Masse de transactions quotidiennes vs masse monétaire globale ?


#1

Je discute souvent avec ma femme de la monnaie libre, et elle m’a posé hier des questions auxquelles je n’ai pas su répondre :

  • Est-il possible de connaître la somme totale de G1 échangée chaque jour par tous les membres et utilisateurs ?
  • Est-il possible d’évaluer la somme totale de biens et services mis en circulation sur gchange et gannonce ?

Il est selon elle primordial de disposer de ces deux informations pour les comparer avec la masse monétaire globale, le but étant (toujours selon elle) que les deux courbes se rejoignent. J’ai pas tout compris.

D’autre part, elle a une réserve sur les limites de l’idée générale qui est la suivante : Que se passe-t-il s’il y a plus d’improductifs que de productifs ? Si une majorité de gens vivent de leur DU sans rien produire et sans “collaborer” ? Si les “parasites” sont plus nombreux que les “fourmis” ? Elle pense que dans ce cas, cette monnaie n’est pas viable puisqu’elle n’obligera pas les gens à produire coûte que coûte, qu’il y aura trop d’improductifs… Cela revient à parler de la nature humaine, je crois. Et selon elle, l’Humain n’est pas “bon” et ça ne marchera pas.

Oui, vous l’avez compris, ce n’est pas une démocrate :slight_smile: Mais ses réserves ne sont pas stupides pour autant…

Qu’en pensez-vous ?


#2

https://g1.duniter.fr/#/app/blockchain/stats

Je pense que l’humanité ne se laissera pas mourir. Elle subviendra à ces besoins même sans être sous pression productiviste.

J’ai un ami qui, avant de devenir membre, me demandais : « Qui fera le métier d’éboueur dans une économie sous monnaie libre ? ». Si personne veut le faire, la rémunération augmentera mécaniquement, de fait qu’il y a aura toujours quelqu’un pour effectuer ces tâches. C’est le fonctionnement du marché.


#3

Merci Moul, c’est parfait pour la première question, je lui montrerai ça ce soir. Hélas, ce que je vois va dans son sens : pour 1.8 millions de junes au total, la plupart des échanges totalisent moins de 5000 junes/jour, nous sommes donc très, très loin du but qu’elle fixe, à savoir un flux d’échange s’approchant de la masse totale. Enfin, si j’ai bien compris ce qu’elle m’a dit.

J’ai fait à peu près la même réponse que toi, en ajoutant qu’une part de “contemplatifs” avait le droit d’exister, sous réserve qu’elle ne soit pas majoritaire, évidemment.


#4

De toute façon, énormément de boulots vont être automatisés dans les 30 ans à venir. Presque tous, en fait.


#5

Ce sont trois questions qui pointent sur un seul problème.

L’offre et la demande fera son oeuvre.

Si le pain (pour simplifier) est produit par un unique boulanger et qu’une population de 10 000 personne attende de pouvoir en consommer, le prix du pain montera (en flèche dans notre cas). aussi la valeur du pain n’ayant pas changé c’est la valeur de la monnaie qui baisse. (avec plus de G1 on achete moins.)

[Quand le prix monte, c’est que la valeur de la monnaie baisse.]

Il faut bien comprendre que ce sont les producteurs (de bien et service) qui produise la valeur, la valeur n’est pas dans le DU.

L’offre et la demande fera son oeuvre, à nous de jouer le jeu ou pas.

Au contraire tout bon défenseur de la monnaie libre devrait commencer par là, les failles et les vecteurs d’attaques, c’est mon sentiment. Bravo a elle. :slight_smile:


#6

5 k / 2 M × 100 = 0,25 % de mouvements de la masse monétaire par jours.

À comparer aux autres monnaies qu’on connaît.


#7

Autre question soulevée hier soir : Admettons que la june se généralise et devienne LA monnaie de tout le monde. Si un besoin de monnaie se fait sentir urgemment et excède la totalité de junes en circulation, genre réparer une centrale nucléaire qui vient de péter, comment fait-on ? Il faut en théorie attendre que la production de DU atteigne cet objectif, mais si on n’a pas le temps ? Là j’ai pas su quoi dire.


#8

L’unité n’a de valeur qu’en rapport à la masse monétaire. C’est la relativité expliquée dans la TRM.

Dans ce cas, je pense que la force humaine est le point limitant et non la monnaie.

Des flux monétaires peuvent venir des endroits non sinistrés vers les endroits sinistrés. Mais, ça ne change rien, ça rémunère des gens, ça ne répare pas les dégats du sinitre.


#9

On paye en plusieurs fois :stuck_out_tongue:


#10

C’était un exemple à la con. Je me suis mal exprimé : comment faire si on a besoin de plus de fric qu’il n’y en a, puisqu’on ne peut le créer lentement qu’à travers le DU ?


#11

Désolé @Moul je pense que c’est faux, si tu n’as aucun producteur, tu as dans les main une monnaie de singe, libre ou non ça ne change rien, la masse non plus ne change rien.

Si ta monnaie s’appuie sur un économie forte (i.e. une armée de producteur) alors ta monnaie a une valeur plus forte.

Le fait d’injecter de la monnaie, fait baisser la valeur de ta monnaie par effet de dilution, mais c’est bien le travail qui produit la valeur. :wink:


#12

La monnaie actuelle est créé par les dettes contractées sur les marchés financiers. effectivement cela ne peut fonctionner. Mais les appels à financements participatifs devraient être actifs dans ce cas vitale !


#13

Oui, c’est une possibilité, mais qui peut s’étaler sur un temps très long. Et qui impacte les futurs DU…


#14

Ben pourquoi ? On n’a pas dit qu’on taxait les DU, on a dit que le paiement pouvait se faire en plusieurs fois.

Qui paie et qui est remboursé de son travail effectué, c’est un autre problème. C’est une histoire de contrat.


#15

L’argent crée actuellement n’existe que parce qu’il y a espérance de remboursement, la confiance. Je peux très bien imaginer qu’un technicien faisant confiance à la G1 puisse commencer à travailler après avoir signé un engagement d’espérance de revenus supplémentaires en G1 !


#16

Oui, mais si il n’y a pas assez de monnaie en circulation ? exemple plus concret : Je mets en vente ma baraque en june pour 10 millions. Il n’y en a que 1.8 en circulation. Personne ne peut me l’acheter, ni créer la monnaie pour me l’acheter. Ce sont les limites de cette monnaie, profondément collaborative, il me semble. Attention, ces limites ne me gênent pas, elles nous obligent à déployer des projets de manière lucide, lente et autonome, je préfère perso. Mais la réserve exprimée, une fois de plus, est juste.


#17

Et si c’est un bien commun qui profite à tous ? Tout le monde devrait participer, non ? Ce qui revient à une taxe, étalée dans le temps pour rembourser l’équivalent d’un prêt, non ?


#18

Quand je vois plus de 2 millions de G1 aprés une bonne année et 1000 membres, il faudrait calculer cette masse après 20 ans et 10 millions de membres, cela doit être important !


#19

J’ai décrit une méthode de financement de maison ici : Réserve de valeur... Achat d’or avec des G1 :wink:

Mais les unités de monnaie n’ont que peu d’importance, l’unité de mesure étant le DU. La masse monétaire converge vers 3743 DU par membre. https://g1-monit.monnaielibreoccitanie.org/monetaryMass?lg=fr


#20

J’essaye d’expliquer que d’avoir 1/100 c’est pas la même chose que 1/1 000.

Biensûr, ça dépend aussi, comme tu l’as dit, de l’estimation de la valeur de l’unité.

Donc, si les sinistrés ont 1 000/1 000 sur un même compte, ils ont la capacité maximale de l’économie focalisé sur la réparation des dégâts du sinistre.

In fine, est-ce que créer de la monnaie ex-nihilo, non par le DU mais par la création non-symétrique dans l’espace et dans le temps, résouds le sinistre plus rapidement ?