Du matériel informatique en monnaie libre ? C’est possible !

Jean-Noël R., gérant de Mithril Informatique à St-Joseph : « Je gère une société de services informatique, je suis aussi utilisateur et développeur de logiciels libres depuis de nombreuses années, comme agritux, ou zourit… »

Comment avez-vous découvert la monnaie libre ? « C’est un collègue et ami, Philippe Vincent, qui m’en a parlé en premier. C’était en fin 2019. Ça a piqué ma curiosité et j’ai lu les articles du site et le forum de la monnaie libre où j’ai trouvé plein d’informations. J’ai vite été convaincu. Je suis membre cocréateur depuis janvier 2020. Puis Babeth est arrivée, et a donné une super dynamique à la June. J’en ai profité pour commencer à rencontrer du monde… »

Qu’est-ce que le nœud duniter Mithril.re ? « Notre société dispose de plusieurs serveurs pour héberger les sites et applications de nos clients. Nous avons décidé de dédier un petit morceau de serveur pour héberger un nœud duniter. Ce sont les nœuds duniter qui permettent de créer les blocs de la chaîne de bloc de la monnaie libre. Et comme nous sommes un peu loin du reste des nœuds (majoritairement en métropole), nous avons décidé que notre nœud duniter serait ouvert et permettrait aux utilisateurs de s’y connecter. Concrètement, si dans votre application june, cesium par exemple, vous paramétrez le nœud Ğ1.mithril.re, alors les requêtes que fera cesium pour interroger la chaîne de bloc arriveront sur notre serveur de St-Joseph et resteront à la Réunion. »

Que proposez-vous en monnaie libre ? « Nous avons essayé plusieurs modèles, mais pour le moment, nous nous sommes arrêtés sur cette idée : le matériel neuf que nous vendons en euros, peut être acheté en partie en june. Nous appliquons une règle simple : notre coût de revient est à payer en euro et la marge en june. De cette façon, on ne creuse pas trop notre compte en euros. Le matériel d’occasion, quand nous en avons, peut-être acheté intégralement en june. Les services peuvent être facturés intégralement en june. Nous proposons par exemple un abonnement annuel à Zourit, l’hébergement d’un logiciel de gestion, une réparation, etc. »

Avez-vous un message aux utilisateurs de la monnaie libre à La Réunion et à ceux qui hésitent encore à se lancer ? « Ça ne coûte rien d’essayer et ça permet de rencontrer plein de gens super :wink: »

Propos recueillis le 15 mars 2022 par Sébastian A.

Ext(974 - La Réunion) Avril 2022 - Numéro 1 - Bulletin mensuel de la Monnaie Libre à La Réunionrait de la lettre d’information Monnaie Libre 974 :

13 « J'aime »