Et maintenant je m'interroge


#41

Voir mes post/


#42

Sauf que quand tu écris :

tu exclus les valeurs boursières du champs de l’économie. Or, elles en font partie. L’accroissement de la masse monétaire par la dette a un effet positif important (donc non nul) sur l’économie, et cet effet est concentré sur les valeurs boursières et immobilières, dont le cours augmente. Il entraîne, par déséquilibre, un effet négatif (relativement à la masse monétaire) pour les valeurs non boursières, comme le kg de carottes ou le salaire des travailleureuses.

Le mot “économie” est très large et peu précis. Et en même temps, la monnaie libre reconnaît les Gvaleurs, qui sont des valeurs existantes mais non monétisées, donc non comptabilisées dans “l’économie”.


#43

Ce que je veux dire c’est que les états ou éméteurs de monnaie ne vont pas admettre que l’on viennes les concurrencer sur leur propres terrain. Ceci de manière significative bien-sur. Pour le Bitcoins je te renvoie à ce lien : https://www.crypto-france.com/cinq-pays-dans-lesquels-le-bitcoin-est-illegal/ Je ne suis pas les Cryptos mais la dynamique reste la même. Je ne vois pas les US ou la BCE renoncer à leurs prérogatives. Je ne comprend pas le concept de vrai ou de faux. Quand on imprime 2,5 $ pour 1 point de Pib pour moi c’est négatif.


#44

Pour moi c’est un effet négatif. Regardes ceci et dis moi ce que tu en pense.


#45

c’est pas toi qui disait “ne sors pas les phrases de leur contexte” ? Il y a bien un effet “négatif”, que je donne immédiatement après. :

Il entraîne, par déséquilibre, un effet négatif (relativement à la masse monétaire) pour les valeurs non boursières, comme le kg de carottes ou le salaire des travailleureuses.

D’autre part, tu t’exprimes “pour toi”. Nous sommes d’accord, les valeurs sont relatives. Ca ne veut pas dire qu’il ne se passe rien. Ce qui est négatif pour quelqu’un qui valorise les échanges directement utiles aux êtres humains (ce que tu semble exprimer) peut être positif pour quelqu’un qui regarde bêtement les chiffres monétaires.

La valorisation monétaire de valeurs boursières augmente en chiffres, c’est un changement positif. Je parle en chiffres monétaires, je ne parle pas de l’impact sur la société.

Bienvenue dans la relativité des valeurs.


#46

Bonjour marsupi, et bienvenue à toi sur ce forum :slight_smile:

Si tu achètes quelque chose à quelqu’un, il reçoit bien des junes :slight_smile: Ce n’est donc pas “sans rien apporter” :wink: Si il vend en june, c’est surement parce qu’il pourra s’acheter quelque chose plus tard avec les junes que tu n’auras plus !

La monnaie libre, c’est juste un système de point pour échanger. Manquer de points serait aussi ridicule qu’un cinéma vide qui refuserait des clients parce qu’il n’y a plus de tickets ! Chacun gagne des points, pour que chacun puisse échanger, sans que ça dépendent d’une minorité de personnes pour décider de qui doit avoir des points, combien, et se rémunérer grassement au passage pour cela :slight_smile:

Maintenant le problème des points, c’est que vu qu’ils permettent d’échanger des choses, on porte la valeur des choses acquises directement à celle des points. mais ça reste des points ^^ On ne doit pas en manquer ! Personne ne peut en être privé ! Tout le monde doit recevoir sa part de points :slight_smile:

Mais personne n’a obligation de te nourrir ou de te loger contre ces points. Si des gens veulent tes points, c’est bien pour les utiliser à ta place :stuck_out_tongue:


#47

Puisqu’on parle de points, profitons de cette excellente explication pour aller plus loin.

Supposons qu’un humain membre de la monnaie possède sur son (ses) compte(s) 1900 DUĞ1, et les dépense pour l’achat d’un bien économique Ğ(x).

Etant donné qu’il est censé avoir la même part de points que tous les autres, étant donné la formulation du calcul du DU en monnaie pleine, étant donné le temps qui passe :

Combien de temps lui faudra-t-il pour obtenir de nouveau ces 1900 DUĞ1 sur son compte s’il n’échange plus après cet achat ?


#48

Cet être humain voit l’ensemble de ses comptes remis à 0, et ne fait pas d’échanges, il repart donc comme un nouveau-né.

A coups de tableur à l’arrache, en appliquant la formule :

DUjour = DUjour(treval - dtreval)+ c2 * (M/N)(treval - dtreval) / dtreval

avec c=0.0488 ; dtreval=182.625

et en calculant la masse monétaire créée par intervalle de six mois, sur une population stable de trois personnes, je trouve 2031,875 2118,034 2461,8236 : 2462 jours pour avoir sur ses comptes 1900 DUg1.

Je commets une imprécision en ceci que le nombre de jours écoulés entre deux DU n’est pas exectement égal à 182.625, mais soit 182, soit 183. Je ne sais pas vraiment comment prendre ça en compte.

Merci pour cette incitation à enfin faire un tableur de simulation du DU.

edit - j’avais fait l’erreur de commencer à t0 et ne pas prendre un t quelconque. D’autre part, mon tableur donne M/N = 3925 DU en monnaie pleine, ce qui ne correspond pas aux 3742 souvent donnés… Je vais investiguer.

re-edit : je n’étais pas en monnaie pleine. Je trouve donc 2462 jours, soit 6.7 ans environ. Et j’ai toujours M/N=3925 DU… Mais je ne vois pas vraiment en quoi être en monnaie pleine ou non devrait changer quoi que ce soit…

encore-edit : c’est bon ! 3742 + 183=3925. J’avais calculé M à la fin des 6 mois d’intervalle de production du DU, et non au début.


#49

Je trouve environ 7 ans ^^


#50

Je suis d’accord j’ai sorti la phrase de son contexte. C’était sans intention. Mais Mea culpa. Moi je parle en économie ce qui pourrait peut-être revenir à impact sur la société. Un système qui permet à un quelqu’un d’accroître sa richesse sans contrepartie me semble négatif.

La phrase ( sortie de ton contexte) montre bien que tu en est conscient.


#51

Ton post m’interpelles et apporte un éclairage à mes interrogations.

Je ne l’avais pas vu sous cet angle

J’avais cru comprendre que le dividende universel aurait pour but de permettre à tout individu d’avoir un minimum vital équivalent au seuil de pauvreté. Si cela est on arrive bien à vivre sur le travail des autres.

J’assume mes contradictions en tendant à viser pour une répartition équitable tout en étant pour l’héritage. J’ai le sentiment d’avoir restreint mon train de vie pour pouvoir constituer un capital (le vilain mot). Propriétaire de ma maison principalement. Je ne vois pas pourquoi je devrais le partager avec les cigales. A ce titre je serais curieux de connaître le pourcentages d’adhérent ou de sympathisant de la monnaie libre dans mon cas.

[quote=“matograine, post:39, topic:5724”] Il va falloir que j’aille regarder cette théorie relative de la monnaie.

Cela est vrai mais si le dividende universel peut permettre de vivre sans travailler il y aura des gens qui produisent et d’autres qui profitent. Je connais des gens qui vivent du Rsa , squattent tout système d’assistance , font quelques petits boulots au noir et n’envisagent pas une seconde de reprendre un emploi.


#52

Et bien ce n’est pas le but de la monnaie libre : le dividende universel de la monnaie libre, c’est donner sa part de monnaie pour échanger à chacun.

On ne repartit pas la richesse des gens, on repartit le droit d’échanger :slight_smile:

Des gens peuvent vouloir te l’acheter en monnaie libre, mais si tu n’accepte pas ces échanges, alors tu gardes ta maison. Ya pas de craintes à avoir :slight_smile:


#53

Vérifions avec la formulation théorique issue de la TRM, pour t = 2462 jours / 365 = 6,745 années, combien de DU annuels devrions nous trouver ?

R(t) = 1/(10%)*(1-exp(-10%*6,745)) = 4,906 DUan

Soit environ 4,906 * 365 = 1790 DUjour, qui est en effet très proche de 1900 DUjour

Il faut en effet environ 7 ans pour retrouver ce même potentiel relatif d’achat sans rien échanger entre-temps.


#54

Ah bah d’accord ! c’est que je t’avais expliqué