Quel c pour différentes populations avec différentes espérances de vie?

Je sais qu’on y est pas, ceci est une discussion spéculative sur des futurs probables pouvant impacter la monnaie libre.

La monnaie libre est faite pour servir d’intermédiaire des échanges entre individus avec une certaine espérance de vie.

Que se passe t-il si une partie de la population commence à allonger grandement son espérance de vie ? Voir devienne éternel (tout en restant mortel) ? Ou si on considère que certaines IA deviennent des individus à part entière qui ont le droit d’échanger et d’accès à l’intermédiaire des échanges ? (edit : ces IA ne mourrant pas de vieillesse comme nous pauvres mortels :slight_smile: )

Si les individus vivent très très longtemps, leur création monétaire stagnera vers les 3742 Dug1. Pour moi cela ne pose pas de problème.

La monnaie libre G1 est faites pour les humain. J’imagine que si des IA deviennent suffisamment conscientes d’elles même, elles serait en capacité de créer leur propre monnaie libre avec put-être d’autre paramètre. Il y aurait des monnaie libres créer par les humains et celle par les IA.

Là on est un peu dans la science fiction! Si des IA de se niveau se développent un jour, elles seront tellement interconnectées, qu’il faut se demander si ce sont bien plusieurs IA ou une seule IA globale.

1 J'aime

Dans ce cas là, pourquoi 3742, et pas 100, ou 10 000 ?

le 3742 vient directement du paramètre c choisi : 182.625 jours / 0.0488 (4.88%/semestre) ≈ 3742. Et la justification du montant de ce paramètre est l’espérance de vie justement. Changer c revient à changer le montant de cette moyenne exprimée en DU :confused:

On ne pourrait plus utiliser l’espérance de vie dans les calculs, donc il faudrait trouver autre chose pour déterminer c.

Si on vit très longtemps, on va probablement avoir des occupations différentes au cours de la vie, donc on pourrait utiliser la durée moyenne ou médiane de changement de métier, par exemple. Si tous les 50 ans en moyenne, tout le monde « revient à zéro » pour expérimenter un nouveau mode de vie, on pourrait calculer c à partir de ces 50 ans et non des 80 actuels.

l’ esperance est une moyenne et pas une limite

Si les IA en arrivent à ce stade, c’est qu’elles nous auront remplacé ou que nous aurons évolué en super grille-pains. Et les grille-pains n’ont pas besoin de monnaie, libre ou propriétaire, ils ont juste besoin d’énergie.

4 J'aimes

Salut @Galuel, j’aimerais ta pensée là dessus s’il-te-plaît :slight_smile: En as-tu déjà discuté ?

Ma pensée est la suivante : qu’est-ce qui nous prouve que l’être humain lui-même n’est pas in-fine une IA aboutie ?

Une IA aboutie devrait en effet pouvoir se développer, se reconfigurer, se reprogrammer, se transmettre des informations d’un élément à l’autre etc… La reproduction est un excellent moyen d’effacer d’anciens programmes pour en implanter de nouveaux de manière différentielle, l’évolution est un excellent moyen de mettre à jour le hardware.

Si je devrais penser à créer une IA, j’imaginerais comment réaliser la chose la plus simple qui soit (je l’appellerais IA monocellulaire) capable de réaliser son propre développement et sa propre programmation lorsque implantée sur une autre planète, et lorsque j’y reviendrai 5 milliards d’années plus tard, elle devrait être en mesure d’avoir rendu la zone habitable sans qu’on ait rien eu d’autre à faire.

4 J'aimes

J’ai personnellement créé (avec l’aide inestimable de mon épouse) 2 IA sous licence libre qui tournent respectivement depuis 14 et 20 ans. Malgré quelques bugs ici et là, je confirme qu’elles sont très autonomes et paraissent s’adapter à presque toutes les situations. Attention : à partir de 13 ans d’auto-complétion et de mises à jours, prévoir de remplir abondamment le frigo car elles consomment une quantité hallucinante de matières organiques.

Je reste persuadé que leur fonction sera bien de nous remplacer à terme.

5 J'aimes

J’aurais dû préciser : je parlais de mon message d’origine, pas du dernier commentaire :slight_smile:

Je posais comme questions :

Pour refaire dans le fictionnel : si plusieurs espèces intelligentes avec différentes espérances de vie décident d’utiliser une même monnaie libre, quel c choisir ? Une moyenne, pondéré par le nombre de membres de chaque espèce ? :thinking:

pour éviter de faire dans le fictionnel (divertissement, entertainment) et comprendre le réel plutot , je vous propose de regarder qui ,parmi les humains vivant, peut financer les projets d’IA, transhumanisme, biotechnologie génique et autres chimères?

Je ne le souhaites pas, car ça serait un hors-sujet.

Pour ceux qui ne l’aurait pas compris, le sujet ici n’est pas le transhumanisme, les IA, ou la cohabitation avec d’autres espèces intelligentes, mais de savoir comment choisir le facteur c si plusieurs population de différentes espérances de vie décidaient d’utiliser la même monnaie libre.

C’est de ma faute, je renomme le sujet pour être plus claire :slight_smile:

c’est precisement le sujet

reponse: ceux qui ont le privilège de creation de la monnaie utilisée par l’ensemble.

s’agissant de l’esperance de vie et plus exactement de petit c, la celerité de la vie humaine : elle est autour de 10% par an dans l’hemisphere nord et plus proche de 15% dans les pays (exploités par ceux de l’hemisphere nord ) qui se trouvent en Afrique.

Non, ce n’est pas le sujet, tu t’auto-cites. Je ne suis l’initiateur de ce sujet, je sais mieux que toi qu’elle est la question que je pose (et que j’ai posé maladroitement, avec un mauvais titre, je vous l’accorde :slight_smile: ). Cette question c’est :

quel c choisir pour différentes populations avec différentes espérances de vie ?

Pour justifier cette question, je propose une première fiction (transhumanisme et IA), puis une deuxième fiction (plusieurs formes de vie intelligentes). Mais je moque de parler de transhumanisme, d’IA, de qui finance cela aujourd’hui en monnaie non libre, ou de rencontres extra-terrestres… :roll_eyes: C’est pas le sujet du forum !

Voilà, là on est exactement dans le sujet, merci :slight_smile:

Effectivement, si 100% des membres sont en Europe, le c doit être plutôt de 10%/an. Si 100% des membres sont en Afrique, le c doit être plutôt de 15%/an. Maintenant, si des utilisateurs des deux continents veulent utiliser la même monnaie libre, doit-on pondérer suivant le ratio de présence ? De même si l’écart était plutôt grand, 2%/an et 12%/an par exemple ? Si le c se retrouve à 7%/an, on privilégie quand même l’une au détriment de l’autre :confused:

2 J'aimes

merci pour cette perspicacité: « on » c’est qui ? :wink:

ce que veulent ideologiquement (X et Y) se confronte toujours à la réalité: il y aura deux monnaie libres differentes entre l’Afrique et l’Europe et il y aura sans doute plusieurs monnaies libres en Afrique et en Europe un jour.

Echanger une monnaie libre avec une autre ne génère pas d’injustice puisque c’est un échange choisi sans tiers dominant qui etabli le prix d’échange.

sauf si des personnes créent plusieurs dividendes, en celà aussi la potentielle G2 est très délétère, il n’ y aurait plus réellement nulle part de monnaie libre

une personne qui crerait plusieurs dividende d’une même monnaie libre? euh, cette personne trichant, la communauté devrait ne plus la certifier et ne plus certifier ses certifiants non plus.

alors que co-creer plusieurs monnaies libres differentes ne pose aucun probleme d’injustice.

certe, non ce n’ est bien entendu pas ce que j’ ai ecrit , une personne ayant un D.u G1 et aussi un D.u G2 face à d’ autres qui n’ ont qu’ un seul des deux, c’ est un cas d’ école concernant la mL

ne pose aucun probleme d’ inequité