Comment lancer en 30 min un apéro Ğ1 avec des novices

Vous voulez expliquer notre marotte à des personnes qui n’y connaissent rien. Vous organisez une rencontre, mais le temps est insuffisant pour faire un Ğeconomicus. Je propose l’animation suivante, que j’estime à 30 minutes, et je vous invite à la commenter, la corriger, y ajouter des idées. J’ai moi-même des questions, que je pose dans le post suivant.

1. La monnaie-dette

a) Création monétaire

Elle a été confiée aux banques privées, qui créent de la monnaie à partir de rien lorsqu’un client sollicite un emprunt. Au remboursement des échéances, le principal est détruit et les intérêts sont encaissés par la banque. La plus grande partie1 de la monnaie en circulation (billets et scripturale) correspond à une dette qui doit être remboursée. Si (mais c’est impossible) plus personne ne faisait d’emprunt, il n’y aurait presque plus de monnaie en circulation.

1Sauf la monnaie centrale créée par la banque centrale, sous certaines conditions, mais cela représente un part minoritaire de la masse monétaire.

b) Illustration

Matériel : j’utilise un jeu de 52 cartes pour la monnaie, des cartes grises pour matérialiser la partie « principal » de la dette, et des cartes rouges pour matérialiser les intérêts dus. Les cartes grises sont comme de l’antimatière pour les cartes monnaie. Il y a trois agents économiques, qui décident de faire chacun un emprunt pour disposer d’argent. Le premier demande 10 cartes à la banque, le deuxième 8, le troisième 7 (par exemple). Je donne donc ce nombre de cartes à chacun d’eux, mais aussi le même nombre de cartes grises, et une carte rouge. Les cartes non utilisées sont mises de côté, dans le « néant ».
Cartes
La carte rouge est ici dorée avec une déco rouge…

Déroulement : les agents économiques font 5 tours sur le modèle de la bataille. C’est-à-dire que chacun retourne la carte du dessus de son paquet, on les compare, et celui qui a mis la carte la plus forte emporte les trois et les met en dessous de son paquet. En cas d’égalité, l’un des deux prend la carte suivante de son paquet. Cette circulation de la monnaie illustre les échanges de biens et services réalisés par les agents économiques. Après cinq tours, il est temps de rembourser la banque.

  • On commence par les intérêts. Tous ceux qui ont encore au moins une carte monnaie la donnent au banquier, qui la garde, et peuvent se débarrasser de leur carte rouge, qui est mise dans le néant. Les autres (qui n’ont plus aucune carte) doivent emprunter à nouveau : ils reçoivent la quantité de monnaie qu’ils veulent, le même nombre de cartes grises, et une carte rouge supplémentaire. Ils rendent immédiatement une carte monnaie à la banque pour faire disparaître la première carte rouge.
  • Vient ensuite le paiement du principal. Chacun rembourse ce qu’il peut : il donne autant de cartes monnaie que de cartes grises à la banque, qui les anéantit.

On peut faire un cycle supplémentaire si les participants le souhaitent, mais ce n’est pas nécessaire.
R%C3%A9sultat1
Exemple de résultat.

c) Commentaire

C’est une monnaie dont chaque unité est accompagnée de son antimatière, et qui est vouée à l’autodestruction. On observe que la monnaie en circulation est insuffisante pour payer l’ensemble des dettes, sauf si la banque réinjectait la totalité de ses gains dans l’économie réelle. Les joueurs doivent contracter de nouvelles dettes. Cavalerie et course en avant. Répondre aux questions, mais remettre à la discussion finale les questions d’indisponibilité de la monnaie, de dette de l’État, de politique d’austérité.

2. Monnaie libre

a) Création monétaire

Tous les agents économiques reçoivent la même somme à chaque cycle. L’un peut emprunter à l’autre, avec intérêts, mais la création monétaire est indépendante des dettes ainsi contractées.

b) Illustration

J’utilise le même matériel, mais je distribue 8 cartes à chacune des trois personnes. Elles font 5 tours sur le modèle de la bataille. Puis je distribue une carte à chacun.
R%C3%A9sultat2
Exemple de résultat et distribution d’un DU

Je suggère le scénario suivant : le joueur qui a le moins de monnaie (n cartes) emprunte n cartes à celui qui en a le plus. Les cartes changent de main, et l’emprunteur reçoit aussi n cartes grises et une carte rouge pour matérialiser sa dette à l’autre joueur (principal et intérêt). Les joueurs refont 5 tours de bataille, puis reçoivent chacun une carte au titre de la création monétaire. Il est temps de rembourser l’emprunt au prêteur. D’abord l’intérêt, que l’emprunteur peut payer avec la carte qu’il vient de recevoir ; la carte rouge est anéantie. Puis le principal : l’emprunteur rend ce qu’il peut et remet dans le néant le même nombre de cartes grises.

Remarque : il est possible que l’emprunteur manque de monnaie pour rembourser la totalité du principal. Il doit alors emprunter à nouveau.

c) Commentaire

On constate que l’argent nécessaire au remboursement des dettes est sur la table, et qu’il est même en excès. L’argent peut remplir sa fonction de moyen d’échange qui facilite les transactions et stimule la vie économique. Les trois fonctions de la monnaie :

  1. Moyen d’échange, pour sortir du troc qui limite les échanges à deux personnes
  2. Mesure de valeur des biens et des services
  3. Réserve de valeur

Introduction de la Ğ1, explication du dividende universel, de la toile de confiance et du processus de certification.

3. Conclusion

Réponse aux questions et discussion libre. On peut s’attendre aux sujets suivants : la monnaie-dette et la monnaie centrale, la dette de l’État et la politique d’austérité, la troisième fonction de la monnaie, la spéculation et ses conséquences, la masse monétaire et son augmentation, l’inflation et les prix en DU, l’attraction vers la moyenne, le lien avec le revenu universel, le pouvoir d’achat des membres, l’activité économique et le niveau de vie. Tenir prêts les liens vers vos références préférées :grinning:

11 J'aimes

Les questions sur lesquelles je ne suis pas au point

Les éléments de réponse me seraient utiles pour notre apéro Ğ1 de vendredi.

  • Quelle est la part de monnaie centrale (= base monétaire = M0) dans la masse monétaire ? (Je ne désespère pas de trouver des montants récents, mais il faut décider si on compare à M1, M2 ou M3, et là ça cesse de m’intéresser.)
  • Peut-on considérer que les banques réinjectent leurs gains dans l’économie réelle ? Ok, au moins en partie avec le salaire des employés, mais quel est l’effet de la spéculation sur la disponibilité de la monnaie dans l’économie réelle ?
  • Peut-on considérer que les banques gèlent la monnaie constituée par les dépôts ? Le système des réserves leur permet de prêter N fois plus que ce dont elles disposent vraiment. Confirmez-vous que les dépôts qui garantissent la monnaie-dette émise sont bloqués, donc retirés de la circulation ?
  • Une quantité donnée de Ğ1 représente une fraction toujours plus petite de la masse monétaire. Cela suffit-il à affirmer que la monnaie libre remplit mal la fonction 3 « réserve de valeur », et donc décourage son gel ? Avez-vous un autre mot que gel, sachant que immobilisation a déjà une signification dans le domaine financier ?
2 J'aimes

Ouah ça a l’air pas mal tout ça :smiley:

J’aime beaucoup l’idée de cartes monnaie et de cartes anti-monnaie :slight_smile: Je relirais en détail quand j’aurais le temps :slight_smile:

Environ 4% (25 fois plus de monnaie de banque commerciale que de monnaie de banque centrale) :slight_smile: Ya en ce moment environ 1 600€ de monnaie centrale par citoyen européen en moyenne (et ces mêmes citoyens européens voient 40 000€ en moyenne dans leur comptes en banque :smiley: )

Exemple de calcul ici : Les gilets jaunes veulent retirer leur argent des banques

Seulement une partie, via les salaires, les dividendes, diverses charges…

Le prix des actifs montent jusqu’à ce que leur taux de rentabilité atteigne celui de la monnaie (taux de refinancement de la banque centrale), et les propriétaires de ces actifs s’enrichissent.

En effet, si un actif (par exemple un logement) rapporte 5% par an (l’appart a coûté 10 000€ et rapporte un loyer de 500€), mais que je peux emprunter de la monnaie à 1%, je peux acheter cet actif à son propriétaire pour gagner le loyer à sa place. Si je lui achète cet appart a 16 000 €, le propriétaire gagne subitement 6 000€, mais le taux de rentabilité diminue pour moi (je dois rembourser un intérêt par exemple de 100€ sur les 500€ du loyer, et vu que je l’ai acheté 16 000€, je passe à 2.5% d’intérêt). Finalement, quelqu’un d’autre peut faire le même calcul, et j’emporte une plus-value, jusqu’à qui ne soit plus rentable de répéter l’opération (taux de rentabilité trop faible).

Pour les autres, pas de grand changement dans la vie de tout les jours, à part que le prix des logements explosent partout, et que eux et leur progéniture vont devoir s’endetter de plus en plus longtemps pour des intérêts de plus en plus élevé :confused: (Puis une crise survient, ils ne peuvent plus rembourser, les logements sont saisies par les banques… Et débute un nouveau cycle où des gens s’endette auprès des banques pour acheter les logements des banques :smiley: ).

Peut tu préciser également ? Je t’invite à tester mon petit jeu ici : Création monétaire interactive (les explications apparaissent dessous au fur et à mesure :slight_smile: ).

Les dépôts (le rouge) ne sont pas bloqués. C’est la monnaie que doit la banque à ses clients.

Tout à fait, la monnaie libre n’a pas pour mission de garantir sa réserve de valeur, car il n’existe pas de réserve de valeur absolue, ni même de réserve de valeur stable dans le temps :slight_smile: (stable par rapport à quoi ? :wink: )

2 J'aimes

Bravo pour cette excellente initiative !

J’ai moi-même fait des démo minutes dans le même genre.

Pour les chiffres réels, tu peux en avoir sur ma page monnaie dette (et même les télécharger). Ils sont à jour et viennent directement du site officiel de la BCE. La monnaie fiduciaire représente environ 9% de M3.

Pour répondre aux questions sur la monnaie dette, @yyy est bien meilleur que moi…

1 J'aime

Merci beaucoup yyy pour toutes ces réponses ! Va falloir que je me fasse une antisèche :yum:

Je dois continuer à réfléchir à ce que les banques font de leurs gains (en dehors des salaires etc.) et des dépôts, puis à l’effet de leurs décisions sur la disponibilité de la monnaie.

Le petit jeu me sera sûrement utile dans ce but, merci. Je dois encore me familiariser avec certains concepts. Car même celui d’actif/passif : je ne l’utilise pas assez souvent pour m’en servir couramment.

Merci aussi à toi. J’ai parcouru tes pages et je m’appuierai sur certains des chiffres que tu fournis.

Attention, je peux dire des bêtises, faut pas hésiter à vérifier ce que je dis et à me corriger :smiley: Je suis preneur :wink:

Actif : ce que la banque a (des vrais euros (vert) et des promesses de remboursements (bleu))

Passif : à qui elle le doit (ses actionnaires (jaune) et ses clients (rouge))

Ce qu’elle a (vert) + ce qu’on lui doit (bleu) - ce qu’elle doit (rouge) = ce qu’elle a vraiment pour elle (jaune)

Je sais pas si c’est plus clair xD

Si tu as des questions sur mon petit jeu ou des remarques n’hésites pas :slight_smile:

Je pense reprendre ton idée pour expliquer mon petit jeu mais avec des cartes :slight_smile:

On peut dire par exemple que les trèfles c’est de la vrai monnaie, la monnaie fiduciaire, et quand quelqu’un dépose des trèfles à la banque, la banque a le droit de créer des piques, la monnaie scripturale, qui est entièrement numérique, à un taux 1 pour 1. Quelqu’un peut lui donner un trèfle et la banque peut garder ce trèfle et lui donner un pique.

La banque peut aussi faire “crédit”, c’est à dire créer des piques et des cœurs, à un taux 1 pour 1 :slight_smile: Elle peut prêter ces piques à des gens qui devront les lui rendre plus tard avec un intérêt :wink:

La banque n’a pas le droit de créer plus de x fois de cœurs qu’elle n’a elle même de piques. Mais elle crée des piques ! De la monnaie !

Quelqu’un à le droit de récupérer un trèfle en donnant un pique que la banque doit supprimer, et si quelqu’un ne rembourse pas un cœur, un pique doit être supprimé (d’abord ceux de la banque).

Oui oui, c’était déjà très clair. Mais je ne me suis pas encore approprié les concepts. C’est un peu comme quand on apprend une langue étrangère. On a beau savoir la signification des mots, ça prend du temps de maîtriser leur emploi.

J’ai aussi voulu utiliser les couleurs des cartes, mais dans un but moins intéressant que le tien. J’ai laissé tomber parce qu’avec les échanges, les couleurs se répartissent chez tout le monde. Les euros sont vite indifférenciés, comme l’électricité : mon fournisseur écolo garantit d’injecter dans le réseau autant d’électricité propre que ce que je consomme, mais ce n’est pas forcément celle que je consomme.

Mais ça serait bien que tu parviennes quand-même à surmonter cette difficulté pour faire comprendre les différentes sortes d’euro. Parce que justement, rien ne nous permet de percevoir ces différences au quotidien.

Pour mon idée, si les joueurs déposent tout leur trèfles à la banque, ils n’ont que des piques en main, et les cœurs restent à la banque :slight_smile:

J’en ai fait une vidéo de 3 minutes : https://vimeo.com/329236486
Je suis preneuse de suggestions d’amélioration (en particulier sur le texte) mais à court terme car je prévois de le faire traduire en anglais, allemand, espagnol.

2 J'aimes

Superbe :slightly_smiling_face:

Rien à redire :slight_smile: A part que quand les individus remboursent les intérêts à la banque, la monnaie des intérêts n’est pas détruites mais restent au main de la banque, qui peut la dépenser. De cette façon il reste 6 cartes monnaies et 6 cartes anti-monnaies :wink: Mais effectivement ça vaut sûrement pas le coup de préciser ^^

C’est bien ce que dit la vidéo, avec “la banque encaisse les intérêts” ; de plus, je distingue “paiement” et “remboursement”. Mais ta réaction montre que ce n’est pas très clair, et surtout qu’on ne voit pas bien les trois cartes restant sur la table, sur le petit carré doré qui représente le coffre de la banque…

A oui effectivement :smiley: J’ai rien dit dans ce cas, j’ai cru que c’était la pile de défausse mais effectivement cette pile a l’air derrière les quelques cartes qui représente le compte de la banque :slight_smile:

Nouvelle version en ligne : j’ai ajouté une mention “Monnaie de la banque”, et j’en ai profité pour optimiser le placement des textes.

Merci pour la vidéo ! Une seule remarque : j’eviterai de parler de la problématique du financement des projets. Je me concentrerai sur la création monétaire. Le financement étant un autre problème qui a lui même des dizaines de possibilités quelque soit la monnaie.

L’antimatière ça parle aux nouveaux venus ?

1 J'aime

C’est vrai, le financement est un problème différent. Mais je crois que la première partie peut être perçue comme une remise en question de l’emprunt. C’est pourquoi je souhaite dire qu’il est possible aussi avec la monnaie libre. Cela ouvre le débat sur la comparaison des deux monnaies : en quoi l’emprunt est-il différent, est-il toujours aussi nécessaire, etc.

L’antimatière… hihi, je sais bien que ce concept n’est pas forcément connu. Mais c’est un mot qui contient sa définition, et il n’est pas essentiel dans la présentation. En fait, le scenario pourrait même faire comprendre ce qu’est l’antimatière à ceux qui ne le savaient pas, non ? Ok, j’admets que ça constitue dans ce cas une digression, mais j’aime bien le clin d’oeil. Et puis ça porte une idée forte : la monnaie que nous manipulons quotidiennement a une durée de vie limitée, tôt ou tard elle rencontrera son antimatière et disparaîtra. Et juste apès il apparaît : si on cessait d’emprunter, il n’y aurait plus de monnaie, mais toujours de la dette.

1 J'aime

Vraiment une très bonne présentation tout à fait complémentaire de la démo minute. J’aime beaucoup le coté ludique qui implique activement la personne à initier, là ou la démo minute est plus démonstrative.
Ce sont deux angles pour un même sujet. Mais on peut faire un mix voire faire succéder la démo minute pour enfoncer le clou et qui en plus aborde le principe de relativité.

J’ai mis en ligne une version en anglais : https://vimeo.com/333920108
et une version en espéranto (merci @sveyret) : https://vimeo.com/333921895
Une version en espagnol et en allemand sont en préparation.

1 J'aime