D'où vient le carré dans la formule du DU?

Je ne comprend pas comment on passe de la 1ère formule à la seconde :

  • DU = ( c⋅(M/N) )/182,625
  • DU(t+1) = DU(t) + ( c²⋅(M/N) )/182,625

Voilà où j’en suis :

“ c” est le taux de création monétaire. Ce taux dois être exprimé sur une durée. Ici la durée est une demi année (182,625 jours). Donc la création monétaire en une demi année est déterminé
par la formule: “c⋅M”.

La création monétaire répartie à égalité entre les membres correspond donc à "c⋅(M/N)”.
Et cette création monétaire par membre et par jour est alors exprimée par la formule :
"( c⋅(M/N) )/182,625”

Je pense comprendre que C devient C² pour pouvoir additionner une valeur au DU précédant pour obtenir le DUsuivant. Mais pourquoi…

Taper « formule du DU » dans la loupe du forum technique Duniter pour comprendre.

Bon courage !

OK… J’ai jeté un œil ainsi qu’au lien transmis par @vit.
J’ai survolé le fil, assez pour me rendre compte que je vais passer mon tour…
Y’a un moment ou faut accepter qu’on peut pas tout comprendre, et là je fait le pari que c’est le cas…
Et j’espère que je me trompe encore…

C’est dommage, malgré la ressemblance on a du mal à imaginer que les deux formules sont réellement liées (même si elles se ressemblent un peu)…

Merci à vous trois.

Les appendices à la TRM et la lecture de Allocation-universelle.net (je t’ai pointé la partie intéressante) seront des lectures instructives sur ce point.

Merci. Pour les liens intéressants même si j’ai pas tout compris.

L’intérêt du passage d’une formule à l’autre serait bien d’empêcher le DU de descendre lorsque N diminue et d’éviter les trop grosse variation du DU en fonction des grosses variation de N.

C’est donc le passage mathématique d’une formule de solution d’ordre 1 à une solution d’ordre 2 (C exposant 1 = ordre 1 et C² = ordre 2) qui me pose question. (y’a le détail de la méthode juste au point qui traite de la solution d’ordre 2)

Je ne comprend pas la réelle méthode mathématique qui permet cette transformation. MAIS :

Si nous remplaçons c par c², alors automatiquement le DU serait beaucoup plus petit. Ce résultat risque encore de diminuer si N diminue. Alors, si on l’additionne ce premier résultat au DU précédant (ici arbitrairement pour obtenir un résultat similaire à la première formule) on obtiens la formule inscrite dans la licence… Et un DU qui progresse en fonction de M et N, qui d’une part ne peut pas diminuer et n’est pas trop influencé par une modification de N.

Ce raisonnement n’est pas fort mathématique, ni rigoureux, mais il est à ma portée. Je m’en contenterai pour un temps. (jusqu’à ce qu’on me dise que je suis encore complètement à coté de la plaque)

J’aurais bien voulu, mais non : RÉSOLU PAR cuckooland. Il a répondu à la question dans un autre fil. Faut pas avoir fait des math de haut vol pour comprendre, mais faut y aller par étapes. (et vite se souvenir de ce qu’est une factorisation : k( a . b) = ka . kb), vous tomberez sur le carré juste à la dernière étape avant qu’il n’aborde la monnaie pleine.