Compter en DU ou en Junes?

Je vois un avantage à compter un stock en DU : on peut calculer plus facilement sa fonte relative à venir, et en monnaie pleine on sait toujours combien il vaut par rapport à la moyenne.

1 J'aime

Si je prête en Ğ1, j’exige d’être remboursé en DU. Surtout si il y a du retard. Ça m’evite de demander des intérêts.

3 J'aime

la fonte et la valeur relative à la moyenne sont des écueuils car le D.u qu’ il soit actuel ou plein, c’ est la moyenne, tout simplement. 1o% pour être précis;

dans le référentiel mL, du moins celui qui m’ est perceptible, la seule condition propre à compter est tel que je l’ ai lu plus haut, le D.u est invariant, la monnaie a mutée, de nombreuses choses sont différentes, en particulier l’ idée de temps.

une fonte ou une variation du D.u signifierait la centralité et seule l’ inflation nous permet de focaliser sur les chiffres façon manque à gagner, il y en a un en effet, lorsqu’ on est au dessus de la moyenne, sinon il n’ y en a pas, au contraire même !

certe, si l’ on ne peut rien faire avec ses junes ou son D.u, ça revient au même, l’ unité ou le nombre compte peu mais il n’ y a pas d’ alternative, aucun moyen de créer autrement une symbolique d’ échange.

jusqu’ à preuve du contraire et même si l’ entrée à la moyenne plutot qu’ à un D.u reste séduisante, une invariante change totalement la donne.

1 J'aime

Je pose ça là pour approfondir le sujet :

Une discussion sur le forum duniter sur l’utilité du quantitatif:
À quoi sert le quantitatif? :-) - Discussion - Duniter Forum

La vidéo « Le Quantitatif et le relatif V2 » de S.Laborde sur son blog:
https://www.creationmonetaire.info/2014/02/le-quantitatif-et-le-relatif-v2.html

Les énnoncés et les publications des modules à réaliser soi-même pour approfondir la TRM:

http://rml.creationmonetaire.info/modules/

4 J'aime

Oui je sais bien mais si tu dis, on passe de 1 DU à 1 DU, tu ne vas pas pouvoir les ajouter par exemple, car comme le dit @inso sur le sujet que @Paulart a mis en avant :

Un exemple d’utilité du quantitatif : la comptabilité. On a pas encore inventé la comptabilité relative

Dans une utilisation de tous les jours, ça peut être compliqué, non ?

Quand on dit qu’on compte en DU comme le dit le titre de se sujet, on ne compte pas en relatif mais en quantitatif réévalué. ça peut être par rapport au dixième du DU de 2017 quand tu comptes en june ou par rapport au DU présent par exemple

Je ne suis pas de ton avis, même si je comprend tes arguments qui sont mathématiques. Mes arguments en faveur d’apprendre dès maintenant à compter en DU, c’est l’éducation.

Ma comparaison préférée c’est la physique quantique et la relativité. Elles avaient 50 ans environ quand j’étais à l’école et on ne m’en a jamais parlé. C’est moi qui me suis intéressé au sujet une fois adulte, qui reste une curiosité expliquée par quelques Youtubeurs… Alors que ce sont les derniers modèles scientifiques qui nous permettent d’appréhender et de comprendre le monde qui nous entoure, de l’infiniment grand (relativité) à l’infiniment petit (physique quantique). Pour faire bref, on enseigne toujours la physique de Newton aux jeune élèves… Si un jour il construisent des GPS ou des fusées, on va bien rigoler !

On peut apprendre les échecs à 4 ans ou à 30 ans. On peut apprendre à parler anglais ou espéranto à 4 ans ou à 30 ans. A quel âge cette apprentissage sera le plus facile ?

Pour cette raison, je pense qu’il faut éduquer les Junistes (et surtout les jeunes) au DU dès maintenant. Sinon, il seront encore bloqués dans l’économie classique avec le vieux problème de l’inflation, infinie qui plus est dans notre cas, au lieu de s’en libérer comme le permet (enfin !), la monnaie libre.

4 J'aime

Je suis complétement d’accord avec toi et c’est justement un des buts de la réalisation de mon simulateur (sujet sur le forum). Dans ce simulateur il n’y a pas de notion d’unité « quantitative » comme la june pour la G1, tout est calculé et présenté en fonction du DU quotidien.

Dans ce référentiel, je n’ai plus à penser au taux de croissance vu que je suis assuré de recevoir 1 unité tous les jours. Ce qui m’importe le plus c’est la gestion de ma réserve et donc la fonte de celle ci à chaque réévaluation.

Bien que je comprennes les choix des pères fondateurs sur la formule du DU appliquée actuellement à la june. Celle-ci complique le calcul de la fonte en référentiel DU tant qu’on n’est pas en monnaie pleine ou pour simplifier tant qu’on a pas un nombre de membres stables. C’est vrai que dans ce référentiel je serai plus « Anoaiste » (je ne sais pas s’il existe encore des courants de pensée dans la ML) en privilégiant une formule simple et prévisible comme DUB: DU(t+1) = DU(t)+c*DU(t) pour pouvoir faire mes comptes sur le long terme.

Dans la grande majorité de la communication de la Monnaie Libre, on nous parle d’un c de 10 % / an alors qu’il est que de 2% actuellement, de 4% si demain la moitié des membres se cassent, ou de 1% si on accueille 3000 nouveaux demain. C’est pour ça que je trouve un peu prématuré de compter en DU actuellement, les différences d’une année à l’autre sont encore assez légères pour être « acceptable » en référentiel june ; peut être dans 3 ans quand on sera passé à 1 DU = 11 junes, il sera intéressant de changer de référentiel.

1 J'aime

Le référentiel Moyenne permet d’exprimer directement en part relative de monnaie, évitant ce problème. Et en plus, il n’y a plus besoin de connaitre la masse monétaire :slight_smile: Seulement le DU qui sera lui aussi directement exprimé en part relative.

Par contre, les soldes évoluent directement en fonction du DU pour les comptes membres bien sûr, mais aussi en fonction de l’évolution du nombre de membres :sweat_smile: Un peu bizarre d’expliquer au gens que leur compte montent parce que ya pluss de membres, ou diminue parce que ya moins de membres.

Yep, et d’ailleurs, pour faire de la compta, ça sera intéréssant de conserver les flux dans les DU de l’époque. On en avait discuté ici Pour faire vivre la relativité! - #5 par yyy :

@vincent proposait de faire la différence entre « valeur actuelle » et « valeur contextuelle ». Un virement de 10 DU à l’époque reste bien un virement de 10 DU à ce moment là, dans ce contexte. Mais actuellement, les 10 DU de l’époque représente peut être maintenant 9 DU, ou 8 DU etc… et dans 40 ans presque rien.

Tout à fait, mais comme Césium, ne compte qu’en DU actuel, j’ai décidé de faire un tableur (pour mes transactions perso) afin de suivre les sommes en DU « d’époque ».

Car j’ai ai rien à faire de savoir que ce que j’ai dépensé 30 ans auparavant vaut xDU d’aujourd’hui.

1 J'aime

Ouais on peut faire ça, il suffit de préciser 2DU(2018) (d’ailleurs il y a avait eu une proposition de parler en DU d’équinox j ne sais plus où c’est ) .

Capture d'écran de 2021-04-11 18-18-00

Mais je crois que Silkaj le fait déjà non? @Moul ?

1 J'aime

J’aimerais bien pouvoir afficher le montant de transactions passés en fonction du DU choisi de l’époque.
Je pense que c’est pas pour tout de suite, mais ça devrait venir :slight_smile:
Voici ma réflexion pour l’instant à quoi ça pourrait ressembler.

La G1 pour la comptabilité, et le DU pour fixé les prix.

2 J'aime

Cool, c’est ce que je fais déjà dans mon simulateur (bon j’avoue que c’est plus par fainéantise que j’ai fait ça).

Et pour l’instant on n’a pas encore pris le temps de réévaluer le c en fonction de l’espérance de vie des 3000 membres actuels (est-elle de 80 ans ?)…

Je trouve qu’on met beaucoup de bâtons dans les roues de la créatrice monétaire juniste, en introduisant un N instable dans l’équation de la croissance monétaire. Surtout qu’on lui offre une super unité de mesure qu’est le DU, avec des propriétés bien sympa, mais sa simplicité d’utilisation n’est valable qu’avec un N stable dans le temps.

La june a 4 ans, et le c actuel est justement fait pour respecter la symétrie temporelle entre des membres avec une espérance de vie de 4 ans :stuck_out_tongue:
Si tu applique le c théorique dès le premier jour, la part relative du DU est tellement minime que tu privilégie énormément ceux qui était là à la création.
Par exemple, pour la june, le DU du deuxième jour était le même que le premier jour. Les gens qui étaient là le premier jour avait une moyenne de 1 DU, puis ils sont passé à 2 DU, et ceux arrivé le deuxième jour se retrouve avec 1 DU, moitié moins.
Si tu applique le DU avec le c théorique, il est de 1/3742 la moyenne.
Du coup les gens qui étaient là le premier jour se partagent bien la masse monétaire via le premier DU, ils sont donc tous à la moyenne, mais le deuxième jour, le DU ne représente que 1/3742 = 0.000267 de la moyenne. C’est pas du tout autant que la veille ! Là, quelqu’un qui débarque le deuxième n’aurait que 0.000267 moyenne sur son compte, et ceux arrivée la veille quasi 1 ? Ça ne me parait pas très égal face à la création monétaire tout ça ^^

Le DU doit être une part relative de monnaie :wink: Si tu ne prends pas M et N en compte pour le calculer par rapport à ces variables, ça me semble compliqué ^^

Si je comprends bien ( :thinking: ) : Le DU est relatif, alors que la Ğ1 est quantitative.

Donc la question de « compter en DU ou en Junes ? » est similaire à la question de « compter en relatif ou en quantitatif ? »

@+ :vulcan_salute: :g1:

3 J'aime

Ca dépend.

Compter en nombre de moyenne (M/N) est du relatif aussi. Relatif à M/N.

Compter en DU c’est compter « en relatif au DU » ou « en fonction du DU ».

Compter en « RSA » est du « relatif au RSA ».

Compter en « prix au kilo » est du re… bon ok on a compris :slight_smile:

1 J'aime

Et quantitatif est relatif au DU(0) :smiley: Mais ce référentiel a cette particularité de ne pas être soumis à la revalorisation des soldes :wink:

Ouais ça pourrait être pas mal. Par contre je ne vois pas à quoi pourrait servir cette proposition:

  • Display relative amounts using a specified UD value (UD from Q2-Q3 2019)

L’étude du module Liebnitz pourrait faire adopter des stratégies pour fixer ses prix, en fonction de ce que l’on veut voir advenir: teaser →

====

  • Ce qui est frappant, c’est déjà de constater que peu importe depuis quel référentiel un prix va être fixé et stable dans le temps, il pourra toujours être vu en mouvement depuis un autre référentiel. Ce qui peut nous permettre de nous poser la question de « l’inflation/déflation »?
    Peut-on parler « d’inflation/déflation » sans préciser le référentiel utilisé?
    « L’inflation/déflation » est-elle un problème en soi?
    Je pense que l’on peut déjà se dire que l’on peut répondre « Quelle « inflation/déflation » serait un problème pour qui »?

  • Fixer/stabiliser un prix d’une valeur « V » en relatif à M/N à pour conséquence de:
    → faire augmenter dans le temps le prix en quantitatif de « V ».
    → faire baisser le prix de « V » en quantitatif si N augmente et inversement
    → augmenter le potentiel d’achat de « V » de tous si N augmente et inversement (car avec le même compte, on peut s’offrir plus de « V » si N augmente)

  • Fixer/stabiliser un prix d’une valeur « V » en quantitatif a pour conséquence de:
    → Faire baisser le prix de « V » en relatif dans le temps. Effet freiné par l’augmentation de N.
    → faire monter les prix en relatif si N augmente, et inversement.
    → ne pas agir énormément sur le potentiel d’achat de « V » des individus si N augmente.

====

1 J'aime

Depuis 4 années d’utilisation de la monnaie libre au travers la vente régulière de crêpes et la location d’hébergement je constate que le choix de comptabiliser le prix en quantitatif (en nombre d’unité de Ğ1) ou en relatif (en nombre de DU) s’opère naturellement par la logique du contexte de l’échange:

  • Le vendeur qui développe des ventes de biens de consommation réitérées (additionnées en comptabilité) dans le temps comme typiquement des crêpes , des bières etc, va logiquement calculer, mesurer et afficher les prix des transactions en unités quantitatives, en Ğ1, parce qu’il est bien plus facile de comptabiliser , d’additionner et multiplier des unités quantitatives que d’additionner et multiplier des parts relatives, des pourcentages , des DU, à convertir en fonction du semestre des échanges.

  • L’acheteur qui souhaite obtenir une valeur qu’il envisage de pouvoir peut être revendre plus tard comme typiquement une maison ou un véhicule, va logiquement mesurer le prix en DU, en pourcentage de la masse monétaire.

La question du point de vue dépend de l’observateur, ça j’ai compris :blush: . C’est inspirant…

affiche quantitatif-relatif2

@+ :vulcan_salute: :g1:

1 J'aime