Burdigala project


#1

Edit : Suprr Matiou, un roi sans Royaume.


#2

Bonsoir,

Je te suggère de faire un tour au meetup Winecoin qui se tient un jeudi sur deux au Central Pub (à deux pas de ta boutique), il y a au moins 4 habitués qui devraient pouvoir de certifier.

La communauté Duniter bordelaise propose ses propres événements, le prochain aura lieu au Samovar le vendredi 14 septembre prochain à partir de 19h :

https://www.facebook.com/events/687584808282332/

A bientôt peut-être :slight_smile:


#3

Bonjour :slight_smile:

Quand j’ai moi-même commencé à chercher des certificateurs, ils n’y avaient que 600 membres ! En vrai, c’est difficile. Mais je pense que ça l’est de moins en moins ! Si tu n’arrives pas à trouver des certificateurs maintenant, ça sera plus facile dans 6 mois / 1 an :wink:

On essaye au maximum pourtant, via les apéro monnaies ! C’est aussi le meilleur moyen (avec ce forum) de répondre à ses interrogations.

Tout à fait. Si c’est la “loose” en ce moment, il faut des gens avec du temps libres pour mettre en place tout ça ! La june ne se répand pas toute seule, ça passe par les individus !

Si ton DU suffit aux gens, oui tu pourras juste le dépenser sans toi même jamais devoir proposer quoi que ce soit :slight_smile: Par contre pour des achats conséquents, où si les ventes se développent dans la région, où si les gens augmentent leurs prix, juste dépenser ses DUs ne suffira probablement plus. Mais tout le monde a des besoins et à besoin d’aide, et des fois c’est même des choses qui ne nous dérange pas, au contraire !

C’est tout à fait ça. Des fois les gens ont de l’argent mais les magasins sont vides, des fois les magasins sont pleins mais les gens ont pas d’argent :smiley:

Un moment donné faut prendre son propre destin en main ! Et les bonnes idées s’imposent d’elle même :wink:

De rien et à bientôt sur le forum !

Bonne chance dans ta quête des certifications :slight_smile: Dis toi qu’une fois certifié tu va rendre Bordeaux encore plus accessible :wink:


#4

Si tu arrives pas à te faire certifier sous les 2 mois, il faudra renouveler ta demande d’adhésion. note bien ceux qui t’ont certifié, ils le feront à nouveau si ils te connaissent vraiment. Essaie de trouver tes 5 certificateurs et qu’ils attendent ton go pour te certifier tous ensemble le même jour.


#5

Bonjour, pour accélérer les choses, tu peux d’ore et déjà proposer des services, des biens ou des connaissances en Ğ1. Les gens viendront à toi. En faisant un échange tu pourras alimenter ton compte, faire leur connaissance, créer un lien de confiance et leur demander une certification. Sinon c’est direction apéro monnaie libre, quand tu auras du temps devant toi. La Ğ1 nous apprend la patience :slight_smile:


#7

Il est génial, ton post !


#9

Si tes cours sur la monnaie ne sont pas monayables en monnaie dette, qui te dit qu’ils ne sont pas remerciables en junes ?
Tes connaissances sont typiquement des Gconnaisances, comme il y a des Gservices.


#10

L’histoire des monnaies, c’est super important. Là où j’habite on en a étés privés de 1209 à 1348, soit pendant 138 ans. Il fallait payer en deniers, alors que peu en avaient. Avant, on avait le Tournay, fabriqué dans l’abbaye du même nom, à côté de Lourdes et on n’avait plus le droit de les utiliser. A cette époque, le pays était soumis à un taré de grand renom : Philippe le bel. Il a fait assassiner 2 papes, obligé un 3ème à venir s’installer à Avignon pour lui dicter sa volonté, coulé l’ordre des templiers, trafiqué sa propre monnaie qu’il dévaluait et réévaluait, etc. Bref, c’était un nuisible. Cela a été une période atroce : famines, pestes, guerres en série. 60 % de la population a disparu à Cordes et à Rabastens. Certains auteurs disent qu’à Toulouse ça a été pire ! Jusqu’à présent, je lisais les historiens locaux et les banquiers qui ont écrit à ce sujet. Je n’avais jamais pensé aux numismate$. Vous comprenez maintenant pourquoi votre post est si important. Alors merci, merci et merci encore pour vos précieuses informations.


#11

J’ajoute que c’est cette histoire qui m’a le plus motivé à rechercher une monnaie juste et libre. Plus jamais ça ici. On reproduit la même stratégie en Afrique avec le Franc CFA qui les empêche de se développer et on voit les dégâts ! Alors, l’histoire des monnaies, c’est hyper important.


#13

Oui, Cordes sur Ciel. L’histoire des monnaies, c’est vital. Si les gens la connaissaient bien, cela fait longtemps qu’on n’aurait plus les monnaies dettes. Là, je suis en camping. Je n’ai pas la documentation sur place. Cependant, rien que lire l’article de Wikipédia au sujet de la monnaie sous Philippe le bel, déjà ça aide pas mal à comprendre… Alors oui, les posts sur la monnaie, il en faut plein. Allez-y à fond.


#14

Je plussoie ! Pour l’histoire de la monnaie, tournons nous vers les anthropologues, les numismates, bref, ceux qui l’étudient à hauteur d’hommes. Les économistes ne sont pas historiens et les historiens sont souvent dans le camp des vainqueurs.

“Tant que les lapins n’auront pas d’historiens, l’histoire sera racontée par des chasseurs…” - Howard Zinn


#15

Il paraîtrait que depuis Adam Smith et “Recherches sur la nature et les causes de la richesses des nations”, on dit que l’humain est passé d’une économie du don à celle du troc, avant d’enchaîner sur les monnaies métalliques, puis seulement les monnaies dettes.

Cependant, il semblerais que les historiens s’accorderaient à dire qu’après l’économie du don, on est en fait passé à celle du prêt, et donc de la dette, avant même le troc et les monnaies métalliques !

Effectivement, ça peut être intéressant :slight_smile:


#16

Ah, moi aussi, je plussoie à l’idée d’inclure les anthropologues. Pff, je ne connaissais pas ce mot.


#17

Puisque tu es de ce fait versé dans l’histoire des monnaies je t’invite à réfléchir dans le sens de la direction pointée par la TRM à ce sujet.

Une monnaie a fondamentalement deux aspects : un support matériel, et un chiffre dimensionné associé (exemples : Une pièce de métal + 10 Ğ1 noté dessus, un réseau informatique doté de disques durs + un programme de base de données dessus contenant des Ğ1 dedans).

Est-ce que la monnaie est fondamentalement liée au support (effort économique à fournir pour réaliser le support), ou bien fondamentalement liée au nombre porté par ce support ?

Que nous dit l’histoire monétaire quant à la nature de la masse monétaire et à l’évolution des supports qui puisse nous renseigner sur ce qui au final tend à être extrait de ce conglomérat ?

De la même façon que l’on travaille le minerai avec temps et énergie pour en extraire l’or ou l’argent ou le cuivre, qu’est-ce que l’histoire de la monnaie et les efforts liés à cette histoire tend à nous révéler sur la nature de ce qui va en être extrait ?


#20

Super conversation ! Maintenant, ce qui serait bien, c’est de décrire en même temps ce que ça implique dans la société. Exemple : les assignats : ma famille en a eu une bonne liasse qui ne valait même pas le prix du papier. A l’époque où ma mère me les a montrés, je J’ai pas pensé à questionner mon arrière grand père. Dommage. Il avait sans doute plein de choses à dire à ce sujet… Parce qu’en fait, il n’y a pas de pays riche ou de pays pauvre, seulement des pays où il y a plus ou moins de monnaie en circulation. Et ça, des petits malins se sont organisés pour le maîtriser, pour la rendre plus ou moins rare, donc plus ou moins chère et ainsi spéculer.


#22

Ah, elle est bien bonne !


#23

Concernant les motivations d’achat des assignats et autres emprunts russes, il ne faut pas juger si vite.

Elles sont nombreuses ; et justement, une analyse plus fine nous renseignerait sur nos probables attitudes actuelles, les bonnes et les dangereuses.

C’est le rôle de l’historien que de documenter une période ou un fait au plus juste.


#25

C’est bien dommage que je n’aie pas pensé à questionner mon arrière grand-père. Mais bon, j’avais 6 ou 7 ans…

Car comme on t’exige des impôts, taxes, charges, amendes, alors qu’il n’y en a pas besoin, (l’État pouvant créer toute la monnaie nécessaire gratuitement), les gens font des réserves. Cet argent ne circule pas, ne sert pas aux échanges. Dommage que ce système perdure…

Ensuite, il y a d’autres motivations plus fines : atavismes, faire les kakous pour impressionner la galerie, mais aussi être obligé d’accepter ce mode de paiement.


#26

C’est au contraire parce qu’il y a inégalité face à la production (distribution) initiale de la monnaie dette que les impôts taxes charges etc sont légitimés par les utilisateurs de ce type de monnaie afin de chercher à trouver un peu de «cohésion sociale ».

Il n’y a absolument rien qui oblige à utiliser ce type de monnaie injuste , il s’avère que les gens ignorent l’alternative juste.

Faire des réserves de monnaie ( l’epargne) découle de la peur du manque . C’est cette épargne de monnaie dette qui engendre la spéculation.


#27

Salut ! Que sais-tu du Tournay, monnaie du moyen âge ? Cela m’intéresse beaucoup.