL, je reste quand même l’unique individu propriétaire du compte. Par contre si je fais un deuxième compte là je ne respecte pas la licence, là ce n’est pas le cas. En gros, ça serait une fiducie.

C’est vrai que la licence ne précise rien là-dessus…

Mais les certificateurs ont certifié le compte de A, et après la vente on leur dit de recertifier le compte de A qui appartient maintenant à B. Et les certifications émises avant la vente mais encore valides après la vente serviront à B, alors que les certificateurs avaient certifié A, et n’auraient peut-être pas voulu certifier B. De leur point de vue, c’est équivalent à du vol de compte. Et ils ne voudront pas forcément recertifier un nouveau compte légitime de A, qui pourrait maintenant avoir deux comptes.

Il faut que A et B signent des documents pour montrer aux certificateurs les termes du contrat, et que ces derniers soient particulièrement vigilants.

La ML n’est pas pour replacer l’humain au centre de l’économie?
Quand je certifie, c’est une personne que je certifie, à travers SON compte, si d’autres personnes ont accès à son compte et notamment la possibilité de certifier à sa place, alors ma confiance est rompu.
Je ne certifie pas un compte, mais un humain.
Pour preuve le système de révocation, si un humain révoque son compte, je certifierais son nouveau compte, c’est l’humain que je suivrais pas le compte.
Si il y a plusieurs humains derrière un compte, ou une société qui « gérera » plusieurs comptes membre peut-être que se cas de figure devrait aussi être écrit dans la licence, car pour moi, il n’est pas conforme à l’esprit de la Ğ1.

Au début du fil, je pensais à quelqu’un qui quittait la June, pas à quelqu’un qui y reste en vendant son compte.
Si quelqu’un me proposait d’acheter mon compte, je lui dirais de s’en créer un lui-même.
Si son but est de « gérer » plusieurs comptes alors j’y vois un danger pour la toile de confiance.

2 « J'aime »

Là dessus tu as raison, du coup il faut mettre une clause dans le contrat avec une lourde pénalité en cas de manquement au respect de la licence, et si B certifie n’importe comment. Il y a d’autre moyen de limiter l’impact en donnant un identifiant partiel pour accéder au compte comme pour les valises nucléaire avec deux clés pour l’ouvrir. Mais pour solutionner ça, une sanction forte en cas d’infraction de la licence ça peut être dissuasif.

Oui, exactement.

Oui mais cet humain est libre de faire ce qu’il veut avec son compte dans le respect de la licence. Mais tu es aussi libre de penser que ta confiance a été rompu mais ça reste un sentiment personnel et relatif.

Bonsoir, j’essaie de suivre la conversation.
Quand la licence impose « 1 individu unique par un compte membre », pour moi cela veut dire « Un individu et un seul par compte membre ». Donc si le compte était transféré à un autre individu, qu’il soit vendu ou donné, le premier devrait renoncer à son usage, et le deuxième ne devrait posséder que ce compte (Si non, la licence n’est pas respectée). Et dans ce cas je ne vois pas d’intérêt pour l’acheteur qui devrait plutôt créer un compte à son nom propre.
Par contre si un individu payait pour obtenir plusieurs comptes membres, volontairement en violant les conditions de la licence, la pérennisation nécessiterait aussi de soudoyer des certificateurs pour chacun des comptes « achetés ». Peut-être pas impossible, mais ça compliquerait suffisamment le processus, les risques, et le coût associé pour être dissuasif j’imagine (?).

Ce que je n’ai pas encore bien vu dans le système, c’est quels sont les outils répressifs prévus en cas de non respect de la licence, d’une manière ou d’une autre. Existe-t-il une « autorité » disposant du pouvoir de révoquer un compte membre qui ne respecte pas la licence ? Ou faut-il informer les certificateurs dudit compte et attendre qu’ils ne renouvellent pas au bout de 2 ans en s’assurant par ailleurs que tous les autres membres soient au courant que la personne qui a fraudé ne doit pas être re-certifiée… ? :thinking:

L’intérêt est d’acquérir des certifications en cours de validité directement, plutôt que d’avoir à en chercher.

Non, il n’y a aucune autorité centrale, et le seul moyen de révoquer un compte est de posséder son document de révocation, et seul le propriétaire du compte peut décider à qui il le donne.

Oui, les certificateurs sont censés revoir la personne avant de renouveler la certification, et s’assurer qu’elles peuvent toujours avoir confiance dans son respect de la licence.

2 « J'aime »

Ce sujet a été automatiquement fermé après 90 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.