Des économies différentes sous la même monnaie libre posent problèmes

#1

C’est pas contradictoire avec le fait de dire que la monnaie libre est un étalon de mesure invariant et neutre?

Aujourd’hui, les économies junistes de Paris et de Toulouse sont différentes, faudrait 2 monnaies libres ?

Une monnaie qui est perturbée suivant qui l’utilisent, c’est louche non ?

1 Like
Des africains sur ce forum ?
#2

Je vois déjà très bien la différence dans la vente de mes livres en Ğ1 sur le territoire français : certains Toulousains les trouvent trop cher alors que dans d’autres régions de France on les trouve très bon marché. S’il y avait ĞToulouse et ĞParis, le taux de change entre les deux monnaies permettrait de compenser cet écart. Bien sûr, je comprends très bien que nous n’ayons créé qu’une seule monnaie sur le territoire pour obtenir un poids économique conséquent plutôt que de s’éparpiller dans mille et une monnaies aux valeurs insignifiantes, mais à terme il sera probablement salutaire de créer des monnaies régionales. On en parle à nos petits-enfants ?

2 Likes
#3

Et bien les franciliens valorisent plus ton bouquin que les toulousains :slight_smile: L’offre de monnaie est supérieur en Ile-de-France, vaut mieux vendre en Ile-de-France, ou vendre des choses qui intéressent les Franciliens :smiley:

1 Like
#4

Ce n’est pas le critère, non. Les Franciliens (et d’autres régions peu actives) ont peu d’offres autour d’eux en Ğ1. En d’autres termes, ils créent chaque jour des Ğ1 dont ils ne savent pas que faire, il en résulte qu’ils ne donnent pas à leur Ğ1 beaucoup de valeur, c’est mécanique. À Toulouse (et d’autres microcosmes), l’offre est plus importante, la Ğ1 circule et peut être vite dépensée (et regagnée en fournissant les autres), elle a mécaniquement plus de valeur puisqu’on peut en faire quelque chose, plus de choses qu’ailleurs. Ce n’est pas la valeur de mes livres qui change d’une région à l’autre car ils sont très appréciés à Toulouse aussi, mais bien la valeur de la Ğ1 en rapport au dynamisme local.

2 Likes
#5

Oui entièrement d’accord avec ça. Si on considère qu’une masse d’utilisateur peut influencer la monnaie… alors c’est que n’importe qui/quoi suffisamment nombreux (à terme) pourra influencer la monnaie… alors cette monnaie n’est pas invariante et neutre comme dit par @yyy

Je comprends tout à fait les différences structurelles d’économies entre pays industrialisé et pays axés sur l’agriculture et l’artisanat soulevées par @denislaplume, mais si les “types d’économie” de nos zones géographiques influence notre monnaie, les problèmes que nous rencontrons actuellement de repli sur soi, se poseront à nouveau - d’une autre manière - mais se poseront.

1 Like
#6

Pourtant un Francilien préfère ton livre à ses nombreuses junes, alors qu’un Toulousain préfère ses quelques junes à ton livre. J’ai pas parlé d’appréciation différente ou pas ton livre, juste de valorisation, qui est implicitement exprimée en junes, non ? Ya pas de valeur absolue :slight_smile:

Mais oui on est d’accord pour le reste ^^

Mais pour moi il n’y a pas de problème de référentiel de valeur qui se retrouve être différent suivant les régions, au contraire ! Une valorisation différente, rien de mieux pour initier des échanges entre région, ce qui vient naturellement les dynamiser, et faire converger ce référentiel de valeur qu’est la monnaie libre !

Vaut mieux aller chercher les junes des franciliens pour les dépenser à Toulouse, et bientôt, le référentiel de prix sera le même :wink:

5 Likes
#7

Le référentiel de quel prix ?
Le référentiel DU n’est-il pas déjà le même ?

La monnaie libre garanti la symétrie temporelle et spatiale (au sens des membres) de création monétaire, pas la symétrie géographique des prix qui elle sera toujours variable, même si comme tu le dis l’augmentation des échanges distants pourront atténuer certains écarts de prix.

1 Like
#8

Oui il y a un manque d’arbritrage. Ou alors un manque de continuité de l’offre en économie June sur le territoire. :smiley:

@denislaplume ça me fait penser à la notion de territoire économique, quand le concept de monnaie libre sera acquis par une majorité, je vois bien la France découpée en différents territoires économiques, avec chacun sa propre monnaie, sa valeur son taux de change.

Dans dix milles ans, nous aurons tout ! Tout de nous, rien de vous…