Achat mensuel de Ğ1 contre des UNL

Bonjour à tous,

Cela me trotte dans la tête depuis un moment : sur le modèle du don récurrent, je voudrais mettre en vente chaque mois 50 UNL contre des Ğ1.

Fausse bonne idée ? Faussement simple à mettre en œuvre ?

Comment fixer le nombre de Ğ1 à demander en échange (je cherche des alternatives aux enchères) ?

  • Je le fixerais bien de façon arbitraire, et au fil du temps, ce genre d’offre se multipliant, il évoluerait tout naturellement.
  • Le fixer à une grande valeur (100 DUĞ ?) limiterait le nombre de demande, ce qui serait moins chronophage (c’est la solution que je privilégie).
  • Le fixer à une petite valeur augmenterait la demande, impliquant d’autres questions : première personne arrivée, première servie ? A mon bon vouloir, sur dossier ? Tirage au sort ?
4 J'aimes

Enchères

2 J'aimes

Quelques précisions :

  • 50 UNL par mois, cette quantité est insécable (c’est tout ou rien).

  • Il est question de 100 DUĞ1 pour 50 UNL, mais l’idée est de réévaluer cette valeur chaque mois.

  • Cette quantité se veut plutôt grande ; si c’est principalement accessible aux collectifs, associatifs et autre organisateur de financement participatif, ça tombe bien, c’est a priori à eux que je pense.

  • Si d’autres personnes commençaient à avoir la même démarche, je pourrais contacter les collectifs auxquelles je fais des dons réguliers en UNL ; ce que je leur dirais pourrait se résumer à (en reprenant les valeurs déjà citées) : Actuellement, je vous donne 50 UNL par mois, je m’engage à vous donner 50 autres UNL en échange de 100 DUĞ1. Beaucoup de libre-monnayeurs demandent souvent ce qu’ils peuvent faire de leur Ğ1, peut-on leur répondre qu’ils sont de plus en plus nombreux, dont vous, à recueillir des dons en Ğ1 ?

2 J'aimes

Les enchères sont un jeu qui me met mal à l’aise, je le ressens comme pervers. Mais après tout, c’est peut-être le système monétaire asymétrique qui induit cette sensation.

Puis ça règle deux questions d’un coup : le « combien » et le « pour qui ».

Alors, va pour des enchères, nouveau fil dédié ouvert ici.

1 J'aime

J’ai une suggestion David , afin d’éviter que certains reçoivent tes unl par épargne (opportuniste) je te propose de les réserver à ceux qui initient des événements de rencontre/éveil sur la June. Ceci afin de stimuler l’altruisme et l’initative.

Qui sont ces collectifs ?

En effet Mathieu, intuitivement, je voudrais les réserver à certains, par exemple à ceux dont tu parles. C’est tentant. La Ğ1 étant une monnaie symétrique, j’ai d’autant moins de scrupule à l’utiliser pour exprimer mes choix. En même temps, l’idée de ne pas les réserver et de laisser un peu plus de place au hazard me plait. A étudier.

Hum, je sens que je vais me faire caillasser, là… Mais bon, ceux à qui je pense sont : La quadrature du Net, L214, Robin des bois, Arrêt sur images.

2 J'aimes

En commentaire sur Ğchange, @JulienJ attire mon attention sur les enchères de Vickrey.

Une enchère de Vickrey ou enchère au second prix est un type d’enchère à plis fermés où le lot est attribué au plus offrant mais au prix donné par le deuxième plus offrant.

D’ailleurs @Looarn doit les avoir appliquées ici.

Ça semble largement moins chronophage et inciter à annoncer son « vrai » prix.

Par contre, dans cette méthode, je ne sais pas à qui est attribué le lot si par hasard la proposition la plus haute est donnée par plusieurs participants.

1 J'aime

Pourquoi cherches-tu des alternatives aux enchères ? Les enchères seraient un super moyen pour permettre aux gens qui développent le plus la Ğ1 de récupérer des UNLE, malheureusement encore plus liquides que la Ğ1.

Perso récemment j’avais grand besoin d’un téléphone, et qu’est-ce que j’en ai voulu au mec qui a mis son téléphone en vente sans enchère. J’aurais gagné une enchère sur ce téléphone. J’en avais vraiment besoin, moi, de ce téléphone. Et j’ai plus de G1 que d’autres, parce que je contribue à Duniter, et que je suis payé pour ça.

Par pitié, mettez toujours vos valeurs économiques classes à vendre aux enchères.

Sinon à part ça super initiative :slight_smile:

5 J'aimes

Boris, tu as fini de me convaincre (tu s’rais pas un peu dans la com, toi ?)

Remarque que je considère un peu ces enchères de Vickrey comme une alternative aux enchères anglaises standards.

Autre chose : face à des attaques de trolls, ces enchères de Vickrey me semblent plus robustes. Sauf que pour des enchères anglaises standards, il y a sans doute moyen de tirer parti de la blockchain… Décidément, je me suis vraiment trop précipité avant d’agir, quel c… Bref, la procédure pourrait ressembler à ça :

  • création d’un compte dédié aux enchères ;

  • la personne qui veut faire une offre fait une transaction de 1 Ğ1 avec en commentaire son offre ; chacun peut donc suivre les enchères ;

  • une fois arrivé à une date fixée au départ, les enchères sont terminées, le meanTime des transactions faisant foi.

Ainsi, seuls ceux qui ont un compte avec des junes dessus peuvent participer. Il est possible de rembourser les participants à la fin des enchères, mais pas sûr qu’il soit utile de s’embêter avec ça.

(D’ailleurs, il y a sûrement des trucs sympas à coder pour ceux qui veulent se faire la main sur Duniter. Je pense par exemple à un robot qui scrute la blockchain et vérifie que les comptes qui émettent une enchère sont solvables)

3 J'aimes

Je crois que Benoît aimerait intégrer le système d’enchères dans gchange. Ce serait l’idéal. Malheureusement, il ne peut pas être partout.

2 J'aimes

Merci d’avance boris pour mettre une traduction lorsque tu met des "trucs " en anglais car moi et l’anglais, ça ne l’fait pas. D’ailleurs souvent dans le forum, certain utilise des mots anglais pour un problème ou une idée nouvelle et le fait qu’il y ai un mot en anglais et ben…des fois je comprends par déduction et d’autre fois strictement rien.

J’irai même plus loin, pendant qu’on y est : un " juniste Londonien met sur gannonce un truc qui m’interresse…il y a une photo, jusque la, pas de problème, mais pour comprendre l’article qui va avec…ouaf! ou des modalitées pour le transfer de la marchandise, je fait comment ? Et bien sur j’aurai le même problème avec un allemand ou un espagnol. Faut-il un traducteur automatique dans césium ? Attention , je ne dis pas cela pour foutre la m…,mais le problème ce posera un jour ou l’autre…non?.

« Don’t beat yourself up » littéralement ça peut se traduire par « Ne te maltraite pas », et une traduction française approximative serait « Ne culpabilise pas », mais ça n’exprime pas exactement la même idée, c’est pour ça que j’ai utilisé l’anglais.

Pour le reste je ne sais pas.

Etant donné que personne d’autre n’a encore participé à l’enchère gchange, il n’est pas trop tard pour supprimer ton annonce et changer les modalités des enchères si tu veux tenter avec des enchères de Vickrey…

Personnellement avec des enchères classique je trouve ça embêtant car tout le monde retient ces offres pour la dernière ligne droite avant la fin de l’enchère. Et puis des fois on n’est juste pas dispo pour enchérir dans les dernières minutes. Il m’est aussi arrivé de me dire, « ok l’enchère termine mardi soir, ça me laisse plusieurs jours et je reviens juste le dernier jour voir où ça en est. »…et finalement je zappe. :smiley:

3 J'aimes

Bonne idée, Julien ! Je me suis contenté de modifier le texte de l’annonce au lieu de la supprimer. Ça le fait, ou je suis encore à la masse, j’ai loupé un truc ?

C’est vrai que la méthode de Vickrey est moins contraignante pour les participants.

Je serais également favorable à mettre une « carotte » en UNL accessible aux personnes ayant beaucoup de ǧ1, mais j’aimerais bien savoir à quoi servirait cette monnaie. En gros, si je vois que la monnaie va essentiellement à des collectifs ou bénévoles réellement intéressés par la ǧ1 je serais content, mais si je voyais que la monnaie partait surtout vers des opportunistes peu scrupuleux, je serais moins amené à recommencer. (par exemple des gens qui feraient des faux crowdfunding ğ1 en abusant de la confiance des donateurs pour ensuite racheter le pactole).
Je me joindrais volontiers si quelqu’un est prêt à assurer cette transparence. Ce serait également une bonne manière de faire découvrir des projets. Par exemple, on pourrait conditionner la vente de ce paquet d’UNL à la remise d’un petit article décrivant le collectif / la personne ayant fait l’échange.

1 J'aime

Hugo, je comprends que dans certains cas, il puisse y avoir une certaine frustration. Mais mon intention est de participer à promouvoir la Ğ1 dans son aspect inconditionnel : « Regarder ce que vous pouvez acheter avec de la june ». Ce n’est pas : « Regarder ce que vous pouvez acheter avec de la june si vous êtes ceci ou cela ».

Possibilité : si par hasard la proposition la plus haute a été donnée par plusieurs participants, le gagnant sera celui s’étant exprimé le premier.

3 J'aimes

Ça ne me semble pas être la responsabilité du vendeur d’UNL mais plutôt la responsabilité des donateurs de ne pas donner à des crowdfunding bidons. En fait, je dirais même que c’est leur liberté de donner à des crowdfunding bidons. Et je vois mal comment on pourrait empêcher ça, quand bien même on le voudrait.

1 J'aime

Ou refaire une enchère avec ces deux seuls participants, non ?

Pour promouvoir la ğ1 de cette façon, je préfère vendre biens et services directement en ǧ1 et faire en sorte que l’économie à laquelle cette monnaie permet d’accéder soit la plus riche et intéressante possible. Je ne vois les UNL que comme un moyen de pallier les inévitables lacunes d’un écosystème naissant, c’est pourquoi je pense que la conversion Ğ1→UNL doit se faire dans un cadre restreint. Une trop grande abondance d’UNL disponible à l’achat en Ğ1 risque d’après moi d’affaiblir les tentatives de construction d’une économie hors UNL. C’est donc un piège à éviter.

Comme le souligne régulièrement @Galuel, la monnaie n’est pas une « richesse ». Cela s’applique aussi bien aux junes qu’aux euros. Une économie june permet d’accéder à des richesses dont l’euro ne fait pas partie. L’euro ne doit être pour moi qu’une monnaie intermédiaire permettant d’accéder à l’économie euro. C’est pourquoi je trouve pertinent de l’échanger à des personnes ou organisations qui n’arrivent pas à dépenser leur junes directement dans l’écosystème par manque d’offre ou par éloignement géographique avec les lieux où cette offre serait présente.

3 J'aimes