TRM 2.718 vs François JORTAY - Une critique de la TRM et des pistes de réflexion - selon FreeMind - Fondation "Chemins de Faire"


#1

Bonjour, Il y a quelques jours, sur la page FB Monnaie Libre, j’ai souhaité partager les travaux, que j’estime relever de l’analyse critique et constructive, de l’économiste - belge, si je suis bien renseigné - François JORTAY. Pourquoi ? Parce que je suis, tout comme François JORTAY, interpellé par la notion d’espérance de vie qu’introduit la TRM de Stéphane LABORDE, afin de déterminer le coefficient de progression de la masse monétaire, de la monnaie G1, en l’occurrence. Entendez par “interpellé” que “ça ne fait pas sens en moi”. Selon moi, la notion d’espérance de vie est le fruit d’une spéculation, au sens étymologiques du termes (cf. Littré), très utile, il est vrai, pour caractériser une population donnée, habitant un territoire d’échantillonnage donné. Le premier agacement qui m’envahit, moi qui suis universaliste, est que, sous cet angle de vue, j’entrevoyais que les progressions de deux monnaies libres “type TRM 2.718”, mais distinctes, puisque circulant au sein de populations, distinctes, puisque caractérisées par des espérances de vie différentes, ne pouvaient se prévaloir des qualités du modèle de la relativité d’Einstein, qui dispose, entre autre, qu’en tous points d’observation d’un modèle, sa forme est invariante… ce que propose pourtant de tenir compte Stéphane LABORDE dans sa brillante approche. Je soumets donc à votre sagacité une petite étude personnelle, en guise de réponse amusée à François JORTAY, que je remercie pour la qualité de ses travaux et la finesse de sa plume, et d’invitation au partage, comme je l’ai signifié à Stéphane LABORDE qu eje remercie de nous avoir mis su rla voie de sa pensée novatrice… afin de nous séparer de ce que j’estime être un trou borgne, soit cette notion d’espérance de vie, dont il me semble que nous ferions mieux de “la virer” de nos instruments de détermination du cap du projet “Monnaie Libre”. Pourquoi est-ce donc que je vous parle de cap ? Parce que mon métier de base, s’armant d’informatique embarquée temps réel et d’intelligence artificielle, me fait envisager l’évolution de la ML - soit son cap - comme un plan de vol 4D, dans un système (x,y,z,t)… soit la position d’un vaisseau mobile au sein de l’espace. Vous lirez que je suis aussi expert ferroviaire… j’ajoute qu’en 1990, le 18 Mai, très exactement, j’ai été un des participants émerveillé du record mondial de vitesse sur rail, battu par la rame TGV Atlantique 325, à 515,3 Km/h. Spécialisé dans la commande numériques des moteurs de traction, asynchrones triphasés sur cette version du TGV, je suis particulièrement sensible à la notion de “facteur de puissance”, lequel est maximum lorsque courant et tension sont, au sein d’un circuit électrique soumis à des formes périodiques de signal, parfaitement synchrones… ce qui est rare. Vous comprendrez, à la lecture du petit livret que je vous adresse en partage, pourquoi je tiens à ce que la progression de la masse monétaire soit “synchrone” avec la variation de l’effectif de la population qui choisit, librement et en toutes connaissances de cause, d’échanger… à l’aide, non pas de la monnaie, mais du Système de Notation des Échanges, à Dividende Universel (SNÉDU), par utilisation de l’Instrument Numérique de Notation des Échanges (INNÉ) que je vous propose d’étudier ensemble, puis d’implémenter, de façon professionnelle, au sein d’une structure ayant pour modèle, par exemple, un structure du monde du logiciel libre (DEBIAN, par exemple… ), EN ALLANT ECOUTER - je force le trait à dessein -, celles et ceux qui en ont le plus besoin - c’est à dire, celles et ceux qui n’ont pas accès à la monnaie et qui en chient tous les jours…_ - une solution d’instrumentation universelle, valable pour tout un chacun d’entre nous, quelle que soit sa position géodésique, quelle que soit sa durée de vie.

Pour faciliter vos travaux de réflexion, je joins à mon pétit opuscule, un lien vers les travaux de François JORTAY. Vous savez trouver la TRM de Stéphane.

Je vous souhaite bonne lecture et vous embrasse de tout cœur, dans l’attente de vos retours bienveillants, quels qu’en soient les fonds et formes.

Avec toute ma considération.

FreeMind, tel que je suis, souvent fort éloigné de qui “on” aurait aimé que je sois.

TRM Revisitée BIB SNEDU INNE Version GoodDeal 1.0 - Olivier HERUBEL.pdf (154,1 Ko)

N.B. Pour les tx de F. JORTAY, consulter : François JORTAY


#2

Intéressante étude (j’ai lu que à partir des dernières pages qui s’intéressent à la valeur de c… j’ai un peu lu en diagonale je dois l’avouer), qui me fait penser à celle d’elois https://librelois.fr/2017/02/04/argent-neutre/

La conclusion me dérange un peu ceci dit : tu as une vue sur le “système d’échange” mais pas sur les individus qui le composent… or dans la TRM, un des axes d’analyse c’est "à quel moment de sa vie un individu pourrait avoir convergé en terme de création monétaire avec les autres co-créateurs, présents et partis. Or, pour que cette convergence se fasse à un moment possible de l’espace-temps limité de l’individu, il ne peut y avoir un intervalle de valeur “c” infini ? La conclusion me parait donc heu… étrange.


#3

L’espérance de vie est une notion fondamentale de la TRM. Je partage cette intuition de Stéphane Laborde.


#4

Enfin!! une monstration, sans chi chis, de ce qu’est l’Envers de la TRM. Votre approche me semble plus proche du goddeel que du gooddeel, autrement-dit, c’est une des conceptualisations( joui-sens) d’une économie de la jouissance réussie. En gros, comment jouir sans entrave et pour toujours(immortalité), à condition d’abandonner son désir… oui mais, ça, ça n’existe pas chez l’humain ou alors au prix de la mort ou de la folie. Il est vrai que ce discours, pour le moment très efficace, roule à plein en détruisant tous les semblants qui faisaient lien social. Par contre, parfait pour la gestion (voir, l’autogestion) d’un parc de robots humanoïdes ou d’un poulailler. Ne voyez pas de propos réducteurs ici, au contraire, j’ex-siste un peu plus, grâce à vous.


#5

Trois pistes pour tenter de comprendre ce qui visiblement part en cacahuetes ici

  • La forme de la Loi est invariante ne signifie en rien que les valeurs calculées le sont. Confusion ici entre forme et instance de forme (objet et classe)

  • La vitesse de la lumière est localement invariante, mais pas globalement invariante (confusion par ignorance de la précision d’une notion relative à un objet)

  • L’expansion de l’univers est globalement invariante, mais pas localement invariante (idem à l’envers)

Si donc on confond forme et instance de forme, propriété locale et propriété globale, on arrive à faire dire tout et le contraire de tout sur à peu près n’importe quoi.

Et pourtant Ğ1 tourne… Alors que comprendre ?


#6

Bonjour. Merci pour votre retour. Je crois “entendre” un peu ce que vous exprimez. Soyez aimable, je vous prie, de partager vos ressentis après avoir manipulé ce que je propose, à la lumière/ombre de vos perceptions et essais de la chose. Cordialement.


#7

Bonjour, Merci pour votre retour quant à la perception que vous avez de l’ensemble de mes propositions. Vous exprimez : “tu as une vue sur le système… … pas sur les individus qui le composent”. Je vous demande et vous remercie de m’indiquer : 1/ dans une premier temps : à partir de quels points proposés déduisez-vous cette “absence de vue sur les individus qui composent le système”. 2/ Dans un second temps, quel devrait être, selon vous, la “vue à avoir sur les individus qui composent le système de notation des échanges à dividende universel (SNEDU)” tel que je le propose. Par avance, je vous remercie de votre collaboration constructive. Cordialement.


#8

Attendez je vais chercher des pop-corn !


#9

Bonjour, Stéphane.

Je serais ravi que tu m’instruises en détail quant à ton système de pensée, lequel codifie indubitablement le langage à l’aide duquel tu exprimes cette même pensée.

Je perçois - ou décide - qu’il y a du sens dans les propos que je te lis me signifier.

Mais, pour le moment, du fait que je me trouve démuni, d’une part, du réseau sémantique qui constitue ton moteur de pensée, ainsi que, d’autre part, du paquet “lexical” à l’aide duquel je te lis articuler ta pensée, j’éprouve une difficulté un brin gênante à rencontrer tout à fait la pertinence que, pourtant, je devine dans l’ensemble de ton expression.

C’est pourquoi je t’ai proposé de nous rencontrer.

Au plaisir de te lire, avant que de vivre celui de te rencontrer, en 4D-Live.

Bien à toi.


#10

J’ai tout exposé dans les 20 conferences que j’ai données et qui sont en vidéo sur creationmonetaire.info ainsi que dans les 400 posts qui sont publiés de même, le tout sous licence libre, ainsi que dans la TRM de base bien entendu, qui a est aussi publiée sous licence libre, ainsi que dans les 86 podcasts monnaie libre.

Par ailleurs les modules Galilée, Bresson, Leibnitz, Poincaré, Einstein, et Godel permettent sur la base de petites réalisations simplissimes de progresser vers une comprehenion juste, claire et simple du sujet.

Le niveau de comprehension à atteindre ne depasse pas celui requis pour etablir l’equation de champ de la Relativité Générale d’Einstein d’un côté et la compréhension du théorème de Godel de l’autre.

Pour tout autre chemin, la pratique de Ğ1 en résumera le parcours et le but.

A l’occasion si un public ayant réalisé le niveau nécessaire se présente, je produis le contenu nécessaire qui peut indiquer la progression subséquente. Par exemple la réalisation du module Bresson par inso m’a incité à finir le module Leibnitz.

L’absence de réalisation sur ce chemin ou sur d’autres visant ce même but de comprendre véritablement le sujet n’implique pas de rajouter quoi que soit à l’existant qui permet déjà de réaliser le tout tel qu’il est dans tous les supports déjà disponibles.


#11


#12

Sans doute oui


#13

@Dom Pour x petit devant 1 alors ln(x+1) est très très proche de x, on apprend ça au lycée :wink:


#14

Je sais ce qu’est un développement limité, mais dans ce cas vous faites un DL d’ordre 1 et avez donc une erreur d’ordre x, ce qui est plutôt élevée. Merci d’avoir élargi mes connaissances :wink:


#15

Mais du coup tu as été au lycée toi ?


#16

Oui j’ai quand même été jusqu’a bac S :sweat_smile:


#17

Ta remarque m’a fait sourire en fait, toi qui rappelle régulièrement que tu n’as pas fait d’études et là qui balance “on voit ça au lycée” genre “c’est la base”.

M’enfin bref :slight_smile:


#18

Je n’ai pas fait d’études d’informatique en effet, j’ai tout appris par passion en auto-didacte, mais justement quand on s’intéresse a un sujet alors forcément on en apprend les bases. S’intéresser de près a un calcul mathématique avec des logarithmes sans aller apprendre les formules de bases du logarithme je trouve ça étrange :thinking:


#19

Non mais je vois pas l’intérêt de dire qu’on voit ça au lycée quoi. Et surtout dans ton cas toi qui a fait du hors système ! C’est quand même assez rigolo.


#20

haha oui tu a raison, après je ne suis pas une machine, mes actes ne sont pas toujours cohérents :wink: