Taux de création monétaire et espérance de vie


#1

Bonjour à tous.

J’imagine que ce post sera un cliché (désolé) : je suis nouveau et j’ai des questions… :slight_smile:

J’espère que ces questions n’ont pas déjà été posées, mais une recherche (rapide) sur le forum ne m’ayant pas permis d’y répondre, je me permets de les poser.

En fait, je me pose des question sur “c”, le taux de création monétaire d’une ML, dans le cas d’une fluctuation temporelle importante de l’espérance de vie moyenne dans la zone économique concernée.

J’imagine 3 cas de figures :

A) Une monnaie créée avec un taux fixe répondant au critère de la TRM au moment de sa création.

B) Une monnaie créée avec un taux variable indexé sur l’espérance de vie moyenne dans la zone économique concernée (la manière dont cette espérance de vie moyenne est calculée, et la fréquence de recalcul ne m’intéresse pas, je reste théorique).

C) Une monnaie créée avec un taux dont l’appréciation est laissée à la libre appréciation de l’ensemble des membres. Ici aussi, je ne m’intéresse pas à la manière dont les membres se mettent d’accord entre eux pour fixer le taux, le nombre de “mise à jour” par an, etc. C’est juste une théorie.

Déjà première question : est-ce que les monnaies A et B sont des ML ?

Intuitivement, B me parait plus “juste” que A, même en supposant dans le cas A, qu’une nouvelle monnaie est créée avec un nouveau taux en cas de sortie du cadre défini dans la TRM. Non ?

La monnaie C n’est pas une ML, puisqu’elle ne respecte pas le principe de symétrie temporelle. En fonction de l’évolution de c, certaines générations peuvent être spoliées. J’ai bon ? De plus, la monnaie C est plus facilement “manipulable”. Quand N est faible, il suffit d’un petit groupe de personnes pour augmenter c, puis le baisser une fois installés. Ou des gens installés qui décident de baisser c, parce qu’ils le peuvent.

Si je parle de cette monnaie C, c’est parce que j’y vois un parallèle avec le débat sur le néochartalisme. J’ai l’impression, peut-être fausse, que cette monnaie C est une sorte de “mi-chemin” entre le néochartalisme et la TRM : la monnaie est symétrique spatialement, mais les membres gardent le “pouvoir de création monétaire” puisqu’ils peuvent manipuler le taux c en fonction des “besoins”.

Sous réserve que je ne dise pas n’importe quoi, c’est peut-être une proposition qui peut enrichir le débat. J’ai l’impression qu’un néochartaliste pourrait être intéressé par une monnaie de ce type, ce qui permettrait de poser des bases plus solides aux discussions.


Ensuite, deuxième thème de questionnement : la gestion des disparités dans l’espérance de vie à un même instant, dans une même zone économique ?

A la lecture du forum, il me semble que la proposition serait de créer des sous-ensembles de la zone économique, chaque sous-ensemble étant doté d’une variance de l’espérance de vie plus faible, et de créer une ML pour chaque “sous-zone”.

Alors d’abord, est-ce que c’est bien ça ? Si oui, cette solution me chiffonne un peu. D’une part, parce qu’elle manque de “classe”. La TRM est “belle” de part sa simplicité. Il me semble dommage d’être obligé de multiplier les ML afin de garantir la liberté monétaire de tous (mais c’est sûrement un désir aberrant de scientifique en quête de théorie unificatrice…) . D’autre part parce que la multiplication des ML me semble être un résultat plutôt négatif en terme de visibilité, com’, facilité d’utilisation, etc. Et enfin, la multiplication des ML pose le problème de la multiplication des DU en cas de multi-compte (mais c’est peut-être pas un problème).

J’ai pas forcément de proposition à faire. Je voulais principalement m’assurer d’avoir bien compris le sujet, et potentiellement être dirigé vers des lectures que j’aurais raté (et/ou relancer une discussion autour de ce sujet)…

Merci ! :smiley:


#2

Salut !

C’est effectivement une question qui commence à revenir de plus en plus souvent. Et dans la réponse, on a tendance à oublier que la valeur de c n’est pas totalement figée pour une valeur de l’espérance de vie. En fait, c peut osciller dans un intervalle assez large, comme on peut le voir dans la TRM à la fin de cette page : http://trm.creationmonetaire.info/solutions.html#b-optimisation-et-esperance-de-vie

En particulier ce graphique :

Il suffit donc que c soit dans la zone bleue pour que la monnaie soit une monnaie libre. Avec une valeur de c de 10, on voit que ça fonctionne pour une espérance de vie allant de 40 à 80 ans, ce qui est quand même assez large. Par contre si l’espérance de vie atteint 100 ans dans le futur, les humains de cette époque-là devront sérieusement se poser la question de diminuer c pour leur monnaie. Au passage, même aujourd’hui, il suffit que la majorité des forgeurs de blocs soient d’accord pour changer c pour que le changement soit effectif en un rien de temps.


#3

Merci pour la réponse.

J’avais le graphique bien en tête, c’est bien à cette plage de valeurs acceptables que je faisais référence en parlant de

Dois-je comprendre que pour rendre la monnaie C libre, il suffirait de s’assurer que c ne puisse pas sortir de l’intervalle définit dans la TRM ? Ce serait suffisant ?


#4

Pour qu’elle garde des propriétés de symétrie acceptables, oui. Mais comme toujours acceptables selon qui ?

La réponse étant : Acceptable selon le consensus majoritaire des forgeurs membres.

Après rien n’empêche effectivement d’automatiser une réactualisation de c pour coller au plus près à l’EV statisique. Reste à évaluer les autres problèmes induits par variations fortes de population sur ceux qui restent. Sans amortisseurs les effets de bord peuvent être redoutables.
La psychologie des foules ne connait pas la raison des chiffres.


#5

Bonjour à toi Inutqen, et bienvenue sur ce forum :slight_smile:

Pas de problème : même si c’est peut être un rafraîchissement, ça ne fait pas de mal, et ça pourrait aussi en aider d’autres qui viennent d’arriver :wink:

je dirais que oui, ces deux systèmes monétaires sont des ML. Pour le cas de la june, comme le dit bien Jean-F, chacun est libre d’avoir des nœuds de calculs pour faire tourner le logiciel dans la version et avec les paramètres qu’il préfère. Si une partie des détenteurs de noeuds de calculs souhaitent tout d’un coup changer le paramètre c, ceux qui ne seraient pas d’accord sont tout à fait libre de garder les paramètres actuels, et on se retrouverait avec deux ML aux paramètres différents, chacun utilisant la ML de son choix :slight_smile:

Tout à fait ! Si on choisi c=0, il n’y a pas de création monétaire, et donc les nouvelles générations devront quémander leur part relative de monnaie aux générations en cours. Si c=un trop grand nombre, les comptes convergent trop vite à la moyenne, et les anciennes unités monétaires ne valent rien face aux nouvelles unités monétaires qui viennent les remplacer. le c est donc à choisir empiriquement, et à confirmer expérimentalement :slight_smile:

Je suis d’accord avec toi :slight_smile:

Tout à fait ! Et de cette façon, on pourrait amener le débat plus en profondeur : les néo-chartalistes veulent une monnaie au sens d’Aristote, avec “réserve de valeur” plus ou moins garantie, alors qu’avec la monnaie libre on défend un nouveau paradigme où la monnaie n’est qu’un intermédiaire des échanges, et où “réserve de valeur” ou “la quantité de monnaie doit être fonction de la production des biens et services” ou “production” n’ont aucun sens car rien d’absolu :slight_smile:

Je ne suis pas d’accord avec ça. Certains parlent qu’il faut obligatoirement deux monnaies libres pour deux populations avec une espérance de vie différente, et qu’une seule monnaie libre à la fois sur le continent européen et africain par exemple, poserait des problèmes face à cette espérance de vie différente. Pourtant, c’est déjà le cas en Europe : l’espérance de vie est déjà différente en fonction du sexe, du patrimoine génétique, de la condition sociale familiale… En fait, chacun doit rejoindre une monnaie libre en connaissance de cause : Si le paramètre c est inadapté pour soi, et bien on peut toujours décider d’utiliser une autre monnaie libre :slight_smile:

Ce qui posera problème par contre, c’est la toile de confiance. Car si deux groupes assez importants se forment et s’éloignent, ça peut bloquer toutes nouvelles entrées :confused:

On est d’accord :wink:


#6

En fait, un taux variable indexé sur l’EV pose de nombreux autres problèmes, notamment sur son calcul : le forum débat du côté intrusif de demander une photo aux membres, alors demander des informations permettant d’estimer (même grossièrement) une espérance de vie… :stuck_out_tongue:

Mon post était vraiment théorique, j’essayais seulement d’appréhender les limites de la TRM au sujet de c.

Je suis trop jeune dans le débat pour avoir un avis pertinent, mais je suis d’accord. Il me semble que la multiplication des ML est contre-productive. La ML ne peut pas résoudre toutes les inégalités sur Terre, mais seulement celles liées à la monnaie. Dans cette optique, le taux actuel me semble particulièrement bien choisi.

Evidemment, les problèmes liés à la topologie de la TdC restent entiers. Mais j’ai cru comprendre qu’un nouveau système était à l’étude…


#7

Ma réponse aussi était théorique. On pourrait extrapoler bien d’autres problèmes encore, qu’ils soient logiciels, de gouvernance, de représentativité, d’échantillons etc. Le jeu pour l’instant n’en vaut pas la chandelle. Peut être un jour qui sait …

Je suppose que tu fais référence à BrightID dont nous avons parlé succinctement. C’est un candidat possible en effet, soit pour remplacer soit en doublon de la Toile de confiance. En tout cas la TdC qui se construit aujourd’hui ne pourrait qu’alimenter positivement les liens de BrightID s’il venait à être adopté.
Donc rien n’est inutile dans la méthode actuelle, bien au contraire.