Erreur dans la Théorie Relative de la Monnaie?

Bonjour les libres-monnayeurs !

Il y a 1 an et demi, la Monnaie Libre a fait l’objet d’un premier article sur Linuxfr.org sur l’un des sites français de référence dans le Logiciel Libre. L’un des commentaires semble soulever quelques erreurs glissées dans le texte de la Théorie Relative de la Monnaie.

Il s’agit du commentaire « Re: Ben non » par Gabbro qui pointe une erreur qui se situerait page 31-32 du pdf de la TRM.

Lors des discussions sur le très récent dernier article concernant la Monnaie Libre sur ce même site web, Gabbro semble s’étonner que les erreurs soulevées n’aient pas été corrigées…

Afin de clore ce débat, pourrions-nous sur ce forum confirmer ou infirmer ce rapport d’erreur, puis corriger la TRM le cas échéant ? Je ferais un rapport sur le site web en question si nécessaire.

Merci à tous.

Gabbro (le 12/05/18 à 12:40) :

@jeanferreira (le 12/05/18 à 13:28) :

Gabbro (le 12/05/18 à 15:02) :

Leo (le 12/05/18 à 19:37) :

Gabbro (le 12/05/18 à 22:19) :

Leo (le 06/06/18 à 16:27) :

Gabbro (le 07/06/18 à 19:03) :

Leo ( le 07/06/18 à 21:25)

Réponses récentes :

Gabbro (le 17/12/19 à 20:12)

Bof. J’ai lu les commentaires. Je suis en désaccord avec ceux-ci. Les fameuses « convention d’écriture » (page 31-32) sont des erreurs. Un dérivée par rapport à l’espace et au temps n’est pas équivalent à une dérivée par rapport à l’espace seul à temps constant. Quelque que soit la convention.

Si je prends un exemple plus physique, la température sur une ligne au cours du temps,

index à t constant signifie que la ligne a la même température tout le long, mais que cette température peut changer au cours du temps

index signifie qu’il n’y a pas de couplage spatio-temporel : la variation de température le long de la ligne est identique tout le temps, mais peut être non nulle.

L’une des formules est une dérivée première, l’autre une dérivée seconde. Je ne vois pas en quoi on peut prétendre qu’il s’agit de la même chose dans des notation différentes.

Je reprends une seul exemple ici, mais je maintiens que le texte est entaché d’erreur de rigueur, dans les parties que j’ai lu.

Au passage, copier-coller un texte de la sorte est illégal.

nflqt le 18/12/19 à 09:02

Bonjour Gabbro.

  • Concernant la page 31-32, il s’agit d’une approximation assumée et surtout légitime car classique en Science (La différence de résultats entre la formule idéale et la formule simplifiée étant négligeable dans le domaine considéré.)
  • Concernant la page 35, il s’agit d’un choix de l’auteur de convention de notation, que vous en auriez fait un autre n’en fait pas une erreur.
  • Nous n’avons pas trouvé de référence aux autres — je vous cite – « nombreuses » erreurs de la TRM dans vos écrits. Merci de les reporter au plus vite sur les canaux de monnaie libre tels que https://forum.monnaie-libre.fr/.

Enfin, sachez que la Théorie de Laborde a déjà fait l’objet de reprise et de redémonstrations. Si la forme du texte décrivant initialement la théorie ne vous satisfait guère, vous êtes libre de préférer les autres documents.

Dans tous ces cas, un amendement du texte de la Théorie Relative de la Monnaie ne semble actuellement pas justifié.

Je vous invite chaleureusement à privilégier les outils officiels de la communauté de la Monnaie Libre pour y partager vos interrogations et vos critiques constructives, ce qui vous garantira mieux une réponse de ses développeurs. Enfin Gabbro, je vous invite à faire amende honorable ici-même.

nflqt le 18/12/19 à 11:58

Bonjour dnanar [Note de @nflqt : Mince c’est Gabbro que j’aurai du mettre. Quel con je fais !] . Finalement je ne peux pas laissé passer ça :

Au passage, copier-coller un texte de la sorte est illégal.

Selon l’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle, lorsqu’une œuvre a été divulgué, l’auteur ne peut interdire les analyses et courtes citations justifiées par la caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information […] la diffusion même intégrale , par voie de presse, à titre d’information d’actualité des discours destinés au public prononcés dans les assemblées politiques administratives, judiciaires ou académiques, ainsi que dans les réunions publiques d’ordre politique et les cérémonies officielles.

Si vous continuez à penser le contraire, je vous invite à me signaler aux autorités. Je suis Nicolas Pierre Bertrand Floquet, docteur en pharmacie et entrepreneur en informatique, domicilié au 5 impasse du bois 61450 La Ferrière-Aux-Étangs.

Au passage, même s’il était effectivement illégal, mon acte de reproduction n’est certainement pas aussi grave que vos allégations sans fondements . En effet, vous répétez et répétez que les travaux en question sont « truffé d’erreurs » (sous-entendu qu’il y en a beacoup) sans jamais en avoir reporté que deux, à propos desquelles nous vous avons désormais répondu que c’est vous qui êtes dans l’erreur. Nous attendons les autres, ou à défaut, votre amende honorable.

Gabbro le 18/12/19 à 17:56

Comme je le détaille dans le message juste au-dessus, le point sur les dérivées n’est pas une convention mais bien une erreur. Vos incessantes demandes d’excuse alors que vous ne me lisez pas en deviennent fortement irrespectueuses.

Je comprends que vous me demandiez à prouver que votre théorie est fausse, mais c’est à vous de prouver qu’elle est vraie. Or, ce document, qui comporte de multiples erreurs et imprécisions (en vrac, à la page 15, l’auteur dit que la théorie de la relativité, le principe de symétrie et le principe de covariance sont la même chose, ce qui est faux, cf wikipédia—or il base la philosophie de sa théorie sur une généralisation de la relativité, qu’il n’a à l’évidence pas bien compris ; à la page 31-32, il faut une dérivée par rapport à x, qui représente ici les individus, et donc une variable discrète, ce qui est mathématiquement douteux ; et l’équivalence entre une dérivée première et seconde précisée juste au-dessus, ).

De fait, ce document n’est pas crédible.

Sur ce, je pense avoir dit ce que j’avais à dire. Un éventuel lecteur de ce fil saura je pense se faire un avis. Ayant passé assez d’énergie sur le sujet, ce sera mon dernier message sous cette dépêche. Si vous voulez ajouter quelque chose, je le lirai probablement, mais je n’y répondrai pas.

nflqt le 18/12/19 à 19:13

Mais vous ne lisez pas non plus les réponses qu’on vous apporte, Gabbro !

Vos répliques ne semblent être que des pinailleries subjectives sur la forme du texte de la Théorie Relative de la Monnaie TRM, désormais sans importance, puisque le travail de Laborde, ingénieur, a déjà été repris — quand ce n’est pas redémontré **dans une forme différente — successivement par un doctorant en neurosciences, un docteur en mathématiques, un autre ingénieur informatique, et un économiste : https://www.creationmonetaire.info/2012/11/theorie-relative-de-la-monnaie-2-718.html et ça continuera…

Formé en faculté de pharmacie, je suis trop mal placé pour juger des mathématiques. Mais en tant que libriste un minimum versé dans le droit d’auteur, j’ai pu constater sur ce fil de discussion que vous étiez sujet aux jugements hâtifs basés sur une maîtrise boiteuse dans au moins un domaine — le Droit — en accusant l’un de mes actes d’illégalité, ce qui n’est évidemment pas le cas.

On peut aussi s’étonner que vous ne connaissez pas l’usage en vigueur dans le développement de logiciels libres, qui est d’utiliser les canaux de communication (également publiques !) des développeurs pour signaler d’éventuels problèmes, plutôt que la fonction de commentaires d’un site de veille technique. Ce qui est très inconfortable pour chacun, et surtout pour moi qui a fait l’effort de faire office de navette.

Donc oui, j’espère bien que ce sera votre dernier commentaire concernant cet article, du moins pas avant que vous ne vous polissiez. Car je vous inviterai toujours vers la sortie digne qui est de faire amende honorable.

Cordialement.

nflqt le 19/12/19 à 17:10

Bonjour Gabbro .

Je tiens à m’excuser de mon insistance de ces deux derniers jours.

Respectueusement, Nicolas Floquet.

2 J'aimes

Pourriez vous copier coller ici ces supposées erreurs , merci.

Oui. Je compte le faire en éditant ma première réplique, ça vous convient ?

Cependant, j’aurai certainement besoin d’aide pour les équations, car je ne sais pas si la syntaxe de ce forum les supporte…

Bonjour nflqt !

C’est marrant, dans la TRM, il est bien écrit que la formule du DU est DU(t) = DU(t-1) + c * M(t)/N(t).

Mais dans le protocole DUP utilisé par les clients pour l’implémentation de la june, la formule est devenu DU(t) = DU(t-1) + c * M(t-1)/N(t) :stuck_out_tongue:

Pouvez vous éditer ce supposé rapport ? Merci

Voici le rapport d’erreur :

Je ne vois pas de rapport d’erreur. Quelqu’un peut il expliciter ? Merki

Oui, Jérémy, très marrant… Pour réaliser La TRM en transition, je me suis bien arraché les cheveux avant de voir ce décalage d’indice (séance nostalgie ici).

2 J'aimes

« le physicien affirme que “dt étant très petit, qu’on prenne “t” ou “t+dt” ne fera qu’une différence “très petite” aussi in-fine”, et que ça ne change rien au final à la forme étudiée.»

Il n’y a pas de rapport d’erreur donc. Merciiiii

2 J'aimes

C’est parfaitement juste.

Mais par ailleurs, on peut très bien étudier une dérivée discrète sous plusieurs formulations qui sont toutes valables, pour une fonction f(t), on pourra au choix prendre :

f’(t) ≈ f(t+1) - f(t)

f’(t) ≈ [f(t+1) - f(t-1)] / 2

f’(t) ≈ [f(t + 2) - f(t-2)] / 4

Et autres joyeusetés.

On peut aussi s’attarder sur le fait qu’on peut écrire « événement » ou « évènement », ou encore préciser que le terme « en un endroit et un temps déterminé » évite les confusions.

Ou encore discuter du sexe des anges.

Tout ceci reste parfaitement possible, en effet !

A noter aussi concernant les indices, que les séries :

S1(t), définie par S1(0) = 0, S1(1) = 59, S1(2) = …

S2(t) définie par S2(0) = 59, S2(2) = …

Sont théoriquement parfaitement équivalentes, et que l’initialisation de l’indice ne change absolument rien à la nature de la série nulle part.

Aussi s’attarder sur la question de savoir s’il faut choisir S1, ou bien S2, ou bien S3… pour réaliser l’étude d’une série, n’est pas de l’ordre de la pertinence ni mathématique, ni physique, ni scientifique en général.

Le scientifique sait distinguer conventions et raisonnements (lesquels sont indépendants des conventions s’ils sont bien menés), et ne regarde ainsi pas le doigt quand le doigt pointe la Lune.

1 J'aime

Je viens de coller (sur ma publi initiale à ce fil), la discussion en question en 8 captures d’écrans. Merci déjà pour vos réponses. :slight_smile:

@Galuel @Matteo ? Puis reporter vos propos tenus juste ci-dessus en commentaire sur le site Linuxfr.org ?

Le rapporteur évoque également ce qui lui semble être une erreur page 35 du PDF de la TRM… est-elle également infirmée par vos propos ci-dessus, comme celle de la page 31-32 ?

Pouvez vous faire l’effort de copier coller ici les supposés constat d’erreur , merci. Pas de temps à perdre inutilement .

Je comprends… et c’est ce que j’ai effectué il y a 10 minutes, @Mateo. Pardon pour le délais :wink:

Ou ça ? « semble être une erreur page 35 du PDF de la TRM». C’est à dire ?

@Mateo Plus clairement : le rapport d’erreur est donc désormais affiché sous forme d’images sur la publication initiale de ce fil de discussion.

Il ne s’agit pas de rapport d’erreur. Pouvez vous stipuler la question ici et mettre la démonstration de la TRM qui pose question. Merci.

Il s’agirait de cela (déjà publié plus haut) (commence à « On retrouve des formules à la page 35… ») :

Gabbro (le 12/05/18 à 22:19) :

2 J'aimes

Si tu lis la TRM tu verras que ce point précis est repris dans l’appendice 2 « un résumé mathématique » sous une autre forme.

Ensuite que tu viennes poster des éléments sans aucune sorte d’incidence, je cite : « Le seul c qui résout cette équation est bien ln(v)/v », est fait dans quel but exactement ?

Qu’ensuite « utilise des développements limités et des approximations alors qu’on en a pas besoin… » est idiot comme commentaire. Le fait qu’on ait « besoin » ou « pas besoin » de montrer tel ou tel chemin de démonstration est un point de vue sans aucun intérêt. Il se trouve que l’auteur a estimé que ces points étaient tout à fait pertinents à montrer.

M’est avis d’ailleurs que le fait que l’auteur ait pris la peine de faire toutes les démonstrations à la fois en notation continue et en notation discrète (cf appendice mathématique) me semble montrer une maîtrise de ces points « dont on a pas besoin », puisqu’une seule méthode suffit.

Mais qui sait, peut-être que l’auteur a des vues sur ces sujets que le commun n’est pas en mesure d’apprécier ?

En tout état de cause donc, une lecture attentive de la TRM s’impose.

Quant à la compréhension elle ne s’impose pas.

2 J'aimes