Toulouse capitale mondiale des Fablabs pendant une semaine avec une journée spéciale monnaie et économie


#1

Près de 1 000 fablabs du monde entier sont présents. La France compte près de 150 FabLabs et la région Occitanie en accueille le plus : une quarantaine.

La thématique de cette année est la résilience ou comment avec les FabLabs on peut améliorer la société, résister aux crises et toucher toute la population.

“Un défi que veulent relever tous les participants” selon l’article :wink: .

Pour cette journée speciale monnaie et économie concernant la resilience recherchée ,la Ğ1 était pertinente à expliquer et à comprendre . :slight_smile:

programme:

Tout en anglais , la matinée a d’abord permis à 2000 personnes d’écouter parler et de voir des nouvelles technologies dans des conditions techniques surprenantes pendant une présentation à 4 voix, sans aucun interet concernant une resilience effective du point de vue monnaie et économie.

Pendant l’après midi , la grande salle de conférence inutilisée , des rencontres en petits comités par thématique ont eu lieu dans une autre énorme salle qui contenait plusieurs centaines d’imprimantes 3D en fonctionnement. Avec determination malgré le bruit et les échanges en anglais j’ai pu expliquer en "short brainstorming"au sein d’un groupe de 20 personnes de nationalités chacune différente , la monnaie libre en tant que réponse au besoin de recherche de resilience.

et pour cloturer la journée deux enormes rencontres, deux responsables de gros fablab: Klaas Hernamdt, coresponsable du Fablab d’Amsterdam et directeur de la “Dutch Coalition for Humanitarian Innovation” : https://nl.linkedin.com/in/hernamdt?trk=org-employees_mini-profile_cta nous propose d’ intervenir en conference, jeu , stand pour l’événement qu’il produit dès cet été ici http://fablab.nl/festival-koppelting-amersfoort/ et plus tard dans les fablab du benelux http://fablab.nl/?lang=en

Isaac coresponsable lui aussi du Fablab de Barcelone : https://fablabbcn.org/index.html nous propose lui aussi des rencontres de présentation de la monnaie libre et en tant qu’adepte des bitcoins et altcoins il compte venir voir son homologue du fablab de Perpignan pour verifier avec lui l’usage de la Ğ1 et son fonctionnement in vivo :slight_smile: . trop bien , je constate clairment aujourd’hui que la Ğ1 va pouvoir acceder à la tribune par ce biais des Fablabs et comme l’ont avoué tous les deux, Klaas et Isaac : c’est la Ğ1 qui aurait dû être présentée en grosse conf tout le matin pour répondre à la recherche de comment concretiser une resilience effective.


#2

Le SquaregoLab de Perpignan avait reçu la conférence d’Ariane Tichit “par ici la monnaie” où j’étais présent et où la Ğ1 avait été détaillée, et a donc ainsi reçu une première initiation.

Joris fondateur du SquaregoLab au premier plan ici.

Perpignan et Barcelone sont les capitales respectives de la Catalogne Nord et Sud, tous les Catalans allant régulièrement visiter leurs familles et amis sans problématique de frontières ni de langue (parla Catala).


#3

Est ce qu’une conférence sur la monnaie libre est prévue par Ariane tantôt sur Clermont Ferrand avec le fablab local ? :wink:


#4

Wow, quelle journée, bravo @matiou !


#5

Merci à toi d’avoir pensé à m’informer de cette journée , la veille au soir après l’apero ğ1 .

Ce fut une occasion à ne pas manquer et je me suis régalé de rencontres. Quand Nadou est venue me rejoindre après le boulot et avec l’aide de Hocine (le sourd connecteur de gens ) les responsables des fablabs que j’avais alpagué se sont mis à faire la queue devant notre table d’apero pour avoir de nos explications en tête à tête tellement ils ont halluciné.
C’etait super chouette.


#6

Je serai peut-être au festival dimanche, je mettrai mon badge au cas où ^^


#7

C’est très bien de parler de la June partout où c’est possible… Mais il est aussi intéressant de s’interroger sur la nature des organisations et entreprises commerciales sous le patronage desquelles s’organise un événement et par qui il est sponsorisé… Ici, il ne me semble pas que l’on n’ait uniquement des bienfaiteurs de l’humanité ! :wink: D’où vient l’argent ? A qui cela profite-t-il ?.. Des questions toujours (im)pertinentes…


#8

S’interroger sur la monnaie non libre est utile pour ceux qui ne savent pas discerner les différents types de monnaie.

Pour ceux qui savent il est pertinent d’expliquer l’alternative encore inconnue aux autres plutôt que de perdre du temps et de l’energie à décortiquer ce qui est proposé d’abandonner.


#9

Mais à qui s’adresse ce message, Matiou, et que signifie-t-il ? Je n’ai vu, dans ce fil, personne qui s’interroge sur la monnaie libre ou pas, ni qui décortique “ce qui est proposé d’abandonner” (!!!)… Pourquoi cette curieuse leçon de choses ?


#10

Je ne comprend pas que matiou parle de faire une leçon de choses à quelqu’un sur ce fil, mais plutôt de répondre à l’utilité d’expliquer aux gens des fablab ce qu’est la monnaie libre. S’ils roulent pour des monnaies de nature commerciale, alors la monnaie libre est également de cette nature ne nous voilons pas la face.
En revanche qu’ils roulent pour des monnaies asymétriques, est normal s’ils ignorent l’existence de la monnaie libre. C’est je suppose ce qu’exprime @matiou plus haut concernant leur enthousiasmante découverte de la Ğ1. C’est donc en discutant sans ostracisme préalable et avec toutes les personnes que l’on peut intéresser et permettre de découvrir la monnaie libre.

Par exemple c’est en faisant une mini conférence improvisée dans un meetup consacré aux crypto-monnaies qu’un développeur très innovant nous a rejoint. Ce jour la, aucune personne présente n’imaginait l’existence d’une monnaie co-produite en symétrie spatio-temporelle. C’est de cette conférence ou je ne voulais pas moi même intervenir estimant à tort que c’était hors sujet, que plusieurs personnes sont aujourd’hui devenues membres ou en passe de le devenir par effet domino (ou papillon). Heureusement l’organisateur du meetup a très lourdement insisté pour que j’explique cette monnaie dont nous avions parlé par hasard en privé juste avant le début de l’ évènement.
À savoir que la vedette de la soirée était une société de nature très commerciale qui a fait parler beaucoup d’elle dans la presse papier et web. Quelle ânerie aurais-je commis de ne pas en parler ce soir la !