Université d’été du MFRB > Conférence et atelier // 19 aout 2018 // Craon (53)

formation
trm
initiation

#1

Bonjour,

La monnaie libre Ğ1 et la TRM seront présenté lors de l’université d’été du MFRB à Craon (53) le dimanche 19 aout prochain:

  • 9h à 10h30 : présentation de la monnaie libre et de l’action de l’association du Sou;
  • 10h30 - 12h (en salle informatique) : formation à la Théorie Relative de la Monnaie (TRM) (inspiré du module de Galilée):
    • Simuler et comprendre les 3 référentiels monétaires utiles : référentiel quantitatif (celui que nous utilisons couramment), le référentiel à somme nulle (type SEL), le référentiel relatif à la masse monétaire moyenne par membre. Comparaison et force/faiblesse de chaque référentiel.
    • Simulation d’un revenu de base par financement, sur les 80 ans d’espérance de vie de plusieurs individus ayant des niveaux de vie différents : prélèvement d’une taxe et redistribution. puis projection dans les 3 référentiels précédents
    • Simulation d’un revenu de base par création monétaire, puis projection dans les 3 référentiels. Comparaison avec le revenu par financement, avec force et faiblesse de chacun et identification des convergences.

image

Inscription : https://www.revenudebase.info/evenement-ete/

Hébergement :

  • Géré par le MFRB (via l’inscription)
  • Possibilité chez l’habitant, à 30 min de Craon (contactez-moi en messages privés)

Partages


#2

Très très chouette approche intellectuelle benoit. Nadou et moi sommes intervenus la semaine dernière en petite présentation interSel du Tarn , mais nous n’avons pas eu le temps de décortiquer les différents angles de vu quantitatif , relatif à la masse et référentiel à somme nulle alors que ce comptage comparatif est remarquable pour aider à comprendre la pertinence du référentiel qui comporte un invariant spatio-temporel .

Nous nous sommes aperçu que certaines bases mathématiques manquaient à l’auditoire comme par exemple la capacité de passer du quantitatif au relatif dans L’exemple du cours du RSA avec le temps .


#3

Concernant le développement du revenu de base par création monétaire au sein du mfrb, c’est une longue histoire de tentative de reconnaissance et de déni , la preuve en est la bibliographie de l’aspect « création monétaire » sur le site : https://www.revenudebase.info/tag/creation-monetaire/ C’est Pourtant pendant son université que la compréhension de la monnaie libre a été la plus partagée je crois relativement à mon expérience , lors d’une conférence historique (Yoland Bresson ) de Galuel en Août 2014:

La veille de cette conférence de Galuel j’avais déjà décortiqué les revenus de base en conférence pendant une heure aussi , en faisant opérer a l’auditoire le discernement entre celui par financement en monnaie dette et comparativement à celui par création monétaire en dividende universel. Je n’ai gardé aucune preuve cette conf alors que je l’avais entièrement construite à la craie sur un grand tableau papillons. Je me souviens que la remarque leitmotiv par l’ensemble des gens après ma conférence etait que je n’avais pas su être convaincant , c’est à dire pas su expliquer , pas su faire comprendre que la monnaie en dividende universel n’engendre pas d’inflation de part son mode de création en dividende universel relatif à la masse monétaire produite par les membres au fur et à mesure du temps .


#4

Article coécrit en 2014 , lors de l’atelier constitutionnel organisé par Etienne Chouard , par le groupe d’individus qui avait assisté la veille à la conférence de Galuel (en vidéo au dessus) :


#5

Il y avait de l’idée à l’époque. Il y a eu un tour d’aquarium depuis ?


#6

Nous étions 8 groupes de 8 personnes ce 23 août 2014. Tous les groupes ont planché sur l’ecriture , en 3 phrases max pour être visible sur paperboard par l’ensemble, d’un article constitutionnel concernant la notion de revenu de base.

Les 8 groupes ont repris l’article 25 des « droits de l’homme et du citoyen» en y ajoutant le concept flou de revenu de base « suffisant ».

Un seul a fait intervenir le revenu de base sans financement , la création monétaire à égalité spatio-temporelle , la monnaie libre , il s’agissait des 8 sur les 64 individus qui avaient comme moi assistés à la conférence la veille , sortis du bocal.


#8

L’amandemant N+1 ne va il pas à l’encontre du N+2 ?

J’entends pas là l’emploi du terme : Les monnaies “doivent” être libre.


#9

D’ou l’importance de parler de libertés et non d’obligations. Voire même d’essayer de trouver les meilleurs compromis, les plus simples possibles, les libertés les plus simples possibles afin de faire peuple en respectant les libertés individuelles de chacun.

Ne serait-ce que les « droits de l’homme » réinterpetés en libertés pourraient etre un bon début je pense.

Si on pose une « liberté de vivre », alors le meurtre devient interdit par conséquence de l’acceptation de cette liberté. Nul besoin d’interdir ni d’obliger.


#10

Cet article a été écrit « à chaud » et à plusieurs voix: à corriger soi même donc.

Bref, Ceci pour montrer que l’ecriture d’article ne change rien au fonctionnement pénible qui découle de la production et de l’utilisation de la monnaie dette (leurres compris comme les mlc , l’ideologie de taxe Tobin, de Rdb par financement , de salaire à vie etc ) contrairement à la production de monnaie libre et son utilisation