Libre

Pour devenir membre cocréateur de monnaie, chaque membre doit être certifié par cinq autres membres au minimum.

Rien que dans cette phrase nous ne sommes déjà plus libre .
Cela donne un pouvoir sur d’autres qui n’a pas lieu d’être.

1.Si je comprend bien la personne non menbre doit interagir avec des menbres co-créateur de monnaies pour avoir peut être la possibilité de participer ce qui est déjà un problème a moin que j’ai loupé quelque chose et qu’il y aurai un logiciel visio sur le quel on peu avoir des menbres co-createur en tous temps.

  1. Je me demande si il y a un nombre par mois par exemple de nouveaux co-créateur un suivi quelque chose qui permettent de voir ce qui ce passe ?

3.Et je me demande aussi si les co-créateur son gestionnaire de tous sa, sans limite comme par exemple ne plus prendre personnes ou très peu ? Ce qui ne serait pas du tous logique mais je demande comme même.

Voila les questions que je me pause, sans m’en prendre a qui que ce soit! J’essaie de comprendre . Merci par avance de vos reponses !

1 J'aime

Je sais que certains ici vont m’allumer, mais pour moi « monnaie libre » signifie monnaie à création monétaire « libre de dettes ».
Sinon on peut analyser n’importe quoi sous l’angle de la liberté, et voir des failles partout.

Une petite comparaison avec la monnaie Idena permet de comprendre: pour éviter la fausse monnaie, Idena a préféré un système de rendez-vous en ligne entre membres toutes les deux semaines pour résoudre des puzzles logiques qu’actuellement aucune machine ne sait résoudre avec le taux de réussite humain.

Très intéressant, eux non plus n’utilisent pas la carte d’identité (ils ont bien raison!)

Leur système de certification, bien que très astucieux et également basé sur l’humain (en faisant le pari d’une course contre l’intelligence artificielle), pose de nombreux problèmes: c’est pas évident et il faut être bien plus assidu que dans la Ğ1.

On trouve aussi des gens qui se plaignent. Bon je devrais tester vraiment pour bien comprendre

Pour voir des membres co-créateurs tout le temps, cette adresse se tente: https://meet.jit.si/Monnaie-libre
,o)

Le pari est fait sur la durée, et quand la G1 sera vraiment bien utilisée on verra des personnes membres co-créateurs au quotidien.
J’en croise déjà deux très souvent: c’est moi qui les as fait venir!

Il y a pas mal de stats, sur Cesium on peut voir la courbe des nouveaux membres, il y a aussi g1monit, et wot-wizard.

Les co-créateurs sont gestionnaires de tout ça, mais « ne plus prendre personne » je comprends pas bien la question!?

1 J'aime

Il n’y a pas réellement de limite de place la seule limite est qu’il faut 5 membres pour en certifier 1 nouveau et que chacun peut faire 1 certif tous les 5 jours.
Donc si les 3000 membres certifiaient tous les 5 jours nous aurions 600 nouveaux tous les 5 jours.
plus si l’on compte que les nouveaux pourrait à leurs tour certifier.

Mais comme tu le dis, la licence demande que l’on connaisse les gens que l’on certifie.
Et donc il faut interagir avec eux.
Tout ceci est fait pour éviter les doubles comptes co-créateur sans passer par des systèmes qui pourrait être déjouer (qui pourrais empêcher un état de créer 10 000 fausses pièces d’identités pour co-créer 10 000 par de monnaie quotidienne).

Comme l’écrit @hypericum il y a des réunions en visio dont la liste non exhaustive est ici : Organisation d'une "chaîne" visios

1 J'aime

Non, n’importe qui peut participer (acheter et vendre) sans demander quoi que ce soit, il suffit de maîtriser les identifiants d’un (ou plusieurs) comptes portefeuilles.

Les différentes règles liées à la certification servent à empêcher la création de fausses identités membre de grande ampleur (destruction de la monnaie et du réseau), et éviter autant que possible la petite fraude par création de fausses identités (création indue de monnaie).

Chaque membre est responsable de son stock de 100 certifications, et s’est librement engagée à respecter la licence, donc à certifier des gens qu’elle connaît bien, et ne pas certifier des gens qui ne comprennent pas ou refusent la licence (entre autres choses).

Si tous les co-créateurs décident de ne plus faire entrer personne, personne n’entrera, oui. Ce qui n’empêche aucunement les non-membres de créer leur monnaie concurrente.

Bon j’ai bien compris pourquoi cela fonctionne ainsi, je ne pensais pas que tous ceci etait aussi fragile. Encore merci tous pour vos réponses ! Sa commence a rentrer :wink: (J’ai la tête dur ) et un peu de mal a tous intégré beaucoup d’info sur le sujet est des fois pas simple à comprendre du premier coup.

Le mot « libre » a ici un sens plus précis, celui des 4 libertés définies dans la TRM.

La toile de confiance limite effectivement la liberté de créer la monnaie Ğ1, cependant elle est nécessaire pour éviter que cette liberté soit supprimée. Si on pouvait devenir membre trop facilement, il suffirait qu’une seule personne malintentionnée crée plein de comptes membres pour casser complètement la symétrie spatiale.

C’est le meilleur compromis qui a été trouvé (pour le moment !) pour maximiser la réalité des libertés de la TRM.

Quand il faut être accepté socialement, d’une manière informelle, dans tellement de contextes, ou bien accepté formellement par une entité centrale dont les intérêts sont parfois adverses (l’état, une organisation, une école, etc.), ça ne choque personne.

Mais quand c’est les certifications, où 5 personnes parmi 3000, et dans l’idéal parmi quasiment tout le monde, dont les amis et la famille, bizarrement les gens ont l’impression que c’est une atteinte à la liberté.

4 J'aime

Il fallait t’appeler Max et pas Tony…
Parce qu’il est libre Max… :rofl:

@+ :vulcan_salute: :g1:

Oui j’étais loin… pardonné moi mais tellement heureux de trouvé une alternative possible est mal renseigné . Donc maintenant je fait des recherches pour comprendre cette monnaie. En tous cas c’est très intéressant !

4 J'aime

Si si la cooptation ça choque des gens, pas forcément la masse, mais pas personne… On a effectivement tendance à baigner dans cette notion (réseaux affinitaires, corps de métiers, nationalité etc…) qu’on s’en rend plus compte mais la cooptation peut poser problème, selon les critères qui la permettent ou la refreinent , et l’objectif visé.

Ici l’objectif étant l’égalité face à la création monétaire ce n’est pas en question, par contre la notion de confiance qu’implique la TdC quand à elle peut faire tiquer… (pas moi personnellement, j’entends tout à fait la nécessité, mais les interlocuteurs non libristes et non junistes à qui je peux en parler et qui n’intègrent pas forcément en même temps le concept de monnaie libre, et la confiance en la valeur relative de cette monnaie, celle-ci s’appuyant sur le principe d’égalité face à la création monétaire et donc sur l’idée que chacun d’entre nous a un seul compte membre, et ce sans vérification d’identité administrative… ce qui peut en faire tiquer d’autres…)

1 J'aime

Bonjour, oui cette acceptation social m’a complètement bloqué au début, car dans un premier temps j’ai découvert cette monnaie en video ou l’un ou le createur s en parlé avec une notion bien plus ouverte au grand nombre. Donc je me suis fait une idée avant même avoir essayé de comprendre l’ensemble du projet. D’autre part comme tu peu le voir j’ai eu des discutions avec quelque personne ici, qui mon donné a réfléchir avant de me lancer un peu bêtement comme a mon arrivé.

3 J'aime

Je te rassure, beaucoup et moi le premier étaient comme toi au début.
Le pourquoi d’une règle alors qu’il y a des moyens plus simple de la régler peut prendre du temps avant de la comprendre et d’en connaître le chemin qui y a mené.

Le sujet est complexe, certains le comprennent plutôt vite, pour d’autres ce sera plus long (manque de base, de temps, d’implication…), mais tout le monde peut y accéder.
Moi après 1 an et demi j’en apprends encore, sur des points plus technique ou sur ce cheminement de réflexion.

Dans tout les cas tes interrogations sont légitimes, car il faut changer sa vision habituelle des choses pour appréhender ce système.

2 J'aime

Bonjour @Tony.

Voici certainement de quoi répondre à ta question concernant la pertinence du système de toile de confiance associé à la Monnaie Libre : La toile de confiance en détail - Duniter

En tout état de cause, les certifications ne sont pas de vils témoignages de moralité, comme on pourrait le craindre.

En effet, tu constateras, en approfondissant tes recherches et en vivant la monnaie libre, que la perte de liberté est franchement négligeable, en théorie comme en pratique, car nous avons économiquement et philosophiquement intérêt à certifier, même notre pire ennemi(e) du moment qu’on le/la connaît suffisamment pour attester qu’il/elle est un individu ne possédant — a priori — pas plus d’un compte-membre !

Bonsoir nflqt,

Merci pour le lien ! Oui je me posais beaucoup de question en même temps, pour la toile de confiance j’ai compris pourquoi cela ce passe ainsi c’est beaucoup plus clair pour moi maintenant !

J’ai trouvé sa sur le net en recherchant a comprendre la (valeur) 1 G1 .

L’État reconnaît à la Ğ1 le statut de monnaie légale, pouvant donc servir comme moyen de paiement des salaires des fonctionnaires et des impôts, au cours de 1 Ğ1 = 1 euro. Cela donnerait de facto une valeur d’usage à la Ğ1 en tant que moyen d’échange.

C’est bien sa ?

Le taux 1 unité = 1 € est imposé pour les MLC (monnaies locales complémentaires), encadrées par la loi. Pour l’instant le marché Ğ1 est trop faible, l’état s’en fiche. Il n’y a pas de taux de change officiel ni même consensuel avec l’€. Ce taux varie énormément en fonction des gens.

Malgré toutes les bonnes raisons de qualifier cette monnaie de « libre », je considère qu’il y a d’autres monnaies qui peuvent se targuer d’être aussi « libre », d’une autre manière.
Si bien que je trouve que ce choix de nom est malheureux. Ça prête à débat, voire à confusion, et je trouve donc que ça déssert la cause. Mais tant que les gens comprennent ce qui est réellement entendu, on peut s’en sortir…

Pour moi ce qui la distingue vraiment des autres monnaies, c’est son aspect égalitaire : tout le monde reçoit la même quantité, et la valeur reçue est une proportion constante dans le temps aussi.
Je préfère donc la dénomination de « monnaie égalitaire », telle que je l’ai trouvée dans https://blog.trentesaux.fr/monnaie-egalitaire/, par @Hugo-Trentesaux.

Quant à la toile de confiance, il y a débat, mais il n’est pas impossible de faire une monnaie alternative (on est libres d’en faire d’autres, surtout) qui se baserait sur une gestion d’identité différente. Selon un économiste invité lors d’une discussion autour de la :g1:, il serait déjà démontré que la toile de confiance ne passe pas à l’échelle (Acte 3 / LA MONNAIE : UN ASSERVISSEMENT OU UN [BIEN] COMMUN ? - YouTube).

Il est donc justifié de remettre ces choses en question ! Mais ne perdez pas de vue que l’important c’est qu’on fasse vivre cette monnaie, et tous ceux qui s’en servent =)

1 J'aime

Et pour moi il ne peut y avoir de liberté sans égalité.
Donc les autres monnaies qui ne mettent pas tous les humains à égalité ne peuvent pas s’appeler libre.

3 J'aime

Désolé mais des vieux réflexes de linguiste me reviennent… source TLFI

étymologiquement « Libre » vient de liure en acien français « qui dépend de soi, qui n’est soumis à aucune autorité.» lui même emprunté au latin liber ayant comme sens principal « qui se gouverne lui-même ».

de manière plus commune le terme « Libre » actuellement est défini ainsi : « Qui n’est pas soumis à une ou plusieurs contraintes externes. »

J’ai l’impression que même en dehors des quatre libertés économiques définies dans la TrM le concept de Monnaie Libre et son implémentation sont conformes aux définitions (et ce sans introduire de définition morale comme peut le faire @Maaltir en se référant à une éthique sous-jacente).
La G1 au final, ne dépend pas tellement de contraintes externes, elle est autoproduite (bon ok pas les ordis qui la font tourner ni le réseau internet sur lequel elle s’appuie), elle n’est pas adossée à une monnaie « officielle »… et ses utilisateurs sont partie prenante de sa valeur (qui au final ne tient qu’à eux- entre autre à travers le marché).
De plus elle correspond encore plus aux définitions historiques, elle dépend d’elle même et de ses utilisateurs, n’est pas soumise à une autorité externe (ni même interne puisque décentralisée), et bien sur se gouverne elle même.

Autant de points qui font dire que cette monnaie est libre dans tout les sens du terme, avec un petit bémol sur l’infrastructure réseau qui elle est encore en partie liée à un référentiel extérieur… à quand la production d’ordinateurs et l’abonnement internet 100%G1 ? une fois ce point réglé à mon sens elle sera 100% libre.

5 J'aime

Bonjour j’essaye de comprendre pour le moment la valeur que l’on peu donné a un june . Toutes les réponses que j’ai reçu et que le june n’a pas valeur pour faire simple.

Mais mon exemple parle a tous est c’est pour sa que je prend cette exemple : je donne cette valeur pour avoir une idée global (1 euro )= 1 june car si un june ne vos rien je l’echange contre quoi ? Combien de junes pour un vélo se sera le même nombre de junes pour une voiture?

Donc on enlève toute valeur du june autant que du produit échanger … Je sais plus trop la, aucune réponse n’est clair sur ce point.

Comment faire un echange sans valeur ce n’est pas logique, si j’echange un pull contre un pantalon j’estime que c’est équitable mais si j’échange un pull contre une voiture sa n’a pas la même valeur . Et aussi comment anticipé l’échange suivant sens savoir combien de junes je devrait donné pour pour échanger l’objet don j’ai besoin.

Je pense que j’ai vraiment besoin de discuté d’échanger avec des personnes car la c’est le flou complet.

alors je suis un ignare en économie (galuel me dirait surement de me taire alors… ^^)
mais il me semble que ce n’est pas une valeur l’euro… en soi
tu te rappelles pas l’histoire du franc ?

La valeur d’une monnaie n’existe au final que à travers ton éventuel pouvoir de t’en servir et que la personne avec qui tu fais ta transaction partage ce référentiel. Non ?

Bah j’ai l’impression qu’au fond que ce soit une monnaie dette ou une monnaie libre, toi en tant qu’individu, tu ne t’en sers que si tu peux t’en servir… donc la valeur est pas intrinsèquement liée à la monnaie, mais plutôt à la communauté qui l’utilise et ainsi lui confère de la valeur par l’introduction d’un marché commun (biens ou services) qui se passe dans la devise concernée…

Donc selon mon point de vue d’utilisateur, plus il y a de choses sur le marché et plus la communauté communique entre elle, plus la june a de la valeur.

(bien sur n’étant ni économiste ni mathématicien, je vais pas parler de sa valeur relative à la masse monétaire, je laisserais ce point à ceulles qui savent…)

2 J'aime

Premier point : une monnaie n’a pas de valeur.
Une monnaie sert à mesurer et exprimer la valeur économique des choses.

Si qqun dit « X a de la valeur », iel se place implicitement dans une comparaison à un autre objet (qui n’est pas forcément une monnaie). Personne ne demande « quelle est la longueur d’un mètre », sauf si iel utilise un autre système que le système métrique.

exemple : ma soeur a de la valeur. => elle est plus (courageuse/franche/compréhensive/etc.) que la moyenne des gens que je connais.

exemple : Un Homme averti en vaut deux => un être humain au fait d’une information utile à la situation présente m’est plus appréciable que deux non au fait.

exemple : un pain vaut 10DU => je considère que l’échange 1 pain / 10DU est juste.


Quand vous demandez « quelle est la valeur de Ğ1? », vous vous placez implicitement dans la comparaison avec un autre objet, en l’occurrence l’unité non libre en situation de position dominante en Europe.

Si vous souhaitez, comme moi, utiliser Ğ1 comme monnaie, demandez :

  • « quelle est la valeur d’un pain en Ğ1 ? »,
  • « quelle est la valeur d’une UNL-euro en Ğ1 ? »

Ce à quoi je peux vous répondre : à Lyon, un pain bio, au levain, de ~400g vaut 8DUĞ1, soit un peu plus de 80Ğ1. Quand je le vend à ce prix, des gens me l’achètent. Sachant que je ne parle que de mon expérience, et que d’autres personnes ont d’autres expériences vérifiables.

Pour la comparaison avec des unités non-libres, vous pouvez lire ce fil.

4 J'aime