Monnaie libre, communs et résilience

Bonjour à toustes !

Alors je vous présente un peu la situation, un groupe de personnes est en train de monter un dossier d’appel à communs auprès de l’ADEME.

Vous pouvez consulter le dossier ici : Monnaie libre — Resilience Territoire

Ce dossier est monté en collaboration entre plusieurs personnes dont @Cywil et @Shinra avec des recommandations entre autres de @poka pour la partie concernant Ğecko.

Le but de ce dossier est l’obtention d’un financement (en UNL) de plusieurs éléments (développeurs, stagiaires, matérialisation de la Ğ1 sous forme de coupons, appel à un avocat fiscaliste pour interroger l’intégration de la Ğ1 dans les comptabilités de professionnels et autres personnes morales…)

L’un des éléments impactant pour l’attribution de fonds est la partie " Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource"

Nous vous proposons donc, si vous êtes une entreprise ou représentant d’une association, et que vous êtes intéressés pour soutenir moralement ce projet, utiliser Ğecko, utiliser des coupons d’échange ou soutenir la rémunération de stagiaires et de développeurs, de venir vous ajouter dans la rubrique organisations utilisatrices ou intéressées par utiliser la ressource.

Pour ce faire :

  • Créer un compte sur le wiki : par ici
  • Signer la charte : par ici
  • Créer une fiche acteur : sur cette page, sélectionnez créer un acteur

Dans la partie Défi identifié de votre fiche acteur, sélectionnez 4 - Comptabilité et Monnaie de la Résilience

Une fois votre fiche acteur créée, merci de nous l’indiquer ici, nous actualiserons la liste des structures intéressées par ce commun au fur et à mesure.

Ce dossier est encore en cours de réalisation, merci d’avance pour vos retours et votre participation.

9 J'aime

@MatthieuLatapy c’est par ici si tu veux jeter un coup d’œil (moi aussi j’ai eu un peu de mal à trouver dans le rocketchat)

1 J'aime

Effectivement c’est un canal privé sur rocketchat sur lequel on discute des différents points du dossier. Sur ce chat nous avons de nombreux posts listés de 1 à 43.5 qui reprennent les différents points du dossier, et les discussions sont effectuées en cliquant sur « répondre dans le fil », chaque discussion restant ainsi liée à son emplacement dans le dossier.

Le pad de travail côté communs est là : Appel à Communs Ademe Monnaie libre - CodiMD
Le pad de travail côté axiom team par ici : https://pad.p2p.legal/financement_ademe

Les versions en cours des pages du dossier (composé de plusieurs communs) sont celles-ci :

2 J'aime

J’ai lu plein de trucs, et voilà ce que j’ai compris :

  1. l’ADEME lance un appel à communs, et fournit un wiki pour recenser les communs et un forum pour en discuter pour l’élaboration de projets
  2. certains projets en liens avec ces communs pourront être financés s’ils rentrent dans les critères d’éligibilité. Il existe une ambiguïté sur la distinction entre communs et projets de communs que je vais essayer d’éclaircir (Ambiguïté commun / projet – Forum ADEME).
  3. nous sommes nombreux de part et d’autres à vouloir présenter un projet en lien avec la monnaie libre, mais nous avons du mal à nous organiser
  • les pages de wiki TRM, Duniter, Monnaie libre désignent plutôt des communs, c’est-à-dire des projets étalés dans le temps (long terme) portés par leur communauté
  • la page Coupons VIE correspond plutôt à un projet de courte durée (inférieure à 12 mois, critère d’éligibilité) qui vise à imprimer des billets et lancer une monnaie locale indexée sur la ğ1.

Voici ce que je pense :

  1. Il est clair que nous souhaitons tous participer aux communs que sont la monnaie libre ğ1 et l’écosystème logiciel qui la fait tourner. Nous pouvons donc tous ensemble participer à enrichir les pages wiki des communs.
  2. Les trois date de relevé des projets sont 30 avril (passée), 18 juin (dans un mois), 5 novembre. Pour présenter un projet qui puisse être relevé dans les temps, il faut un porteur de projet qui assure la rédaction du projet.

Les coupons VIE sont portés par ACVL (@Cywil), ils ont déjà commencé la partie d’autofinancement requise (cf critères d’éligibilité) avec leur campagne Helloasso.
Il manque les projets portés par Axiom Team. En effet, ni Duniter, ni la Monnaie Libre ne sont des projets éligibles car ils dépassent les 12 mois, il faut donc une nouvelle page pour les projets Ǧecko ou autre que l’on voudrait voir financés. Il faut également que Axiom-Team s’occupe des 30% d’autofinancement requis.

2 J'aime

A savoir que du côté d’Éconolibre nous attendons d’en savoir plus sur le fonctionnement et les éventuelles « obligations » de ces « subventions » visées…

Par exemple dans la charte, dans la partie " Devoir " que veut dire exactement la phrase : " Suivre les conseils de l’équipe Conseil mandatée par l’ADEME " ?

Dans la partie " qu’est-ce qu’un commun ? " : Que signifie exactement la phrase : " Un commun est une ressource mise en partage et alimentée par une communauté qui met en place une gouvernance et des règles pour la gérer et la protéger. " ?

Dans nos différents cas d’usages, de promotion de la ML et autres mises en place de projets :
Quelle gouvernance ? Qui est la gouvernance ? Avons-nous besoin d’une gouvernance ?

Ensuite effectivement où plaçons-nous les différences dans un appel à subventions pour un commun et un projet faisant parti du dit commun ?

Les différents projets qui se montent ci et là dans la Monnaie Libre sont fait principalement pour améliorer le commun qu’est à lui seul la June…
Toutes les personnes oeuvrant et utilisant ces projets sont des utilisateurs du commun Ğ1 - Monnaie Libre…

Comme indiqué lors de notre réunion de travail hebdomadaire hier soir par @Cywil après s’être entretenu avec Axiom-Team, si nous montons un appel à subventions « commun » entre les différentes associations de la Monnaie Libre - June pour le commun « monnaie libre - June ? », si on nous dit Ok, on vous finance :

Comment sera réparti le financement sur les projets du commun ?
A priori au prorata, au prorata de quoi ?
Qui gèrera la répartition des fonds pour que chacun puisse avancer sur les dit projets faisant partie intégrante du commun ?
Quels projets sommes-nous tous Ok pour dire qu’ils font parti du commun ?

Enfin, quel sera l’éventuel impact de l’ADEME sur la monnaie libre ?
Est-ce qu’ils ne risquent pas du coup presque d’imposer leur regard et pouvoir de décision à cause de leurs subventions ?
Serons-nous encore libre de gérer nos évolutions et de faire vivre la monnaie libre comme bon nous semble sans avoir à leur rendre de comptes ?

L’ADEME est un opérateur de l’état…

Voilà quelques questions que je me pose et que certains d’entre nous nous posons…

Belle et bonne journée à toutes et à tous. :slight_smile:
Amicalement, Francis.

Edit : Désolé @Hugo-Trentesaux si toutes ces questions te désespèrent visiblement, mais du coup si tu as des éléments de réponses concrètes, compréhensibles de toutes et tous à mes questions « idiotes » elles sont bienvenues. :slight_smile: Merci.

3 J'aime

Salut tout le monde !
Rien n’est figé, tout est à discuter : il nous reste un mois pour faire les choses bien et que tout le monde s’y retrouve.
Rdv la semaine prochaine pour en parler de vive voix (a priori mercredi 19 à 21h, à confirmer) .
D’ici là, bon week-end ! :wink:

3 J'aime

Tout à fait. Une page « écosystème G1 » qui indexerait les différents logiciels libres (clients tels que Césium Gecko… mais aussi les différents outils G1monit wot-wizard ViGnette etc…), chacun étant une part d’un écosystème en expansion, serait à mon avis la bienvenue.

L’idéal serait peut être de créer une page pour chaque, qu’il demande ou non un financement. Cela permettrait aussi un « état des lieux » de qui développe / entretien quoi, quels sont les clés correspondantes pour soutenir en G1, quels sont les perspectives d’avenir évolution de l’outil/entretien ou non entretien/ besoins…

Un bémol cependant à ce que Duniter ne soit pas un projet éligible. Effectivement dans son ensemble ce n’est pas un produit livrable à échéance. Cependant des parts de sa migration en rust pourraient peut être l’être ?

Je comprend la problématique que cela engendre dans certaines assos/organisations (étant moi même dans une asso qui s’interroge sur la question subventions/dépendances/autogestion…)… Cependant pour ce qui est de la monnaie libre, il y a à mon avis tout intérêt à considérer la question avec une certaine ouverture. Trop souvent nous nous bloquons du fait de l’idéologie (ce que je trouve pertinent) sans développer de moyens alternatifs d’accomplir l’envie de base (ce que je trouve contradictoire avec le véto idéologique et qui mène selon moi trop souvent à des non actions). Du coup en attendant qu’il soit facile de vivre en +de50% G1 dans la vie du quotidien (alimentaire, logement, technologie, culture, santé, services…) il faut admettre que nous (un nous global je ne nie pas les quelques exceptions) ne disposons jusque là que d’un marché limité… qui bien sûr est en pleine expansion, mais il faut accepter là où on en est et se donner des moyens de le développer au mieux.

Je t’invite à aller voir le site des communs qui définit ce qu’est un commun :

  1. Une Ressource

Une ressource peut être :

  • matérielle (rivière, potager urbain, machine-outil, semence, ressource naturelle, forêt, centre de santé)
  • immatérielle (un savoir-faire, un code génétique, un logiciel, une recette de cuisine)
  1. Une Communauté

La communauté est un groupe de personnes qui se déclarent ou se considèrent solidaires, c’est à dire liés par une responsabilité commune, des intérêts communs…

La communauté peut être locale et peu nombreuse, comme dans le cas d’un jardin partagé par exemple, ou plus large et plus nombreuse comme dans le cas de Wikipedia qui est constituée de multiples groupes linguistiques qui produisent chacun leur encyclopédie et collaborent à l’échelle mondiale.

  1. Une gouvernance :

La communauté choisit son mode de gouvernance . Elle décide donc de se gouverner elle-même sous la forme qui lui convient le mieux (par exemple une seule personne désignée par les autres prend les décisions, ou toute décision est soumise à un vote collectif, ou on fait confiance à chacun a priori du moment qu’il informe tout le monde de ce qu’il fait et que personne n’émet d’objection, etc…)

  1. Des règles :

Les règles d’utilisation, de gestion, de protection, de contribution et d’accès à un commun sont définies par la communauté.

Aussi, tant que ces règles ne contreviennent pas à la loi en vigueur dans le pays où se trouve le commun, elles peuvent prendre les formes les plus diverses.

L’organisation actuelle du dossier a tendance à orienter sur l’idée 1 projet = 1 financement. Il n’y aurait donc pas de répartition de notre côté, mais plusieurs projets distincts mais interconnectés qui chacun aurait sa propre demande de financement…
Ce qui manque donc c’est que chacun-e développe les projets, que justement soient visibilisés les différentes choses nécessaires / utiles pour le développement de la Monnaie Libre et sa pérennisation.

La seule demande sur le commun « Monnaie Libre » est l’appel aux services d’un avocat fiscaliste pour de la levée de doutes. L’ADEME ne financerait pas la Monnaie libre dans son ensemble (théorique et l’application G1) mais de l’expertise conseil sur des questions fiscales et juridiques concernant les crypto-monnaies non indexées sur des devises officielles, la G1 en étant une.

2 J'aime

De bons arguments avancés par axiom team hier soir vont vers une fusion des pages communs du wiki.
Discutons en ensemble. Je confirme la date de mercredi 21h

2 J'aime

Merci beaucoup pour ces précisions importantes pour ma part. :slight_smile:
On voit tout ça mercredi soir à 21h.

Bon après-midi.
Amicalement.

2 J'aime

La difficulté à visualiser une démarche « commune », dénote peut-être, que cela n’est pas de fait « commun » et n’a peut-être pas « besoin » d’être « commun » ;
ce qui n’empêche pas d’échanger et de faire des choses en commun… :upside_down_face: :sunglasses:

Edit : je retire « comprendre » qui est lié à la communication

2 J'aime

Proviens uniquement d’un manque de communication entre les différents acteurs, on est tous dans nos silos, prenons le temps de nous parler, afin que chacun entende les envies et besoins des autres :slight_smile:

3 J'aime

Une demande de subvention est portée par une entité juridique (souvent une association) qui est destinée à recevoir l’argent si la subvention est accordée. La dite entité juridique peut faire appel à d’autres entités juridiques pour traiter une partie du projet et leur rétrocéder une partie de la somme en fonction du travail réalisé.
Une subvention est octroyée pour un projet précis avec une durée précise (souvent 1 année). Il y a à rendre des comptes pour ce qui a été demandé pour le projet précis. Une fois que le projet prévu est réalisé et payé, chacun suit sa route et personne ne doit plus rien à personne. Il n’y a pas à avoir peur du grand méchant loup.

3 J'aime