Propositions de modification de la création monétaire du G1


#1

Le Cléisme est une théorie socio-économique qui propose l’usage d’une monnaie comme le G1 avec une vision plus large pour atteindre des objectifs plus larges décrite dans un manifeste voir site cléisme.org mouvement.AAA

voici le résumer des propositions à méditer

Bien venue dans le monde de la création de l’argent par les citoyens

Celui qui détient la création monétaire détient le pouvoir.

Par rapport au système de monnaie relative telle que Ḡ1, que nous vous proposons actuellement d’utiliser, qui alloue un dividende universel (DU)régulièrement à ces membres (compte membre), Le Cléisme dans sa théorie pour répondre aux défis de l’ Humanité introduit d’autres notions indispensables pour construire un modèle sociétale complet qui sont :

la création de monnaie systématique à chaque création de richesse pour financer :

  • les fonctions que doit remplir l’Etat monde à ses différents niveaux (fin des taxes et TVA)
  • les investissements dans les entreprises afin d’atteindre O% CO2
  • la transformation de l’économie vers le plus haut niveau AAA
  • un dividende universel uniquement aux personnes qui contribuent à la société (le droit au travail doit être respecté, mais liberté de ne pas travailler *)
  • un dividende universel spécifique aux personnes atteintes d’un handicape
  • une création de valeur pour répondre au prêt avec garantie d’actif.

*RM : Le DU est acceptable actuellement, car nous ne partageons pas le travail. La société empêche de faire un travail rémunéré en G1 légalement, considéré comme travail en noir. Or si le travail pour la collectivité pouvait être rémunéré en G1 dans cette situation le DU ne devrait plus exister, car tout le monde à du travail disponible et recevrait un salaire. À nous de créer la communauté qui paye ces salaires en attendent nous pouvons verser nos DU sur un compte commun et payer un travail d’utilité publique si les commerçants acceptent de vendre en G1 Bien à vous tous


#2

Bonjour coucoudidier, et bienvenue sur ce forum :slight_smile:

Merci d’avoir créé ce sujet !

Si la création monétaire n’est pas que via un dividende universel à chaque membre, alors ça n’est pas une monnaie libre. Je crains donc que votre théorie ne soit pas compatible avec la monnaie libre :confused:

Si ce dividende “universel” est sous condition, alors il n’est pas universel… :grin:

C’est incorrect : il n’est pas interdit de travailler contre des junes ou de rémunérer un travail en june, c’est la non-déclaration de tout travail du point du vue du FISC qui est punissable du point de vue de l’actuelle loi française, et le non-paiement des charges qu’il souhaite vous imputer en euros.

Avez-vous lu la Théorie Relative de la Monnaie (TRM), ou discuté avec des gens qui l’ont lu ? Votre réflexion est légitime, et mettre les citoyens au cœur de la création monétaire est un concept partagé par tous ici sur ce forum. Je vous invite néanmoins à vous renseigner sur la subjectivité de la valeur et la reconnaissance que ce qu’est contribution, travail, salaire, investissement, valeur, … reste des notions subjectives et donc non absolues, comme expliqué dans la TRM, d’où ma réaction première :slight_smile:


#3

Merci pour ta réponse

La création monétaire reste libre de toutes les contraintes, car, nous membres acceptons sa création suivant des règles définies ensemble, ceci pour financer la fonction que joue le pouvoir public et sa création permet de faire la transition écologique. Y a-t-il une opposition ?

Donc par cette logique payer des taxes, impôts, cotisations sociales, assurances…. Cela n’est plus nécessaire quel gain d’énergie et de paperasse. Nous libérons l’humain de travaux inutiles etil n’y a plus de travail au noir.

Exemple : à chaque transaction en g1 est créé des G1 pour la collectivité mondiale.

Nous ne nous endettons plus, ni les générations futures.

Quand la BCE fabrique 80. millards/moi pour renflouer les banques, si nous avions créé cette somme pour placer soit des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques fabriqués en Europe et transformé l’électricité en hydrogène je pense que nous serions …

Le Cléisme définit une structure sociétale et économique

Le pouvoir public est remplacé par une autre organisation définie dans le Cléisme.

Les élus sont des fonctionnaires sans pouvoir de décision stratégique. Les citoyens par la notion de sociocratie gèrent la politique, des différents niveaux de pouvoir que nous mettons en place mondialement.

La création permet de libérer le pouvoir politique de créer un impôt ou des taxes qui sont inégaux envers le citoyen

Les discussions sur le travail, les salaires, les valeurs sont certes des sujets intéressants, mais font-ils avancer les choses comme le G1 et le DU qui sont simples et qu’il est complexe pour 95% de la population Non ?

Si la population, entrepreneurs, employés dans son ensemble ne trouvent pas d’intérêt direct à utiliser le G1nous aurons beaucoup de difficulté à lui donner les lettres de noblesse qui devraient lui revenir… Bien à tous coucoudidier


#4

Désolé je n’arrive pas a voir le site.

g1 et G1 sont elles la même chose dans votre exemple?

si oui, alors cela voudrait dire qu’il y a création monétaire à chaque transaction? Mais pourquoi à chaque transaction? Pourquoi pas autre chose? En quoi l’ensemble des transactions connues pourraient représenter toutes les création de valeur (ou de Ğvaleurs, qui sont des valeurs crées par certains et non reconnues par d’autres) ?

Et je ne comprends pas, car avec la Ğ1, on ne s’endette plus non plus. La seule façon de créer de la monnaie est d’être un individu membre reconnu comme tel par ses pairs. En quoi votre système améliore cela??

Je crois ne pas avoir bien saisi le point.


#5

qui? Le cléisme?

Qui décide ? de la création monétaire, des activités et /ou produits auxquels elle est affectée?

Quid des travailleurs indépendants, des inventeurs inconnus … ? Quid des enfants trop jeunes pour produire des biens et services ?

Où est-il écrit qu’il y aurait du travail salarial disponible pour tous ceux qui le veulent dans l’avenir?

Une définition plus précise ?


#6

Je vais essayer de digérer (glibre.org)

Ceci est une proposition que je justifie. Nous attendons d’autres propositions.

Actuellement le gouvernent prélève par des taxes et impôts de l’argent sur notre travail. et tous nos achats de la TVA

Cet argent est utilisé pour organiser la société, sécurité, école, route, hôpitaux, justice, allocations…

Les taxes ne sont pas équitables même si elles sont proportionnelles au revenu : les plus malins n’en payent pas (évasion fiscale … et nous sommes en accord de payer des impôts.

Donc le fait de créer cette masse monétaire de G1, non plus sur notre salaire, et nos achats permet de financer l’organisation sociétale par une règle qui pourrait être acceptée par tous. Cette logique permet de supprimer toute une administration et supprime la notion de travail en noir. Nous devenons plus libres. La contribution au financement de l’organisation sociétal existe, que l’économie d’un pays soit riche ou pauvre le financement de l’organisation sociétale sera la (même) dans tous les pays. Nous mondialisons organisation sociétal au même titre que l’économie.

Les délocalisations n’ont plus d’intérêt.

Cette solution permet à l’état de ne pas être floué par l’usage de transaction faite en SEL ou MLC.

Nous essayons de taxe les GAFA cela est impossible vu l’organisation en pays. Par notre logique nous contournons le problème sans préjudice. Les paradis fiscaux n’ont plus de raison d’être.


#7

https://WWW.Cleisme.org


#8

Pour rappel :

@coucoudidier Cette discussion peut continuer tant qu’elle va dans le sens de mieux comprendre ce qu’est une monnaie libre. Mais elle se situe vraiment à la limite, attention à rester dans une démarche d’explication et de compréhension, et à ne pas rentrer dans un débat qui aboutirait inéluctablement à la fermeture du topic.


#9

La monnaie libre est une monnaie qui cherche à ne privilégier personne face à la création monétaire.

Votre proposition est d’avoir une association de personnes qui peut créer de la monnaie suivant certains critères. Et bien nous pensons que vous favoriser ces personnes par rapport à d’autres, vous favoriser les activités qu’elles valorisent elles seules par rapport aux autres, et elles peuvent favoriser des générations par rapport à d’autres.

Je pense que vous vous tromper de projets . Je vous invite à vous renseigner sur le neo-chartalisme aussi appelé Modern Monetary System en anglais.

Sinon, nous pouvons aussi discuter ici de pourquoi une création monétaire doit ou ne doit pas être repartir équitablement entre les individus, mais comme je vous l’ai dit, je vous invite à d’abord lire ou vous renseigner sur la TRM, la subjectivé de la valeur… afin de connaître déjà notre point de vue.

Et pour défendre votre point de vue, de nous apporter des arguments via des argumentations, des exemples, des tableurs, des simulations, des études, des chiffres…

Merci bien :slight_smile:


#10

Attention toutefois, je le répète : ce forum n’est pas un lieu pour promouvoir d’autres théories monétaires. Il y a d’autres forums plus adaptés pour ça. Ici, on se concentre sur l’explication et la compréhension de la monnaie libre.


#11

Ce qui est fondamental dans le logiciel libre est justement la possibilité de reprendre le logiciel pour l’adapter à d’autres utilisations, tout en gardant la licence libre.

Or il se trouve (n’est ce pas merveilleux ?) que Duniter est un logiciel libre, tout comme le sont Silkaj, Sakia ou Cesium, et donc jouissent de cette propriété fondamentale.

Par ailleurs et depuis 10 ans que la TRM a été publié et que le projet de développement logiciel Duniter/Ğ1 s’est lancé, un nombre considérable de personnes ont brandit des “oui mais…” avec tout un tas de très jolies “propositions” de modifications du code monétaire qui pourtant, étant conforme à une solution unique, se verrait alors tomber dans l’océan incommensurablement grand des monnaies non-libres, certaines plus proches de la monnaie libre que d’autres carrément infiniment éloignées (comme cette proposition ci).

Pour autant (et n’est-ce pas infiniment curieux ?), malgré toutes ces velléités de “propositions”, aucune n’a pour le moment débouché sur une monnaie utilisable, il n’y a rien que l’on puisse voir et utiliser qui aurait les propriétés proposées par ce nombre considérable de personnes !

Comment est-ce possible ?

Par quel truchement et quel principe des hommes proposent à d’autres de faire ce qu’ils ne font pas eux-mêmes ? Comment peut-on proférer un principe, une philosophie, une voie que l’on ne pratique pas soi-même ?

Or donc ce qui semble tout à fait logique et cohérent concernant celui qui lance une proposition, c’est d’attendre qu’il la réalise lui-même, qu’il adopte ce qu’il professe, qu’il démontre par l’expérience le principe qu’il se propose d’expliquer.

Alors, les hommes au vu de cette réalisation, des éléments mis en oeuvre pour l’atteindre, de l’exemple expérimental mis sous leurs yeux, en estimant les causes et conditions, ainsi que l’intérêt ou le désintérêt des résultats peuvent choisir de suivre cet exemple ou de ne pas le suivre.

De sorte qu’il n’y a aucun obstacle à réaliser une autre monnaie libre ou non-libre, et bien que depuis 10 ans ces tentatives n’aient encore abouti à rien, il n’est pas exclu qu’un jour futur quelque chose existe.

D’ici là la Ğ1 elle, existe, sur la base d’un code très précisément déterminé et unique, sur la base d’un jeu expérimental Ğeconomicus, sur la base d’un logiciel développé, elle a vu le jour, est utilisable et observable.

Puissent donc ceux qui professent réaliser eux mêmes leurs propres expériences, fondées sur leurs propres idées.


#12

Mais comment définissez-vous “tous”?

Si vous créez de la monnaie sur la base de transactions, vous privilégiez donc les activités “marchandes” connues par rapport à l’infinité de Ğvaleurs Ğexistantes. (Désolé, mais si j’intègre de la relativité des valeurs dans mon raisonnement, il ne m’est pas possible de parler de “valeur” ni “d’existance”, ni de “tous” …)

Le fondement de l’économie dans la TRM est l’être humain, et non des transactions, de l’or ou je ne sais quelle artifice. Etant donné que vous faites la promotion de la Ğ1 sur votre site, j’imagine que ce n’est pas un mystère pour vous.

Si les humains sont la base de l’économie, alors l’organisation sociale devra être choisie et gérée par ces mêmes humains, et non imposée par certains qui partent du principe que ça ira pour “tous”.

Les TRM définit 4 libertés économiques qui forment le fondement général de son approche et qui sont :

La liberté de choix de son système monétaire
La liberté d’utiliser les ressources
La liberté d’estimation et de production de toute valeur économique
La liberté d’échanger, comptabiliser afficher ses prix “dans la monnaie”

La liberté 3 établit notamment le principe de relativité comme essence de son approche.

Si nous désirons que chaque être humain participant d’une économie libre soit en possession de ces 4 libertés fondamentales, et ce à tout moment et à tout endroit, alors il n’est pas possible de réaliser du Cléisme. Car cela reviendrait à ce qu’un petit groupe d’individus d’accords entre eux sur ce qui est société imposent leur vision à tous les autres. (Car quand il y a création monétaire, il y a mécaniquement dévaluation des unités monétaire déjà existante, relativement à l’ensemble)

Je comprends néanmoins la nécéssité de réfléchir à un moyen d’organiser une vie commune entre individus d’accord entre eux, mais cela ne pourra pas se faire autrement que par adhésion VOLONTAIRE de chaque individu qui, pourvu de ses libertés économiques fondamentales, décidera ou pas d’adhérer à une organisation de vie sociale.

Avez-vous connaissance du service Remuniter (Patientez 1min avant que la page ne se charge) ?

Il s’agit d’un service de mutualisation de la monnaie, sur la base DU DON, qui délivre un petit montant de Ğ1 à quiconque calcule un bloc de la blockchain.

Nous avons ici un service similaire à une caisse de mutualisation (comme la sécurité sociale) qui permet de “salarier” les “travailleurs” de la blockchain. Il n’y a pas eu besoin de l’imposer à quiconque, il n’y a pas non plus besoin que tous les utilisateurs de la Ğ1 soient en accord avec ce principe pour qu’il fonctionne, mais il fonctionne néanmoins.

Ne pensez-vous pas que ce modèle est plus respectueux des libertés fondamentales de chaque acteur de l’économie Ğ1?


#13

Ça veut tout dire et rien dire :thinking: Comment on détient la création monétaire ? il y a des menottes pour cela? Le pouvoir, lequel ? moi, je veux juste créer ma monnaie libre…

Il y en a qui se prenne pour Dieu ou quoi ? Quelle théorie ou explications fumeuses peut répondre aux défis de l’Humanité ? N’est-ce pas plutôt un truc en perpétuelle construction, qui demande la participation de tous les humains ?

C’est quoi “l’État” et plutôt qui ? Il faut commencer par cette question pour ensuite essayer de définir ce que fait “l’État”…

Heu, c’est marqué dans quelle loi, cette assertion ? Pouvez-vous citer cette source ? et quelle “société” empêche ?

  • moi, je n’en fait pas partie de cette “société” qui empêche; au contraire, dès que je “peux” tout travail est et sera rémunéré en Ǧ1…

Là, vous ne comprenez pas juridiquement ce qui est le “travail au noir”; il y a 2 éléments, d’abord la “déclaration” et secundo, le paiement en monnaie acceptée par les services des impôts et c’est relié à la perception de taxes et d’obligations envers le code du travail. Donc quelqu’un qui déclare et respecte ces obligations (c’est dépendant de son statut juridique de personne morale) ne fait en aucun cas du “travail au noir”, quelle que soit la monnaie utilisée…

Heu, là vous n’avez rien compris à la Relativité monétaire et au cœur du référentiel dans la Monnaie Libre. Il ne peut y avoir de Monnaie Libre sans son DU. En création monétaire et plus exactement pour construire une unité de mesure des échanges économiques (aka une monnaie), il faut un invariant universel comme référence. Le travail humain (je suppose que c’est ce dont vous parlez - et on fait quoi des robots ?) n’est pas invariant et universel. Les banques du temps, c’est un vieux problème qui se termine en impasse depuis des millénaires… Je vous conseille :

  • Relisez la TRM
  • Faites les Ateliers de la TRM (qui vous permettront de répondre à toutes vos interrogations, présentées (proposées) dans le Cléisme. Vous avez raté un train, ici…

Enfin, si vous êtes si convaincu par votre méthode (et théorie); le plus logique consisterait à développer et mettre en œuvre la grande idée et revenir nous voir quand vous serez prêt à tester in situ celle-ci. D’ici-là, étudiez les bases et bon courage…