Onzième rencontres de la monnaie libre Ğ1

bretagne

#1

Salut à tou.tes.s,

Le site rml11.duniter.org est lancé… et ouvert !

Nous avons donc pas mal cogité, beaucoup écouté et tenté de faire une synthèse. Tout ceci n’étant qu’une proposition de base… A vous, à nous de faire ensemble de ces 11èmes Rencontres de la Monnaie Libre un moment constructif et convivial !

Alors merci donc pour vos retours, vos suggestions, vos propositions…

Pour éviter de trop encombrer ce fil de discussion merci d’utiliser prioritairement le formulaire de contact du site, et pour tous les échanges plus personnels de nous contacter par MP sur ce forum ou via la messagerie de Césium.

RDV du 24 au 27 mai prochain à Douarnenez - Finistère. La météo… sera splendide !


#2

Pour les contributeurs qui souhaitent proposer un/des atelier(s) technique(s), on en discute sur le forum technique :


#3

J’ai envoyé par contact des infos sur les enchères !


#4

bonjour

comme je l’ai écrit sur le formulaire de contact RML11, je propose d’animer l’atelier de préparation du jeu, le vendredi après midi, et le jeu le samedi.

Sous réserve qu’il y ait suffisamment de personnes inscrites à l’atelier (et au jeu).

Je propose aussi d’être le contact pour les inscriptions, sur mon mail : mireillegrygiel@orange.fr

A vous de jouer.:smile:


#5

Coucou @Olib !

sur cette page je lis :

– Pas de bureau de change (…) – Bar géré par le collectif Pennarg1 en prix mixtes (possibilité de payer en Euros®) : nous avons quand même besoin de rembourser quelques avances ! (…) – Une caisse de contribution libre en Euros® sera à disposition pour tous les gentils donateurs…

Je vous propose plus simple : au festiG1 nous avons vu qu’une caisse de festival suffit à récolté des UNL (contre des G1), qui servent ensuite à rembourser les frais déboursé en UNL. Cela permet d’etre beaucoup générique dans l’approche, car les autres structures qui ont avancé des UNL peuvent ensuite (dans l’ordre) faire de même : les producteurs/revendeurs, ceux qui ont eu des coup (ex: je fais imprimer des T-shirt “décrochons la G1” en UNL, je les vend en G1 et à la fin du WE j’échange quelques G1 contre des UNL, ce qui couvre mes frais UNL).

Franchement, je trouve cela hyper simple : chaque pole est autonome (y compris la caisse) et il n’y a pas de cas particulier “buvette”. Et on ne fait aucun pub pour les UNL :wink:

Si vous avez besoin, nous avons suffisamment de billet G1 / festival. Il suffit d’ajouter au dernire moment un symbole (via un tampon ou autre) que vous seul connaissez.

C’est vraiment important, pour moi, que chacun teste GRANDEUR NATURE que l’usage des G1 est possible, dans Euros. Les RML11 sont une bonne occasion pour cela. On définit, en miniature, tous les acteurs qu’il y aura à terme dans l’économie. Et on s’en fou si vous (le collectif pernnarg1) vous n’aimez pas les bureau de change : de toute façon un jour ou l’autre il y en aura. Et ce sera utile (parfois) même pour vous.

Enfin, ce n’est que mon humble avis :slight_smile:


#6

Bonjour Kimamila,

Et que faire si plusieurs personnes viennent et proposent leurs propres G1 à un prix inférieur à celui proposé par la caisse de change ? Il n’y aura peut être pas assez d’UNL pour rembourser les frais déboursés en UNL, quoi de prévu dans ce cas ?


#7

Que faire si personne n’achète rien dans aucune monnaie que ce soit ? Que prévoir dans ce cas ?


#8

Qu’est-ce qui empêche cette caisse de changer ses tarifs pour être inférieure ou égal ? Si le changement de prix s’opère, quelle caisse penses-tu que les gens choisiront ? la caisse officielle, plus sérieuse et organisée, ou le challenger ?


#9

Je pense que ce sont deux questions différentes, avec une réponse différente pour chacune :

Dans ma question, je pose l’hypothèse que les nouveaux venus s’approvisionnent en UNL sans passer par une caisse de change et que les vendeurs sur place vendent pensant pouvoir se rembourser en rachetant les UNL de la caisse de change, mais se rendent compte à la fin qu’ils ne pourront pas.

Dans ta question, tu pose l’hypothèse que les vendeurs sur place ne vendent rien.

Dans les deux cas il y a surement déception des vendeurs, mais dans un cas on a pu leur promettre de pouvoir racheter des UNL à la fin, promesse finalement non tenue, alors que dans l’autre ils ont simplement rien vendu.

Ce sont bien deux questions différentes, non ? Prouve moi le contraire sinon, au lieu de répondre à ma question par une question qui n’a rien à voir. Ou alors je n’ai pas saisi la vraie question que tu essayes de me poser pour me faire raisonner.


#10

Pourquoi les UNL ne seraient pas rachetées à la fin ? Si, absolument c’est le cas.


#11

Parce que dans l’hypothèse que les nouveaux venus ne vendent pas leur UNL à la caisse mais à des tiers, et qu’il y a une promesse faite aux vendeurs qu’ils pourront racheter des UNL à cette même caisse, vu qu’il n’y a pas d’UNL dans la caisse de change, la promesse n’est pas tenable, donc non tenue.

Bien sûr qu’ils peuvent acheter des UNL à des tiers, voir même à moins chère qu’a la caisse de change, mais ma question est sur l’indication :

Je pense que ça peut être une promesse qui peut ne pas être tenable. Pour éviter les déceptions, je pense que les vendeurs doivent bien être prévenu qu’une caisse de change officiel ne garanti pas qu’ils puissent racheter des UNL pour rembourser leur frais en UNL. Ça ne “suffit” pas forcement.

Je pense donc qu’une caisse de change lors des RML a ses avantages, mais a aussi ses défauts, fasse à la proposition de ne pas avoir de caisse de change, comme ça a l’air d’être le cas pour les RML11.


#12

Merci pour ta réponse :slight_smile: Donc les gens qui gèrent la caisse de change peuvent changer le taux de change de la caisse officielle durant l’événement. Dans l’hypothèse d’une caisse de change, faut il donc peut être mieux l’indiquer, pour éviter des déceptions et être transparent ? Enfin je crois.


#13

La promesse ne peut être tenue par la caisse que concernant le change fait à la caisse, X (la caisse) ne peut pas promettre quelque chose concernant un échange entre Y et Z.

Si, on peut racheter les UNL que l’on a vendu, pas plus. On peut même déclarer que 10% de frais sont retenus pas exemple. Ainsi quelqu’un qui vendrait 100 UNL pour 1000 Ğ1, ne pourrait racheter que 90 UNL pour 1000 Ğ1 en fin de l’événement. Ca ne pose aucun problème logique.

L’intérêt de la caisse est de faire le change en un seul endroit, et d’avoir donc un événement 100% Ğ1 passée la caisse.


#14

On est donc d’accord depuis le début, une caisse de change ne suffit pas forcement à récolter les UNL qui pourront être revendu aux vendeurs pour qu’ils puissent rembourser leur frais, parce que ceux qui gèrent la caisse ne peuvent promettre que les nouveaux venus ou quiconque iront forcement vendre leur UNL à cette caisse.

Revendre les UNL que la caisse de change a acheté tu veux dire ? Reprenons :

Tout à fait d’accord. Dans l’hypothèse que la caisse n’achète que 10 UNL en tout car un tiers achète les UNL pour plus cher, la caisse pourrait vendre ses UNL récoltées à l’ensemble des vendeurs présents pour qu’ils remboursent leur frais, ou même aux organisateurs, ils ont bien travaillé et on peut être envie d’UNL eux aussi ! Mais bon, 10 UNL pour rembourser tout le monde, ça sent le conflit !

La caisse de change n’implique pas que l’événement sera 100% G1. C’est la non vente à la fois en G1 et en UNL qui implique que l’événement sera 100% G1. Le change peut être fait à un seul endroit avec une caisse officielle, où entre les gens présent de façon décentralisé via une vente/achat à la criée, ou via une plateforme de change en ligne. Tant que ya pas de prix en UNL, l’événement sera 100% G1.


#15

Si, on peut tout à fait poser que les prix seront en Ğ1, sinon on ne participe pas. La caisse étant là pour assurer une conversion minimale, rien n’empêchant de convertir ailleurs autrement.

La caisse n’a pas à s’embarrasser de “rembourser” quoi que ce soit à qui que ce soit, si ce n’est aux vendeurs d’UNL à la caisse.

Ceux qui dépendent des UNL ne devraient pas adopter la Ğ1 ou s’abstenir d’investir des UNL pour les RML, ou ne pas venir aux RML.

Participer à l’événement des RML pour “récupérer des frais en UNL” est un engagement incohérent sur le fond et sur la forme.


#16

Un événement avec une caisse de change mais avec des prix libellé en G1 et en UNL n’est pas 100% G1. Donc avoir une caisse de change n’implique pas que l’événement sera 100% G1.

Par ailleurs, un événement peut être 100% G1 sans avoir de caisse de change.

On est d’accord sur le fait qu’une caisse de change ne peut pas promettre de rembourser des “frais” ou autre.


#17

Bon, on va essayer de digérer tout ça en travaillant sur nos “incohérences” pour faire une proposition qui nous permette quand même de participer aux RML que nous organisons ! En tous cas on revient au cœur du problème : qui décide ?


#18

Non en effet une caisse de change n’implique pas, mais un événement 100% Ğ1 facilite la participation en mettant en place une caisse de change.

Certes.

Oui, mais il n’a jamais été question de ça.


#19

Il y a 3h :

Il a toujours été question de cela, ma première remarque porte sur la suggestion de mettre en place une caisse de change qui permettrait de rembourser les frais :

Si ce n’est pas ça, dans ce cas il a été question de quoi ?


#20

Pas de “promettre” quoi que ce soit, ni à qui que ce soit. Que l’organisateur se serve de sa caisse de change pour ce qui le concerne ne concerne que lui.