Un Fork de la June, identité civile

exactement Candide, selon moi, cet adage est par son manque d’adoption vraisemblablement le frein essentiel pour une très grande majorité des gens vis à vis du développement pionnier de la monnaie libre.

Cet effort de type « compagnon du devoir 2.0 » que nous vivons aujourd’hui singulièrement les générations futures n’auront pas à faire l’effort de travail équivalent puisqu’ils naîtront au sein de communautés organisées (en partie seulement peut être) financées sous coproduction de monnaie libre leur permettant d’exercer leur liberté sans avoir à travailler comme nous aujourd’hui nécessairement pour l’obtenir.

La raison du manque récurrent d’adoption de cet adage par les individus est ,selon moi une conséquence historique sociale , politique de l’utilisation de monnaie centralisée par nos ancêtres qui s’est construite à partir de la révolution industrielle sonnant le déclin du compagnonnage et l’avenement du financement de l’idéologie marxiste syndicale de lutte de classe corrélé (enseigné encore aujourd’hui en facultés universitaires) au détriment de l’éveil proudhonien respectueux du principe de subsidiarité véritablement « populaire » dont la monnaie libre dans son fondement est l’aboutissement logique .

PS:
Le compagnonnage vient du latin populaire *companionem, « celui qui partage le pain avec un autre », de cum, « avec », et panis, « pain » dont le but est l’entraide, la protection, l’éducation, la transmission des connaissances entre tous ses membres.
Il est pertinent d’aller regarder l’histoire du compagnonnage au travers la cooperation créatrice issue de l’equipeée mythique historique : Salomon, Maitre Jaques et père Soubise ".

3 « J'aime »

oui oui oui oui

Mais il faut aider les plus rabaissés par la situation actuelle, qui sont sous l’eau et rapidement dépassés par un bouleversement de leur fragile équilibre de vie.

Peut-être automatiser les démarches de re-certification par exemple, avec des recommandations basées sur des préférences dans cesium+ éventuellement. Par exemple, que les membres indiquent s’ils sont open pour certifier des nouveaux (après avoir socialisé)/recertifier ou s’ils ne sont pas disponibles. Cela permettrait d’éviter les refus qui sont décourageant.

pour qui n’a pas la volonté de persévérer

1 « J'aime »

Pas encore regardé, mais dommage que l’île n’est pas été construite en eau internationale.

Rohy: the new connected country by Rohy — Kickstarter pffff etherum…

Si si… l’Île de la Rose était bien construite dans les eaux internationales : à l’époque, la limite était à seulement 6 miles nautiques. Tout est expliqué dans le films :wink:

Suite à la demande de reconnaissance de l’île de la Rose comme nouveaux territoire indépendant, et après sa destruction par le gouvernement Italien, les eaux internationales ont été repoussées de 6 à 12 miles nautiques.

@+ :vulcan_salute: :g1:

2 « J'aime »

Notez d’ailleurs que la traduction est erronée car Esperantista respubliko de la Insulo de la Rozoj se traduit par République espérantiste de l’île des roses, le « j » final etant la marque du pluriel.

1 « J'aime »

Bonjour rimek très intéressant ton intervention À propos de la constitution et de la fiducie ce terme de fiducie m’intéresse rapport à l’acte de naissance et à la fabrication par l’État d’une personnalité juridique À partir de la naissance d’un être humain j’ai lu quelque part que la fiducie définit un contrat entre trois tierce partie dans le cas qui m’intéresse ces parties sont d’une part l’État d’autres par les parents ou tuteur légal et enfin le nouveau-né .
Concernant le thème de personnalité juridique sais-tu que parmi les diverses personnes qui ont participé à l’élaboration des textes de la constitution européenne nous avons Valéry Giscard d’Estaing qui a l’époque dans son projet note À l’article six : " l’ Union (européenne) est dotée de la personnalité juridique ‹  › qu’est-ce que cela évoque pour toi ?
Pour revenir au sujet initial de cette discussion n’est-il pas évident que la monnaie libre porte son avenir dans son nom ? Que le système de contrôle actuel va tout faire pour anéantir ou récupérer/ détourner à son service ce projet dès que le seuil de viabilité concurrentiel sera pressenti comme une menace .
Compte tenu des moyens dont dispose le système financier global actuel ils sont capables de contrer n’importe quel rival avec des méthodes que nous ne soupçonnons même pas … Je n’ai pas lu le livre de la théorie relative de la monnaie libre, le peu que je sais sur le sujet me permet juste de dire que c’est un outil qui porte en lui un potentiel extraordinaire et qui sera à juste titre perçu comme merveilleux et surnaturel par le commun des mortels pour peu qu’il survive à sa phase de prototype .
Alors à l’attention de tous les développeurs que je tiens au passage à saluer avec le plus grand respect et toute mon admiration, le seul choix viable est de faire confiance à son prochain et donc à l’humanité ,de toute façon ce sera quitte ou double …
Merci de votre attention

l’ ‹ ‹ état › › est conçu depuis son dessein par machiavel tel que ‹ ‹ sui generis › › signifiant auto-généré cependant, un rassemblement de personnes physiques tructurées prend généralement la forme juridique de personnalité morale, sinon c’ est une simple ‹ ‹ association de fait › › sans réels droit ni existance (à ne pas confondre avec l’ être #parménide)

1 « J'aime »

Je ne suis pas d’accord…

Tant que le pouvoir respecte les conditions de libertés définies de la monnaie libre, la monnaie reste libre. Il est possible de mettre en place des moyens de contrôle qui soient décentralisés et indépendants.

Par contre, oui, le jour ou l’autorité fait n’importe quoi, la monnaie ne sera plus libre. Mais si les bons moyens de contrôle sont en place, on pourra le savoir et quitter la monnaie à ce moment là.