Et si la création monétaire pour l'euro se faisait en DU?


#1

Est ce que si tous les citoyens européens étaient informés de la TRM, ils soutiendraient la proposition de réforme de l’euro consistant en une création monétaire constante par le versement d’un DU (correspondant aux conditions de symétrie spatiale et temporelle des monnaies libres) en Euros directement sur le compte bancaire de chaque citoyen européen.

  • Les dettes souveraines ne “fondraient-elles” pas?
  • Le DU même insuffisant serait un minimum garanti pour tous.
  • La croissance de la masse monétaire serait-elle un handicap pour la taux de change avec les autres monnaies officielles (USD,…) pour les productions exportatrices?

#2

Grosse supposition… ! Je pense que l’on peut tous être d’accord sur le fait que les individus ne sont pas tous d’accord entre eux… (Galuel ajouterait une seconde question qui serait : penses-tu que quelqu’un puisse ne pas être d’accord avec cette première affirmation? et là, crampe du crâne, incomplétude de Godel, on est bon. ) Donc il y a des chances que tout le monde ne soit pas convaincu, probablement les plus riches du moment.

Par rapport à quoi? Attention, toute la démonstration de la TRM repose sur le choix de référentiel pour exprimer des choses, donc quelque chose peut “fondre” par rapport à X mais “gonfler” par rapport à Y. Les dettes se comporteraient probablement différemment, car étant crée par l’utilisation massive d’une monnaie -dette (l’Euro), si un grand nombre de gens délaissent progressivement l’Euro, alors ca va diminuer le montant des dettes en Euro.

La prévision est compliquée, car ce n’est jamais arrivé encore. Mais attention aussi à l’utilisation des “mots”. Dans une monnaie libre, il y a croissance de la masse monétaire en QUANTITATIF, mais à partir du moment ou on exprime la monnaie, qu’on la regarde en RELATIF AU “DU”, alors il n’y a pas croissance de la masse monétaire (dans le cas ou N–> le nombre d’individu ne bouge pas).

A voir !


#3

J’ajouterais même que l’€uro étant de la dette, supprimer la dette revient de fait à supprimer l’€uro… C’est pourquoi une certaine catégorie de personnes (probablement aisée dans ce système) tombera d’accord pour ne pas être d’accord avec la TRM, et pèsera lourdement y compris médiatiquement pour convaincre que tout est bien mieux ainsi et qu’il est évidemment plus raisonnable de continuer à voter: “Le changement, pour que rien ne change, c’est maintenant”


#4

Est-ce qu’il existe des simulations sur l’argent moyen d’une monnaie libre reçu au cours d’une vie ?


#5

Si le mode de création de l’Euro devnait démocratique et donc s’inspirerait du paradigme de la monnaie libre,. est-ce qu’il n’y aurait pas un taux de croissance minimal de la masse monètaire à respecter pour être sur que la dette héritée puisse être remboursée et donc permettre une transition en douceur vers une monnaie vraiment libre sans soubresauts pouvant conduire, je sais pas moi, à la guerre ?

Si oui quel serait ce taux de croissance ?


#6

Je doute que la dette soit le seul facteur générant les guerres. Ma compréhension évolue lentement, et j’avoue que depuis j’ai tendance à attribuer beaucoup moins de responsabilités à la monnaie qu’à l’avidité, la stupidité et l’arrogance humaine en matière de guerres.

Je pense qu’il vaudrait mieux poser cette question aux nombreux économistes qui croient dur comme fer à leur “science”. Je serais bien en peine de définir un taux de croissance idéal adossé à une monnaie qui n’a pas même un invariant auquel s’accrocher pour commencer à en observer de réelles qualités.

Nous préférons parler de monnaie plutôt que d’argent en matière de monnaie libre.

La quantité de Ğ1 produite est variable en fonction du nombre de membres adoptant la monnaie. Pour l’instant de tels chiffres relèvent plus du PMU que de certitudes. Mais il est possible avec un simple tableur de simuler cela. L’évolution du nombre N étant à l’appréciation de l’opérateur…

En revanche en DU et pour la Ğ1 il a été calculé qu’à une demi vie un individu plafonnerait à un peu moins de 3800 DU, cette quantité ne pouvant être dépassée et restant constante pour la demi vie restante. (sous réserve de maintient des paramètres)


#7

Pourquoi, si la création monétaire de la monnaie officielle européenne était décidée démocratiquement, cela amènerait-il à une forme correspondante à une monnaie libre ?

Ceci est fort improbable, sachant que :

  • L’Europe n’est ni un pays, ni un état, et n’a pas de processus démocratique au sens originel où les élites du peuple écrivent et vote les lois. (voir E. Chouard et F. Asselineau pour comprendre ce que n’est pas l’Europe).

Mais, peu importe, admettons que les décideurs européens se shoot à la colle à vélo, et décide de passer à la monnaie libre. Je dirais alors que ce n’est pas au peuple de se soucier de “comment faire la transition”. C’est leur boulot.

De plus, la dette étant illégitime et mathématiquement non remboursable (voir http://trm.creationmonetaire.info/probleme-de-la-monnaie-dette.html#c-l-asservissement-par-l-interet-manquant), le problème de son remboursement leur incombe. Laissons-les dans la M… (masse monétaire :wink:) qu’ils ont créée, et nous, débarrassons-nous de cette monnaie le plus vite possible !

@Jean-F : la moyenne cible pour la Ğ1 en DU est 3742 DU, pas 2800. Voir https://forum.duniter.org/t/monnaie-pleine/3223/2?u=vtexier


#8

Merci j’ai corrigé ma coquille. (Fallait partir gagner des mnl, trop pressé …) :slight_smile:


#9

Merci,

Est à dire que ça prend en compte l’état réel de la population, c’est à dire sa pyramide des âges ?

C’est important d’avoir ces données si on veut faire des prévisions économiques, des études de marchés. Il faut bien savoir combien il y a de monnaie crée dans telle tranche d’âge …


#10

Ah mais c’est à mon sens assez simple, il faut créer suffisemment de monnaie (croissance) pour pouvoir (via les impôts par exemple) éteindre la dette sans faire hurler les créanciers et après cette phase vivre dans un monde enfin débarassé de ce système de mise en esclavage.

Je me demandais si on avait réfléchi à cette phase transitoire dans le cas non pas de création ex-nihilo d’une monnaie libre mais dans celui de la transformation d’une monnaie existente em monnaie libre.


#11

Créer de la monnaie non libre c’est créer de la dette. Ce serait creuser un grand trou pour en boucher un petit.


#12

Il suffit de vérifier le calcul du DU, qui est librement accessible comme il doit l’être concernant une monnaie libre. En effet un des nombreux critères qui permettent de différencier une monnaie non-libre d’une monnaie libre est que son mode de création n’est pas clairement affiché.

  • DU(t+1) = DU(t) + c² M(t)/N(t)

#13

Non non, je dis créer de la monnaie libre bien répartie entre chacun (ce n’est pas de la dette car pas destiné à être remboursé) et l’utiliser pour éteindre cette putain de dette héritée de l’ancienne version de la monnaie.


#14

redondance , pléonasme


#15

Pourquoi vouloir absolument réparer les erreurs/abus/ponzi des autres…

Pour info, une proposition de transition est expliquée dans la TRM.


#16

Je te laisse aller faire les démarches pour convaincre Draghi. Quand tu reviendras avec un contrat signé par lui pour transformer sa monnaie en monnaie libre, on en reparlera. D’ici là, je préfère mettre mon temps et mon énergie dans la Ğ1. :wink:


#17

Bof, l’important c’est d’essayer de comprendre et de voir comment fonctionne le machin dans des cas llmites.

Il me semble légitime de savoir si celle monnaie peut nous sortir du piège d’une dette accumulée énorme et tant pis si on est un peu redondant pour faire passer certaines interrogations.

C’est sur que réfléchir ça fatigue !


#18

C’est plutôt perdre le pouvoir de contrôle qui le fait réfléchir. Ce n’est pas une question de fatigue, mais de conservation de jouissance.


#19

C’est sur que jouir ça fatigue aussi, mais est-ce vraiment une bonne raison pour s’abstenir ? Et ne me répondez pas que c’est une question à 10 DU !! :grinning:


#20

Tu peux rejoindre le MFRB dont l’expérience Finlandaise a été stoppée net ou le QE for People qui tentent d’avancer dans ce sens. Tu as aussi l’initiative Suisse pour un RdB qui a échoué lors du vote final.

Ainsi tu pourras alimenter ta réflexions de celles des autres qui ont déjà oeuvré dans cette direction, les rejoindre et avancer avec eux dans cette direction si tu penses que là est ton propre chemin.

Ici nous avons choisi le chemin de produire quelque chose de nouveau plutôt que d’essayer de changer un existant très ancien.